Le « mariage homosexuel », « Ce n’est pas une question d’égalité ».

20 Oct

 Ou le bon sens près de chez vous  (en tout cas, sur le blogue du CER) :

« Cela fait de  déjà de  longues années que la  conception française  de l’égalité républicaine  a  sournoisement  fait place  , notamment  sous l’influence  du multiculturalisme anglo-saxon et, via le droit  européen, à la notion  absolument  fourre-tout de « non-discrimination ».

 Systématiquement  utilisée dans la rhétorique  victimaire des  minorités militantes, des transsexuels aux Roms en passant par les handicapés ou  les locuteurs des langues régionales, la non-discrimination est progressivement  synonyme  d’abolition du discernement., d’interdiction de porter un jugement  de  valeur sur les moeurs et  comportement  où de hiérarchiser  de  quelconque  façon les  croyances et les  cultures. A ce train là, il devient  interdit  de distinguer  sa gauche de sa droite et nous sommes tous gentiment priés  de  bien vouloir prendre  des vessies pour des lanternes , sauf à risquer  de se faire poursuivre au tribunal  pour cause de phobie  pénalement  sanctionnée. L’interdiction de discriminer  se mue ainsi en obligation de tout  confondre  et en aplatissement des encéphalogrammes, on fabrique petit à petit  une société lobotomisée par  ce que Renaud Camus appelle  judicieusement «  l’industrie de l’hébétude » et que d’autres ont dénoncé, s’agissant de l’école comme  la «  fabrique  du crétin ».

L’argumentaire  avancé en faveur  du « mariage homosexuel » participe assurément  de cette idiotie généralisée  et  du triomphe du «  n’importequoiisme » en nous faisant passer  l’impossibilité naturelle et factuelle  de deux  hommes ou de deux femmes  de se marier  pour une  discrimination  juridique  dont  se rendrait  coupable  une méchante  législation homophobe. »

Anne-Marie Le Pourhiet. Professeur de droit public. Le Figaro, 18 octobre 2012 p. 18.

Une Réponse to “Le « mariage homosexuel », « Ce n’est pas une question d’égalité ».”

  1. alaintexier novembre 18, 2012 à 10:37 #

    « Notre société n’est-elle pas en train de scier la branche sur laquelle elle est assise ? En voulant requalifier ce que sont une famille, un couple, le mariage, la filiation, on touche aux fondements même de notre société. Pourquoi refuser un large et légitime débat sur un sujet majeur engageant l’avenir de notre humanité ? Pourquoi certains n’auraient pas le droit de manifester ni d’exprimer une opinion ? Ne sommes-nous pas en démocratie ?… »

    Article complet grâce au lien ci-dessous :
    Mgr Blaquart, 74e évêque à s’exprimer sur le mariage.
    http://www.riposte-catholique.fr/perepiscopus/mgr-blaquart-74e-eveque-a-sexprimer-sur-le-mariage?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+perepiscopus+%28Observatoire+des+évêques+de+France%29#.UKieFxwyRvg

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :