Billet d’humeur du sieur Du Plessis : Le syndrome Cahuzac.

3 Avr

Il vous est sans doute venu à l’esprit que Jérôme Cahuzac, dans sa spirale du mensonge, était devenu totalement incompréhensible.

En réalité, il s’est clairement livré par une seule phrase publiée hier sur son blogue: « Je pensais que je pouvais éviter un passé que je voulais considérer comme révolu ».

Tout est ici dans le verbe « vouloir », qui exprime sa toute puissance. Entendez tout simplement: « Je veux être quelqu’un d’autre. Je suis donc quelqu’un d’autre. Car je suis plus fort que la vérité, plus fort que la réalité. » Son parcours professionnel et politique en rend d’ailleurs parfaitement compte. Nous sommes cependant en droit de nous interroger sur la perspicacité de ceux qui lui ont fait confiance jusqu’à l’aveuglement…

Dans cette manifestation aiguë de sa toute puissance imaginée, Jérôme Cahuzac est apparu comme la caricature de ce que pensent un grand nombre de nos élites politiques, tellement coupées des réalités, ne se considérant qu’entre soi  et persuadées de pouvoir bénéficier d’une totale impunité qu’ils n’imaginent même pas que l’on puisse porter atteinte à leur pouvoir. Mais oubliant une fois encore (une fois de trop dans l’affaire en question), à quel point « les faits sont têtus ». Le parcours professionnel puis politique de Jérôme Cahuzac en rend d’ailleurs parfaitement compte ( la suspicion de conflit d’intérêt étant patente) et aurait dû attirer l’attention depuis bien longtemps.

Ces gens-là sont dans la situation de cet enfant (qu’ils sont d’ailleurs en partie restés) qui a chipé dans un pot de confiture, au point qu’il en a encore sur le bord des lèvres, et qui nie. Il nie parce qu’il ne veut pas être celui qui a désobéi, celui que ses parents pourraient, à cause de cela, ne plus aimer. Il veut être un autre et cela passe nécessairement par le déni. Comme s’il suffisait de « vouloir » pour que cela « soit« …

Peut-on encore accepter de confier nos vies et celle de notre pays à de tels immatures ?

Du Plessis.
Le 3 avril 2013.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :