Déclaration officielle du président de la République après la mise en examen de son ancien ministre délégué au budget, Jérôme Cahuzac.

3 Avr

Intervention télévisée de Monsieur François Hollande, président de la République, mercredi 3 avril, à l’issue du Conseil des ministres :

« C’est une faute, c’est une faute impardonnable. C’est un outrage fait à la République, d’autant que les faits reprochés sont eux mêmes intolérables, détenir sans le déclarer un compte à l’étranger. Donc toute la lumière sera faite et c’est la justice qui poursuivra son travail jusqu’au bout et en toute indépendance.

J’affirme ici que Jérôme Cahuzac n’a bénéficié d’aucune protection autre que celle de la présomption d’innocence, et il a quitté le gouvernement à ma demande dès l’ouverture d’une information judiciaire.

C’est un choc, ce qu’il vient de se produire, parce que c’est un grave manquement à la morale républicaine. Je suis donc amené à prendre trois décisions qui vont dans le sens des engagements que j’avais pris devant les Français.

D’abord renforcer l’indépendance de la justice. C’est le sens de la réforme du conseil supérieur de la magistrature, cette réforme sera votée au Parlement dès cet été. Elle donnera aux magistrats les moyens d’agir en toute liberté, en toute indépendance, contre tous les pouvoirs.

Ensuite, lutter de manière impitoyable contre les conflits entre les intérêts publics et les intérêts privés et assurer la publication et le contrôle sur les patrimoines des ministres et de tous les parlementaires. Le gouvernement là encore soumettra au parlement dans les semaines qui viennent un projet de loi dans cette direction.

Enfin, les élus condamnés pénalement pour fraude fiscale ou pour corruption seront interdits de tout mandat public.

La République c’est notre bien le plus précieux. Elle est fondée sur la vertu, l’honnêteté, l’honneur. La défaillance d’un homme doit nous rendre encore plus exigeant, plus intransigeant. Et je le serai, parce que je sais ce que cela représente, pour les Français, cette blessure. L’exemplarité des responsables publics sera totale. C’est mon engagement, Je n’en dévierai pas et les Français doivent en être certains. »

(ndcer: les phrases surlignées le sont de notre fait; elles mettent en valeur quelques uns des points qui nous paraissent les plus significatifs -même si nous ne les partageons pas- de la déclaration du président de la République .)

Une Réponse to “Déclaration officielle du président de la République après la mise en examen de son ancien ministre délégué au budget, Jérôme Cahuzac.”

  1. Saint-Georges avril 3, 2013 à 4:01 #

    Un bombardement de forteresses volantes n’arriverait pas à assourdir l’immense éclat de rire des Français devant ce tombereau de contre-vérités.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :