Il me plaît même de croire qu’être Français est un don de Dieu.

14 Août

Sont-ils seulement français ?

Il est vain de s’interroger sur l’immigration sans se poser cette question : un coup de tampon peut-il effectuer la prouesse extraordinaire de transformer un clandestin en un Français ?

Aujourd’hui, il se trouve pourtant de nombreuses personnes, même dans nos rangs, qui croient à ce miracle quotidien. L’essence française n’est-elle pas plus que l’affirmation d’une personne ou de la justice ? Si « leur » Patrie n’est qu’une idée, comme disait Charette dans ce texte que vous savez par coeur .

« Notre Patrie à nous, c’est nos villages, nos autels, nos tombeaux, tout ce que nos pères ont aimé avant nous. Notre Patrie, c’est notre Foi, notre terre, notre Roi… Mais leur Patrie à eux, qu’est-ce que c’est ? Vous le comprenez, vous ? Ils veulent détruire les coutumes, l’ordre, la tradition… Alors, qu’est-ce que cette Patrie narguante du passé, sans fidélité, sans amour ? Cette Patrie de billebaude et d’irréligion ? Beau discours, n’est-ce pas ? Pour eux, la Patrie semble n’être qu’une idée ; pour nous, elle est une terre. (…) Il est vieux comme le diable leur monde qu’ils disent nouveau et qu’ils veulent fonder dans l’absence de Dieu… Vieux comme le diable… On nous dit que nous sommes les suppôts des vieilles superstitions ; faut rire ! Mais en face de ces démons qui renaissent de siècle en siècle, sommes une jeunesse, Messieurs ! Sommes la jeunesse de Dieu. La jeunesse de la fidélité ! Et cette jeunesse veut préserver pour elle et pour ses fils, la créance humaine, la liberté de l’homme intérieur… »

L’adhésion a un système de valeurs suffit bien sûr pour en faire pleinement partie, encore que ces valeurs gagneraient à être explicitées, car il est sûr qu’elles ne seront jamais les nôtres, à nous autres catholiques. Mais nous ne pouvons pas admettre de ceux qui n’ont pas le pouvoir de créer des anges qu’ils dépècent la France de sa chair et la vident de son sang.

Être français

Alors, quoi ? Qu’est-ce qu’être français si la bonne volonté — condition nécessaire et suffisante pour bon nombre d’hommes de « droite » — n’y pourvoit pas ? Cette haute question ne peut souffrir une réponse prétendument spirituelle et exclusivement idéologique.

Être Français est un don

Être français, c’est d’abord un donné. C’est ainsi. Je suis né français, et même si je devais un jour quitter la terre de mes ancêtres, j’aurais à cœur d’utiliser toutes mes ressources pour accomplir au mieux ma nature plutôt que de la contrarier ou de chercher à l’effacer. Quand bien même ma famille reviendrait cent années plus tard de ses aventures ultramarines, elle n’en serait pas moins française, jusqu’à la fin. N’ont-ils pas été d’excellents Français, ces pieds-noirs qui ont mis toute leur âme de bâtisseurs dans l’édification de l’Algérie, générations après générations ?

Il me plaît même de croire qu’être Français est un don de Dieu, Lui qui a donné la vie à chacun de nous, et mieux, qui leur a donné un sens. De quoi donc nous mêlons-nous quand nous embrouillons les natures individuelles et créons les destinées : pensons-nous vraiment pouvoir faire mieux que notre Seigneur Lui-même ?

Il nous est donné d’appartenir à la France avant toute ratiocination identitaire ou même toute élaboration culturelle, et ce donné ne fut guère mieux exprimé par nos prédécesseur que par la réalité du sang. Le sang, disqualifié à tout jamais aux yeux des intellectuels occidentaux à cause des horreurs du nationalisme allemand, est pourtant pertinent pour signifier les caractéristiques et la continuité d’une famille, d’une dynastie, ou plus profondément, d’une nation. Le mot « nation » est utilisé à dessein, car il est emprunté au latin natio, dérivé de nasci. On naît à la France car on est de son sang. La France ne commande pas ses enfants par GPA.

°°°°°° La suite en activant le lien ci-dessous °°°°°°

Quant à ceux qui abusent de notre hospitalité, au détriment des nôtres, il est juste qu’ils sortent.

http://www.lerougeetlenoir.org/les-contemplatives/de-la-creation-d-un-statut-de-peregrin

Via  « Le petit  conservateur palaisien »; http://koltchak91120.wordpress.com/2014/08/11/de-la-creation-dun-statut-de-peregrin/

2 Réponses to “Il me plaît même de croire qu’être Français est un don de Dieu.”

  1. Conseil dans lEspérance du Roi août 15, 2014 à 4:26 #

    Tout ça est fort vrai. Tout ça est fort bien. Tout ça est fort juste, sans doute. Mais c’est malgré tout oublier qu’être Français c’est avant tout aimer et parler correctement la langue française. Emil Cioran ne disait-il pas : « On n’habite pas un pays, on habite une langue » et Albert Camus : « Oui j’ai une patrie, la langue française » ?
    Alors écoutez-les parler…

  2. Sophie Drouin août 17, 2014 à 2:09 #

    Etre Français, c’est d’abord parler correctement la langue française??

    Vous excluez les Vendéens, alors. Et la majorité des Français historiques. Ceux-là n’ont-ils pas mérité la gloire d’être Français, malgré leur patois en France, objet de dérision et de désunion??? Ne voyez-vous pas dans cette idée de français exact, l’objet de l’hubris (orgueil) d’écrivains qui ne manquaient pas de le parler mieux que la majorité?

    Et ceux, qui n’étant pas Français, se sont battus sous son drapeau? Ne mériteraient-ils pas plus d’être Français que ceux qui descendent de rebelles algériens et qui viennent s’enrichir (ou essayer) en France? Et ceux qui fuient, sous peine de morts ou de graves blessures, leur pays ‘démocratique’, ne seront-ils reçus que dans la tombe??? Et ceux qui, au nombre de millions, sont des Français de colonies perdues, dont les ancêtres n’avaient en fait, pas le choix de rester faute de place pour les recevoir en métropole, ou de bateaux pour les y amener, ou par la crainte que comme avec les Acadiens, les Anglais ne coulent les bateaux plutôt que de donner des soldats à l’ennemi, eux aussi, ne seront-ils donc jamais Français???

    Que le crime prive de la citoyenneté française, on ne devrait pas s’en offusquer cependant, car si les hommes sont égaux devant la loi, que le criminel se maintienne égal à l’homme honnête est une insulte à la justice…et à la conservation de la paix. Celui qui abuse de ses hôtes, ne le jetons-nous pas dehors?

    De même, l’islamiste radical, l’assassin et le violeur trahit et la France et ses hôtes. Et si on met dehors également l’assassin et le violeur né en France de parents français, faute de le garder en prison le temps nécessaire, vous ne m’entendrez pas me plaindre à ce sujet.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :