Lorsqu’Ernest Renan fait l’éloge de la monarchie.

20 Jan

 » On se figura que l’état, qui s’était incarné dans le roi, pouvait se passer du Roi, et que l’idée abstraite de la chose publique suffirait pour maintenir un pays où les vertus publiques font trop souvent défaut. Le jour où la France coupa la tête à son roi, elle commit un suicide (…) La France était une grande société d’actionnaires formée par un spéculateur de premier ordre, la maison capétienne. Les actionnaires ont cru pouvoir se passer du chef, et puis continuer seuls les affaires. Cela ira bien, tant que les affaires seront bonnes; mais, les affaires devenant mauvaises, il y aura des demandes de liquidation.  »

Ernest Renan (1823-1892)

Écrivain, philosophe et historien
En savoir plus sur http://www.la-couronne.org/blog/citation/citation-royaliste-du-mois-de-janvier-2015.html#xoidwfXe7vT21lS7.99

Origine du texte.

http://www.la-couronne.org/blog/citation/citation-royaliste-du-mois-de-janvier-2015.html#DXMfzGb2Bw7hZwoV.01

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :