BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (2 février 2016)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.

2 Fév

Pourquoi-nous-ne-sommes-pas-Charlie_visuel

?

Parce que nous sommes  » les obsédés de la différence, les maniaques de l’exclusion, les obnubilés de l’expulsion « !

Elle avait bien préparé son coup, la Christiane. Des semaines qu’elle travaillait en douce sur son livre, histoire de retomber à gauche sans avaler les couleuvres de François et de Manuel.

Un petit livre (moins de 100 pages), écrit dans le plus grand secret par Christiane Taubira, imprimé discrètement en Espagne, acheminé sur des palettes opaques et présenté aux librairies comme un « livre sous X » (comme une naissance cachée) pour réduire les risques de fuites. Intitulé modestement « Murmures à la jeunesse« , mis en vente lundi 1er février et tiré à 40 000 exemplaires, il expose les raisons pour lesquelles l’ex-garde des sceaux est opposée à l’inscription de la déchéance de nationalité dans la Constitution.

taubira2

Christiane Taubira a souhaité aller vite, afin que le livre paraisse à la veille du débat parlementaire sur la déchéance de nationalité. Le tout dans le plus grand secret. Seul François Hollande se voit adresser un jeu d’épreuves, vendredi 22 janvier, cinq jours avant que ne soit rendue publique la démission de Mme Taubira. A cette date, le livre est déjà imprimé. La quatrième de couverture témoigne d’ailleurs de la précipitation des derniers jours : Mme Taubira y est encore présentée comme « garde des sceaux et ministre de la justice ».

S’il ne se réduit pas à cela, le premier tiers du livre ayant pour thème le défi terroriste en général (dont on sent bien qu’elle rechigne à lui donner toute sa valeur destructrice pour notre civilisation), c’est évidemment aux pages consacrées à la déchéance de nationalité qu’elle donne le plus de vigueur. Une vingtaine de pages au total, au fil desquelles Mme Taubira expose un à un ses arguments. « L’inefficacité » de la mesure, d’abord, en raison de ses « effets nuls en matière de dissuasion ». Ce dont nous-mêmes ne doutons pas (Lire « Ne désespérez pas, ils finiront par nous entendre« : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/01/06/bulletin-climatique-quotidien-6-janvier-2016-de-la-republique-francaise/).

1596373060

Mais, plus fondamentalement, elle insiste sur l’enjeu symbolique de la mesure. « Osons le dire : un pays doit être capable de se débrouiller avec ses nationaux. Que serait le monde si chaque pays expulsait ses nationaux de naissance considérés comme indésirables ? Faudrait-il imaginer une terre-déchetterie où ils seraient regroupés », demande l’ex-garde des sceaux. Et l’auteur de poursuivre :
« A qui parle et que dit le symbole de la déchéance de nationalité pour les Français de naissance ? Puisqu’il ne parle pas aux terroristes […], qui devient, par défaut, destinataire du message ? Celles et ceux qui partagent, par totale incidence avec les criminels visés, d’être binationaux, rien d’autre. […] C’est à tous ceux-là que s’adresse, fût-ce par inadvertance, cette proclamation qu’être binational est un sursis. Et une menace : celle que les obsédés de la différence, les maniaques de l’exclusion, les obnubilés de l’expulsion feront peser, et le font déjà par leurs déclarations paranoïaques et conspirationnistes, sur ceux qu’ils ne perçoivent que comme la cinquième colonne. » Sans qu’elle comprenne un seul instant l’insoutenable légèreté qu’il y a, par les temps qui courent, à accepter la notion même de double nationalité.

91741745_o

Réquisitoire implacable contre la déchéance de nationalité dont elle n’a pas compris non plus la force que nous lui donnions dans notre article ci-dessus cité, vademecum trompeur pour tous ceux qui, à l’orée du débat parlementaire, voudront brandir des arguments contre le projet de révision constitutionnelle, le texte de Christiane Taubira se veut un acte politique fort, élaboré pour mieux détruire ce qui reste de grands principes et de solidarité nationale.

Et pourtant, de « grandes âmes » tombent en pâmoison devant cette icône de l’anti-France. C’est à pleurer.

 

Comme ils veulent faire pleurer dans nos chaumières 

Selon les dernières statistiques d’Europol, au moins 10 000 enfants migrants non accompagnés ont disparu en Europe en l’espace d’un an et demi.

aa012d8c530b94421e5bddf1cfe300c4ded8734f_slider

Dans une interview à l’hebdomadaire britannique The Observer, dimanche 31 janvier, Brian Donald, l’un des dirigeants de l’office de coordination policière de l’Union, a indiqué qu’on avait perdu la trace de 5 000 de ces mineurs d’âge après leur enregistrement en Italie, et d’un millier d’entre eux en Suède. La Grande-Bretagne, elle, a vu doubler le nombre des disparations en 2015. Une  » infrastructure criminelle de grande envergure  » serait à l’œuvre sur le continent, affirme M. Donald. Même si l’on est en droit de se demander comment ces mineurs non accompagnés ont pu pénétrer sur le territoire européen…Comment des services de l’immigration peuvent-ils accepter d’ « enregistrer » comme migrants économiques ou réfugiés, des enfants ou des adolescents sans la présence de leur famille ? Sinon en acceptant d’en faire des proies pour tous les prédateurs et autres pervers qu’ils ne manquent pas de rencontrer.

Les propos alarmants de ce responsable vont compliquer un peu plus encore l’épineuse question de la politique européenne à l’égard des migrants. Peter Sutherland, représentant spécial des Nations unies pour les migrations, a d’ailleurs dénoncé, dimanche, dans une tribune publiée par The Observer, les menaces d’exclusion de la Grèce de l’espace Schengen. Une décision  » inhumaine  » qui, estime-t-il, aboutirait à transformer ce pays en  » un enclos à ciel ouvert  » pour des milliers de migrants.

des-enfants-parmi-les-migrants-sont-encadres-par-des-policie_2467424

Pourtant, plusieurs ONG, actives sur la  » route des Balkans  » empruntée par des flots de réfugiés partis de Grèce, ont alerté il y a plusieurs mois sur la situation particulière des enfants et sur les sévices qu’ils risquaient de subir au cours de leur voyage. L’organisation Save The Children International estime que 26 000 mineurs sont arrivés seuls en Europe en 2015. Elle gère un camp d’accueil à Presevo, en Serbie, et a lancé un appel pressant, le 19 janvier, pour la prise en compte de la situation d’enfants qui risquent, notamment, de graves problèmes de santé.

Europol souligne que le nombre de 10 000 disparus ne résulte que d’une estimation et pourrait être plus élevé encore, compte tenu du fait que 27 % du million de demandeurs d’asile arrivés dans l’UE en 2015 étaient des mineurs. Certains de ces jeunes pourraient avoir rejoint leur famille et d’autres se cachent par peur d’être renvoyés. Mais Europol dit disposer de preuves quant au fait qu’une partie d’entre eux est exploitée sexuellement, en Allemagne et en Hongrie notamment.

topelement

Des organisations criminelles de passeurs seraient désormais en relation avec des gangs gérant des réseaux de prostitution et d’esclavage. Leurs membres profitent de la confusion qui règne dans divers pays : ils se font passer pour des proches et emmènent les enfants. D’autres, des passeurs payés pour acheminer des mineurs vers leur famille, organisent leur disparition.

En 2010 déjà, un  » plan d’action  » élaboré par la Commission européenne évoquait la nécessité de mesures de protection renforcées pour les jeunes migrants. Il envisageait la désignation d’un représentant par pays pour les moins de 18 ans et une séparation rapide des mineurs et des adultes pour éviter qu’ils soient victimes des réseaux. Ce rapport prônait aussi des  » solutions durables  » avec l’évaluation de chaque cas en particulier, une collaboration avec les pays d’origine et de transit ou des actions de  » sensibilisation  » dans ceux-ci. Des projets qui soit n’ont pas vu le jour, soit sont totalement balayés par l’ampleur des hordes qui submergent le continent et l’incapacité des pouvoirs publics à en assurer une ferme gestion.

migrants-plus-de-10-000-enfants-ont-disparu_2739953_416x405p

Mais pourquoi personne ne pense tout simplement à les rendre à leurs parents qui sont dans le souci ?…

 

Versailles a toujours fait rêver…

avecheynr

Nos parents ont connu le national-socialisme, caricature du totalitarisme. Et voilà que l’on nous propose aujourd’hui un oxymore politique, le…« national-libéralisme« .

Voulez-vous en avoir une petite idée ? Il suffit de rendre visite au site d’Henry de Lesquen, créé en vue de l’élection présidentielle de 2017 (http://lesquen2017.com). Mais, en attendant la victoire du postulant, voici un échantillon du gloubi-boulga qui vous y sera servi :

http://lesquen2017.com/le-national-liberalisme/

Avec ça, nous sommes sauvés !

 

Mais « La France ne peut pas mourir, car le Christ aime encore les Francs » (Henri, comte de Chambord)

Voici un poème qui vient donner davantage de vigueur encore à nos dossiers intitulés  » Douce France, cher pays de mon enfance… » :

 

heart-159637_960_720

Ce soir, je t’écris à toi ma petite France,

la douce, la tendre, celle de mon enfance,
où régnaient la candeur et un soupçon d’insouciance :
Où es-tu donc passée ?

Je pleure, j’ai mal, mon pays
s’en est donc allé…
pour laisser place à une nouvelle contrée qui
m’est totalement inconnue.

Je suis chez moi mais je me sens
comme une étrangère !
Qui es-tu devenue, ma France ?

C’est donc ça que tu m’offres aujourd’hui :
La peur et la méfiance dans laquelle
nos vies n’ont pas de valeur ?

C’est donc ça ma nouvelle vie à tes côtés,
se balader par une douce après-midi ensoleillée
et revenir volée, pillée de tous ses biens?

Se réveiller un matin
en découvrant l’immondice de la terreur
qui a envahi toutes nos rues,
nos salles de concert, nos bars…

Je pleure, non pas tant pour les vols, les meurtres
et la terreur venue d’ailleurs ;
je pleure car je ne te reconnais plus.

Comment peut-on à ce point
bafouer nos vies, nos biens, nos valeurs?
Quel est donc ce monde
où l’argent devient Roi,
la terreur devient Reine
et la peur notre utopique alliée ?

Je dis simplement NON,
NON et NON !

« Va te faire voir nouvelle France ! »
Je te refuse !

Chez moi, dans ma France,
il y a de l’humanité
et la vie
n’est pas rythmée
par des diktats venus d’ailleurs.

La vie a un sens,
la vie le vaut bien
car nous l’avons choisie ensemble.

JE T’EMBRASSE MA FRANCE !

Kathlyn SCHREITER*

* Kathlyn Schreiter est une jeune interne en médecine.

Le 2 février 2016.

Jean-Yves Pons, CJA.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :