Navrante histoire du village de Champfromier (01140) ruiné par la Révolution dite Française.

28 Fév

La Révolution  porta un rude coup à Champfromier (01410), commune rurale de basse montagne à l’habitat dispersé, créée sans aucune ressource (le bois n’était pas encore une filière commerciale). Après la cure vendue, l’église tombant en ruine à la suite de la dépose des cloches pour les besoins de la guerre, une forêt indivise pillée par absence de gestion autonome et les sévères exigences des révolutionnaires, très actifs au district de Nantua (Albite*), il fallut des décennies pour racheter la cure, reconstruire à très grands frais l’église et arriver enfin au partage de la forêt avec Giron (01130). La population, très éparse, descendit vers le village puis partit vers d’autres horizons.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Champfromie

* Pour un autre point  de  vue  grandiloquent et  confinant au grotesque , voir Albitte (1761-1812). « Le tigre de l’Ain » .https://ahrf.revues.org/2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :