Anecdotes sur la reine Marie-Antoinette et le Théâtre Montansier (Versailles)

26 Avr

 

content_foyer_credits_andy_julia_3

QUI SOMMES NOUS ? LE THEATRE MONTANSIER

Né de la volonté de Marguerite Brunet, dite Mademoiselle Montansier, une véritable entrepreneur qui avait su s’attirer les faveurs de la cour, le théâtre a été construit par Jean-François Heurtier, architecte du roi. Les travaux menés par l’entrepreneur Boullet, machiniste de l’Opéra Royal ont duré seulement neuf mois. Madame Montansier dirigeait déjà à cette époque les théâtres de Rouen, de Caen , d’Orléans, de Nantes et du Havre.

Magnifique théâtre à l’italienne, la loge d’avant-scène, côté Jardin, a souvent accueilli l’épouse de Louis XVI, avant qu’elle ne lui préfère une fois construit son théâtre du Petit Trianon, réplique miniature du Montansier (en 1782).

« A Versailles, la réputation et l’influence de Mademoiselle Montansier grandirent considérablement. La cour était là, et il faut le dire, la reine Marie-Antoinette s’amusait beaucoup plus au théâtre de la ville qu’aux représentations d’apparat du château. Elle avait fait retenir à l’année une baignoire d’avant-scène, et souvent elle s’échappait incognito de ses appartements, pour venir avec la princesse de Lamballe entendre un petit opéra ou une joyeuse comédie. »

(extrait de La vie de théâtre, Grandes et petites aventures de Mlle Montansier de Victor Couailhac, 1863)

https://dartagnans.fr/fr/projects/marie-antoinette-en-son-theatre/campaign

  • Marie-Antoinette et la soupe aux choux : Victor Couailhac rapporte dans son texte La Vie de théâtre, grandes et petites aventures de Melle Montansier, l’anecdote de la soupe aux choux qui veut que Marie-Antoinette, ayant senti un délicieux fumet sur scène, avait demandé de partager le repas des comédiens. L’épisode est ainsi rapporté : « La reine affectionnait particulièrement l’opérette des Moissonneurs. – Un soir, la soupe aux choux que mangeaient les acteurs en scène remplissait d’un fumet si franc et si agréable la petite baignoire d’avant-scène, que Marie-Antoinette fit demander si on pouvait lui permettre de prendre part au repas. Depuis cette tradition resta au théâtre, et chaque fois qu’on donnait la pièce, on réservait la part de la reine. »

http://www.theatremontansier.com/theatre-montansier/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :