BULLETIN CLIMATIQUE DU WEEK-END (14/15 mai 2016)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.

14 Mai

festival-cannes

C’était surréaliste

La matinale de France Inter se déroulait, hier vendredi 13 mai, en direct de Cannes à l’occasion de l’ouverture du festival du film du même nom. L’animateur de l’émission, l’inénarrable Patrick Cohen, avait pour invitée la ministre de la Culture de François Hollande, Audrey Azoulay, qui comme toujours dans de telles circonstances n’était pas venue sans biscuits (prochaines échéances électorales exigent).

C’est ainsi qu’un certain nombre de mesures financières (puisque c’est le nerf de la guerre culturelle aussi) furent annoncées aux gogos : clients (la culture étant devenue un commerce), industriels de la chose (ceux qui produisent cette culture commerciale) et bien sûr les incontournables « intermittents du spectacle » (qui n’interviennent dans ce commerce que de manière intermittente). 90 millions d’euros pour les uns, 50 millions d’euros pour les autres, ce n’était pas rien.

Mais tout commença par cet échange banal :

Bonjour, Audrey Azoulay,

Bonjour, Patrick Cohen.

Un nostalgique flash back qui nous ramenait aux temps anciens du protectorat de la France au Maroc. En un instant, nous étions revenus aux portes du Mellah de Mogador* (devenue Essaouira) où nous assistions à la rencontre de deux vieux amis d’enfance.

2322988434

Et pourtant, nous fûmes déçus car aucun des deux n’eut un mot de remerciement envers…les mérites du droit du sol !

* Lire « Le lobby maghrébin de l’Elysée » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/02/15/bulletin-climatique-quotidien-15-fevrier-2016-de-la-republique-francaise/

 

L’opération « Sentinelle » fait enfin polémique

Strasbourg_opération_Sentinelle_20_janvier_2015-1

Opération « Sentinelle » à Strasbourg

L’opération Sentinelle est une opération de l’Armée française déployée au lendemain des attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015, pour faire face à la menace terroriste et protéger les « points » sensibles du territoire. Elle est renforcée depuis les attaques du 13 novembre 2015 en Île-de-France. Décidée par le président de la République française François Hollande, l’opération Sentinelle vient renforcer la sécurité sur le territoire national en complément du plan Vigipirate. Elle est opérationnelle depuis le 12 janvier 20151.

10 412 militaires sont déployés, dont 6 000 en Île-de-France. Ce dispositif est complété par 4 700 policiers et gendarmes et doit être maintenu au moins jusqu’à l’été 2016. Ces forces sont chargées de sécuriser 830 points sensibles en France : lieux de culte, écoles, représentations diplomatiques et consulaires, organes de presse sont surveillés 24 heures sur 24.

Le Conseil dans l’Espérance du Roi a, dans plusieurs des communiqués de son Conseiller aux Armées, insisté sur le fait fondamental que le rôle de nos forces armées n’était pas d’assurer la sécurisation statique d’un certain nombre de « points sensibles » (c’est-à-dire à risque) pas plus que le maintien de l’ordre dévolu aux forces de police et de gendarmerie. Il s’est par là même montré critique vis-à-vis de l’usage dévoyé que le gouvernement fait depuis plus d’un an de nos troupes d’élite qui s’usent dans des tâches pour lesquelles elles ne sont pas formées et manquent par ailleurs cruellement de moyens pour celles qui relèvent de leur compétence. Le pire exemple étant la réduction des périodes de formation et d’entrainement avec tous les dangers inhérents. Plusieurs responsables militaires ont également pointé du doigt cette grave question.

Une nouvelle voix vient de s’élever dans ce sens. Celle de Florent de Saint-Victor, spécialiste des questions de défense et auteur du blog Mars attaque (http://mars-attaque.blogspot.fr) et qui n’y va pas par des chemins de traverse : « Il faut arrêter l’opération Sentinelle« , affirmait-il vendredi 13 mai sur France Info.

Il revenait sur la polémique suscitée par la révélation d’échanges radio entre la police et les militaires le soir des attentats du 13 novembre au Bataclan : au moment où les terroristes font feu dans la salle de concert, des militaires de l’opération Sentinelle sont à proximité mais n’interviennent pas car ils n’en ont pas reçu l’ordre et alors que des policiers, mal armés, font face seuls aux terroristes…

Pour Florent de Saint-Victor, « cet épisode montre que l’opération Sentinelle dans sa partie dissuasive, c’est-à-dire empêcher le passage à l’acte, n’a pas été efficiente. Et dans sa partie réactive, elle montre un emploi sous-optimal des militaires : ils ne sont pas forcément formés à répondre à ces missions de maintien de l’ordre (…) et ils s’épuisent dans une mission sous-optimale« . Nous ne pouvons douter que M. de Saint-Victor lit le blogue du CER !

CiGEGJrXAAEoSFn

Le spécialiste défense considère que l’effet de « sidération » diminue au fil du temps. Et donc que réduire ou baisser le nombre de militaires sur cette opération n’est pas suffisant. « Il faut y mettre fin quitte à la remonter en puissance à un autre moment, le temps que les hommes et le matériel se régénèrent« , explique Florent de Saint-Victor.

À ces réflexions il convient d’ajouter ce que nous ne cessons de répéter ici même : la détérioration constante du tissu social de notre pays, l’ambition conquérante de l’islam et l’installation insidieuse de ses moeurs aux dépens de notre civilisation, les violences qui en résultent et se manifestent à un rythme accéléré, la paupérisation continue de nos compatriotes ainsi que l’arrivée de hordes barbares de plus en plus nombreuses et revendicatrices accroissent chaque jour la probabilité d’une guerre civile non seulement nationale mais peut-être même continentale. La disposition de toutes nos forces armées, au plus haut niveau de leurs capacités, s’avèrera non seulement nécessaire mais…vitale.

Serons-nous entendus des pouvoirs publics ?

 

L’Assemblée UMPS de la région PACA

Le président de la région PACA Christian Estrosi (LR) a mis en place jeudi, à Marseille, sa « conférence régionale consultative ». Promise entre les deux tours des élections régionales, en décembre, en échange du retrait du PS pour éviter l’élection de Marion Maréchal-Le Pen, cette assemblée est destinée à permettre l’expression de « ceux qui ont fait le sacrifice de ne pas être au second tour »!

648x415_le_maire_de_nice_christian_estrosi_a_marseille_le_18_decembre_2015

Christian Estrosi en bon Samaritain

« Je suis et je reste un homme de droite « , a prétendu Christian Estrosi avec le culot qu’on lui connaît, en ouvrant la séance. (…) Je revendique mes désaccords avec les socialistes et il est naturel qu’ils fassent de même », a-t-il poursuivi. Mais « je ne voulais pas faire comme si rien ne s’était passé pendant ces élections. Je ne voulais pas, à mon tour, tomber dans l’écueil qui fut celui de Jacques Chirac en 2002 (…). Ce que deviendra cette conférence ne dépend pas que de moi. Cela dépendra de ce que vous déciderez d’en faire, de votre engagement, de votre intérêt ».

Représenté par 20 personnes (pas une de moins), le PS a fait part de son scepticisme, critiquant notamment le peu de temps imparti au débat pour cette première réunion. « C’est notre responsabilité d’y prendre part mais si cette instance doit se réunir deux fois par an avec dix minutes de temps de parole, nous n’y siégerons pas longtemps », a prévenu Christophe Castaner, tête de liste aux régionales et candidat malheureux qui dut se désister sous la pression de son parti.
Le FN, quant à lui, a décidé de boycotter cette conférence dans laquelle il ne voit à juste titre qu’ « une mascarade ». Il a refusé d’y siéger et jeudi, en signe de protestation, les élus FN se sont rassemblés à l’extérieur de l’hémicycle, ceints de leur écharpe de conseillers régionaux.

Eux, sont d’authentiques élus de la région.

 

Et la Bretagne toujours terre de révoltes

PHOcc7d0f14-40d0-11e4-9b98-9adc55a742ef-805x453

Les Bonnets rouges à Morlaix

La France eut à connaître bien des révoltes et des jacqueries en Bretagne, avant les Bonnets rouges de 2014. Et la voilà aujourd’hui avec les rebelles bretons à la loi dite « El Khomri« .

Depuis le début de l’année, Rennes connaît des mouvements sociaux d’une intensité sans précédent. Cela a démarré le 6 février avec la tenue d’un «  carnaval  » contre le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) : une manifestation émaillée d’importantes échauffourées. Courant mars, la tension est montée d’un cran avec le début de la mobilisation contre le projet de  » loi travail « . Depuis, plusieurs rassemblements ont lieu chaque semaine, et les incidents se multiplient.

Le 29 mars, des chaises ont été lancées sur les rails du métro, provoquant le blocage du trafic. A plusieurs reprises, les voies ferrées ont été envahies au niveau de la gare. Durant les manifestations, plusieurs dizaines de vitrines ont été taguées, endommagées ou détruites. Le 28 avril, un étudiant percuté au visage par un projectile, a perdu l’usage d’un œil.

rennes.un-accord-trouve-sur-loccupation-de-la-salle-de-la-cite

Occupation de la salle de la Cité

Le 1er mai, à l’issue d’une manifestation, une centaine de personnes ont investi la salle de la Cité. Ce lieu chargé d’histoire, associé notamment aux mouvements syndicaux, accueille en temps normal concerts et événements associatifs. La députée et maire de Rennes Nathalie Appéré (PS) a d’abord demandé au préfet l’évacuation de la salle, avant de proposer aux occupants une  » mise à disposition dans le cadre d’un contrat  » moyennant des engagements en termes de sécurité et de tranquillité publique. Dans la foulée, la salle de la Cité s’est transformée en ruche autogérée aux allures de quartier général des luttes. Mercredi 11 mai, à la suite du départ de manifestations  » sauvages  » à partir de la salle et à des manquements constatés aux impératifs de sécurité, la municipalité a demandé aux occupants de quitter les lieux. Ces derniers ont finalement été délogés par les forces de l’ordre, vendredi 13 mai à l’aube. Mais tout recommençait soir même !

A la préfecture et en mairie, les réunions de crise se succèdent. Aux craintes d’incidents majeurs s’ajoutent des dissensions politiques. La majorité  » plurielle  » de Mme Appéré, qui compte une dizaine d’élus écologistes et deux élus du Parti de gauche (ces derniers se définissant comme  » opposants de gauche  » au conseil municipal), est divisée. Alors que la maire socialiste soutient de façon inconditionnelle la politique du gouvernement, ses collègues verts et rouges sont mobilisés contre le projet de  » loi travail « . La droite, de son côté, multiplie les communiqués incendiaires.  » Rennes n’est plus gouvernée « , a affirmé Bertrand Plouvier, conseiller municipal LR (NDCER: le serait-elle mieux avec ce membre éminent de l’équipe d’Alain Juppé ?).  » On passe nos journées à gouverner et à essayer de trouver le meilleur équilibre entre tranquillité et sécurité publique ! « , rétorque un proche de Mme Appéré.

appéré

Nathalie Appéré

Pourtant, élus et forces de l’ordre s’attendent à un nouvel épisode  » critique « , samedi 14 mai : une manifestation non déclarée  » contre les violences policières  » est prévue à Rennes.

Manuel Valls et Bernard Cazeneuve ont encore du souci à se faire…

 

Mais « La France ne peut pas mourir, car le Christ aime encore les Francs » (Henri, comte de Chambord)

On ne lâche rien !

Manifestation le mardi 17 mai 2016 à 19 h, Place Saint-Augustin à Paris

6a00d83451619c69e201bb08fe30cf970d-800wi

Le 14 mai 2016.

Jean-Yves Pons, CJA.

Publicités

4 Réponses to “BULLETIN CLIMATIQUE DU WEEK-END (14/15 mai 2016)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.”

  1. Hervé J. VOLTO mai 14, 2016 à 12:05 #

    Les sentinelles sont l’équivalant Français des Gardes Nationaux américains : un exellant dispositif ! Il ne faut pas supprimer les Sentinelles mais susopendre leur opération jusqu’à la prochaine menace.

    Il faudrait leur apprendre à venir en support également aux CRS.

    Vive la France ! vive les militaires Français !

    Et dans l’attente, face à la violence surnoise qui s’exerce partout, contre l’âme de nos enfants, contre les Catholiques, contre les traditions de notre Pays, contre son Histoire, contre la sécurité et l’honneur de la France, nous, Royalistes, nous devons opposer SANS RELACHE nos valurs Chrétiennes, familiales et patriotique !

    ROYCOS, AU BOULOT !!!

    • conseilesperanceduroi mai 15, 2016 à 7:55 #

      OBJECTION, VOTRE HONNEUR !

      Les militaires français impliqués dans l’opération « Sentinelle » appartiennent à l’armée d’active et sont donc (dans la configuration actuelle) des soldats professionnels soustraits à des unités de combat.

      La Garde nationale des États-Unis (United States National Guard depuis 1903) est une force militaire de réserve constituée de l’Army National Guard, une composante de l’US Army (l’armée de terre américaine), et de la Garde nationale aérienne, une composante de l’US Air Force (force aérienne américaine). Ces deux branches de la Garde nationale sont gérées par le National Guard Bureau, qui est commandé par un officier ayant le titre de Lieutenant General.

      S’y ajoutent diverses milices d’État qui représentent des forces réservistes de la Garde nationale et qui sont désignées comme des forces de défense d’État (State Defense Forces).

      Chaque État peut mobiliser la Garde nationale lors de certaines circonstances (émeute, catastrophe naturelle).

  2. conseilesperanceduroi mai 15, 2016 à 6:22 #

    Prenez bonne note du commentaire fielleux de notre ministre de la Culture, Audrey Azoulay (l’amie de Patrick Cohen comme vous l’avez lu plus haut) après l’heureuse annulation du concert du rappeur « Black M » à Verdun :

    « Des voix déchaînées ont obtenu l’annulation d’un concert au nom d’un ordre moral nauséabond et décomplexé. N’acceptons jamais cela. »

    Nous ne manquerons pas de la raccompagner un jour à Essaouira…

Trackbacks/Pingbacks

  1. Et maintenant, quel objectif SMART *1*  » le réseau Verdun  » *2* pourrait-il se donner ? « cril17.info - mai 14, 2016

    […] BULLETIN CLIMATIQUE DU WEEK-END (14/15 mai 2016)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :