Anne Lys, Cja. L’interdiction du concert de Black M. à Verdun était justifiée mais pas pour le motif invoqué.

17 Mai

Jack Lang : Aucune menace de violence à Verdun

M. Jack Lang, pour mieux stigmatiser l’annulation du concert de Black M à Verdun, écrit ceci : « c’est illégal d’interdire une manifestation artistique comme celle-là, aucune raison ne le justifiait, il n’y avait aucune menace à l’ordre public, aucun risque de violence. »(*)

Reconnaître ainsi que le mécontentement de beaucoup de Français devant ce choix déplacé ne s’accompagnait pas de menaces de violences dédouane ceux que le gouvernement et le maire de Verdun, accusent d’un « déferlement de haine et de racisme », susceptible par sa violence de troubler l’ordre public. Et donc les « coups de force inacceptables », invoqués par Mme Azoulay, ministre de la culture, « la police de la pensée du FN, de Ménard et des réacs républicains » imaginée par M. Cambadélis, le triomphe de la « fachosphère » redouté par le Nouvel Obs, rien de tout cela ne comportait de menaces de violence.

M. Hazard, au lieu d’invoquer ce risque imaginaire, aurait mieux fait de convenir que les morts des deux guerres mondiales (parmi lesquels mon père et mon grand-père) seraient morts pour rien s’il avait paru normal à tout le monde qu’on choisisse pour les honorer un homme qui avait traité la patrie pour laquelle ils avaient donné leur vie de « pays de Koufar » (il faut savoir que le mot de Koufar qu’on traduit par « mécréant » comporte un poids beaucoup plus lourd de haine et de mépris que ne l’indique cette traduction).

Et que ce n’était pas parce qu’il s’agissait d’un concert de rap, ni, bien entendu, d’un chanteur d’origine non européenne (car les Français de souche non européenne sont aussi Français que les autres et ne peuvent être disqualifiés en tant que tels) qu’il était inadmissible que Black M participe à une manifestation à Verdun et en l’honneur de ceux qui s’y sont sacrifiés, mais bien à cause de la haine qu’il avait manifestée envers une patrie qu’eux avaient jugée digne du sacrifice de leurs vies.

Publicités

Une Réponse to “Anne Lys, Cja. L’interdiction du concert de Black M. à Verdun était justifiée mais pas pour le motif invoqué.”

  1. Hervé J. VOLTO mai 17, 2016 à 11:37 #

    Tout à fait d’accord avec Anne-Lys. Mon grand-père était également à Verdun.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :