BULLETIN CLIMATIQUE DU WEEK-END (21/22 mai 2016)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.

21 Mai

Quand la grande muette retrouve la voix…

Elle s’expose à l’ire du gouvernement de la République. Comme ses officiers le furent avec l’affaire des fiches du général André, ministre de la Guerre de l’époque, avant et pendant la période des lois anticléricales de 1905. La franc-maçonnerie, pour présente qu’elle soit encore dans les allées du pouvoir, n’a plus heureusement la capacité de nuisance dont elle jouissait à l’époque et le pouvoir n’a plus, comme motif de sanction, que les libertés prises avec le prétendu « devoir de réserve » de ses militaires. Le dernier exemple en date en est la mise à l’écart du général de corps d’armée de la gendarmerie Bertrand Soubelet après qu’il ait attiré l’attention publiquement sur la dégradation des conditions de sécurité dans notre pays (Lire « La vengeance de Christiane Taubira » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2014/07/04/bulletin-climatique-quotidien-4-juillet-2014-de-la-republique-francaise/) puis publié un ouvrage intitulé  » Tout ce qu’il ne faut pas dire  » (Plon, 256 p. 14 euros) !

Soubelet

Ils sont pourtant de plus en plus nombreux à s’exprimer dans les médias ou en public au sujet de la politique sécuritaire de la France.

Jugé jeudi 12 mai à Boulogne pour manifestation non autorisée, le général en retraite Christian Piquemal, 75 ans et 45 000 soutiens sur Facebook, ancien commandant de la Légion étrangère, a été l’un d’entre eux.

Soutien affiché des deux précédents, une autre figure, Bruno Dary, 63 ans, qui a plaidé dans Le Figaro du mercredi 11 mai en faveur du droit d’expression des militaires, apparaît très représentatif de ce mouvement. Président de l’Amicale des anciens légionnaires parachutistes, et du Comité de la flamme, l’union d’associations qui anime le tombeau du Soldat inconnu sous l’arc de triomphe, ce général qui a quitté le service en 2012 peut parler au nom d’une certaine frange d’officiers catholiques de la droite traditionaliste. Il fut l’un des organisateurs de La Manif pour tous contre le mariage homosexuel ; à l’époque, le ministère de la défense avait exprimé sa « vigilance » et sanctionné plusieurs officiers contestataires.

Dans Le Figaro, le général Dary exige une liberté de parole sur « des sujets essentiels et urgents ». Selon lui : « l’immigration », « le sentiment d’insécurité lié au laxisme pénal » et « l’écartèlement des armées » entre des engagements intenses et des moyens trop comptés. Le général Dary est probablement un lecteur assidu du blogue du CER !

250

Général d’armée Bruno Dary

En vérité, alors que de réels débats, experts et ouverts, animent aujourd’hui les rangs des officiers, à l’Ecole militaire ou dans les états-majors, ceux qui portent publiquement les sujets militaro-stratégiques sont encore trop rares. Le général Vincent Desportes, 63 ans, enseignant à Sciences Po, est leur infatigable tête de colonne (Lire « Vous avez tort, monsieur Juppé » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/05/05/bulletin-climatique-quotidien-5-mai-2016-de-la-republique-francaise/). Son dernier point de vue se voulait une réaction aux propos d’Alain Juppé, président (donc chef des armées) putatif, qui venait de déclarer : « Un militaire, c’est comme un ministre, ça ferme sa gueule ou ça s’en va. » En vue de 2017, espère néanmoins le général, qui a reçu de très nombreux soutiens militaires, « un débat émerge sur la défense, les candidats ne pourront faire l’impasse sur ce sujet ».  Dans les rangs de la gauche gouvernementale, Vincent Desportes est conspué, quand il n’est pas qualifié de « putschiste ».

general_desportes

Général de division Vincent Desportes

Ponctuellement, certains militaires optent pour l’anonymat pour parler de l’actualité des armées dans la presse : groupe Surcouf sur le Livre blanc de la défense dans Le Figaro en 2008 (ses membres ont été traqués par la DST), groupe Janus sur la garde nationale en 2012 dans Le Point. La plupart attendent de quitter le service actif et s’expriment dans des cercles confidentiels, tel le G2S, rassemblant les généraux en deuxième section, ou les Sentinelles de l’agora, dont des membres appartiennent aussi à l’Association de soutien à l’armée française (Lire https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2013/10/03/bulletin-climatique-quotidien-3-octobre-2013-de-la-republique-francaise/).

« Si, sous l’uniforme, le militaire s’exprime en dehors du champ technique, il est aussitôt sermonné ou sanctionné ; si, ayant compris cette impossibilité, il parle sous couvert d’anonymat, on lui reproche illico sa couardise, on l’accuse de complotisme, on fouille de manière illégale son ordinateur, on interroge ses proches, on le fait suivre et on le met sur écoute comme un criminel », assure d’expérience le général Desportes. Une vision moderniste des fameuses fiches du général André et de ses amis francs-maçons.

En arrivant en 2012, le cabinet du ministre Jean-Yves Le Drian n’a pas caché sa volonté de « reprendre les clés de la maison ». Cette réaffirmation, classiquement de gauche, du primat du politique est apparue dans les faits comme une intolérance à toute parole militaire.

Mais l’armée de 2016 ne restera pas muette très longtemps.

Retour sur l’alliances des noirs et des verts

Dès novembre 2014  (Lire https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2014/11/06/bulletin-climatique-quotidien-6-novembre-2014de-la-republique-francaise/) nous alertions nos lecteurs : «  voici probablement le prochain danger qui nous guette. L’alliance entre la violence anarcho-révolutionnaire et la haine des déracinés de nos banlieues. » Et nous évoquions dès cette époque les hordes de « noirs-verts« (comme il y eut des « rouges-bruns » en d’autres temps).

Nous avons repris ce sujet à plusieurs reprises (notre moteur de recherche –mot clé noirs verts– vous permettra de les retrouver) et dernièrement encore avec « Les noirs et les verts (suite) » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/05/19/bulletin-climatique-quotidien-19-mai-2016-de-la-republique-francaise/.

456px-BlackFlagSymbol.svg

Or que sait-on aujourd’hui de ces casseurs que nous qualifions de « noirs« , non pas en référence à la couleur de leur peau (encore que…) mais pour rappeler leurs grands ancêtres anarchistes.

Le profil des voyous qui se sont fait arrêter après l’agression des policiers quai de Valmy et de l’incendie de leur voiture, mais aussi de ceux qui ont été interpelés, sur le point de saboter le métro de Rennes, confirme qu’il s’agit bien de cette mouvance de l’ultra gauche, fille des anarchistes des deux siècles passés et qui est apparue au tournant des années 2000. Ce sont des militants entrainés à la dissimulation et d’une agilité extrême. Ils se savent filmés, écoutés, fichés, traqués et peuvent se mouvoir discrètement, très légèrement équipés, capable même de changer plusieurs fois de vêtements, rapidement, au milieu d’un cortège. Leur façon d’agir, furtive et maligne, les rend très difficile à contrer par les services d’ordre des syndicats ou la police.

573c6425c4618845108b4583

Ils s’inscrivent davantage dans la lignée anarchiste que dans quelques variantes extrémistes du communisme. La Commune de Paris les inspire plus que mai 68. Ils ont deux livres de chevet, écrits par un collectif appelé « le Comité invisible». Mais il s’agit en fait de Julien Coupat, l’épicier situationniste de Tarnac, théoricien brillant, admirateur de Guy Debord, est l’auteur probable de L’Insurrection qui Vient et de A nos amis publiés en 2006 et 2014. Deux livres très érudits qui fascinent cette nouvelle génération d’activistes. À Julien Coupat s’ajoute l’influence de l’éditeur de ces deux titres, Eric Hazan*, 70 ans, l’un des meilleurs historiens du Paris révolutionnaire, devenu une figure tutélaire pour les antifas, les zadistes, les nouveaux anarchistes.

Ces jeunes ont aussi leur martyr, Rémi Fraisse, tué par un gendarme à Sivens. Ils sont souvent issus de la classe moyenne et supérieure, sont à la fois écologistes ultras et rétifs à toute forme d’autorité. Ils n’aspirent pas à une politique révolutionnaire mais rêvent d’une révolution horizontale : chacun, avec ses réseaux, ses voisins, ses amis, doit tisser une grande toile humaine pour vivre autrement, sans lien avec aucune autorité. Ce qui nous rapproche de notre vision d’un mouvement nihiliste, tel que nous l’évoquions dans notre Bulletin climatique du 19 mai. D’ailleurs en exergue de A nos Amis, il y a cette phrase : « Il n’y a pas d’autre monde. Il y a simplement une autre manière de vivre ». Une phrase qui pourrait être de Pierre Rabhi ou….du pape François mais qui est signée Mesrine ! Ce qui donne une idée de certaines de leurs références voire de leurs idoles !

« Tout est politique », disaient leurs ainés de 68, eux proclament que « la politique est morte ». Pour doucher les espoirs du réveil présumé de la gauche du type Podemos (en Espagne) ou Siriza (en Grèce), Hazan et Coupat ont même publié un texte dans Libération, en janvier, qui dit ceci « toute cette politique est morte. Comme sont morts les mots (…) France, Nation, République (…) La politique a poussé son dernier râle là où elle était née, il y a plus de 2000 ans, en Grèce ; Alexis Tsípras fut son fossoyeur. », Plus loin, ils écrivaient « Ce que nous préparons, ce n’est pas une prise d’assaut, mais un mouvement de soustraction continu, la destruction attentive, douce et méthodique de toute politique qui plane au-dessus du monde sensible ». Et l’on commence ici à comprendre le lien qui est en train de se tisser avec les « verts« de nos banlieues, issus de l’immigration musulmane, déracinés et violents mais apôtres de l’oumma.

Les violences contre la police sont l’expression la plus radicale de cette idée selon laquelle « pour habiter le monde autrement », il faut abattre toute représentation de l’autorité verticale d’Etat et nouer entre eux les liens horizontaux intercommunautaires.

mc3a9tissage-avenir-du-monde

 

* Éric Hazan est né à Paris d’une mère apatride née en Palestine et d’un père juif originaire d’Égypte.

Il n’y a pas que la médecine…

pharmacie-sibuet-benjamin-1200

Qui se porte mal dans notre pays. La pharmacie ne vaut guère mieux.

Les dernières statistiques de l’Ordre national sont tout à fait explicites : les jeunes diplômés en pharmacie boudent l’installation en officine. Si leur nombre augmente, seulement 30 % d’entre eux décident de pratiquer dans une pharmacie de ville. En 2015, 181 fermetures ont été recensées sur l’ensemble du territoire – soit 47 % de plus qu’en 2014 – ce qui porte le total à 801 depuis 2010.

uploded_stock-image-12401007-1463744915

Un pourcentage qui inquiète l’Ordre des pharmaciens, qui travaille à de nouvelles stratégies pour rendre ces métiers plus séduisants. « On ne peut pas reprocher aux jeunes de se détourner d’une filière quand ils ne savent pas où va leur avenir! », explique Isabelle Adenot, présidente de l’Ordre des pharmaciens. Les jeunes diplômés se tournent en effet plus volontiers vers l’industrie pharmaceutique. Tant qu’elle offre encore quelques possibilités…

Mais, outre le manque de perspectives de l’activité pharmaceutique, les nouveaux pharmaciens fuient certaines régions. Ils sont par exemple 40 % à quitter la Bourgogne et le Poitou-Charentes.

fermetures1

Si toutes les zones géographiques sont touchées, les régions Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes et Auvergne-Rhône-Alpes représentent à elles seules presque un quart des baisses de rideau. Sur les dix départements ayant perdu en pourcentage le plus d’officines, ces régions en dénombrent six : la Corrèze (-3,6 %), le Puy De Dôme (-2,7 %) et le Gers (-2,6 %) sont parmi les plus touchés. Ces zones sont pourtant déjà faiblement pourvues, avec seulement 76 pharmacies dans ce dernier département.

Il ne fait plus de doute que la paupérisation de notre pays par ceux qui le dirigent s’aggrave chaque jour. 

Heureusement, à Mayotte, il y a les citoyens

Qui ont compris que les pouvoirs publics sont incapables de rétablir l’ordre et de renvoyer chez eux les migrants clandestins qui submergent l’île. Car, en France (Mayotte est département français depuis 2011), la lâcheté est au pouvoir (Lire « Mais ce n’est pas mieux pour nous dans l’Océan indien » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/04/21/bulletin-climatique-quotidien-21-avril-2016-de-la-republique-francaise/).

Logo_de_Mayotte

Depuis plusieurs semaines, le département de Mayotte est en proie à une tension croissante. Au cours des derniers jours, les violences contre les immigrés venus des Comores voisines se sont multipliées. A tel point que, mercredi 18 mai, François Hollande s’en est ému lors du conseil des ministres.  » On est dans une situation qui est extrêmement préoccupante « , s’est alarmé le chef de l’Etat en appelant à la  » vigilance « . On attendrait plutôt de l’action !

L’île de Mayotte compte plus de 40 % d’étrangers. Elle connaît une forte pression migratoire, cause d’incidents de plus en plus graves entre Mahorais et Comoriens en situation irrégulière. Face à l’inertie des autorités (qui là-bas comme ici croient ainsi acheter la paix sociale) les habitants de l’île, réunis en comités villageois qui accusent les immigrés de  » viols et d’agressions « , ont donc entrepris de les chasser des localités et des domiciles où ils s’abritent. Selon l’antenne mahoraise de la Cimade, un millier d’immigrés ont été victimes de ces expéditions.

majani_marche

Manifestation contre la violence des clandestins à Mamoudzou

Et voici la réponse du porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll :  » Les tensions conduisent à des choses qui sont assez inacceptables. On a maintenant à prendre toutes les dispositions nécessaires pour éviter que l’on bascule dans une forme plus aggravée de violence.  » En d’autres termes, ce ne sont pas les clandestins qui seront réprimés mais les citoyens français qui se soulèvent contre l’impéritie de l’Etat !

Et voici que depuis la nuit de dimanche 15 à lundi 16 mai, plusieurs centaines de familles comoriennes, avec des enfants en bas âge (la maternité locale est devenue une usine de régularisation pour les milliers d’enfants de clandestins qui y voient le jour), sont regroupées place de la République, à Mamoudzou, le chef-lieu du département. A défaut de structures d’accueil, des propositions de relogement ont été imaginées dans des MJC ou des gymnases, immédiatement refusées par une population fatiguée de subir des violences quotidiennes et des insultes. La mairie de Mamoudzou, quant à elle, a décidé de procéder, mercredi, à la destruction de bidonvilles en cours de construction sur les hauteurs de la ville.

hollande

Médecins du monde, des associations de Comoriens ou la Cimade s’activent pour prendre en charge les  » décasés  » (expression à rapprocher de « ngolo, ngolo dans la case » !). Une citerne d’eau a été mise à disposition. Une association de Kawéni tente de s’occuper des enfants avec des cours de soutien scolaire. Un porte-parole du Comité d’organisation comorien, qui a fait venir ces familles sur la place de la République, souhaite que d’autres les rejoignent,  » avec l’intention de toucher l’opinion publique sur le plan national « . Nous ne doutons pas que certains iront de leur petite larme.

Du côté de la population, d’autres opérations sont prévues ce week-end à Bandrélé, dans le sud, et le 5 juin dans le nord de l’île. Les comités villageois se défendent des accusations de racisme. Depuis des mois, ils avaient prévenu par courrier les maires et la préfecture qu’ils n’en pouvaient plus de voir leurs terrains occupés illégalement. Ils déplorent leurs récoltes pillées, les tortues braconnées, les forêts détruites, le lagon vidé de ses poissons et, surtout, la délinquance qui a augmenté de façon impressionnante.

Bien que l’Etat ait augmenté les effectifs, les forces de l’ordre sont débordées. Selon les autorités, 18 763 clandestins ont été renvoyés en 2015 mais les arrivées de kwassa-kwassa, ces bateaux de pêche de fortune fabriqués à la chaîne dans une  » usine  » à Anjouan, à 70 kilomètres des côtes mahoraises, sont quasi quotidiennes. Lors de l’audience solennelle de rentrée, le procureur Joël Garrigue a tiré la sonnette d’alarme. Les cambriolages et les violences aux personnes ont augmenté de 45 % entre 2014 et 2015. Si la délinquance continue d’augmenter ainsi, 2017 pourrait connaître un  » cataclysme « , a pronostiqué le procureur.

Dans la seule prison de Mayotte, à Majicavo, le nombre moyen de mineurs détenus est passé de 10 en 2014 à 14 en 2015 ; 20 mineurs sont déjà détenus pour 2016. Devenue le 101e département français en mars 2011, Mayotte découvre que les efforts financiers et matériels de l’Etat français sont déversés dans un tonneau sans fond et absorbés par cette population allogène. Près de 6 000 mineurs vivent sans parent et 56 % des jeunes quittent le système scolaire sans diplôme.

869718-la-marche-contre-la-violence-et-l-insecurite-a-mayotte-le-19-avril-2016-a-mamoutzou

La population attend que l’Etat se préoccupe de ses problèmes. Un nouveau préfet, Frédéric Veau, doit prendre ses fonctions le 23 mai.  » Depuis plusieurs mois, la population de Mayotte exprime, à sa manière, un ras-le-bol sur l’ampleur de l’immigration clandestine dans le territoire et les villages. Cette préoccupation a été maintes fois relayée par les élus de tous bords, explique le député socialiste Ibrahim Aboubacar. Il est urgent qu’une coopération minimum se concrétise entre l’Union des Comores et la France sur la santé et l’éducation, mais les autorités comoriennes le veulent-elles ?  »

Hélas, pour nous, la situation est allée au-delà de toute solution possible et cet îlot n’ayant que très peu d’intérêt économique il est devenu indispensable de s’en défaire.

Carte_comores

Rendre Mayotte à l’Union des Comores, ancienne République fédérale islamique des Comores (RFIC), qui d’ailleurs la revendique, serait faire oeuvre de salubrité publique.

 

Mais « La France ne peut pas mourir, car le Christ aime encore les Francs » (Henri, comte de Chambord)

Orleans

Nous l’avons appris cette semaine :

le chef de la branche cadette de la maison de Bourbon, le prince Henri d’Orléans, comte de Paris, a réglé sa succession.

Henri-d-Orleans-le-mariage-de-l-amour-et-de-la-discorde

Le prince Henri d’Orléans et sa seconde épouse

A sa mort, c’est son fils le prince François, comte de Clermont qui deviendra comte de Paris. Le prince François est en effet le fils aîné du comte de Paris et de la duchesse de Montpensier mais il souffre d’un lourd handicap.

Suite à de nombreuses consultations, notamment avec ses frères et sœurs, le comte de Paris a pris la décision suivante : son fils François sera comte de Paris et son deuxième fils le prince Jean, duc de Vendôme, assurera la régence. Un conseil de régence, dans lequel figureront le duc d’Orléans et le duc de Chartres, épaulera le duc de Vendôme.

Nous observerons que le comte de Paris n’a fait que suivre ici les règles en usage au sein de la famille royale de France sans modifier les principes immémoriaux, à la différence de la récente décision du chef de la famille de Bourbon des Deux-Siciles.

Le 21 mai 2016.

Jean-Yves Pons, CJA.

Publicités

4 Réponses to “BULLETIN CLIMATIQUE DU WEEK-END (21/22 mai 2016)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.”

  1. colette b. mai 21, 2016 à 2:59 #

    On s’en moque un peu de cette branche cadette! Si encore vous faisiez une rubrique régulière sur notre Roi!!!
    Mais je me suis peut être trompé de site; en fait vous n’êtes pas royaliste? Car pour moi être royaliste = légitimiste car en France, le Roi c’est l’aîné donc Louis XX.
    On ne choisit pas le Roi!!!!!
    D’où l’énorme différence avec les orléanistes qui eux choisissent leur roi en la personne d’un cadette de la famille: ce sont des républicains et non des royaliste tel qu’on conçoit la royauté en France.
    Les informations sur les branches cadettes sont pour les magazines à rubrique mondaine! Laissez cela à Gala ou Point de Vue, eux ils mettent de belles photos!
    Vous avez eu dit qu’il faut unir tous les royalistes: c’est mignon mais idiot quand on a un peu côtoyé les orléanistes: ils vous transforment en idiot utile et ils savent faire.
    Le Christ nous dit: « que votre oui soit oui…. ». Bâtir sur le mensonge ne sert à rien: nous sommes en train d’en crever.

    • conseilesperanceduroi mai 21, 2016 à 4:46 #

      Chère Madame,

      L’objet de ce modeste article n’est pas de jouer les « idiots utiles » mais d’informer sur cette branche qui, que vous le vouliez ou non (nous n’avons pas choisi que Louis XIV ait un frère) fait partie de la maison de Bourbon. Avec ses qualités et ses défauts. Il est simplement intéressant d’observer dans la décision d’Henri d’Orléans le respect de la primogéniture masculine ainsi que le veulent les règles traditionnelles, à la différence de ce que vient de faire Charles de Bourbon-Siciles en abolissant la loi salique pour la branche sicilienne.
      D’autre part, il ne doit pas vous échapper que tant que les projets de restauration du roi se feront « CONTRE » et non pas « AVEC » il n’y aura aucun espoir d’y parvenir.
      Très cordialement vôtre.
      JYP

    • alaintexier juin 12, 2016 à 9:33 #

      N’étant ni strictement Légitimiste ni strictement Orléaniste , je lis toujours avec beaucoup d’étonnement les soutiens de facto à la forme républicaine du Gouvernement que je lis parfois sur le blog du CER, blog dont pourtant le royalisme si clairement affirmé, ne devrait pouvoir être mis en cause par personne.. Car Madame B., à vous lire restaurer le roi au bénéfice d’une branche donnée a moins d’importance que d’ empêcher une autre branche d’y parvenir et donc,, par conséquent, de permettre à l’usurpation républicaine de continuer

      Donc à vous Madame comme aux autres , je ne peux m’empêcher de vous dire : Gagnez du temps . Remettez à Dieu la solution d’un problème qui échappe aux hommes depuis plus de deux siècles : http://www.sylmpedia.fr/index.php/Royalisme_providentialiste

      Vous pouvez avoir des préférences … cela me paraît même très »légitime » mais pas au point de sembler donner des ordres à notre Dieu  » Que Votre volonté soit faite sur la terre comme au Ciel ( Pater) mais en ce qui concerne celui qui montera sur le trône de France,que ce soit MA volonté qui soit faite Seigneur et non la VÔTRE.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Ciel ! Y aurait-il du Conseil de Régence dans l’air pour préparer l’avènement de Pharamond de Bourbon-Habsbourg ? « Le fou du Roi Louis XVII - mai 24, 2016

    […] BULLETIN CLIMATIQUE DU WEEK-END (21/22 mai 2016)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :