Qu’est-ce que la campanologie ? Vous ne savez pas. Alors c’est qu’il y a quelque chose qui cloche .

5 Juin

La campanologie (de campana : cloche), c’est-à-dire l’étude des instruments sonores que sont les divers types de cloches et clochettes, intéresse en France un nombre de plus en plus élevé d’amateurs et de professionnels aux compétences variées : fondeurs, installateurs, sonneurs, carillonneurs, musiciens, ethnologues, ethnomusicologues, archéologues, campanologues, mais aussi responsables confrontés aux problèmes de conservation, mise en valeur, entretien du patrimoine campanaire.

Ce patrimoine comprend non seulement les cloches anciennes ou nouvelles (d’église ou de beffroi civil), les sonneries et les carillons, les horloges monumentales et les jaquemarts, les clochettes à manche et les rouets liturgiques… mais désigne également, attachés aux cloches, un répertoire musical et des traditions ancestrales, des usages tant civils que religieux… Toutes ces facettes constituent la richesse d’un ensemble indissociable.
La campanologie comporte de nombreuses facettes tout aussi intéressantes les unes que les autres. Il existe malheureusement peu d’ouvrages complets en langue française comparativement à ce qui a été publié en langue anglaise, néerlandaise ou allemande (cf. rubrique Bibliographie).
La Société française de Campanologie a publié en mai 2013 un Référentiel des compétences en campanologie qui liste les différents métiers et fonctions-types entrant dans le champ du campanaire, mais surtout qui classe de façon analytique les savoirs et savoir-faire en 29 domaines élémentaires de compétences, présentant ainsi le large spectre des connaissances à maîtriser pour devenir campanologue. Une certification des compétences est en cours de mise en place. Elle concernera en premier lieu les « chargés d’inventaire campanaire ».

Que recouvre la campanographie ?
La campanographie est l’étude descriptive des cloches dans leur contexte géographique et historique. L’étude descriptive peut être menée par le biais d’une observation in situ de la cloche, elle peut s’appuyer et être complétée par une étude historique par le biais d’une exploitation des documents ou textes d’archives. On parle d’exploration campanaire, d’enquêtes campanaires, d’études campanaires…
Joseph Berthelé, l’un des pères fondateurs de la campanographie scientifique, estimait, dans l’introduction du premier tome d’Ephemeris Campanographica, paru en 1910, qu’il convenait de mener de front la campanographie ancienne et la campanographie moderne. « La première relève de l’archéologie, la seconde appartient, au même titre que la campanographie ancienne, à l’histoire des arts industriels et à l’histoire locale ». Il y précisait que « La campanographie ne comporte pas que des investigations épigraphiques. A l’épigraphie proprement dite, à la paléographie des inscriptions, à l’étude des formules, etc. elle joint la préoccupation de l’histoire industrielle et de l’histoire commerciale ; elle ne néglige pas la petite chronique locale, non plus la biographie des ouvriers d’art. »
Lire La Campanographie française (document au format PDF)Qu’est-ce que la campanologie ? http://campanologie.free.fr/pdf/La_Campanographie_francaise.pdf

Enigme de Bridel

Au sein des feux ardents je prends toujours naissance :
A Rome on me baptisa et je n’ai pas la foi.
Quand on ne me bat plus, je garde le silence ;
Mais, hélas ! sans me pendre on ne fait rien de moi.

Qu’est-ce que la campanologie ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :