BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (13 juin 2016)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.

13 Juin

 

 » Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent « 

À la veille d’élections importantes les candidats républicains sont toujours prêts aux promesses les plus folles ! Ils vont   jusqu’à nous promettre des consultations populaires pour réformer le pays…On croit rêver.

En réalité, c’est tout simplement IMPOSSIBLE car le référendum d’initiative populaire serait la seule façon de se débarrasser d’eux !

En plus des référendums législatifs (article 11) et constituants (article 89), la Constitution a intégré le référendum décisionnel local en 2003 et le référendum d’initiative partagée en 2008. Ce dernier a lieu si un cinquième des parlementaires, soutenus par un dixième des électeurs, le réclament.

655430_3_8077_des-bulletins-pour-le-referendum-du-29-mai_d6343dee1de0ddff361ba492658ecf50

 

Alors, voyons ce qu’il en est aujourd’hui :

Le mot tient presque du remède miracle dans une démocratie que certains décrivent comme malade :  » référendum « . Les candidats à la primaire de la droite le portent aux nues, comme le Front national, tandis qu’une partie de la gauche s’y convertit. Face à des représentants critiqués,  » rendre la parole au peuple  » permettrait de renouer le lien avec les citoyens. Face aux blocages actuels de la société ou face à des réformes contestées comme le projet de loi dit « El Khomri« , le recours direct aux électeurs est perçu par certains comme un moyen de s’extirper de l’ornière.

Elément structurant de la culture de la droite, où le bonapartisme a été revitalisé par le général de Gaulle, le référendum dépasse aujourd’hui les clivages et semble rencontrer une popularité qu’il n’a pas connue depuis des années, bien que François Hollande n’en ait organisé aucun au cours de son mandat, pas plus que Nicolas Sarkozy avant lui.

Révocation des élus, immigration, organisation territoriale, peine de mort : les sujets qui pourraient être tranchés par le peuple ne manquent pas.  » C’est un moyen utilisé par les gouvernants pour catalyser le ressentiment populaire à l’égard des représentants « , analyse le constitutionnaliste Dominique Rousseau, professeur à l’université Paris-I.

Dans le contexte de la mobilisation contre la  » loi travail « , cette solution a été proposée notamment à gauche – une famille politique qui ne milite pas, en temps normal, pour ce type de scrutin, auquel elle préfère la démocratie représentative qui permet un meilleur verrouillage de l’opinion des citoyens. «  Quand il y a un blocage, eh bien la démocratie parle, et pas la violence, c’est toujours mieux « , a plaidé l’ancien ministre de l’économie Arnaud Montebourg, partisan du référendum.

Le chef de file du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon, candidat à l’élection présidentielle, a lui aussi repris à son compte cette proposition. Dans la République qu’il souhaite, les grands choix structurants du quinquennat (nucléaire, traités européens) pourraient être réglés de la sorte.

Comme au Front national, où l’on estime que les questions de société (mariage gay, PMA, euthanasie) doivent être  » rendues à la société  » pour éviter les conflits.  » Sur le mariage pour tous, le référendum aurait pu constituer une sortie de crise « , veut ainsi croire Florian Philippot, vice-président du FN. Dans son programme, le parti dit notamment vouloir consulter les Français sur le rétablissement de la peine de mort ou l’introduction de la  » perpétuité réelle « .

Le fait de voir ce type de consultation promu par des personnalités ou des partis politiques souvent taxés de populisme n’est pas étonnant.  » Il y a une dimension théologique dans le référendum, “vox populi vox dei”, le peuple a toujours raison… « , soupire M. Rousseau. Tout à sa volonté de reconstruire un lien direct avec les Français, Nicolas Sarkozy, très critique à l’égard des corps intermédiaires, assume cette idée, qu’il avait déjà largement développée lors de sa campagne présidentielle de 2012. Mais après avoir, tout de même, dépossédé les Français de leur « NON » au référendum de mai 2005 sur le projet de Constitution européenne !  » Nous devrons restaurer la représentativité. C’est le recours au référendum chaque fois que nécessaire pour retremper la légitimité du gouvernement dans le suffrage universel « , a lancé l’ancien président de la République, jamais en retard d’une imposture, mercredi 8 juin, à Saint-André-lez-Lille (Nord)…

655523_5_2afa_resultats-du-referendum-du-29-mai-2005

Et pourtant…

Le FN, comme le PG, est partisan du référendum d’initiative populaire(1), et prend volontiers modèle sur la Suisse, promouvant même des consultations locales. Jean-Luc Mélenchon, de son côté, défend le principe d’un référendum révocatoire(2) pour destituer un élu.  » Il n’y a pas plus qualifié que le peuple pour exprimer sa souveraineté. Il vaut mieux la dictature du référendum que la dictature des sondages « , estime un cadre frontiste.

Chez Les Républicains, cette promesse d’organiser des référendums ne provoque plus de débat, ou presque. A cinq mois de la primaire, trois candidats importants de la droite ont d’ores et déjà annoncé qu’ils y recourront. François Fillon veut organiser une consultation  » pour mettre en œuvre quatre changements constitutionnels décisifs  » : inscription de la règle d’or dans la Constitution, mise en place d’une politique de quotas d’immigration, simplification de l’organisation territoriale et instauration du principe de responsabilité. Bruno Le Maire, lui, souhaite convoquer un référendum sur les traités européens. Une proposition perçue par ses rivaux, en plein débat sur le  » Brexit « , au mieux comme un engagement de campagne intenable, au pire comme une démarche populiste.  » Je ne ferai pas un référendum sur l’Europe dans les six mois qui suivront mon élection, parce que ce serait faire un cadeau à Mme Le Pen « , explique de son côté Alain Juppé, celui sur lequel vous…ne pourrez pas compter pour donner votre avis. L’équipe du maire de Bordeaux se montre sceptique sur cette inflation de promesses référendaires.  » Pour être efficace, il faut que la question posée soit binaire. La poser sur un traité européen avec des centaines d’articles, c’est n’importe quoi. Car les Français ont alors tendance à répondre à une autre question, à légitimer ou à délégitimer le pouvoir en place. Pour nous, le vrai référendum, c’est la présidentielle « , estime Benoist Apparu, porte-parole d’Alain Juppé. Au moins, vous êtes informés. Mais sachez que même ceux qui promettent…ne tiennent pas leurs promesses.

Le principe ne manque pas de diviser.  » Ce genre de consultation n’a jamais fait avancer la démocratie en France, mais précède l’installation de régimes autoritaires. C’est l’avènement de l’Empire avec Napoléon, en 1804, ou la fin de la IIe République avec son neveu Louis-Napoléon Bonaparte, en 1851 « , avance Dominique Rousseau dont vous aurez compris qu’il y est résolument hostile en choisissant deux exemples caricaturaux mais en oubliant que cette disposition a donné des résultats toujours significatifs sous la présidence du général De Gaulle.

Pour nous, la « démocratie représentative » fait chaque jour davantage la preuve de ses limites et même de ses travers. Rejeter le principe des référendums c’est prendre le risque d’une résolution des conflits par la seule voie de la violence.

(1) Le référendum d’initiative populaire : pratiqué en Suisse et préconisé par le Front national et le Parti de gauche, ce type de référendum est lancé par un nombre préétabli d’électeurs.

(2) Le référendum révocatoire : appliqué dans certains Etats américains ou au Venezuela, ce processus permet à un nombre prédéfini de citoyens de réclamer l’organisation d’un vote pour savoir si un élu doit garder son mandat ou être déchu. Jean-Luc Mélenchon souhaite que cela s’applique aussi au président de la République.

La FPEEI communique :

loGO-FPEEI

 » Résultats au bac des lycées hors contrat

Les établissements hors contrat (encore appelés écoles indépendantes ou écoles entièrement libres) enregistrent d’excellentes performances académiques, comme l’attestent les statistiques du baccalauréat de 2015. Pour la première fois ont été établies les statistiques des résultats des lycées hors contrat au baccalauréat (il s’agit de la session 2015). La FPEEI a en effet joint les 139 lycées hors contrat recensés par l’association Créer son école pour s’enquérir des résultats de leurs élèves. 72 lycées ont communiqué dans les délais leurs taux de réussite.

En 2015, tandis que, selon l’Education nationale, 87,9% des élèves des lycées publics et sous-contrat ont réussi le baccalauréat (carte à gauche), le taux de réussite des lycéens des écoles hors contrat est de 94,8% (carte à droite, source FPEEI). Dans tous les départements, sauf l’Oise et les Alpes Maritimes, le taux de réussite au bac est supérieur à 90%. On note également que dans les départements où les lycées publics ou sous contrat peinent à avoir de bons résultats (taux de réussite inférieur à 80% dans les départements de la Somme, de la Seine-Saint-Denis, de l’Aisne et de la Creuse), les établissements hors contrat ont, pour leur part, de très bons résultats (taux de réussite supérieurs à 90%).

6a00d83451619c69e201b8d1f6cfad970c-500wi

Carte de la réussite au bac des élèves des lycées hors contrat en France (2015)

DE PLUS, LES COLLEGES ET LYCEES HORS CONTRAT SE DISTINGUENT DANS LES CONCOURS

Voici quelques exemples glanés ci et là, vu que nous n’avons pas accès aux statistiques nationales :

Les lycéens du hors-contrat se sont distingués au concours de l’ICAM : lors de la 14ème édition du Challenge Icam TPE du site de Lille, un concours qui permet aux élèves en classe de 1ère scientifique de venir défendre leur TPE (Travaux Pratiques Encadrés) face à des jurys de professionnels, une équipe de trois lycéens de l’établissement hors contrat de la Croix des Vents est arrivée en premier sur 130 lycéens participants et 45 TPE présentés. Le Challenge Icam, véritable passerelle entre le monde lycéen et le monde de l’enseignement supérieur, veille à encourager et promouvoir les études scientifiques.

Jeunes-concours-icam-v3Le hors-contrat était bien représenté parmi les 60 lauréats du concours du Plumier d’or de cette année, notamment avec 2 lauréats de l’internat hors contrat de la région Centre, l’Angelus.

Au concours des Timbrés de l’orthographe organisé par la poste, ce sont 4 des 5 lauréats du Pays de Loire qui sont issus de l’établissement hors contrat Anne-de-Guigné. Nous tâcherons d’avoir les statistiques de toute la France pour l’an prochain.

Tous ces résultats illustrent la qualité académique de nombreux établissements hors contrat. Nul doute qu’il y aurait encore davantage de lauréats à des concours nationaux si la législation ne refusait pas la possibilité aux élèves des écoles hors contrat de se présenter à certains concours, comme c’est le cas par exemple pour le concours général.

La FPEEI déploiera dans les prochains mois des actions légales pour faire cesser cette discrimination difficilement compréhensible. »

Au moment où Najat Belkacem décide de mettre de plus en plus d’obstacles sur la route des écoles libres, ces résultats sont édifiants.

Fédération des parents d’élèves des écoles indépendantes.

Pourquoi pas un pont aérien de Syrte à Tarente ?

Ces derniers temps, les mauvaises nouvelles en matière de  » Grand Remplacement  » pleuvent comme…vache qui pisse ! Jugez-en.

Vingt opérations distinctes menées samedi 11 et dimanche 12 juin dans le canal de Sicile ont permis de recueillir 2 578 migrants, a annoncé à Rome le centre opérationnel des gardes-côtes italiens, qui les a coordonnées.

Unknown

Dans le détail :

* 1 348 migrants ont été secourus samedi au cours de onze opérations.
* 1 230 ont été secourus dimanche au cours de neuf opérations.

À ce sujet, n’oubliez surtout pas de lire notre article intitulé « Hep, taxi ! » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2015/02/17/bulletin-climatique-quotidien-17-fevrier-2015de-la-republique-francaise/

Des navires des gardes-côtes et de la marine de guerre italienne, un bâtiment espagnol du dispositif Frontex, des bateaux d’ONG comme MOAS (Migrant Offshore Aid Station) et Médecins sans frontières ont participé à ces missions pendant ce week-end chargé. Un cadavre a été récupéré sur un des canots pneumatiques.

A l’approche de l’été, les migrants continuent d’affluer par milliers en Italie à bord d’embarcations de fortune à partir des côtes libyennes. Selon le comptage établi par le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, avant les opérations de ces derniers jours, plus de 48 000 personnes, presque toutes originaires d’Afrique subsaharienne, sont arrivées dans le pays depuis le début de l’année, soit à peu près autant que sur l’ensemble de 2015. Vous pouvez aisément faire le compte de ce qui va nous arriver d’ici à la fin de l’année 2016…

IMMIGR-550

Toutes les analyses, tous les commentaires et toutes les solutions à apporter à ces nouvelles  » Grandes Invasions barbares  » sont dans les pages de notre blogue. Nous n’en ajouterons donc pas davantage aujourd’hui. Nous nous contenterons de témoigner.

 

Mais « La France ne peut pas mourir, car le Christ aime encore les Francs » (Henri, comte de Chambord)

 

Le 13 juin 2016.

Jean-Yves Pons, CJA.

 

Publicités

Une Réponse to “BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (13 juin 2016)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.”

  1. erlande juin 13, 2016 à 7:26 #

    De Gaulle organisait ses referendum dans un cadre D’ACTION et non D’OPINION.L’échec-de très peu,ne l’oublions pas-de celui d’Avril 1969-catastrophique puisqu’il a fait reculer la France de deux siècle-est du à la très mauvaise qualité du rédacteur du texte,le pourtant loyal Jeanneney-trop long-et au fait que de Gaulle a été seul pour le défendre,Couve de Murville qu’il estimait beaucoup-trop!-s’étant tu,pour ne pas dire pire.Enfin le coup de grâce a été donné par le traître du sérail ou et de coulisse giscard,l’américain.Bref,quand il n’y a ni doctrine ni action,un referendum ne sert à rien car on peut le tourner,voir 2005.Enfin,en général et comme toujours, ce sont les forces d’argent vassales qui ont eu sa peau:le soir,j’étais Bd Saint Michel,criant avec un de mes frères « Vive de Gaulle », et toute la jeune bourgeoisie était là,bien sapée et victorieuse:son règne pouvait reprendre et,après Pompidou,reprit pour en arriver au petit bourgeois hollande.Deux définitions des bourgeois, »les hommes en noir »-Jouvenel-: »Avare et sentimentale »-Léon Bloy; »L’homme de ressentiment « -Max Scheler.
    Voir mes sites en erlande.com.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :