BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (21 juillet 2016)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.

21 Juil

La France des bisounours livrée au crime et au pillage

Après le faux  » livreur d’ice cream  » maghrébin (Lire « On en apprend de belles ! » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/07/19/bulletin-climatique-quotidien-19-juillet-2016-de-la-republique-francaise/) qui a détruit plus de 80 vies sur la promenade des Anglais, voici que le trafic ferroviaire de la gare du Nord à Paris a dû être interrompu sur les grandes lignes mardi 19 juillet dans la soirée, pendant plus de quatre heures, à la suite d’un  » acte de malveillance « . Le trafic a été stoppé vers 18 h 30 à la suite d’un incendie qui a fait exploser un transformateur électrique au niveau de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

Unknown

Mardi soir, « un feu de broussailles près de la gare de Saint-Denis (…) s’est propagé à des caténaires et a fait exploser un transformateur électrique, ce qui a motivé l’arrêt de l’ensemble de la circulation ferroviaire au départ de la gare du Nord et transitant par Saint-Denis », a expliqué un porte-parole des pompiers.
La SNCF a évoqué « un acte de malveillance », provoqué selon elle par des personnes surprises alors qu’elles étaient en train de…voler des câbles électriques. Autant dire que l’on connaît l’origine ethnique des auteurs puisque ces vols de câbles sont devenus la spécialité des gangs de Roms.

« Cent cinquante trains ont été impactés » dans la soirée et la nuit, ce qui représente environ 100 000 voyageurs, « touchés de près ou de loin », et une grosse pagaille gare du Nord. « Environ 15 000 personnes » ont été bloquées à bord de quinze rames sur les voies à proximité de Paris. Elles ont été évacuées et raccompagnées à la gare. La SNCF a orchestré des départs de 22 h 30 jusqu’à 3 heures du matin !

5980191_lpvoyageurs_1000x625

Pauvre France !

Il fallut attendre 5h 30, mercredi matin, pour que le trafic des RER B et D ainsi que de la plupart des TGV redevienne normal. En revanche, le trafic des Eurostar et Thalys est resté perturbé toute la journée de mercredi. Pour les Eurostar, six des trains prévus pour mercredi ont dû être annulés, et le site Internet de l’entreprise demandait aux voyageurs non munis de billets de ne pas se présenter à la gare. La circulation des Thalys fut aussi perturbée, avec des retards estimés à vingt à quarante minutes.

Que du bonheur en cette période estivale et de canicule. Mais quand se décidera-t-on enfin à nettoyer nos écuries d’Augias ?

 

Et maintenant, la  » Réserve opérationnelle « …

C’est la dernière trouvaille de François Hollande pour faire face aux risques terroristes découlant du trop plein de musulmans en France : mobiliser la Réserve opérationnelle. Si c’est pour vider et nettoyer les banlieues, c’est une vue de l’esprit car le prix à payer désormais pour cette nécessaire entreprise de salubrité publique est bien trop élevé pour qu’elle soit confiée à quelques réservistes et autres retraités de la gendarmerie ! Même si ce projet ressuscite la figure d’une nation armée qui puise parmi ses citoyens la force de sa défense nationale.

000_D62V0

Des membres du bataillon de réserve d’Ile-de-France défilent le 14 juillet 2016 sur les Champs-Elysées.

Et pourtant, comment assurer la continuité de la défense nationale quand celle-ci se voit attribuer une mission qui dépasse son champ classique d’intervention, en particulier en situation de crise ou d’opérations sur plusieurs fronts ? Car, pour le moment, personne ne songe à décréter la mobilisation générale ou la  » levée en masse « comme il le faudrait pourtant pour reconduire tous nos envahisseurs au-delà de nos frontières.

Le choix du président de la République de  » faire appel à la réserve opérationnelle, c’est-à-dire à tous ceux qui, à un moment, ont été sous les drapeaux ou dans les effectifs de la gendarmerie « , annoncé le 15 juillet, oblige à une clarification politique rapide. S’agit-il de mobiliser davantage la réserve opérationnelle de premier niveau (RO1), composée de volontaires engagés au niveau régiment ou état-major, parfois dans des domaines de pointe comme la cyberdéfense, pouvant souscrire un engagement opérationnel temporaire type opération extérieure ? Ou d’appeler la réserve opérationnelle de second niveau (RO2), composée d’anciens militaires sortis des rangs depuis moins de cinq ans, à qui s’applique une obligation de disponibilité ?

894124-la-reserve-operationnelle

L’organisation militaire repose rarement sur des miracles et des proclamations. Structurer une force militaire de réserve ne peut se faire que sur le temps long, et par la compréhension par tous les acteurs du champ politique que la réponse armée n’est pas une simple démonstration de force. Mais ce n’est pas tout car il faudra aussi et surtout combler le manque d’équipements, déjà palpable pour le recrutement de 15 000 soldats supplémentaires prévu dans la loi de programmation militaire modifiée.

Il faudra aussi dissiper un malentendu : la formation du réserviste comme du militaire d’active est un processus long, qui repose sur l’accumulation d’expériences théoriques et pratiques.  Elle sera pour l’armée un défi énorme, pour lequel elle devra mobiliser des moyens financiers mais surtout humains considérables. Mais pourra-t-on atteindre cet objectif sans interroger le statut du réserviste et ses multiples formations ?

reserve-20160130

Et que dire aujourd’hui de la réflexion sur le retour du service militaire obligatoire dont on nous dit qu’il serait impossible bien que sa suspension ait été l’une des plus graves erreurs de Jacques Chirac ?

Pourquoi a-t-il fallu attendre plus de quatre années du quinquennat de François Hollande pour que les questions que le CER ne cesse de poser apparaissent comme vitales pour la France, sans pour autant recevoir de réponse ?

Nous aurons décidément fort à faire dès le retour du Roi.

 

Trois articles 49-3 pour accoucher d’une souris !

La loi  » Travail « , dite aussi abusivement «  loi Elkhomri  » (du nom de l’une des danseuses du ventre marocaines  de François Hollande), et qui visait à une réforme significative du Code du Travail sera définitivement considérée comme adoptée par le Parlement ce soir jeudi 21 juillet 2016. Sans jamais avoir fait l’objet d’un seul vote des représentants de la nation…

Les manifestations violentes organisées depuis cinq mois par un certain nombre de syndicats mais aussi lâchement tolérées par le gouvernement qui cherchait, selon son habitude, à acheter la paix sociale n’y auront rien changé. Pas plus que le mouvement spontanéiste prétendument pacifique  » Nuit Debout « , dont quelques intellectuels ont fait les frais (Alain Finkielkraut peut en témoigner), et qui s’interroge aujourd’hui sur la pérennité de ses opérations en s’inspirant…des  » Veilleurs  » de la Manif pour Tous (pourtant voués aux gémonies) !

nuit-debout-lannion-la-mascarade-de-decapitation-condamnee_0

Le simulacre d’exécution publique des responsables politiques, le 14 juillet devant la mairie de Lannion, en dit long*

Ce pauvre pays marche décidément sur la tête.

Pourtant, ces cinq mois de marchandage mais aussi de violences les plus diverses auxquelles les forces de police on payé un lourd tribut, déboucheront inéluctablement sur bien peu de résultats en termes économiques. Au point que cette réforme, voulue par la Commission européenne pour, paraît-il, libérer les forces vives de notre pays ( ! ) et dont le gouvernement de François Hollande s’est fait le bras armé pour les beaux yeux de l’Allemagne, a finalement, de négociations en compromissions, de petits abandons en grandes reculades…accouché d’une souris.

elephant_287_265

Et aujourd’hui ce même pays est la risée du monde.

* http://www.ouest-france.fr/bretagne/lannion-22300/nuit-debout-lannion-la-mascarade-de-decapitation-condamnee-4376000

Le Roi, vite!

 

Mais « La France ne peut pas mourir, car le Christ aime encore les Francs » (Henri, comte de Chambord)

Charles_Nodier_par_Guerin

 » Tout croire est d’un imbécile, tout nier est d’un sot. »

Charles Nodier* ; Inès de Las Sierras (1837)

Jean-Charles-Emmanuel Nodier est un écrivain, romancier et académicien français, (29 avril 1780 à Besançon – 27 janvier 1844 à Paris).

Le 21 juillet 2016.

Jean-Yves Pons, CJA.

Publicités

2 Réponses to “BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (21 juillet 2016)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.”

  1. Hervé J. VOLTO juillet 23, 2016 à 1:52 #

    Des paroles aux faits :

  2. Hervé J. VOLTO juillet 23, 2016 à 1:52 #

    LE ROI ET LA SECURITE PUBLIQUE

    Pour assurer la sécurité des Français, il faut :

    1. Rétablir les prérogatives du pouvoir judiciaire.
    2. Se doter des moyens de répréssion des délinuqnts et des criminels.
    3. Assurer la prévention du crime et de la délinquance.
    4. Punir les crimes et les délits.
    5. Moderniser le système pénitenciaire.

    1. Rétablir les prérogatives du pouvoir judiciaire.

    Assurer l’indépendance des juges, bannir constitutionnellement la politisation de la magistrature, supprimer l’Ecole Nationale de la Magistrature, renforcer les moyens du pouvoir judiciaire, revaloriser le statut des juges, rétablir la justice de paix, permettre au Roi de casser toute décision de justice et de juger en dernier recours, d’arbitrer entre jusitice civile et justice adminsitrative, de présider en personne le Conseil Supérieur de la Magistrature et la Haute Cour de Justice.

    2. Se doter des moyens de repression contre les délinquants et les criminels.

    Uniifier et renforcer le moyens de polices/gendarmerie, améliorer la formation et la rémunération des policiers et des gendarmes, supprimer toute imposition directs aux fontionnaires des forces de sécurité publique car payant déjà l’Impôt du Sang, augmenter les moyens matériels de la police/gendarmerie, multiplier la présence de policiers en civil dans les zones urbaines, décharger les services de police/gendarmerie des tâches adminstratives, libérer les forces de police/gendarmerie de la tutelle des Publics Ministères, accorder soutient et considération aux forces de police/gendarmerie, généraliser les titres légaux infalsifiables, faciliter les contrôles d’identité et le prolongement des gardes à vue.

    3. Assurer la prévention du crime et de la délinquance.

    Inverser les fluxs de l’immigration non-Chrétienne, conforter la famille comme lieu d’éducation, refaire de l’école un instrument d’apprentissage des disciplines sociales, détruire le ZUP, humaniser les zones urbaines à fort taux de délinquence, sanctionner les manifestations publiques d’incitation à la débauche et à le violence.

    4. Punir le crimes et les délits.

    Faire appliquer les lois, réhabiliter la notion de peine prompt, certaine et imconpréssible, réduire les délais des procédures de justice, réduire l’écart entre le minimum et le maximum de la peine, rétablir la peine de mort pour les crimes de sang, ré-échelonner les peine, rendre possible le jugement des ministres et des magistrats par le Roi, faire appliquer les décisions de jutice, expulser les criminels et les délinquants étrangers au second délit.

    5. Moderniser le système pénitenciaire.

    Créer sur le modèle itlaien un statut de POLICE PENITENCIERE pour les gardiens de prison, donner à la police pénitencière le monopole de transport et de transfert de prisonniers, libérer des places de prison, rétablir les quartiers de haute sécurité, séparer les différantes catégories de détenus, revaloriser le statut social et financier des policiers pénitenciaires.

     

    LE ROI ET LA DEFENSE DU ROYAUME

    Pour reconstruire l’armée, il faut:

    1. Réunir les consditions politiques de la Défense.
    2. Se donner les capacité d’intervenir à l’extérieur.
    3. Organiser la défense intérieure du territoire.
    4. Doter les armées des moyens de leurs missions.

    1. Réunir les conditions politiques de la Défense.

    Interdire la carrière militaire aux étrangers non-Chrétiens, à l’execption de la Légion Etrangère, les officiers étrangers non Chrétiens pourront être reclassés au sein de la Légion Etrangère, rendre en compte les nouvelles menaces (la présence à l’Est de stocks d’armes, la monté de l’islamisme, la migration planétaire de populations non-Chrétiennes), assurer le soutient militaire de la politique étrangère, préserver l’indépendance militaire de la France (maintenir une patrie de l’armée pourdéfendre le territoire Français et son domaine Outre-Mer), mettre en oeuvre une alliance militaire européenne (constituer une patrie de la’rme préposée à l’intervention sur le territoire européen), développer l’esprit de défense chez les Français, développer le culte de l’armée, du drapeau, du soldat inconnu et de Sainte-Jeanne d’Arc, honorer toutes les « générations du feu » (nécessité d’une information Royaliste auprès des généraux, amiraux, maréchaux).

    2. Se donner la capacité d’intervention à l’extérieur.

    Trippler le budget de la Défense, adapter nos armes nucléaires à la nouvelle donne stratégique (développement d’emploi antiforce et non plus seulement anticités), créer une force terrestrre d’intervention polyvalente (une dizaine de grande unités, prticulièrement bien équipées en hélicoptères de combat, en missiles anti-char et anti-aérien ainsi qu’en blindés légers, possiblité d’intervention en Europe, en Afrique et en Outre-Mer), renforcer les capacité d’intervention de la marine (dipsoser en permanace de deux groupes aéronavals en ètat de prendre la mer, donc posséder 3 porte-avions au minimum , 5 dans le meileurs des cas, une dizaine de sous-marns nucléaire d’attaque, une soixantaine d’avions de combat de l’aéronavale, des radars aéroportés, des batiements de luute anti-aérienne et anti-soumarine et de sotuient logistique), accroître les moyens opérationels de la force aérienne tactique (avec six escadrons nucléaires et une vingtaine d’escadrons polyvalants, il est possible d’effectuer dignement les missions, à condition de posséder un parce modernisé d’au moins 400 avions de combat en ligne), doter nos forces de moyens aériens de projection à longue distance (possibilité de transporter une brigade à 5.000 kilomètres en 24 heures, puis d’assurer sa logistique; ces mme avions devront posséder de capacité de ravitaillment en vol), développer les moyens de renseignement (un effort imèportant doit être consentit au profit de la DGSE, des satélites de reconnaissance et de tous les systèmes d’information et de commendement, et que des moyens d’écoute et d’analyse des télécommunications).

    3. Organiser le défense intérieure du territoire.

    Créer une défense anti-missile (améliorer la couverture radar sur la Méditérannée, lancer l’étude d’une défense anti-missiles balisitiques mettant sous protection ls cités les plus vulnérables, la défense aérienne sera doté d’une plateforme supplémenraire pour ses intrecepturs, dans ls Sud de la France ou(et) en Corse), constituer une garde de volontaires (composèe d’une cinquantaine de demi-brigade et formés de volontaires, avec pour mission de rendre plus difficile l’accès à notre territoire en métropole en cas d’agression conventionnelle, de participer aumaintient de l’ordre en renfort de la gendrameire -sur le modèle des Sentinelles à améliorer- servir de réservoir de personnel déjà formé pour compléter ls forces d’intrevention en cas d’urgence), restaurer la gendarmerie -à qui l’on peut redonner son nom originel de Maréchaussée- dans ses missions de sécurité publique d’une part et de police militaire d’autre part (décherger la gendarmerie des des taches administratives), créer un organisme de contrôle des frontière et de contrôle de populations étrangères (à l’image du service des douannes, à renforcer, regrouper certaines compétances aujourd’hui Police de l’Air et les Frontières, les Renseignements Teritoriaux (ex-Renseignements Généraux), la DGSI et les Douannes volantes, avec mission de rendre les fontières étanches à l’immigration clandestine et de controler les étrangers présents sur le territoire national), réhabiliter la potection des populations civiles (lui donner les moyens de lutter contre les catastrophes naturelles, les risques industriels majeurs, chimiques, nucléaires, bactériologiques, les accidents divers -aériens, férovières, routiers et autoroutiers- les actions hostiles de terrorisme et d’espionage ), supprimer constitutionnellement toute imposition directe aux membres des forces armées, de gendarmerie et aux forces de protection civile qui paient déjà l’Impô du Sang.

    4. Doter les armées des moyens de leurs missions.

    Tripler le budget actuel de la Défense, soutenir l’industrie de l’armement, rendre à l’Armée la considération qui lui est due (augmenter les soldes et les compétences, punir tout acte d’anti-militarisme), interdire consitutionellement toue conscirption et maintenir le volontariat, doter d’un statut les personnels de réserve (la création de la garde de volontaire évoquè plus haut redonnera utilité et intéret aux réserves), rétablir les Ordres du Roi et l’anoblissement des officiers.

     

    LE ROI ET LE RENSEIGNEMENT

    Comment renforcer le Renseignement?
    1.Développer les moyens de renseignements.
    2. Réunir les conditions politiques du renseignement.
    3. Se donner les capacités d’intervention à l’extérieur.
    4. Organiser la sécurité nationale.

    1. Développer les moyens de renseignement.

    Développer les moyens concrets (trippler le budget de la DGSE et doubler le budget de la DGSI, effort consentit au profit des satélites de reconnaissance, et tous les systèmes d’information et de commendement, ainsi que des moyens d’écoute et d’analyse), crééer un organisme de défense des frontières et de contrôle des populations étrangères (regrouper certaines compétances aujourd’hui Police de l’Air et les Frontières, les ex-RG, l’ex DST et les Douannes), redonner aux RT (ex-RG) leurs compétances en matière de contrôle politique, placer la lutte anti-terroriste sous le contrôle de la DGSI, renforcer la notion de Secret Défense, rétablir les Lettres de Cachet uniquement à usage Royal et uniquement pour les cas de crime de lèse-majesté, d’atteinte à la sureté de la nation, le terrorisme et de tout problème regardant la sécurité du territoire (le Roi s’engagera à n’utiliser en aucun cas les Lettres de cachet pour des affaires de droit commun).

    2. Réunir les conditions politiques du renseignement.

    Prendre en compte les nouvelles menaces (la présence à l’Est de stocks d’armes, la monté de l’islamisme, la migration planétaire de populations non-Chrétiennes), assurer le soutient financier de la politique du renseignement (passer des paroles aux faits, donner plus de moyens humains, technogiues et… financiers à nos services, revaloriser les Fonds Secrets), préserver l’indépendance du renseignement (Le SGDN doit relever directement du Chef de l’Etat et non plus du I° Ministre), honorer les hommes de l’ombre (Bond! James Bond!).

    3. Se donner les capacité d’intervenir à l’extérieur.

    Adapter nos résaux de renseignement à la nouvelle donne stratégique (Nos Services sont très bons au Levant, au Maghreb, et dans certaines parties de l’Afrique, il faut développer un regard vers l’Amérique Latine et l’Asie du Sud-Est), renforcer le service action de la DGSE (Nous possédons d’exellants Commendement d’Opérations Spéciales (COS), Commendos de Recherche et d’Action en Profondeur (CRAP), Régiment de Parachutistes d’Infanterie de Marine (RPIMA), commendos de de renseignement des Recherches Humaines et autres Dragons, qui valent bien les Delta Force américains: il faut leur donner plus de moyens, plus de budjet! ), créer une force d’action polyvalente (sur le modèle du Commendement des Opérations Spéciales, créer des Commendos d’Opérations Spéciales pouvant agir indiféremment sur terre, sous la mer et dans les airs, sélectionant les meilleurs marsoins, les meilleurs paras et les meilleurs fantômes des Recherches Humaines), créer une unité fantôme pour le travail « bagnato » si la lutte anti-terroriste sur le terrain recquiert une action directe en situation extrême, ce qui n’exclue pas en tenps ordinaire l’emploi des forces spèciales en uniforme de l’Armée Française.

    4. Organiser la sécurité nationale.

    Réunir le Conseil de la Sécurité Interieure et le Secrétariat Général de la Défense Nationale en un conseil unique dit Conseil de la Sécurité Nationale, CSN rattaché directement et exclusivement au Chef de l’Etat, modifier la directive « Télévision sans Frontière » afin d’y inclure une disposition relative à la lutte contre la propagande terroriste, cette exigence technologique s’appliquant tout particulièrement aux communication électroniques, certaines données techniques doivent pouvoir être transmises plus rapidement au services spécialisés.

    PS : merci à Jean Réno d’avoir rendu hommage à nos officiers traitants dans « Godzilla »…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :