Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray : un cas d’école.

26 Juil

St-Etienne

Eglise Saint-Etienne à Saint-Etienne-du-Rouvray

Nous sommes en colère, très en colère.

prtre-630x0

Le Père Jacques Hamel

Par la faute du laxisme des dirigeants politiques successifs de notre pays et de l’irresponsabilité des juges de la République, le Père Jacques Hamel est mort ce matin dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), égorgé à 86 ans, comme un mouton de l’Aïd, par deux terroristes islamistes et alors qu’il célébrait la messe du matin. Une seconde victime est aussi à déplorer, selon le même mode opératoire, mais a miraculeusement survécu à ses graves blessures.

Il ne s’agit, nous dira-t-on, que d’une manifestation de plus de la barbarie islamique si généreusement accueillie dans notre pays et ceci est vrai. Mais découvrir que ces deux monstres d’Allah bénéficiaient de la nationalité française et coulaient des jours agréables dans cette même ville pour l’un et dans une commune voisine pour l’autre devient insupportable.

Et pourtant le pire est ailleurs. Il est dans le fait que l’un des deux assassins « était connu des services antiterroristes » et qu’il bénéficiait d’une de ces fameuses fiches « S »pour avoir tenté de rallier la Syrie en 2015. Arrêté en Turquie, il avait été, à son retour, mis en examen pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste et placé en détention provisoire, avant d’être libéré sous bracelet électronique.

Trop, c’est trop ! C’est pourquoi le Conseil dans l’Espérance du Roi, indépendamment des mesures qui restent à prendre pour assurer autrement qu’aujourd’hui la sécurité des Français et des poursuites qui devront être entreprises à l’encontre de tous ceux qui n’ont pas assumé leurs responsabilité dans ce domaine, exige la destitution immédiate du ou des juges d’application des peines à l’origine de la mise en liberté de cet assassin prévisible.

Nous prions pour le repos de l’âme du Père Jacques Hamel, mort en martyre.

Blason_Saint-étienne-du-Rouvray.svg

Saint-Etienne-du-Rouvray : de gueules aux deux léopards affrontés d’or, armés et lampassés d’azur, mouvant des flancs et tenant une roue dentée d’argent soutenus de trois trangles ondées du même, au chef cousu d’azur chargé d’une crosse issante aussi d’or accostée de deux chênes rouvres aussi d’argent.

Nous rappelons dans ces tristes circonstances notre article du 18 juillet dernier et intitulé  » Encore que ! « , qui se terminait ainsi (à propos d’incendies volontaires dans le village de La Bouille, à proximité de Rouen et donc de Saint-Etienne-du-Rouvray):  » Les chemins d’Allah sont décidément sans surprise… » (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/07/18/bulletin-climatique-quotidien-18-juillet-2016-de-la-republique-francaise/). Il était prémonitoire.

 

Le 26 juillet 2016.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA, Ministre de la Maison du Roi, Conseiller aux Affaires intérieures, à l’ordre public et à l’organisation du territoire.

Publicités

3 Réponses to “Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray : un cas d’école.”

  1. Hervé J. VOLTO juillet 27, 2016 à 7:55 #

    Saint-Etienne : Ici nous sommes au-delà de la barbarie, de la lacheté : interrompre un office religieux, intterrompre la Sainte Messe, c’est avant tout un sacrilège !

    Si nos pensées vont immédiatement aux victimes de cet horreur, de cette douleur, de ce sacrilège et à leurs parents, ce serait le moment pour nos amis de CIVITAS, de Renaissance Catholique, de l’Oeuvre Chrétienne de la Cité Vivante, de la Contre-Réforme Catholique au XXI° siècle, du Renouveau Français, des Scouts de Riomont, de divers groupement Catholiques et Royalistes et autre fraternité religieuses traditionalistes… de SE LEVER et de crier leur indignation, matérialisant peut-être cette dernière par une manifestation, un défilé, une procession, je ne sais quoi d’autre…

    Quand à nous, face àt la violence sournoise qui s’exerce partout, contre l’âme de nos enfants, contre les Catholiques, contre les traditions de notre Pays, contre son Histoire contre la sécurité et l’honneur de la France, nous, Royalistes, nous devons OPPOSER SANS RELACHE nos valeurs Chrétienne, familiales et patriotiques. On pourrait commencer à soutenir tous les mouvements Rotyalsites, nationalistes, souverainistes : Alliance Royale, Front National, Union des Droites Nationales, Mouvement National Républicain, Mouvement pour la France, etc… qui pourrait (devraient ?) se retrouver au sein d’une université d’été des Patriotesw avec un grand P.

    -Puis Il (il s’agit de N.S. Jésus-Christ) leur dit : « Quand je vous ai envoyé sans bourse, ni besace, ni sandales, avez-vous manqué de quelque chose? » – « De rien! », dirent-ils. Et Il leur dit : Mais maintenant, que celui qui a une bourse la prenne, de même qu’une besace, et que celui qui n’en a pas vende son manteau pour acheter un glaive (Luc 22:35-36).

    Le Chevalier tient pour Sacré, non seulement la vie corporelle, mais encore plus celle de l’âme et de l’esprit. Il combattra pour la Vie, veillera pour la famille, priera pour la réussite de la Croisade Mariale dans les coeurs, les familles, les métiers et la société, dans l’attente du Roi désigné par Dieu. Le Chevalier est la base de la Chrétienté, son défenseur. Il représente un idéal : il est porteur de la Noblesse du coeur et de l’intelligence, faite d’Amour, et de fraternité, mais aussi de défense et de protection des faibles, y compris par des moyens militaires.

    Des Chevaliers modernes peuvent servir aujourd’hui à protéger la Tradition, l’attachement aux racines Chrétiennes de la France, à la Famille, à l’Armée et à la terre natale… Dieu, Famille, Patrie !

    Un seul cri : Ordre, Avenir, Sécurité !!!

  2. Hervé J. VOLTO juillet 27, 2016 à 7:55 #

    PS : L’honneur du Chevalier réside dans la seule conformité de sa vie avec l’idéal Croisé. Il obéit au Code du Chevalier des Croisades :
    1. Tu croiras à tous les enseignements de l’Eglise et tu observeras ses commandements.
    2. Tu protégeras l’église.
    3. Tu défendras tous les faibles.
    4. Tu aimeras le pays où tu es né.
    5. Tu ne fuiras jamais devant l’ennemi.
    6. Tu combattras les infidèles avec acharnement.
    7. Tu rempliras tes devoirs féodaux, à condition qu’ils ne soient pas contraires à la loi Divine.
    8. Tu ne mentiras jamais et tu seras fidèle à ta parole.
    9. Tu seras libéral et généreux.
    10. Tu seras toujours le champion du droit et du bien contre l’injustice et le mal.

    Par le rite de l’Adoubement, le Chevalier reçoit officiellement la mission de combattre les ennemis de Dieu et de l’homme, et « d’élargir ici-bas les frontières du Royaume de Dieu », avec la grâce nécessaire pour accomplir le combat Royaliste pour le Règne du Christ, l’Amour de Notre-Dame et la fidélité à l’Église Catholique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :