Billet d’humeur d’Antonia.

29 Juil

f2e9a35b7d9b05067b51658262cba05d

Histoire de fleurs

Cher CER,

Merci pour cette petite mise au point, tombant à pic en cet été tardif, à propos d’une histoire de fleurs – « Comment la guimauve tue le royalisme » – (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/07/27/comment-la-guimauve-tue-le-royalisme/). Merci aussi de rappeler le vrai sens de notre attente.

Oui, la flagornerie « prout-prout » existe bien dans la mouvance royaliste. Veillons donc bien à nos propos, nos attitudes, réfléchissons souvent à ce qui nous anime vraiment, restons ancrés dans la réalité.

Les attentats se succèdent chaque semaine dans notre pauvre pays abandonné par une caste démagogue de trouillards. Sans parler de l’Orient ensanglanté depuis des mois. Bien peu se sont levés pour le défendre. C’est pourtant là l’essentiel : (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/04/22/actualite-des-chretiens-dorient/).

Notre pauvre pays ! Comme la lèpre, s’y répand l’indigence chez nos vieux retraités. Que d’inconsistance et d’inconscience alors à s’esclaffer à propos de roses « enchapotées » et à balayer le plancher devant le gratin « jet-set » ! Même si je déteste le film de Coppola, c’est bien cette image hédoniste et frivole qui, aujourd’hui, comme jadis, a terni l’image royale aux yeux du peuple. Et certains s’emploient à en poursuivre le trait, y compris dans notre mouvance et avec sottise (à moins que cela ne soit par intelligence…).

Flagornerie est un bien mauvais outil que nous devrions laisser à la clique des médias qui savonnent le marchepied de Mimolette 1er et répandent le mensonge sans vergogne, pour mieux garder leur petite place de précieux indignés.
Nous-mêmes, ne nous contentons-nous pas souvent de « congratuler » ainsi en vase clos, jacassant, nous éparpillant en mille partisaneries inutiles. N’est-ce pas exactement le contraire qu’il faut faire ? Il ne s’agit pas de recommencer la guerre des deux roses mais de faire avancer une cause dont il n’est d’ailleurs pas certain que nous en verrons l’aboutissement de nos yeux de chair.
Le royaliste est une idée forte, moderne tout en étant ancrée dans la tradition, ce n’est pas Barbie bien pomponnée au pays des bisounours.

Il nous faut un grand roi, solide, proche de son peuple, entouré d’un bon conseil et surtout loin des terrains de polo.
Car celui que notre cœur attend saura, soyons-en sûr, mettre les mains dans le cambouis (sa dame aussi !) et passer le reste de sa vie à nettoyer le tas d’immondices qui s’amoncelle depuis plus de deux siècles sur notre pays.
Servir celui-là est notre vœu, restant fidèle, patient, invisible à ses yeux, rejetant courtisanerie et intrigue, intérêt partisan ou intérêt tout court.
C’est un lis qui vient, un lis de nos champs. Soyons digne de lui, dans sa simplicité.
Le 29 juillet 2016.

Antonia

Publicités

6 Réponses to “Billet d’humeur d’Antonia.”

  1. Bzs juillet 29, 2016 à 9:33 #

    Oh Antonia , je suis 100% d accord avec vous mais hélas, trois fois hélas , l homme est ainsi fait . Quelque soit le régime ! Bien sûr quand il est empreint de l esprit chrétien , humble et conscient de sa petitesse la grandeur d un chretien est ce qui tend les âmes vers le haut.

  2. Louis Chiren juillet 29, 2016 à 10:20 #

    Admirable ! rien à ajouter si ce n’est que la femme est à l’évidence en l’espèce la juste complémentarité voulue par Dieu pour l’homme !

    http://louischiren1785.wixsite.com/artistpainter/au-service-du-roi

  3. conseilesperanceduroi juillet 30, 2016 à 4:08 #

    Merci Antonia pour votre soutien dans notre croisade contre la guimauve !
    Pour votre information, sachez que notre ami Du Plessis a tenté de rassurer madame De Tournon sur son avenir en lui disant qu’ «  après tant et tant d’efforts elle finirait bien par obtenir son tabouret « …ou, pourquoi pas sa croix de Malte. Hélas, ce commentaire de Du Plessis n’a pas eu l’heur de plaire aux gestionnaires du site et son commentaire a été censuré. Ce qui veut dire que sa flèche a bien atteint son but !

    • Antonia août 1, 2016 à 1:34 #

      Cette histoire de tabouret est plaisante ! Espérons que l’intéressée ainsi exaucée saura lâcher du lest : l’agitation qu’elle engendre (et la division) n’est pas en phase avec notre résistance.

      • alaintexier août 1, 2016 à 9:03 #

        Nul ne l’ignore probablement dans nos milieux ; mais , à toutes fins utiles, insérons pourtant les ligne suivantes.

        Avoir le tabouret, est, à la cour de France sous l’Ancien régime, pour des femmes titrées le droit d’être assises devant la reine, sur un tabouret. Cet avantage, apparu sous Louis XIII, n’est pas de confort. Il est l’une des préséances les plus convoitées par les grandes maisons. L’obtention du tabouret est souvent le fruit d’intrigues, la concession du tabouret à une maison provoque des jalousies et des contre-intrigues.

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Tabouret_de_grâce

      • conseilesperanceduroi août 1, 2016 à 4:25 #

        Alain Texier a bien fait de donner ces précisions mais c’était très exactement le sens de l’allusion.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :