BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (25 août 2016)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.

25 Août

Et ils ont osé l’appeler « Loi El Khomri« …

Passons sur la provocation que constitue le fait de donner à une loi de la République le nom d’une servante maghrébine de François Hollande et…du roi du Maroc. Attardons-nous plutôt aujourd’hui sur les conditions dans lesquelles cette servante fut traitée par ses supérieurs hiérarchiques au gouvernement en donnant au vain peuple l’illusion de la promotion de la diversité sociale et culturelle dont ils ont fait leur antienne. Avec en prime le mépris dont ils accablent les sans-dent !

4987032_6_a247_myriam-el-khomri-et-manuel-valls-au-ministere_04fb2ecfdb370fd23acfb5456b5f5024

Myriam El Khomri et Manuel Valls : « Je t’aime, moi non plus« 

Dès le mois de mars dernier, l’ex-conseiller et ancienne plume de Myriam El Khomri, ministre du travail, avait confié son amertume sur le projet de loi travail : « Une trahison historique – et destructrice – d’une gauche en mal de repères. » Six mois plus tard, Pierre Jacquemin livre un récit acide de la genèse au forceps de ce texte controversé dans Ils ont tué la gauche (éditions Fayard), en librairie mercredi 24 août. Il y décrit une Myriam El Khomri court-circuitée, dépossédée de ses prérogatives. Selon lui, le « véritable » patron de la Rue de Grenelle n’est autre que Pierre-André Imbert, le directeur de cabinet et cornac de Mme El Khomri, décrit comme « le porte-parole de Matignon ». « Le projet de loi travail, c’est lui. C’est lui, à travers l’autorité politique [du premier ministre] Manuel Valls et non de sa ministre. »

D’après M. Jacquemin, le texte a été « rédigé en chambre » par « l’équipe techno », « loin du regard » de Myriam El Khomri, et sans que la plupart de ses conseillers ne soient consultés. Ainsi, quand Le Parisien dévoile, le 17 février, une version provisoire du projet de loi, c’est la « surprise générale » au sein du cabinet qui n’en connaissait rien. « Dans la coulisse, la ministre du travail n’adhérait pas aux arbitrages de Matignon, qu’il s’agisse de l’inversion de la hiérarchie des normes, du licenciement économique ou même du plafonnement des indemnités prud’homales. » Et il raconte raconte un déjeuner du cabinet le 14 février, après les arbitrages, où « la ministre faisait grise mine. Presque dévastée ». Par la suite, elle lui aurait confié avoir « pensé à démissionner ».

Quand on a la prétention d’être au gouvernement de la France, il ne suffit pas de penser. Il faut agir et la question qui vient nécessairement à l’esprit est : POURQUOI NE L’A-T-ELLE PAS FAIT ? La réponse est sans doute assez simple : d’abord pour les prébendes liées à sa position ministérielle mais ensuite, sait-on jamais, parce qu’elle est sans doute l’un des chevaux de Troie du roi du Maroc (avec Najat Belkacem) au sein du gouvernement français et des institutions de la République….

D’ailleurs, Pierre Jacquemain fait de Mme El Khomri un portrait au vitriol, l’accusant d’avoir « renié ses propres convictions » et « trahi ses ami-e-s, celles et ceux qui l’ont portée intellectuellement et politiquement ». Elle aurait aussi « progressivement tourné le dos » à François Hollande, « le taxant “d’amateur” en privé »…« Myriam El Khomri a abandonné la politique. Les idées. La pensée. Et la gauche avec. Elle est devenue la super-cheffe de l’administration du travail », précise M. Jacquemin.

La loi abusivement intitulée « loi El Khomri  » a été promulguée par François Hollande et publiée le 9 août au Journal officiel. A l’issue de cinq mois de conflit social et d’affrontements politiques, le texte a été définitivement adopté par le Parlement le 21 juillet, après un troisième recours du gouvernement à l’article 49, alinéa 3, de la Constitution, qui permet de se passer de vote !

tmp-logo-1

C’est ça la République française.

Le prestidigitateur est entré en campagne ! 

Après l’annonce sans surprise de la candidature de Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle de 2017, tomberez-vous une fois de plus dans le panneau ? Près de dix ans après sa victoire, lors de l’élection présidentielle de 2007, durant laquelle il a trompeusement attiré de nombreuses voix d’électeurs du Front national (FN), Nicolas Sarkozy repart à la conquête de l’Elysée en plaçant, au premier plan de sa campagne, un thème qui avait contribué à son succès : celui de l’identité nationale, au cœur de son livre Tout pour la France (Plon, 232 pages, 18 euros), paru mercredi 24 août.

nicolas_magicien

 » Stopper  » l’immigration économique,  » suspendre  » le regroupement familial, réformer le droit du sol, interdire le voile à l’université… Avec son programme musclé, l’ancien chef de l’Etat joue le tout pour le tout pour essayer de convaincre les franges identitaires de la droite et de l’extrême droite – l’électorat de Valeurs actuelles, en somme – de lui (re)faire confiance.

 » Il sent la France, il a ça pour lui. Il a raison de choisir l’identité comme thème de campagne, et il a d’ailleurs eu raison avant ses principaux concurrents de la primaire « , félicite le maire de Béziers (Hérault), Robert Ménard, élu avec le soutien du FN, qui reconnaît au personnage du  » talent « , de la  » force de conviction  » et un caractère  » combatif « .

Mais, pour l’ancien journaliste, héraut de la  » droite hors les murs « , cette coterie d’hommes politiques et d’intellectuels de droite et d’extrême droite qui ne se retrouvent ni dans LR ni dans le FN et portent au pinacle les sujets identitaires, une question demeure sur la stratégie sarkozyste.  » Est-ce que c’est un choix tactique, de tempérament, de conviction ? Le problème, c’est qu’on a cinq ans de pratique du pouvoir derrière. Je crains que ce ne soit que des postures « , concède M. Ménard.

Marine Le Pen emporte plutôt la conviction de l’élu, malgré des différences de fond assumées avec elle – il ne devrait pas être présent aux «  Estivales  » du FN organisées à Fréjus (Var), les 17 et 18 septembre. «  Elle n’en rajoute pas, elle est crédible sur ce terrain-là. C’est la différence « , estime M. Ménard.

Le degré de sincérité de Nicolas Sarkozy est jugé avec plus de tranchant du côté d’Ivan Rioufol, éditorialiste au Figaro et auteur de l’essai La Guerre civile qui vient (Pierre-Guillaume de Roux, 208 pages, 19 euros) :  » C’est du réchauffé, il court après les faits, après un diagnostic déjà fait par la droite “hors les murs” et par Marine Le Pen. Je ne vois pas beaucoup de conviction dans ce qu’il dit et ce qu’il semble découvrir. Tout le monde sait que Sarkozy a des sincérités successives.  »

Alors que les attentats se multiplient depuis janvier 2015 et que la place de l’islam en France est devenue un sujet quotidien dans le débat public, une grande partie de la droite veut croire que les questions économiques et sociales vont passer au second plan pendant la campagne présidentielle, derrière celles qui ont trait à l’identité. L’ancien président de LR aurait donc pris de l’avance.  » Depuis plusieurs mois, le discours de Nicolas Sarkozy m’apparaît être en adéquation avec ce que veulent les Français, mais c’est un discours. Comment cela se traduit-il institutionnellement ? « , s’interroge l’entrepreneur Charles Beigbeder, auteur du livre Charnellement de France (Pierre-Guillaume de Roux, 252 pages, 22 euros). Et si l’ancien secrétaire national de l’UMP se dit intéressé par l’ancien chef de l’Etat, il assure que son vote en 2017 ne sera qu' » un choix par défaut  » face à une offre politique jugée défaillante.

sarkozy-je-suis-nico-incruste-magicien-doz

De son côté, le FN feint l’amusement face aux déclarations de M. Sarkozy et entend dissuader ses électeurs de se tourner vers lui.  » L’identité, il en parlait déjà en 2007, a expliqué Florian Philippot, vice-président du parti, sur i-Télé. Qu’est-ce qu’il a fait ensuite au pouvoir ? Il a fait encore plus d’immigration que Jospin. Il a organisé le CFCM – Conseil français du culte musulman – , c’est-à-dire le communautarisme institutionnalisé pour organiser l’islam. Il a fait l’intervention catastrophique en Libye, qui a mis les djihadistes au pouvoir.  »

Et d’utiliser un argument massue pour n’importe quel électeur de droite :  » C’est à cause de Nicolas Sarkozy que nous avons François Hollande, c’était un vote sanction, – en 2012 – « . Aux yeux de certains, les plus belles stratégies ne valent rien quand on y oppose un bilan.

Tous ces points de vue ne manquent pas de lucidité ni d’intérêt. Mais pour nous, c’est clair. Nous ne croirons à la stratégie de Nicolas Sarkozy que s’il accepte notre dossier consacré à  » La face volontairement cachée de l’identité de la France » ( https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/08/15/la-face-volontairement-cachee-de-lidentite-de-la-france/ ) et ses propositions que nous allons incessamment lui faire parvenir.

armoiries-france-royale

À bon entendeur, salut.

Il n’y a pas que les chevaux de Troie,

Il y a aussi la Cinquième colonne !

Et pas seulement chez nous. En Allemagne aussi, avec les Turcs immigrés* et la situation explosive dans leur pays d’origine.

Tout autour de la place Kottbusser Tor, dans le quartier de Kreuzberg à Berlin, les hauts immeubles sont couverts d’antennes paraboliques pour capter la télévision d’Ankara. Et sur les trottoirs, devant les boutiques aux noms turcs, les hommes fument et discutent, plus passionnément encore que d’habitude. Depuis quelques semaines, Kreuzberg, habituellement considéré comme le symbole d’une société allemande multiculturelle pacifique, est divisé comme jamais.

648x415_manifestants-tiennent-drapeau-geant-turquie-face-porte-brandebourg-berlin-allemagne-mercredi-1er-juin-2016-protestent-contre-resolution-parlement-fede

Manifestation de Turcs à Berlin, contre la reconnaissance du génocide arménien

Sevim Aydin est née en Turquie en 1972, mais elle a grandi dans la Naunynstrasse, à quelques rues de la porte de Kottbuss. Pour la première fois, elle se présente dans son quartier pour les élections régionales qui se tiennent à Berlin le 18 septembre. Elle ne le cache pas, faire campagne en ce moment est loin d’être confortable.

 » Ici, la communauté turque est très divisée à cause de ce qui s’est passé en Turquie. On est sans arrêt interpellé par des gens qui nous lancent : ‘Vous, au SPD, vous ne soutenez pas Erdogan !’  Les tensions ont commencé après le vote du Bundestag sur le génocide arménien, qui a beaucoup déçu ici. A la suite de cela, il est arrivé qu’on déchire un tract du SPD sous mes yeux.  » Voilà où mène l’importation pléthorique de populations allogènes, comme nous le rappelions hier à propos des enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, au Maroc. Difficile, pour Sevim Aydin, de comprendre pourquoi elle est autant prise à partie sur ce sujet.  » Je fais campagne pour le quartier ! Pour les écoles, pour l’emploi et la justice sociale ! Mais les gens s’attendent toujours à ce que je m’exprime sur les événements de Turquie.  »

Comme Sevim Aydin, les Turcs d’Allemagne font l’objet de multiples pressions. D’un côté, les tensions politiques qui agitent actuellement la Turquie trouvent leur écho dans le quartier de Kreuzberg, comme dans toutes les villes à forte concentration turque. Depuis quelques années, la présence médiatique renforcée du président Recep Tayyip Erdogan en Allemagne et les succès économiques du régime ont rendu à beaucoup de Turcs leur fierté nationale, et contribué à son influence dans le pays. De l’autre, les invectives répétées d’Ankara à l’encontre de Berlin ces derniers mois ont détérioré les relations entre Turcs et Allemands. Ce sont des expressions caractéristiques de ce que nous nommons  » La Cinquième colonne « . Qui peut prétendre le contraire ?

Même plus la chancelière Angela Merkel qui déclarait ceci, mardi 23 août dernier :  » Nous attendons des personnes d’origine turque qui vivent en Allemagne depuis longtemps qu’elles développent un niveau élevé de loyauté vis-à-vis de notre pays. En échange, nous essayons d’avoir une oreille ouverte à leurs problèmes et de les comprendre.  » Manifestement, l’eau a beaucoup coulé sous les ponts de la Spree depuis l’été 2015…

En juin, le vote du Bundestag qui reconnaissait officiellement le génocide arménien avait provoqué le courroux d’Ankara. C’est le député Vert d’origine turque Cem Özdemir – favorable à cette reconnaissance comme l’ensemble de ses homologues de la même origine – qui avait subi les attaques les plus violentes : accusé par le président Erdogan d’avoir un  » sang corrompu « , il avait reçu un nombre inouï de menaces de mort. Prenez bien la mesure de l’expression et de ses conséquences car nous serons tôt ou tard confrontés aux mêmes situations, en France.

Fin juillet, un rassemblement de 30 000 personnes à Cologne, organisé par une association liée au Parti de la justice et du développement (AKP) du président Erdogan, pour condamner le putsch militaire avorté en Turquie, avait également déclenché une polémique. Et certains députés du Bundestag se montrent de plus en plus méfiants vis-à-vis des services secrets turcs. Selon une enquête du quotidien conservateur Die Welt parue dimanche 21 août, ceux-ci emploieraient 6 000 informateurs en Allemagne, soit un informateur pour 500 citoyens d’origine turque. Les Verts allemands ont demandé que le sujet soit mis à l’ordre du jour du Bundestag. Cinquième colonne vous dis-je.

En Turquie, comme en Allemagne, chacun est désormais prié de choisir son camp. Pro ou anti-Erdogan, loyal à l’Allemagne ou à la Turquie. Peu importe que la grande majorité des Turcs d’Allemagne ne votent pas lors des élections turques. Au dernier scrutin, à l’automne 2015, 570 000 citoyens turcs ont voté dans les consulats allemands, sur trois millions d’inscrits ; 60 % d’entre eux se sont prononcés pour l’AKP.

4976971_6_976b_manifestation-pro-erdogan-a-cologne-en_6f2a3f095574873b505a05dce2a10c85

Manifestation pro-Erdogan à Cologne

 » J’ai voté pour la première fois pour des élections turques, raconte Murat, 30 ans, Germano-Turc, qui préfère rester anonyme. Toute la famille a voté pour le parti kurde, simplement pour éviter qu’Erdogan ne remporte la majorité absolue.  » Dans sa fratrie turque aux liens très forts, installée en Allemagne depuis les années 1960, ce sont les anciens qui influencent le vote commun.

«  Pour nous, entre l’Allemagne et la Turquie, la question ne se pose pas, prétend Murat. On essaie de garder notre culture, on est content quand un footballeur d’origine turque joue en Allemagne. Mais on vit ici. Ceux ici qui votent AKP et qui critiquent l’Allemagne, ils n’ont qu’à vivre là-bas et faire leur service militaire dans les zones à risques !  » Mais tous ne pensent pas ainsi.

De son bureau d’agent immobilier spécialiste des projets de construction à Neukölln, dans le sud de Berlin, Bilal, 24 ans, est fier d’avoir réussi à monter sa société et à convaincre des clients. Né en Allemagne, marié et père d’une petite fille, il entretient des liens intensifs avec la Turquie, où il se rend très régulièrement.  » C’est difficile pour un Turc bien intégré dans la société allemande d’entendre des gens ici critiquer la Turquie. » Discret sur ses convictions politiques, Bilal estime que le putsch manqué a eu pour conséquence que la Turquie  » se sente renforcée « .

Et l’Allemagne, se sent-elle renforcée par la présence de ces Turcs?

*  La communauté turque compte 2 710 000 personnes dont 1 658 083 citoyens turcs vivant en Allemagne et 840 000 citoyens allemands d’origine turque ayant au moins un parent turc, le reste de la communauté provenant des minorités turques d’autres pays, principalement Grèce et Bulgarie.

 

Est-ce d’ailleurs une coïncidence ?

Si, pour la première fois depuis 1989, le gouvernement allemand a rédigé un nouveau plan de défense civile.

Sur fond d’attentats et de violences liées à l’irruption incontrôlable déplus d’un million de migrants en Allemagne, Berlin remet le concept de défense civile au goût du jour. Le plan prévoit une série de mesures pour l’approvisionnement de la population en nourriture et médicaments en situation d’urgence, rapporte la Deutsche Presse-Agentur (DPA). Selon Deutsche Welle, il s’agit également d’un plan d’action du gouvernement au cas où le service d’eau et d’électricité tomberait en panne lors d’une menace biologique, chimique ou nucléaire. L’avertissement de la population sera effectué via tous les supports de communication, y compris le signal d’alerte générale. Le renforcement de l’ossature des bâtiments a également été revu, tandis que l’édification de locaux blindés pourrait être envisagée.
En cas de situation d’urgence, les civils doivent se munir de dix litres d’eau par personne pour un délai de cinq jours et de la nourriture pour dix jours. La construction de puits d’eau potable afin d’y garantir un accès pour quinze jours revient au programme. Sans oublier des mesures pour le ravitaillement en médicaments.

Le nouveau document a été vivement critiqué pas Les Verts et La Gauche allemande au Bundestag, en lui reprochant de semer la panique parmi la population civile, indique Deutsche Welle.
En juillet, Berlin a également adopté une nouvelle doctrine militaire, nommée Livre blanc, pour la première fois depuis 2006. La Bundeswehr, pour sa part, sera renforcée de 16.600 soldats et 4.400 spécialistes civils d’ici 2023, et son budget sera revu à la hausse de 34,3 à 39,2 milliards d’euros d’ici 2020.

1027060418

Et, cerise sur le gâteau si l’on pense à ce que le CER réclame depuis sa fondation, il y a quatre ans et demi, la presse allemande a révélé, mardi 23 août, que le gouvernement envisageait un retour du service militaire obligatoire en cas d’opération de l’OTAN pour protéger les frontières extérieures d’un de ses membres. Le service militaire obligatoire avait été supprimé en 2011 par le gouvernement d’Angela Merkel, qui estimait alors qu’il n’avait plus lieu d’être face aux menaces terroristes ! Cette femme, décidément, est bien folle.

En juin, la ministre de la défense, Ursula von der Leyen, avait affirmé qu’elle ne voyait pas de raison de le rétablir, malgré les tensions avec la Russie. La menace intérieure a-t-elle été réévaluée ? La France ferait bien d’y réfléchir.

 

Mais « La France ne peut pas mourir, car le Christ aime encore les Francs » (Henri, comte de Chambord)

En ce 25 août, jour de la Saint-Louis, jour aussi des XXIXe Rencontres providentialistes de la Charte de Fontevrault, nous souhaitons vous donner à lire des extraits d’une lettre datant de 1869 de Monseigneur le Comte de Chambord – de jure Sa Majesté le Roi Henri V – , dans laquelle il exposait l’idéal politique traditionnel de la royauté française, qui est toujours aujourd’hui l’idéal et le but poursuivis par la plupart des royalistes attachés à la Légitimité :

1373877469

Henri contre de Chambord

« Vous voulez la monarchie (…) ; vous avez reconnu qu’elle seule peut vous rendre, sous un gouvernement régulier et stable, cette sécurité de tous les droits, cette garantie de tous les intérêts, cet accord permanent d’une autorité forte et d’une sage liberté, qui fondent et assurent le bonheur des nations ; ne vous livrez pas à des illusions qui, tôt ou tard, vous seraient fatales.
(…) La monarchie véritable, la monarchie traditionnelle, appuyée sur le droit héréditaire, et consacrée par le temps, peut seule vous remettre en possession de ces précieux avantages…
(…) La France et la société tout entière sont menacées de nouvelles commotions ; (…) la monarchie héréditaire est l’unique port de salut où, après tant d’orages, la France pourra retrouver enfin le repos et le bonheur.
Poursuivre en dehors de cette monarchie la réalisation des réformes légitimes que demandent avec raison tant d’esprits éclairés, chercher la stabilité dans les combinaisons de l’arbitraire et du hasard, bannir le droit chrétien de la société, baser sur des expédients l’alliance féconde de l’autorité et de la liberté, c’est courir au-devant de déceptions certaines.
La France réclame à bon droit les garanties du gouvernement représentatif, honnêtement, loyalement pratiqué, avec toutes les libertés et tout le contrôle nécessaires. Elle désire une sage décentralisation administrative et une protection efficace contre les abus d’autorité.
Un gouvernement qui fait de l’honnêteté et de la probité politique la règle invariable de sa conduite, loin de redouter ces garanties et cette protection, doit, au contraire, les rechercher sans cesse.
Ceux qui envahissent le pouvoir sont impuissants à tenir les promesses dont ils leurrent les peuples, après chaque crise sociale, parce qu’ils sont condamnés à faire appel à leurs passions au lieu de s’appuyer sur leurs vertus. » 

À méditer…

 

Le 25 août 2016.

Jean-Yves Pons, CJA

 

Publicités

2 Réponses to “BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (25 août 2016)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.”

  1. Hervé J. VOLTO septembre 2, 2016 à 1:06 #

    1. LE ROI ET L’IMMIGRATION

    Pour renverser le courant de l’immigration, le Roi restauré devrait:

    1.Réformer le code de nationalité.
    2. Protéger l’identité nationale.
    3. Arréter toute nouvelle immigartion.
    4. Préférence nationale: arréter les pompes aspirantes!
    5. Organiser le retrour des immigrés dans leur pays d’origine.

    1. Réformer le code de nationalité.

    La France n’est pas qu’un territoire de forme exagonale. C’est avant tout LA NATION DES FRANCS QUI A DIEU POUR FONDATEUR. La France est sortie toute entière Chrétienne du Baptistère de Reims et quelques soient nos opinion aujourd’hui, la France possède un histoire, elle cosntitue un héritage commun : ses racines sont Chrétiennes. Réaffirmer le droit à la filiation dans l’esprit du Testament de Saint-Rémy:  » NAIT FRANCAIS TOUT CITOYEN NE DE PERE ET DE MERE CATHOLIQUES  » ; empécher toute naturalisation de citoyen non-Chrétiens, établir pour des immigrés Chrétiens la naturalisation comme procédure unique, instaurer une période probatoire, appliquer la loi sur la déchéance, rendre impossible la double nationalité, mettre fin aux mariages de convenance.

    2. Protéger l’identité nationale de la France.

    Rester maître de nos frontières, règlementer la propriété étrangère, s’opposer à l’influence politique de l’islam, démanteler les ghettos ethniques, contrôler les associations des étrangers.

    3. Arrèter toute nouvelle immigration non-Chrétienne.

    Rendre impossible l’immigration légale de tout citoyens non-Chrétien, mettre fin au regroupement familial en France des immigrés non-Chrétiens, juguler le faux tourisme, réformer le droit d’asile, préférence Chrétienne dans l’immigration.

    4. la préférence nationale: arréter les pompes aspirantes.

    Accorder la priorité d’emploi aux Français, assurer aux Français la priorité d’accès aux logements sociaux, réserver les allocations familiales aux seules familles Française, donner aux Français la priorité d’accès aux aides sociales.

    5.Organiser le retour des immigrés dans leurs pays.

    Proposer une concertation internationale sur les mouvements de population, coupler le retour des immigrés avec l’aide à leur pays d’origine, supprimer les cartes de séjour de 10 ans tacitement reconductibles, prévoir le retour des chomeurs en fin de droit, procéder à l’expulsion effective des clandestins et des délinquants étrangers, organiser le retour chez eux des étudiants étrangers à l’issu de leurs études

    2. LE ROI ET L’EMPLOI

    Pour donner du travail aux Français, il faut :

    1. Protéger l’économie Française.
    2. Augmenter l’offre de travail.
    3. Diminuer la demande de travail.
    4. Favoriser les secteurs créateurs de main d’oeuvre.
    5. Faciliter l’adéquation entre offre et demande d’emploi.

    1. Protéger l’économie Française.

    Lutter contre le mondialisme, protéger le potentiel économique et culturel Français, protéger notre agriculture et notre industrie.

    2. Augmenter l’offre de travail.

    Organiser une relance non inflationiste de l’activité, suppimer constitutionnellement toute charge patronale et sociale supérieure à 23% du revenu de l’entreprise, revenir aux 39 heures, défisacliser les heures suplémentaires.

    3. Diminuer la demande de travail.

    Assurer aux Français la priotité de l’emploi, organiser le départ des immigrés non-Chrétiens pour dimunuer le nombre des demandeurs d’emploi, l’institution du revenu maternel ou parental français libèrera des postes de travail.

    4. Favoriser les secteurs créateurs de main d’oeuvre.

    Priorité aux PME/PMI, Protéger l’agriculture, le petit commerce et l’artisanat, s’attaquer à la contrefaçon internationale.

    5. Faciliter l’adéquation entre offre et demande d’emploi.

    Améliorer la formation professionnelle continue, développer l’apprentissage, metrre fin au monopole de l’ANPE, supprimer tout laxime dans l’indemnisation du chômage.

  2. Hervé J. VOLTO septembre 2, 2016 à 1:07 #

    Mais aussi :

    LE ROI ET LA PROSPERITE

    Pour la puissance économique, il faut :

    1. Mettre en cause les aspects néfastes du libre-échangisme mondial.
    2. Retrouver la cohérence économique par la baisse des dépenses publiques.
    3. Retrouver la prospérité en libérant l’économie.

    1. Mettre en cause les aspects néfastes du libre-échangisme international.

    Proposer une conférence internationale sur l’assainissement des relations économiques mondiales, assurer le filtrage des fluxs commerciaux, aider nos entreprises sur les marchés extérieurs, reconquérir le marché intérieur, repenser les mécanismes d’aide aux pays en voie de dévelopepement, intégrer les préoccupations non marchandes dams la régulation de la compétition internationale.

    2. Retrouver la cohérence économique par la baisse des dépense publiques.

    Réduire les dépenses publiques de 70 milliars d’euros en 7 ans, mettre un ternme à la gabegie au sein du Ministère de l’Education, éliminer les gaspillages dans la gestion de la sécurité sociale, lutter contre un interventionisme économique et social intempestif, mettre un treme au gaspillage administratif, supprimer les grandes administrations locales (suppression des conseils régionaux, généraux et cantonaux, revalorisation du préfet comme représentant du Souverain dans les collectivités locales), alléger la charge de l’immigration non-chrétienne (inversion des fluxs migratoires).

    3. Retrouver la prospérité en libérant l’économie.

    Soulager les marchés des capitaux, réduire les prélèvements obligatoires, interdir constittionnellement les prèlevements obligatoires au-delà de 23% du revenu (sauf cas d’effort de guerre exeptionnel), améloirer la situation des salariés en augmentant le pouvoir d’achat, affecter la disponibilité budgétaires aux priorités nationales, réduire substantiellement le chômage en assurant la priorité d’accès à l’emploi aux français, rendre aux Français pour 46 milliards d’euros d’entreprises étatisées, rendre leur épargne aux Français par une interdiction constitutionnelle de toute imposition sur l’épargne, retourner au franc et conforter la satbilité du franc.

     

    LE ROI ET LA FISCALITE

    Pour en finir avec un fiscalisme qui tue la compétitivité des entreprise et le pouvoir d’achaht des consomateurs, il faut :

    1. Libérer le travail.
    2. Favoriser la famille.
    3. Aider les paysans.
    4. Aménager la fiscalité Royale.
    5. Supprimer la fiscalité locale.

    1. Libérer le travail.

    Défiscaliser les heures supplémentaires, réduire les prélèvements obligatoires, interdire constitutionnellement les prélèvements obligatoires au-delà de 23% du revenu (sauf cas d’effort de guerre exeptionnel), supprimer l’impôt sur l’entreprise et toute impositon sur la sucession et la donation des entreprises commerciales et industrielles.

    2. Favoriser la famille.

    Suspension constitutionnelle des prélèvements des droits de succession et de donation aus sein de la famille, suppression de l’ISF, garantir le droit de propriété et le droit à la transmission de la propriété.

    3. Aider les paysans.

    Interdir constitutionnellement toute taxation foncière sur le non-batie, réexamen de la parafiscalité agricole, développement du commerce de proximité, céeune diposition permettant aux agriculteurs d’écouler leur surplus de prodiuction sur les marchés ruraux et de proximité..

    4. Aménager la fiscalité Royale.

    Allègement des droits de mutation à titre honéreux (interdiction constitutionnelle de plus de 6%), interdiction Constitutionnel de tout Impôt sur la Fortune, supression de l’Inpôot sur les sociétès, révison de la règle du décalage de un moi en matière de TVA, supprimer constitutionnellement la TVA sur les activités hotellières et de restauration.

    5. Supprimer la fisaclité locale.

    Supprimer les administrations territoriales, les Conseils cantonaux, Généraux et Régionaux, et revenir au systèmes des prefets représentants le gouvernement dans sa province, supprimer les Cantons, les Départements, les régions et revenirs aux provinces. Seul l’Etat catholique et Royal percevra des impôts. Les collectivités territoriales recevront des dotations de l’Etat Catholique et Royal.

     

    LE ROI ET L’ENTREPRISE

    Pour produire Français, il faut :

    1. Favoriser l’équilibre financier des entreprises.
    2. Faciliter la création, le développement et la transmissions des entreprises.
    3. Simplifier les règles de fonctionnement de l’entreprise.

    1. Favoriser l’équilibre financier des entreprises.

    Orienter l’épargne en direction des PME/PMI, mettre en place une fiscalité favorable aux investissements (permettre aux entreprises l’amortissement accéléré, défiscaliser les Réévaluations d’Actif, obliger constitutionnelement les banques à préter à taux bas et à taux fixe), améliorer la trésorerie des entreprises, mettre les entreprises à l’abrit des difficultés financières de leurs clients.

    2. Faciliter la création, le développement et la transmissions des entreprises.

    Donner aux entreprises les moyens de se développer, défiscaliser les 5 premières années d’activité d’une entreprise à peine créée, instituer constitutionnellement l’actionarait salarié, favoriser la transmission des entreprises en interdisants constitutionnellement tout droit de succession et de donation sur les entreprises, rééquilibrer les relations entre grandes entrerpsise et PME/PMI, règlementter et taxer toute délocalisaation d’entreprise à l’étranger.

    3. Simplifier les règles de fonctionnement de l’entreprise.

    Alléger les dispositions légales applicables aux PME/PMI, améliorer les realtions entre PME/PMI et l’administration. Supprimer l’Impôt sur les entreprises.

     

    LE ROI ET L’AGRICULTURE

    Pour la survie du monde agricole, il faut:

    1. Favoriser l’équilibre financier des entreprises.
    2. Procurer de nouveaux débouchès à l’agriculture.
    3. Améliorer la situation des agriculteurs.
    4. Faire revivre le monde rural.

    1. Favoriser l’équilibre financier des entreprises.

    Rétablir la préférence communautaire dans l’attente de rétablir la préférence Française, assurer la succession des exploitants, accepter le caractère pluraliste de l’agriculture, créer un satut de pluri-actif agricole, instituer un moratoire des dettes.

    2. Procurer de nouveaux débouchés à l’agriculture.

    Rechercher l’autosuffisance alimentaire, miser sur la qualité du produit, développer les cultures à vocation industrielle, permettre aux producteurs agricoles d’écouler leur surplus de production sur les marchés locaux et dans les commerces de proximité en zone rurale, créer ou recréer et développer les foires et marchés agricoles et les commerces ruraux, favoriser le commerce de proximité.

    3. Améliorer la situation des agriculteurs.

    Engager une politique de prix permettants ds revenu agricoles dignes, supprimer l’impôt sur le foncier non-bati, revaloriser les retraites, réduire la bureaucratie agricole, réduire la chaine de dsitribution alimentaire, rendre la liberté aux agriculteur (fin du système syndical, proportionelle intégrale pour les élections aux chambres d’agriculture).

    4. Faire revivre le monde rural.

    Lutter contre la désertication des campagnes et assurer les services publics en mileux rural, préserver les communes rurales, susciter la création de d’emplois à la campagne, développer l’animation scociale et culturel des campagnes, mettre en valeur le patrimoine chatelain Français (sur l’exemple des Chateaux de la Loire), freiner la pratique des remembrements, valoriser les forêts, promouvoir la pêche sportive, créer un Conseil de Pêche, Chasse, Nature et Traditions.

     

    LE ROI ET LA FRANCE

    Pour une véritable fraternité Française, il faut :

    1. Lutter contre la pauvreté.
    2. Revaloriser le travail.
    3.Développer la propriété populaire.
    4. Sauver la Sécu.

    1. Lutter contre la pauvreté.

    Redonner à l’Eglise entière liberté dans ses missions de charité, restauration des Odres de Chevalerie Hospitaliers et valorisation de leurs activités de bienfaisance, création d’une allocation de solidarité Française, solidarité avec les hadicapés, réinsertion des toxicomanes, convertir les foyers Sonacotra en foyers d’acceuil pour les SDF, moratoire des dettes pour les travailleurs indépendants et auto-emtrepreneurs.

    2. Revaloriser le travail.

    Réaffrimer le SMIC, revaloriser le RMI, revaloriser les bas salaires, accroître la part des revenus directs, assurer constitutionnellement le retour aux 39 heures de travail hebdomadaires et aux 5 semaines de congés payés, faire participer les salariés à la vie ds entreprises, défendre la libreté d’entreprise, restaurer le prestige des métiers manuels, améliorer le statut social des fonctionnaires.

    3. Développer la propriété populaire.

    Grantir le droit de propriété, encourager l’épargne populaire, suspendre tout droit de succession et de donation sur l’Héritage dans les familles Françaises, priorité d’accès aux logements socieux pour les Français, favoriser le capitalisme populaire, restituer aux français les actions des entreprises étatisées, aggraver les sanctions contre les délinquants financiers.

    4.Sauver la Sécu.

    Sépar totalement l’assurance-maladie, l’assurance-viellesse et les allocations familiales, créer des caisses séparées pour les étrangers de confession Chrétienne, confier à l’Etat Catholique et Royal la gestion de la Sécu, harmoniser les différants régimes d’assurence maladie, développer plusieurs niveaux d’assurances médicales complémemtaires, crééer un fond de solidarité Royale pour assurer les Français sans ressources, diversifier les systèmes de sécu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :