BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (12 septembre 2016)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.

12 Sep

I. La toile d’araignée islamiste s’étend en France

Un commando de terroristes islamistes vient d’être démantelé en région parisienne après la découverte d’une voiture piégée à proximité de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Il était constitué de femelles dont on sait qu’elles sont, au sein de ces peuplades, bien plus cruelles encore que leurs homologues mâles. Un peu comme les mantes religieuses !

mante-religieuse-02-1000x678c

Mais des connexions ont été établies entre ce commando de femmes et les précédentes attaques djihadistes à Magnanville, en juin, et à Saint-Etienne-du-Rouvray, en juillet, a déclaré vendredi le procureur de Paris.

Sarah Hervouët., 23 ans, interpellée jeudi soir à Boussy-Saint-Antoine (Essonne) et « connue des services spécialisés comme étant particulièrement liée à la mouvance jihadiste », était l’« ancienne promise (sic) de Larossi Abballa, auteur de l’attentat de Magnanville, et d’Adel Kermiche, auteur de l’attentat de Saint-Etienne du Rouvray », a expliqué François Molins. Elle était également en lien avec Mohamed Lamine A., 22 ans, interpellé jeudi soir aux Mureaux (Yvelines), et « connu des services comme un individu particulièrement radicalisé », est le « frère d’un mis en examen écroué » dans le dossier de Magnanville. Bref, que du beau monde islamique dont on est en droit de demander ce qu’il fait encore dans notre pays, en liberté.

S’exprimant dans le cadre de l’enquête sur la voiture contenant des bonbonnes de gaz retrouvée le week-end dernier en plein Paris, le procureur de la République de Paris, François Molins a affirmé que le commando de femmes a été « téléguidé » par des djihadistes du groupe Etat islamique en Syrie.

Le procureur de Paris a souligné au passage le caractère  » inédit  » de ce projet mené par des femmes. Selon lui, ce projet d’attentat d’un nouveau genre « démontre que cette organisation entend faire des femmes des combattantes » : « Un commando terroriste composé de jeunes femmes totalement réceptives à l’idéologie mortifère de Daech a été démantelé. L’organisation terroriste utilise non seulement des hommes mais des femmes, de jeunes femmes, qui font connaissance et nouent leur projet de manière virtuelle. »

A-t-il oublié, François Molins, l’agressivité dont témoignent certaines jeunes femmes, parfois très jeunes, à l’égard des forces de l’ordre lorsqu’elles interviennent dans les cités malfamées de nos banlieues  pour tenter d’y contrôler les trafics ? A-t-il oublié, François Molins, le nombre de jeunes femmes, parfois très jeunes, qui ont voulu quitter le sol français ou sont déjà parties au Proche-Orient, seules ou accompagnées ? A-t-il oublié, François Molins, que beaucoup d’entre elles n’y sont pas parties uniquement pour assumer des tâches ménagères ? A-t-il oublié, François Molins, que beaucoup de celles-ci ne mourront pas sur place et tenteront de revenir sur le territoire français…avec quelques projets ? S’il a oublié tout cela ou qu’il ne l’a pas su…il doit abandonner ses responsabilités.

Concernant l’avancée des investigations, le procureur a précisé que deux enquêtes avaient été ouvertes : une sur la voiture abandonnée et une concernant le projet d’attentat du commando. Certains protagonistes sont concernés par ces deux procédures. Le soir même, quelques heures après la découverte de la voiture, son propriétaire, père de cinq filles vivant dans la Seine-Saint-Denis, lui-même connu pour des faits anciens de prosélytisme, signale la disparition de l’une d’elle, Ines, connue des services de renseignement depuis 2015 pour ses velléités de départ en Syrie.

Alertés par la disparition d’Ines Madani, les enquêteurs engagent un important travail d’enquête et d’exploitations techniques pour la retrouver. La DGSI s’aperçoit que le téléphone d’une autre jeune femme, également dans les radars des services, borne en région parisienne. En remontant les fils de ce commando de femmes, les enquêteurs identifient un appartement, à Boussy-Saint-Antoine (Essonne), susceptible de servir de planque à Ines et à ses deux complices (Sarah Hervouët, 23 ans et Amel Sakaou, 39 ans).

media_xll_9045188

Fiche de recherche d’Ines Madani

Jeudi, des enquêteurs en planque dans une voiture attendent devant l’immeuble en vue de lancer une perquisition. Les trois jeunes femmes descendent et se dirigent vers le véhicule d’Amel, l’une des suspectes, âgée de 39 ans. Ines aperçoit alors le véhicule banalisé des policiers et se précipite pour attaquer au couteau un fonctionnaire par la fenêtre, avant d’être blessée à son tour. Une autre membre du commando se rue vers un policier arrivant vers elle. Elle le blesse légèrement avant d’être stoppée par un tir dans la jambe.

Trois couteaux et un testament rédigé par une des trois suspectes ont été découverts lors de la perquisition, assorti d’une allégeance à l’organisation Etat islamique. « Répondant à l’appel d’Adnani je vous attaque sur vos terres », avait écrit l’une des suspectes. Des éléments d’enquête qui confirment que les jeunes femmes s’étaient donné pour mission de venger la mort récente d’Abou Mohammed Al-Adnani, porte-parole de l’organisation, tué par une frappe aérienne ciblée, dont les Etats-Unis et la Russie se disputent la paternité…

Au total, huit individus ont été interpellés depuis ce week-end, en plus des trois suspectes du commando, deux suspectes étaient toujours en garde à vue vendredi soir. L’une d’elle, Ornella Gilligmann (une juive convertie à l’islam), arrêtée avec son compagnon mardi sur une aire d’autoroute du sud de la France, doit « être déférée » samedi « en milieu de journée en vue de l’ouverture d’une information judiciaire et donc de sa présentation devant un magistrat instructeur antiterroriste », a expliqué le procureur de la République de Paris. L’autre, une adolescente de 15 ans, fille d’une des trois femmes appartenant au commando a été interpellée vendredi matin, a annoncé François Molins.

Mais Bernard Cazeneuve lui-même, ministre de l’Intérieur, a déclaré samedi 10 septembre, à Châteauroux : «Nous avons arrêté 293 individus (dont 59 femmes) engagés dans des filières terroristes depuis le début de l’année. C’est autant de filières démantelées, c’est autant d’attentats évités». C’est surtout la preuve de l’immensité de la toile d’araignée terroriste en France et de ses connections au sein de la pléthorique communauté musulmane.(Lire « Pas d’amalgame ? » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/03/25/bulletin-climatique-quotidien-25-mars-2016-de-la-republique-francaise/).

spiders_closeup_spider_478391

Et pourtant la toile d’araignée islamiste s’étend en France. Savez-vous pourquoi ? Savez-vous comment y mettre un terme ? Reprenez la lecture du blogue du CER depuis ses débuts et vous saurez ! Mais, manifestement, nos dirigeants politiques, eux, n’ont encore rien compris. 

II. Le prochain sommet de l’UE à Bratislava* s’annonce tendu

Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, a réuni vendredi 9 septembre à Athènes un  » sommet  » des pays méditerranéens de l’Union européenne. Cette réunion avait comme principal objectif de «  renforcer l’unité  » européenne et de  » préparer un nouveau projet  » pour l’Europe, mais elle a suscité plusieurs critiques à Bruxelles et à Bratislava, où se tenait au même moment une réunion des ministres des finances des pays de la zone euro, consacrée, une fois de plus, à la Grèce.

Le sommet des pays méditerranéens de l’UE (Eumed) s’est terminé par ce que le premier ministre grec appelle la  » déclaration d’Athènes  » – un document signé par les sept chefs d’Etat et de gouvernement présents, dont M. Hollande et l’Italien Matteo Renzi, qui résume les demandes des pays du sud de l’Union (Grèce, France, Italie, Portugal, Espagne, Chypre et Malte) avant le sommet informel à 27 de Bratislava, le 16 septembre.(Lire « C’est pathétique ! » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/08/23/bulletin-climatique-quotidien-23-aout-2016-de-la-republique-francaise/).

Avec en premier lieu, la nécessité de relancer la croissance et de soutenir l’emploi en Europe en sortant du  » dogme de l’austérité  » qui a longtemps dominé les politiques économiques européennes depuis 2010.

La déclaration d’Athènes évite néanmoins prudemment d’évoquer le pacte de stabilité qui régit l’orthodoxie budgétaire en Europe. Mais c’est pourtant un assouplissement de ces règles que demandent des pays du Sud, qui ont bien du mal, pour la plupart, à limiter leur déficit public à 3 % du produit intérieur brut, comme le pacte le prévoit.
Ils proposent notamment le doublement du  » plan Junker « , ce programme de soutien à l’investissement dans l’UE de 315 milliards d’euros institué en 2015 pour une période de trois ans (2015-2017) mais qui tarde à donner ses fruits. Et posent comme principales orientations à défendre à Bratislava la lutte contre le  » dumping social  » – la concurrence entre Etats pour faire baisser le coût du travail et attirer les entreprises –, l’évasion fiscale ou encore la création d’emplois en renforçant la coopération entre les Etats membres.

Pourtant, nulle part dans la  » déclaration d’Athènes  » ne figure l’évocation du dumping souterrain résultant de l’importation d’une main d’oeuvre à bon marché par l’organisation des vagues migratoires en provenance d’Afrique et d’Asie et que nous avons le courage d’appeler LA NOUVELLE TRAITE NEGRIERE !

La France, pourtant, touchée à de multiples reprises par des actes terroristes en 2015 et 2016 (dont une partie fomentée par des terroristes cachés parmi les migrants dont nous venons de parler), a longuement insisté sur la sécurité et aimerait renforcer la coopération sur la lutte antiterroriste et obtenir d’ici à la fin de l’année l’établissement d’un corps européen de gardes-côtes pour mieux surveiller les frontières maritimes de l’Europe. Rejointe sur le sujet par les trois pays les plus exposés à l’arrivée des hordes sauvages et qui sont la Grèce, l’Italie et Malte. Ces trois pays demandent notamment la révision du règlement de Dublin qui régit l’examen des demandes d’asile, ou encore une accélération du processus de relocalisation censé répartir dans l’UE plus de 60 000 réfugiés d’ici à la fin 2017.

Mais ce sommet a suscité des remarques acerbes à Bratislava, où l’Eurogroupe a de nouveau pressé Athènes de poursuivre les réformes promises, dans le cadre de son plan d’ajustement négocié avec ses créanciers européens et le Fonds monétaire international. L’Allemand Wolfgang Schäuble a lâché, à propos du sommet d’Athènes :  » Quand ce sont des dirigeants de partis socialistes qui se rencontrent, la plupart du temps, il n’en sort pas quelque chose de terriblement intelligent…  » Deux gouvernements conservateurs étaient pourtant représentés en Grèce, avec le président chypriote et le ministre espagnol des affaires européennes.

A Bruxelles, un autre Allemand, Manfred Weber, président du groupe du Parti populaire européen (PPE) au Parlement de Strasbourg, s’est montré encore plus sévère :  » Alexis Tsipras recommence les petits jeux dont il a le secret. Ce dont l’Europe a besoin, c’est d’un signal d’unité. Les demandes annoncées par Athènes ne mènent nulle part.  » Il a mis en cause les participants au sommet d’Athènes :  » Le fait que le président Hollande – probablement pour des raisons de politique intérieure – et le premier ministre Matteo Renzi laissent M. Tsipras les instrumentaliser de la sorte n’est pas vraiment un signe de responsabilité de leur part.  » ET VLAN !

Attaque à laquelle l’Italien Gianni Pittella, chef des sociaux-démocrates au Parlement européen, s’est empressé de répondre, jugeant les propos de M. Weber  » pathétiques  » :  » Il ferait mieux de s’en prendre à ses amis, faucons de l’austérité, qui sont les réels responsables de la stagnation économique.  » Il n’y a pas de doute, ce n’est plus l’entente cordiale à Bruxelles…

Chez les sociaux-démocrates, les frustrations pourraient monter, alors que leur principale revendication – desserrer l’étau budgétaire européen et revoir les règles du pacte de stabilité et de croissance – risque de rester lettre morte pour encore plusieurs… années.  » Tout le monde sait qu’il n’y aura pas de modification des traités avant les élections en France et en Allemagne « , assure un dirigeant bruxellois de haut rang. Le 14 septembre, lors de son discours de l’Union, Jean-Claude Juncker pourrait annoncer l’ajout de nouvelles flexibilités dans le pacte de stabilité, mais rien qui ressemble à la fin de l’austérité espérée par une partie de la famille sociale-démocrate et Alexis Tsipras en particulier.

Ces passes d’armes augurent-elles d’un pugilat au sommet à 27 (sans les Britanniques) censé relancer l’Europe, à Bratislava, le 16 septembre ? C’est probable, montrant ainsi combien les Britanniques ont eu raison de voter pour le Brexit.

* Lire « Le Brexit veut dire le Brexit » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/09/01/bulletin-climatique-quotidien-1er-septembre-2016-de-la-republique-francaise/

III. Allaitement et cancer du sein : du nouveau

On connaissait depuis longtemps déjà le rôle favorable de l’allaitement maternel dans la prévention des risques de cancer du sein.

Mais les résultats d’une nouvelle étude suédoise suggèrent que les femmes atteintes d’un cancer du sein primaire ont un meilleur taux de survie si elles ont allaité pendant une période supérieure à six mois et/ou si elles ont eu au moins une grossesse.

seul-un-enfant-sur-cinq-est-allaite-jusqu-a-12-mois_3552319_1000x500

Des chercheurs ont suivi et étudié 341 femmes tirées d’une cohorte de 629 femmes ayant fait l’objet d’une chirurgie pour un cancer du sein primaire entre 1988 et 1992. Ils se sont intéressés à l’allaitement et aux variables reproductibles, ainsi qu’aux paramètres pronostiques.

Chez les femmes qui avaient des enfants, les antécédents d’allaitement étaient nettement plus courts chez celles qui étaient décédées, par rapport aux survivantes. La mortalité accrue par cancer du sein a également été associée à un indice pronostique de Nottingham (Nottingham prognostic index) plus élevé, à une invasion vasculaire et à un nombre moins élevé de grossesses.

Arthur Eidelman, rédacteur en chef de la revue Breastfeeding Medicine, a livré les commentaires suivants : « Cette étude confirme que les bénéfices de santé à long terme chez la mère qu’apporte l’allaitement ne sont pas seulement de nature préventive, ils peuvent également réduire la gravité du cancer du sein. »

Pour une fois qu’une bonne nouvelle nous parvient dans ce domaine nous ne pouvons résister au plaisir de vous en faire part. D’autant qu’elle nous permet d’insister sur les bienfaits de l’allaitement maternel, en général. Ainsi, avons-nous appris récemment qu’une étude suisse montre que l’allaitement maternel peut, au cours de la première année de vie, empêcher les profils génétiques prédisposant à l’asthme de s’exprimer.

La démonstration a été faite sur une cohorte de naissance « Basel-Bern Infant Lung Development ». Tant que les enfants dont le génotype indiquait un risque en raison de mutations chromosomiques ponctuelles (en 17q21) étaient nourris au sein, leur risque de développer des symptômes respiratoires était diminué de 27 % alors qu’il y avait plutôt tendance à plus de manifestations respiratoires (que dans la population générale) chez les enfants porteurs de mutations allaités artificiellement. Dans le cas particulier, l’expression « On n’y peut rien,c’est génétique ! » n’est plus recevable.

allaitementmaternel

Voilà de bons conseils à donner à nos épouses ou à nos filles.

 

IV. Mais « La France ne peut pas mourir, car le Christ aime encore les Francs » (Henri, comte de Chambord)

20090103033859alliance_royale-logo

Communiqué du délégué général de l’Alliance royale

La situation actuelle de la France – qui fait face à un terrorisme islamiste préoccupant et à des difficultés économiques durables – n’offre pas de perspectives favorables dans le système républicain : il se montre incapable d’enrayer l’immigration croissante et ne survit que dans une fuite en avant financée par un endettement qui serait mortel sans les liquidités dont la Banque centrale européenne inonde le marché. Aucune solution politique ne se dégage au milieu des divisions des différentes factions républicaines révélées par les primaires. Pire, marquées par la pensée unique, elles sont toutes incapables de proposer les solutions nouvelles, fondées sur l’identité et les valeurs de notre peuple, dont la France a besoin d’urgence.

Dans ce contexte, il est de mon devoir de présenter ma candidature à la prochaine élection présidentielle, au nom de l’Alliance royale.

La seule alternative à l’échec républicain est de ré-enraciner notre pays dans la continuité de son histoire profonde. Ce n’est pas l’illusoire alternance républicaine qui nous permettra de nous relever ; il nous faut un roi, arbitre à l’écoute de tous les Français et même temps garant de l’unité nationale, car il ne doit son pouvoir à aucun parti.

Pendant la campagne électorale, j’irai à la rencontre des Français, dont un sondage BVA récent révèle qu’ils sont plus sensibles qu’on pouvait le penser aux avantages de la royauté, avantages qui sont encore visibles dans plusieurs des pays européens qui nous entourent. Ce sera mon rôle de rappeler et d’expliquer les bénéfices que notre pays tirerait d’un changement de régime institutionnel.

C’est au cours de l’université d’été de l’Alliance royale des 3 et 4 septembre dernier que j’ai annoncé, d’abord aux militants, ma candidature à l’élection présidentielle de 2017. Je la rends publique aujourd’hui et j’invite tous les Français à exprimer un vote de conviction. Il n’y a qu’un vote véritablement utile pour sauver la France du naufrage : refuser le système des partis et voter pour un renouvellement en profondeur des institutions de l’État.

Robert de Prévoisin, Délégué général de l’Alliance royale

Candidat à la présidence de la République.

unknown

http://www.allianceroyale.fr/robert-de-prevoisin-candidat-royaliste-a-lelection-presidentielle/

 

Le 12 septembre 2016.

Jean-Yves Pons, CJA.

Publicités

7 Réponses to “BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (12 septembre 2016)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.”

  1. alaintexier septembre 12, 2016 à 10:12 #

    Notre régent ne recherche pas les compliments , mais je me sens obligé de lui en faire . La nouvelle structuration apparente (I, II, III, IV)

    I. La toile d’araignée islamiste s’étend en France
    II. Le prochain sommet de l’UE à Bratislava* s’annonce tendu
    III. Allaitement et cancer du sein : du nouveau
    IV. Mais « La France ne peut pas mourir, car le Christ aime encore les Francs » (Henri, comte de Chambord)
    Communiqué du délégué général de l’Alliance royale

    de son bulletin climatique quotidien me parait en faciliter beaucoup la lecture et aussi la recherche ultérieure sur telle ou telle de ses composantes.

    Donc bravo et merci à lui.

  2. Hervé J. VOLTO septembre 12, 2016 à 11:34 #

    LE ROI ET LE RENSEIGNEMENT

    Comment renforcer le Renseignement?
    1.Développer les moyens de renseignements.
    2. Réunir les conditions politiques du renseignement.
    3. Se donner les capacités d’intervention à l’extérieur.
    4. Organiser la sécurité nationale.

    1. Développer les moyens de renseignement.

    Développer les moyens concrets (trippler le budget de la DGSE et doubler le budget de la DGSI, effort consentit au profit des satélites de reconnaissance, et tous les systèmes d’information et de commendement, ainsi que des moyens d’écoute et d’analyse), crééer un organisme de défense des frontières et de contrôle des populations étrangères (regrouper certaines compétances aujourd’hui Police de l’Air et les Frontières, les Renseigments Territoriaux, la DGSI et les Douannes), redonner aux Renseignements Territoriaux (ex-Renseignements Généraux) leurs compétances en matière de contrôle politique, placer la lutte anti-terroriste sous le contrôle de la DGSI, la notion de Secret Défense, rétablir les Lettres de Cachet uniquement à usage Royal et uniquement pour les cas de crime de lèse-majesté, d’atteinte à la sureté de la nation, le terrorisme et de tout problème regardant la sécurité du territoire (le Roi s’engagera à n’utiliser en aucun cas les Lettres de cachet pour des affaires de droit commun).

    2. Réunir les conditions politiques du renseignement.

    Prendre en compte les nouvelles menaces (la présence à l’Est de stocks d’armes, la monté de l’islamisme, la migration planétaire de populations non-Chrétiennes), assurer le soutient financier de la politique du renseignement (passer des paroles aux faits, donner plus de moyens humains, technogiues et… financiers à nos services, revaloriser les Fonds Secrets), préserver l’indépendance du renseignement (Le SGDN doit relever directement du Chef de l’Etat et non plus du I° Ministre), honorer les hommes de l’ombre (Bond! James Bond!).

    3. Se donner les capacité d’intervenir à l’extérieur.

    Adapter nos résaux de renseignement à la nouvelle donne stratégique (Nos Services sont très bons au Levant, au Maghreb, et dans certaines parties de l’Afrique, il faut développer un regard vers l’Amérique Latine et l’Asie du Sud-Est), renforcer le service action de la DGSE (Nous possédons d’exellants Commendement d’Opérations Spéciales (COS), Commendos de Recherche et d’Action en Profondeur (CRAP), Régiment de Parachutistes d’Infanterie de Marine (RPIMA), commendos de de renseignement des Recherches Humaines et autres Dragons, qui valent bien les Delta Force américains: il faut leur donner plus de moyens, plus de budjet! ), créer une force d’action polyvalente (sur le modèle du Commendement des Opérations Spéciales, créer des Commendos d’Opérations Spéciales (COS) pouvant agir indiféremment sur terre, sous la mer et dans les airs, sélectionant les meilleurs marsoins, les meilleurs paras et les meilleurs fantômes des Recherches Humaines, et… également les meilleurs Légionnaires), créer une unité fantôme pour le travail « bagnato » si la lutte anti-terroriste sur le terrain recquiert une action directe en situation extrême, ce qui n’exclue pas en tenps ordinaire l’emploi des forces spèciales en uniforme de l’Armée Française.

    4. Organiser la sécurité nationale.

    Réunir le Conseil de la Sécurité Interieure et le Secrétariat Général de la Défense Nationale en un conseil unique dit Conseil de la Sécurité Nationale, CSN rattaché directement et exclusivement au Chef de l’Etat, modifier la directive « Télévision sans Frontière » afin d’y inclure une disposition relative à la lutte contre la propagande terroriste, cette exigence technologique s’appliquant tout particulièrement aux communication électroniques, certaines données techniques doivent pouvoir être transmises plus rapidement au services spécialisés.

    PS : multiplier les agents en civil dans les rues de nos bonnes villes Françaises et … merci à Jean Réno d’avoir rendu hommage à nos officiers traitants dans « Godzilla »…

  3. Hervé J. VOLTO septembre 12, 2016 à 11:35 #

    LE ROI ET LA POLITIQUE ETRANGERE

    Pour la Grandeur de la france , il faut:

    1.Se doter de moyens de la Grandeur.
    2. La France Fille, Ainée de l’Eglise et Educatrice des Peuples.
    3. La France défenseur des nations.
    4. La France, promoteur du développement.
    5: La France, pivot de l’Europe des Patries.
    6. La France, partenaire de l’Afrique et du Moyen-Orient.
    7. La France présente dans le monde.
    8. La France, artisan de paix.

    1.Se doter de moyens de la Grandeur.

    Valoriser les atouts de notre Pays, renforcer la puissance militaire, démographique, économique et culturelle de la France, affirmer notre présence en mer et en Outre-Mer, défendre la présence culturelle Française, rééquilibrer les relations France-USA, résister aux assauts économiques du japon et de la Chine.

    2. La France Fille, Ainée de l’Eglise et Educatrice des Peuples.

    Instituer la relgion Catholique Romaine comme seule religion de l’Etat et inscrire les préceptes Chrétiens dans la constitution, restaurer le Concordat (extension du statut concordataire alsacien à toute la France dans l’attente d’un nouveau concordat), recréer le Protectorat Français sur les Lieux Saints, protéger les Missions à l’étranger, en Outre-Mer et dans les banlieues, union avec les pays Catholiques, Cohalition Chrétienne, solidarité avec les communuatés Chrétiennes en danger dans le monde.

    3. La France défenseur des nations.

    Refuser le prétendu « nouvel ordre mondial », faire le bilan du communisme, assainir les relations économiques internationales, défendre l’idée de la Souveraineté des peuples dans le monde.

    4. La France, promoteur du développement.

    Préférer la coopération bilatérale, aider les peuples, instaurer la réciprocité.

    5: La France, pivot de l’Europe des Patries.

    Rompre avec l’eurocratie, organiser une Europe Monarchique et Chrétienne par une Europe des des patries couronnées en aidant au retour des Monarchies dans tous les pays européens encore en république et en organisant une Table Ronde des cousins Royaux.

    6. La France, partenaire de l’Afrique et du Moyen-Orient.

    Proposer à la Lybie de signer les Accords de la Méditérannèe, agir pour l’indépendance du Liban, faire prévaloir le réalisme en Afrique Noire, normaliser les relations avec l’Algérie.

    7. La France présente dans le monde.

    Eviter la marginalisation en Asie, miser sur la Chine et la Corée libres, revenir en Asie du Sud-Est, affirmer notre présence dans le Pacifique, prendre pied en Amérique Latine.

    8. La France, artisan de paix.

    Aider à stabiliser le Proche-Orient, Israël-Palestine: énnoncer les principes Chrétiens de la paix, Moyen-Orient: promouvoir la paix dans le Golf.

  4. Hervé J. VOLTO septembre 12, 2016 à 11:36 #

    Bratislava : il faut la France dans l’Europe, pas l’Europe dans la France…

  5. Hervé J. VOLTO septembre 12, 2016 à 11:38 #

    LE ROI ET LA SANTE

    Pour sauvegader la santé, il faut :

    1.Assurer la pérénité et la qualité des soins.
    2. Améliorer la santé publique.

     

    1. Assurer la pérénité et la qualité des soins.

    Confirmer le principe d’exellance dans les études médicales, adapter le nombre ds médecins à la population à soigner, préserver le caractère libéral des professions de santé, conforter le rôle du médecin généraliste, maintenir la médecine en milieux rural, revaloriser le statut du personnel infirmier, améliorer le système hospitalire, encourager la recherche médicale et l’industrie pharmaceutique, ouvrir de nouveaux droits aux malades français, réserver aux seul Français l’accès aux emplois médicaux.

    2. Améliorer la santé publique.

    Renforcer la prévention, prendre en compte la longévité accrue de la population, maîtirser l’épidémie du SIDA, combattre la drogue, lutter contre l’importation des maladies, suborner la medecine au respect de l’éthique et de la morale Chrétiennes.

  6. Hervé J. VOLTO septembre 12, 2016 à 11:39 #

    L’Alliance Royale : un témoignage et un recours…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :