BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (15 septembre 2016)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.

15 Sep

 

I. Souvenez-vous de Géraldine Hallot dans vos prières

Car il vous souvient aussi de cette ignoble tromperie opérée par cette journaliste de France Inter qui, l’an dernier, prétendait qu’aucun terroriste islamiste n’avait jamais pénétré en Europe dans les bagages des hordes migrantes franchissant la mer Egée puis la route des Balkans (Lire « France Inter, des professionnels de la désinformation et de la manipulation » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2015/11/17/france-inter-des-professionnels-de-la-desinformation-et-de-la-manipulation/) puis avait trafiqué la page internet de la radio pour se disculper. La preuve :

Première mouture 

uqe55k3

Et petite correction subreptice du même article après la découverte que l’un des kamikazes du stade de France, vendredi 13 novembre, a été enregistré un mois plus tôt en Grèce avec un passeport syrien, au sein d’un groupe de migrants. « Ni vu, ni connu j’t’embrouille ! «

v989eui

Alors que pense cette Géraldine, non seulement des massacres opérés à Paris en novembre 2015 par des terroristes dont on a la preuve qu’ils avaient suivi cette voie, mais aujourd’hui encore de l’arrestation en Allemagne de trois racailles porteurs de papiers syriens, dans des foyers de demandeurs d’asile près de Hambourg, pour appartenance à l’organisation terroriste Etat islamique (EI) ?

« Les trois accusés sont soupçonnés d’être venus en Allemagne [en novembre 2015, au pic de la crise migratoire qui a vu un million de demandeurs d’asile entrer dans le pays] sur ordre de l’organisation Etat islamique pour soit exécuter une mission, soit pour se tenir prêts en vue d’instructions », selon un communiqué du parquet, qui a décidé de les poursuivre pour appartenance à une « organisation terroriste étrangère ».

Parmi les trois hommes, âgés de 17 à 26 ans, Mahir Al-H. est soupçonné d’avoir rejoint l’EI en septembre 2015 et d’avoir bénéficié d’une formation aux armes à Rakka, le bastion du groupe dans le nord de la Syrie. Le mois suivant, lui et ses deux complices présumés ont pris la route de l’Europe, via la Turquie et la Grèce, sur ordre d’un responsable de l’EI chargé « des attentats hors du territoire de l’Etat islamique ».

L’Allemagne a déjà été visée en juillet par deux attentats revendiqués par le groupe Etat islamique et commis par des personnes ayant emprunté la route des Balkans. Si elles n’ont fait aucun mort, ces attaques ont profondément choqué le pays et contribué à alimenter le mécontentement d’une partie de l’opinion contre la politique d’accueil généreuse de la chancelière, Angela Merkel, à l’égard des demandeurs d’asile.

La situation politique actuelle dans le pays doit beaucoup à tous ces négationnistes.

II. La tribu ou le tyran, entre les deux leur coeur balance

Souvenez-vous encore de notre article du 15 juillet 2015 consacré au pseudo-accord de paix en Libye (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2015/07/15/bulletin-climatique-quotidien-15-juillet-2015de-la-republique-francaise/) et de cet autre à peine plus tardif mais consacré au même sujet ( « Le bourbier libyen » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2015/12/16/bulletin-climatique-quotidien-16-decembre-2015-de-la-republique-francaise/). Voici un court extrait de ce que nous y disions :

«  En vérité, le vrai problème réside tout simplement dans l’absence d’un chef, comme ce pays en a besoin et comme nous le revendiquions dans l’article cité ci-dessus. Car il ne pourra pas y avoir le moindre espoir de paix et d’unité nationale en Libye tant que le pays sera livré à l’anarchie tribale et à la chienlit politique. Situation qui a permis l’installation des islamistes les plus radicaux et permettra l’extension de leur pouvoir. C’est hélas le prix à payer pour les bévues géopolitiques de Nicolas Sarkozy, cornaqué par son ami BHL, en 2011.

Et si une intervention internationale est souhaitable, il ne saurait s’agir que de l’éradication des bases côtières de l’Etat islamique qui sont autant de points de départ des rafiots chargés de migrants sub-sahariens qui déferlent sur l’Italie.

Pour le reste…laissons-les s’entretuer. »

Depuis, un gouvernement fantoche, sponsorisé par l’ONU et l’OTAN, s’est installé à Tripoli dans les fumeroles des rêves les plus fous de l’Occident, jamais en reste d’une illusion. Quelques résultats militaires obtenus dans la ville Syrte, contre l’organisation Etat islamique, grâce à l’appui aérien massif de l’US Air Force, ont pu laisser croire que la partie était gagnée. Hélas ! Il n’en est rien car les vieux démons de l’anarchie mahométane ont rapidement repris le dessus et le scénario que redoutait tant la communauté internationale apparaît.

Alors que la bataille contre l’organisation Etat islamique (EI) à Syrte n’est même pas encore achevée, quatre mois après son déclenchement, le gouvernement prétendument d’union nationale de Faïez Sarraj basé à Tripoli est désormais engagé sur un nouveau front : le  » croissant pétrolier « , à l’est de Syrte, un arc de terminaux par où transite environ la moitié du brut libyen exporté. Dimanche 11 septembre, les forces du général Khalifa Haftar, le chef de l’Armée nationale libyenne (ANL) qui contrôle l’essentiel de la Cyrénaïque (dans l’est) et refuse de reconnaître l’autorité de M. Sarraj, ont conquis les ports de Sidra et Ras Lanouf à l’issue d’une attaque éclair. Un troisième port, Zueitina, est tombé mardi.

La conquête du croissant pétrolier, dont les installations étaient en fait fermées depuis l’été 2013, constitue un défi militaire majeur lancé par le général Haftar au gouvernement de Tripoli soutenu par les Nations unies et les capitales occidentales. Le croissant était jusqu’alors contrôlé par la Garde des installations pétrolières, une milice locale commandée par Ibrahim Jadhran, l’un des hommes forts du cru. Issu du mouvement fédéraliste de la Cyrénaïque, un courant autonomiste dénonçant l’appropriation des ressources pétrolières de l’Est par les autorités centrales de Tripoli, M. Jadhran s’était initialement rallié au général Haftar lors de l’éclatement du conflit, en 2014, ayant opposé ce dernier au bloc politico-militaire Fajr Libya ( » Aube de la Libye « ) à tendance islamiste.
Mais la relation entre les deux hommes s’était ensuite détériorée. Au printemps, M. Jadhran avait prêté allégeance au gouvernement d’union nationale de Faïez Sarraj, alors même que le général Haftar le dénonçait comme illégal. En juillet, les nouvelles autorités de Tripoli et M. Jadhran ont conclu un accord prévoyant la reprise des activités d’exportation du brut à partir des terminaux pétroliers. L’accord était vital à la survie du gouvernement de M. Sarraj, en quête désespérée de ressources financières alors que l’aggravation des difficultés quotidiennes (coupures d’électricité, chute du dinar, inflation…) minait l’état de grâce dont il avait bénéficié au départ.

L’offensive du général Haftar au cœur du croissant pétrolier met en péril cette stratégie de survie du gouvernement Sarraj. Elle défie aussi ouvertement les efforts des Nations unies visant à faire avaliser la tutelle du gouvernement d' » union nationale  » par le camp du général Haftar. Les 5 et 6 septembre, à Tunis, des discussions ont été amorcées dans le but d’instituer un conseil militaire rassemblant les différentes forces de l’Est et de l’Ouest.

 

john_frederick_lewis_-_a_bedouin_encampment_or_bedouin_arabs_-_google_art_project

Bédouins d’une tribu libyenne

Aux yeux des Occidentaux, la reconstruction d’une armée nationale intégrée est indispensable à l’efficacité d’une stratégie efficace de lutte contre l’organisation Etat islamique (EI) en Libye. C’est pourtant le contraire qui est en train de se produire pour la raison fort simple que ces braves occidentaux ne jugent jamais la politique des pays musulmans qu’à l’aune de leurs principes démocratiques. Ils oublient deux choses essentielles : la première c’est que l’islam n’est pas une religion, au sens où peuvent la concevoir des chrétiens, mais un mode d’organisation de la société ; la seconde c’est que la Libye n’a jamais existé qu’au travers d’une forme particulière de société : la tribu. La seule exception fut lorsqu’elle se dota d’un tyran. De là notre sous-titre.

kadhafitribune_0

Ce n’est pas un acteur de série B. C’est Mouammar Kadhafi, Guide de la Révolution libyenne

A Benghazi, le général Haftar conduit sa propre guerre contre des noyaux djihadistes – avec le concours clandestin des forces spéciales françaises dont trois soldats ont été tués en juillet – tout en classant l’ensemble de ses adversaires sous le label de  » terroristes « . A Syrte, c’est une coalition de milices et de brigades de la Tripolitaine (Ouest) affiliée au gouvernement de M. Sarraj qui est sur le point de reconquérir une cité dont l’EI avait fait sa place forte en Afrique du Nord depuis début 2015.

En ouvrant un nouveau front dans le croissant pétrolier, le général Haftar menace d’affaiblir de facto l’armée de Tripoli. Si celle-ci devait étendre ses opérations (avec quels moyens ?) pour reprendre possession des terminaux pétroliers, il en résulterait mécaniquement un relâchement des engagements à Syrte. Et ce serait reparti pour un nouveau tour…tribal.

Pour nous, comme souvent, c’est plus simple. Seule compte l’occupation de la limite des eaux territoriales libyennes afin de bloquer toute tentative de passage des hordes migrantes venues d’Afrique (et même d’ailleurs) et de les reconduire par la force…en Libye. Ça finirait bien par se savoir au-dessous du tropique du Cancer !

 

III. D’ailleurs, l’intervention de 2011 en Libye…

Que nous dénonçons depuis toujours, revient à la surface. Pas encore en France mais, aujourd’hui, au Royaume-Uni. L’intervention militaire britannique en Libye en 2011 était fondée sur des « postulats erronés », accusent des parlementaires du Royaume-Uni dans un rapport publié mercredi 14 septembre. La commission des affaires étrangères de Westminster a relevé plusieurs erreurs dans le processus décisionnel qui a amené Londres à intervenir militairement dans le pays aux côtés de la France de Nicolas Sarkozy et son ami Bernard-Henri Levy, officiellement pour protéger les civils réprimés par Mouammar Kadhafi.

images-1

Impressionnant, non ? le T-shirt couleur sable du désert de BHL devant les carcasses des chars de Kadhafi…

« [Le gouvernement britannique] n’a pas pu vérifier la menace réelle que le régime de Kadhafi faisait peser sur les civils ; il a pris au pied de la lettre, de manière sélective, certains éléments de la rhétorique de Mouammar Kadhafi ; et il a échoué à identifier les factions islamistes radicales au sein de la rébellion. » La stratégie du Royaume-Uni dans ce dossier « fut fondée (…) sur une analyse partielle des preuves », insistent ces parlementaires. L’exécutif aurait pu privilégier d’autres options qui auraient mené à de meilleurs résultats, résume le président de la commission, Crispin Blunt.Nous en sommes bien persuadés. « Un engagement politique aurait pu permettre de protéger la population, de changer et de réformer le régime à un coût moindre pour le Royaume-Uni et la Libye. Le Royaume-Uni n’aurait rien perdu en suivant ces pistes, au lieu de se focaliser exclusivement sur le changement de régime par des moyens militaires », comme poussait à le faire le président de la République française de l’époque.

L’ancien premier ministre conservateur en poste lors de cette affaire, David Cameron, est directement mis en cause dans le rapport. Il aurait aussi dû savoir que les islamistes radicaux allaient chercher à profiter de la rébellion, estiment les parlementaires. Selon eux, il n’existe d’ailleurs pas d’indication que la nature de l’insurrection ait été correctement analysée par Londres.
M. Cameron est donc « le responsable final de l’échec à développer une stratégie cohérente en Libye », jugent les députés. L’ancien locataire du 10 Downing Street n’a pas voulu témoigner devant la commission, évoquant « un emploi du temps chargé ».

D’autres acteurs politiques majeurs sont en revanche venus s’exprimer : l’ancien ministre de la défense Liam Fox et celui des affaires étrangères William Hague, ainsi que l’ancien premier ministre Tony Blair. Ce dernier a déclaré avoir joint par téléphone Mouammar Kadhafi en février 2011 pour tenter de le convaincre d’abandonner le pouvoir. « Nous n’avons pas vu d’éléments prouvant que le premier ministre d’alors, David Cameron, ait tenté d’exploiter les contacts de M. Blair », expliquent les députés dans leur rapport.

Cinq ans après la chute et la mort de l’ancien maître de la Libye, le chaos continue de régner dans le pays, riche en pétrole, où le gouvernement d’union nationale soutenu par les Nations unies peine, comme nous l’avons vu plus haut, à asseoir son autorité sur l’ensemble du territoire depuis son installation en mars à Tripoli.

L’échec de la transition post-Kadhafi en Libye est également un sujet sensible aux Etats-Unis, où Hillary Clinton a dû répondre à des accusations après l’attaque de l’enceinte diplomatique américaine de 2012 à Benghazi, dans laquelle l’ambassadeur américain Christopher Stevens et trois autres Américains ont été tués. L’actuelle candidate démocrate à la présidence, qui était secrétaire d’Etat du président Barack Obama au moment des faits, a dû témoigner dans un climat tendu devant le Congrès, et l’opposition républicaine a dénoncé un scandale politique.

u-s-president-barack-obama-delivers-a-statement-following-the-death-of-the-u-s-ambassador-to-libya-chris-stevens-in-the-rose-garden-of-the-white-house-in-washington_1076589

Pas contents du tout Barack Obama et Hillary Clinton après le meurtre de leur ambassadeur en Libye

Croyez-vous normal et sain qu’aucune commission parlementaire ne soit constituée en France pour étudier cet échec et apprécier les responsabilités des différents acteurs ? C’est une exigence du Conseil dans l’Espérance du Roi.

IV. Mais « La France ne peut pas mourir, car le Christ aime encore les Francs » (Henri, comte de Chambord)

armoiries-france-royale

La société des amis de la cathédrale de Reims lance, avec l’aide de l’Institut de la Maison de Bourbon, une souscription pour le 1200 e anniversaire du sacre de Louis le Pieux, fils de Charlemagne, qui s’y déroula en 816 : il est prévu d’apposer, dans la cathédrale de Reims, une plaque mentionnant les noms des 31 rois qui ont été sacrés à Reims.

ch41

Cathédrale de Reims

Pour Bernard Poret, président de la société des amis de la cathédrale de Reims, cette reconnaissance était souhaitable depuis longtemps :  » La société des amis de la cathédrale, forte de 700 membres, et créée en 1917, a décidé, à l’occasion du 1200e anniversaire du sacre de Louis le Pieux, d’offrir une plaque en comblanchien (2 m x 1 m) sur laquelle figurera le nom de tous les rois sacrés dans la cathédrale de Reims. Nous avons sollicité l’Institut de la Maison de Bourbon pour participer à hauteur de 50 % au coût de la plaque. La réponse a été positive et l’Institut a décidé de lancer cette souscription pour financer sa part. Les 50 % restants sont financés sur le budget de la société des amis de la cathédrale. L’inauguration aura lieu le samedi 8 octobre 2016 à 11 h dans la cathédrale, en présence de Monseigneur Louis de Bourbon, duc d’Anjou.« 

jeannedarc_sacrelenepveu

Sacre de Charles VII, en présence de Jeanne d’Arc

L’Institut de la Maison de Bourbon, pour toutes ces raisons, sollicite donc aujourd’hui votre générosité. Et son président, le prince de Bauffremont, d’ajouter : « Assuré que vous aurez fort à cœur de vous associer à cette remarquable opération, le nom de notre institut figurera au bas de la plaque. Fort témoignage pour ces milliers de touristes et étrangers, qui, chaque année, visitent ce haut lieu de l’identité chrétienne de notre pays.« 

3899129_3-manteau-du-sacre-de-charles-x_1000x625

Manteau du sacre de Charles X

Le 15 septembre 2016.

Jean-Yves Pons, CJA.

Publicités

5 Réponses to “BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (15 septembre 2016)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.”

  1. Hervé J. VOLTO septembre 15, 2016 à 12:08 #

    LE ROI ET L’IMMIGRATION

    Pour renverser le courant de l’immigration, le Roi restauré devrait:

    1.Réformer le code de nationalité.
    2. Protéger l’identité nationale.
    3. Arréter toute nouvelle immigartion.
    4. Préférence nationale: arréter les pompes aspirantes!
    5. Organiser le retrour des immigrés dans leur pays d’origine.

    1. Réformer le code de nationalité.

    La France n’est pas qu’un territoire de forme exagonale. C’est avant tout LA NATION DES FRANCS QUI A DIEU POUR FONDATEUR. La France est sortie toute entière Chrétienne du Baptistère de Reims et quelques soient nos opinion aujourd’hui, la France possède un histoire, elle cosntitue un héritage commun : ses racines sont Chrétiennes. Réaffirmer le droit à la filiation dans l’esprit du Testament de Saint-Rémy:  » NAIT FRANCAIS TOUT CITOYEN NE DE PERE ET DE MERE CATHOLIQUES  » ; empécher toute naturalisation de citoyen non-Chrétiens, établir pour des immigrés Chrétiens la naturalisation comme procédure unique, instaurer une période probatoire, appliquer la loi sur la déchéance, rendre impossible la double nationalité, mettre fin aux mariages de convenance.

    2. Protéger l’identité nationale de la France.

    Rester maître de nos frontières, règlementer la propriété étrangère, s’opposer à l’influence politique de l’islam, démanteler les ghettos ethniques, contrôler les associations des étrangers.

    3. Arrèter toute nouvelle immigration non-Chrétienne.

    Rendre impossible l’immigration légale de tout citoyens non-Chrétien, mettre fin au regroupement familial en France des immigrés non-Chrétiens, juguler le faux tourisme, réformer le droit d’asile, préférence Chrétienne dans l’immigration.

    4. la préférence nationale: arréter les pompes aspirantes.

    Accorder la priorité d’emploi aux Français, assurer aux Français la priorité d’accès aux logements sociaux, réserver les allocations familiales aux seules familles Française, donner aux Français la priorité d’accès aux aides sociales.

    5.Organiser le retour des immigrés dans leurs pays.

    Proposer une concertation internationale sur les mouvements de population, coupler le retour des immigrés avec l’aide à leur pays d’origine, supprimer les cartes de séjour de 10 ans tacitement reconductibles, prévoir le retour des chomeurs en fin de droit, procéder à l’expulsion effective des clandestins et des délinquants étrangers, organiser le retour chez eux des étudiants étrangers à l’issu de leurs étude

  2. Hervé J. VOLTO septembre 15, 2016 à 12:09 #

    LE ROI ET LA SECURITE PUBLIQUE

    Pour assurer la sécurité des Français, il faut :

    1. Rétablir les prérogatives du pouvoir judiciaire.
    2. Se doter des moyens de répréssion des délinuqnts et des criminels.
    3. Assurer la prévention du crime et de la délinquance.
    4. Punir les crimes et les délits.
    5. Moderniser le système pénitenciaire.

    1. Rétablir les prérogatives du pouvoir judiciaire.

    Assurer l’indépendance des juges, bannir constitutionnellement la politisation de la magistrature, supprimer l’Ecole Nationale de la Magistrature, renforcer les moyens du pouvoir judiciaire, revaloriser le statut des juges, rétablir la justice de paix, permettre au Roi de casser toute décision de justice et de juger en dernier recours, d’arbitrer entre jusitice civile et justice adminsitrative, de présider en personne le Conseil Supérieur de la Magistrature et la Haute Cour de Justice.

    2. Se doter des moyens de repression contre les délinquants et les criminels.

    Uniifier et renforcer le moyens de polices/gendarmerie, améliorer la formation et la rémunération des policiers et des gendarmes, supprimer toute imposition directs aux fontionnaires des forces de sécurité publique car payant déjà l’Impôt du Sang, augmenter les moyens matériels de la police/gendarmerie, multiplier la présence de policiers en civil dans les zones urbaines, décharger les services de police/gendarmerie des tâches adminstratives, libérer les forces de police/gendarmerie de la tutelle des Publics Ministères, accorder soutient et considération aux forces de police/gendarmerie, généraliser les titres légaux infalsifiables, faciliter les contrôles d’identité et le prolongement des gardes à vue.

    3. Assurer la prévention du crime et de la délinquance.

    Inverser les fluxs de l’immigration non-Chrétienne, conforter la famille comme lieu d’éducation, refaire de l’école un instrument d’apprentissage des disciplines sociales, détruire le ZUP, humaniser les zones urbaines à fort taux de délinquence, sanctionner les manifestations publiques d’incitation à la débauche et à le violence.

    4. Punir le crimes et les délits.

    Faire appliquer les lois, réhabiliter la notion de peine prompt, certaine et imconpréssible, réduire les délais des procédures de justice, réduire l’écart entre le minimum et le maximum de la peine, rétablir la peine de mort pour les crimes de sang, ré-échelonner les peine, rendre possible le jugement des ministres et des magistrats par le Roi, faire appliquer les décisions de jutice, expulser les criminels et les délinquants étrangers au second délit.

    5. Moderniser le système pénitenciaire.

    Créer sur le modèle itlaien un statut de POLICE PENITENCIERE pour les gardiens de prison, donner à la police pénitencière le monopole de transport et de transfert de prisonniers, libérer des places de prison, rétablir les quartiers de haute sécurité, séparer les différantes catégories de détenus, revaloriser le statut social et financier des policiers pénitenciaires.

     

    LE ROI ET LA DEFENSE DU ROYAUME

    Pour reconstruire l’armée, il faut:

    1. Réunir les consditions politiques de la Défense.
    2. Se donner les capacité d’intervenir à l’extérieur.
    3. Organiser la défense intérieure du territoire.
    4. Doter les armées des moyens de leurs missions.

    1. Réunir les conditions politiques de la Défense.

    Interdire la carrière militaire aux étrangers non-Chrétiens, à l’execption de la Légion Etrangère, les officiers étrangers non Chrétiens pourront être reclassés au sein de la Légion Etrangère, rendre en compte les nouvelles menaces (la présence à l’Est de stocks d’armes, la monté de l’islamisme, la migration planétaire de populations non-Chrétiennes), assurer le soutient militaire de la politique étrangère, préserver l’indépendance militaire de la France (maintenir une patrie de l’armée pourdéfendre le territoire Français et son domaine Outre-Mer), mettre en oeuvre une alliance militaire européenne (constituer une patrie de la’rme préposée à l’intervention sur le territoire européen), développer l’esprit de défense chez les Français, développer le culte de l’armée, du drapeau, du soldat inconnu et de Sainte-Jeanne d’Arc, honorer toutes les « générations du feu » (nécessité d’une information Royaliste auprès des généraux, amiraux, maréchaux).

    2. Se donner la capacité d’intervention à l’extérieur.

    Trippler le budget de la Défense, adapter nos armes nucléaires à la nouvelle donne stratégique (développement d’emploi antiforce et non plus seulement anticités), créer une force terrestrre d’intervention polyvalente (une dizaine de grande unités, prticulièrement bien équipées en hélicoptères de combat, en missiles anti-char et anti-aérien ainsi qu’en blindés légers, possiblité d’intervention en Europe, en Afrique et en Outre-Mer), renforcer les capacité d’intervention de la marine (dipsoser en permanace de deux groupes aéronavals en ètat de prendre la mer, donc posséder 3 porte-avions au minimum , 5 dans le meileurs des cas, une dizaine de sous-marns nucléaire d’attaque, une soixantaine d’avions de combat de l’aéronavale, des radars aéroportés, des batiements de luute anti-aérienne et anti-soumarine et de sotuient logistique), accroître les moyens opérationels de la force aérienne tactique (avec six escadrons nucléaires et une vingtaine d’escadrons polyvalants, il est possible d’effectuer dignement les missions, à condition de posséder un parce modernisé d’au moins 400 avions de combat en ligne), doter nos forces de moyens aériens de projection à longue distance (possibilité de transporter une brigade à 5.000 kilomètres en 24 heures, puis d’assurer sa logistique; ces mme avions devront posséder de capacité de ravitaillment en vol), développer les moyens de renseignement (un effort imèportant doit être consentit au profit de la DGSE, des satélites de reconnaissance et de tous les systèmes d’information et de commendement, et que des moyens d’écoute et d’analyse des télécommunications).

    3. Organiser le défense intérieure du territoire.

    Créer une défense anti-missile (améliorer la couverture radar sur la Méditérannée, lancer l’étude d’une défense anti-missiles balisitiques mettant sous protection ls cités les plus vulnérables, la défense aérienne sera doté d’une plateforme supplémenraire pour ses intrecepturs, dans ls Sud de la France ou(et) en Corse), constituer une garde de volontaires (composèe d’une cinquantaine de demi-brigade et formés de volontaires, avec pour mission de rendre plus difficile l’accès à notre territoire en métropole en cas d’agression conventionnelle, de participer aumaintient de l’ordre en renfort de la gendrameire -sur le modèle des Sentinelles à améliorer- servir de réservoir de personnel déjà formé pour compléter ls forces d’intrevention en cas d’urgence), restaurer la gendarmerie -à qui l’on peut redonner son nom originel de Maréchaussée- dans ses missions de sécurité publique d’une part et de police militaire d’autre part (décherger la gendarmerie des des taches administratives), créer un organisme de contrôle des frontière et de contrôle de populations étrangères (à l’image du service des douannes, à renforcer, regrouper certaines compétances aujourd’hui Police de l’Air et les Frontières, les Renseignements Teritoriaux (ex-Renseignements Généraux), la DGSI et les Douannes volantes, avec mission de rendre les fontières étanches à l’immigration clandestine et de controler les étrangers présents sur le territoire national), réhabiliter la potection des populations civiles (lui donner les moyens de lutter contre les catastrophes naturelles, les risques industriels majeurs, chimiques, nucléaires, bactériologiques, les accidents divers -aériens, férovières, routiers et autoroutiers- les actions hostiles de terrorisme et d’espionage ), supprimer constitutionnellement toute imposition directe aux membres des forces armées, de gendarmerie et aux forces de protection civile qui paient déjà l’Impô du Sang.

    4. Doter les armées des moyens de leurs missions.

    Tripler le budget actuel de la Défense, soutenir l’industrie de l’armement, rendre à l’Armée la considération qui lui est due (augmenter les soldes et les compétences, punir tout acte d’anti-militarisme), interdire consitutionellement toue conscirption et maintenir le volontariat, doter d’un statut les personnels de réserve (la création de la garde de volontaire évoquè plus haut redonnera utilité et intéret aux réserves), rétablir les Ordres du Roi et l’anoblissement des officiers.

     

    LE ROI ET LE RENSEIGNEMENT

    Comment renforcer le Renseignement?
    1.Développer les moyens de renseignements.
    2. Réunir les conditions politiques du renseignement.
    3. Se donner les capacités d’intervention à l’extérieur.
    4. Organiser la sécurité nationale.

    1. Développer les moyens de renseignement.

    Développer les moyens concrets (trippler le budget de la DGSE et doubler le budget de la DGSI, effort consentit au profit des satélites de reconnaissance, et tous les systèmes d’information et de commendement, ainsi que des moyens d’écoute et d’analyse), crééer un organisme de défense des frontières et de contrôle des populations étrangères (regrouper certaines compétances aujourd’hui Police de l’Air et les Frontières, les ex-RG, l’ex DST et les Douannes), redonner aux RT (ex-RG) leurs compétances en matière de contrôle politique, placer la lutte anti-terroriste sous le contrôle de la DGSI, renforcer la notion de Secret Défense, rétablir les Lettres de Cachet uniquement à usage Royal et uniquement pour les cas de crime de lèse-majesté, d’atteinte à la sureté de la nation, le terrorisme et de tout problème regardant la sécurité du territoire (le Roi s’engagera à n’utiliser en aucun cas les Lettres de cachet pour des affaires de droit commun).

    2. Réunir les conditions politiques du renseignement.

    Prendre en compte les nouvelles menaces (la présence à l’Est de stocks d’armes, la monté de l’islamisme, la migration planétaire de populations non-Chrétiennes), assurer le soutient financier de la politique du renseignement (passer des paroles aux faits, donner plus de moyens humains, technogiues et… financiers à nos services, revaloriser les Fonds Secrets), préserver l’indépendance du renseignement (Le SGDN doit relever directement du Chef de l’Etat et non plus du I° Ministre), honorer les hommes de l’ombre (Bond! James Bond!).

    3. Se donner les capacité d’intervenir à l’extérieur.

    Adapter nos résaux de renseignement à la nouvelle donne stratégique (Nos Services sont très bons au Levant, au Maghreb, et dans certaines parties de l’Afrique, il faut développer un regard vers l’Amérique Latine et l’Asie du Sud-Est), renforcer le service action de la DGSE (Nous possédons d’exellants Commendement d’Opérations Spéciales (COS), Commendos de Recherche et d’Action en Profondeur (CRAP), Régiment de Parachutistes d’Infanterie de Marine (RPIMA), commendos de de renseignement des Recherches Humaines et autres Dragons, qui valent bien les Delta Force américains: il faut leur donner plus de moyens, plus de budjet! ), créer une force d’action polyvalente (sur le modèle du Commendement des Opérations Spéciales, créer des Commendos d’Opérations Spéciales pouvant agir indiféremment sur terre, sous la mer et dans les airs, sélectionant les meilleurs marsoins, les meilleurs paras et les meilleurs fantômes des Recherches Humaines), créer une unité fantôme pour le travail « bagnato » si la lutte anti-terroriste sur le terrain recquiert une action directe en situation extrême, ce qui n’exclue pas en tenps ordinaire l’emploi des forces spèciales en uniforme de l’Armée Française.

    4. Organiser la sécurité nationale.

    Réunir le Conseil de la Sécurité Interieure et le Secrétariat Général de la Défense Nationale en un conseil unique dit Conseil de la Sécurité Nationale, CSN rattaché directement et exclusivement au Chef de l’Etat, modifier la directive « Télévision sans Frontière » afin d’y inclure une disposition relative à la lutte contre la propagande terroriste, cette exigence technologique s’appliquant tout particulièrement aux communication électroniques, certaines données techniques doivent pouvoir être transmises plus rapidement au services spécialisés.

    PS : merci à Jean Réno d’avoir rendu hommage à nos officiers traitants dans « Godzilla »…

     

    LE ROI ET LA POLITIQUE ETRANGERE

    Pour la Grandeur de la france , il faut:

    1.Se doter de moyens de la Grandeur.
    2. La France Fille, Ainée de l’Eglise et Educatrice des Peuples.
    3. La France défenseur des nations.
    4. La France, promoteur du développement.
    5: La France, pivot de l’Europe des Patries.
    6. La France, partenaire de l’Afrique et du Moyen-Orient.
    7. La France présente dans le monde.
    8. La France, artisan de paix.

    1.Se doter de moyens de la Grandeur.

    Valoriser les atouts de notre Pays, renforcer la puissance militaire, démographique, économique et culturelle de la France, affirmer notre présence en mer et en Outre-Mer, défendre la présence culturelle Française, rééquilibrer les relations France-USA, résister aux assauts économiques du japon et de la Chine.

    2. La France Fille, Ainée de l’Eglise et Educatrice des Peuples.

    Instituer la relgion Catholique Romaine comme seule religion de l’Etat et inscrire les préceptes Chrétiens dans la constitution, restaurer le Concordat (extension du statut concordataire alsacien à toute la France dans l’attente d’un nouveau concordat), recréer le Protectorat Français sur les Lieux Saints, protéger les Missions à l’étranger, en Outre-Mer et dans les banlieues, union avec les pays Catholiques, Cohalition Chrétienne, solidarité avec les communuatés Chrétiennes en danger dans le monde.

    3. La France défenseur des nations.

    Refuser le prétendu « nouvel ordre mondial », faire le bilan du communisme, assainir les relations économiques internationales, défendre l’idée de la Souveraineté des peuples dans le monde.

    4. La France, promoteur du développement.

    Préférer la coopération bilatérale, aider les peuples, instaurer la réciprocité.

    5: La France, pivot de l’Europe des Patries.

    Rompre avec l’eurocratie, organiser une Europe Monarchique et Chrétienne par une Europe des des patries couronnées en aidant au retour des Monarchies dans tous les pays européens encore en république et en organisant une Table Ronde des cousins Royaux.

    6. La France, partenaire de l’Afrique et du Moyen-Orient.

    Proposer à la Lybie de signer les Accords de la Méditérannèe, agir pour l’indépendance du Liban, faire prévaloir le réalisme en Afrique Noire, normaliser les relations avec l’Algérie.

    7. La France présente dans le monde.

    Eviter la marginalisation en Asie, miser sur la Chine et la Corée libres, revenir en Asie du Sud-Est, affirmer notre présence dans le Pacifique, prendre pied en Amérique Latine.

    8. La France, artisan de paix.

    Aider à stabiliser le Proche-Orient, Israël-Palestine: énnoncer les principes Chrétiens de la paix, Moyen-Orient: promouvoir la paix dans le Golf.

  3. Hervé J. VOLTO septembre 15, 2016 à 12:09 #

    LE ROI ET LA CULTURE

    Pour défendre nos racines Chrétiennes, il faut :

    1. Libérer la culture.
    2. Défendre le patrimoine.
    3. Défendre la langue Française.
    4. Favoriser la renaissance culturelle.

    1. Libérer la culture.

    Supprimer la Loi gaysot-fabius et la Loi Pleven, et ne sanctionner que le passage à l’acte, non l’opininon. Restaurer la liberté d’expression, lutter contre le conformisme, encourager le mécénat.

    2. Défendre le patrimoine.

    Refuser le déracinement culturel, valoriser le patrimoine monumental, architectural et archéologique, libérer les fêtes religeuses et reconstitutions historiques, réorganiser les musées.

    3. Défendre la langue Française.

    Protéger la langue Française dans notre Pays, veiller au rayonnement intrenational du Français, mettre le Français à l’honneur dans le monde scientifique.

    4. Favoriser la renaissance culturelle.

    Encourager le livre et la presse écrite, stimuler le cinéma Français et europèen, sauver le théatre Français, assurer la promotion de la musique Française, encourager la diffusion de la culture Française dans les médias, préserver les patrimoines culturels Français et les défiscaliser, valoriser la culture Chevaleresque, défendre la culture Chrétienne, soutenir les initiatives Chrétiennes Catholiques (CIVITAS, AGRIFF), aider les missions, favoriser l’évangélisation des banlieues, protéger ls musulmans convertis.

Trackbacks/Pingbacks

  1. BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (9 décembre 2016)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE. | actualitserlande - décembre 10, 2016

    […] comme nous l’avions prévu (Lire « Entre la tribu et le tyran, leur coeur balance » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/09/15/bulletin-climatique-quotidien-15-septembr…), le GNA a échoué à asseoir son autorité, malgré le soutien de quelques milices. D’autres […]

  2. actualitserlande - février 3, 2017

    […] D’OR ! (Lire « Souvenez-vous de Géraldine Hallot dans vos prières » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/09/15/bulletin-climatique-quotidien-15-septembr… […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :