Communiqué du Conseiller aux Armées du CER : Rafale pour l’Inde : une victoire à la Pyrrhus ?

26 Sep

pour-linde-ce-sera-dabord-un-achat-sur-etagere

Le 23/09, diverses sources faisaient état de la signature, de la part du gouvernement indien et du Ministre ripoublicain de la Défense français à mi-temps – rappelons en effet qu’il est également Président de la Région Bretagne – du fameux contrat portant sur 36 Rafale – au lieu de 123 dans le cadre du précédent contrat annulé par la partie indienne en son temps – ces avions devant en particulier remplacer les Mirage de la dissuasion nucléaire de l’Union indienne.

Cependant, ainsi que l’indique un observateur ô combien compétent, le porte-parole de Dassault s’est refusé de fournir quelque détail que ce soit au niveau des conditions financières… En espérant pour notre industrie que le contrat soit effectivement honoré, ce qui reste à vérifier, on ne peut qu’être choqué par le fait que le précité Ministre ripoublicain se soit précipité en Inde à la veille de l’annonce de la possibilité de signature, tel un animal de compagnie de race canine quelconque face au rappel de son maître… Un manque de dignité qui en dit long sur l’état actuel de ceux qui veulent encore faire croire qu’ils gouvernent notre pays.

Dans le même temps, était annoncée la décision de la Direction nationale de l’Armement relative aux grandes lignes du programme FTA. Alors même que la flotte connaît des problèmes capacitaires notables – qui l’ont par ailleurs conduit à proroger d’un an le prêt du PH L’Adroit, ainsi que nous le suggérions naguère – ce programme ne saurait être prêt – et par suite fournir des unités – que d’ici bien des années, notamment à cause de la proximité des élections présidentielles et législatives. Hors, après avoir réaffirmé en juillet dernier, la volonté de la France et de l’Italie de continuer à collaborer dans le domaine des frégates, il est choquant de constater que les autorités ripoublicaines n’aient pas même songé à prendre en considération de demander la permission à nos amis italiens de Fincantieri de s’associer, avec les modifications ad hoc, à leur programme PPA, en mesure de fournir des unités opérationnelles bien avant un programme qui en est encore à la définition des caractéristiques générales et se veut surtout conçu pour l’export – des aveux mêmes du Ministre précité et de son DGA…

Non seulement ces Messieurs continuent à crier « l’Europe, l’Europe » en sautant sur leurs chaises comme des cabris mais lorsque celle-ci pourrait leur fournir, par le biais d’une collaboration bilatérale, longuement testée par le biais des programmes Horizon et Fremm/Freda, ils ne sont pas même en mesure de saisir l’occasion… et ce pour tenter de faire concurrence à ces mêmes amis européens… avec un matériel similaire et développé avec retard.

Espérons que le Roi, dès que revenu, sera en mesure de gommer par sa sagesse et sa clairvoyance, largement démontrée dans son récent Message pour la Saint Louis, ces errements qui coûtent de plus en plus cher au pays en termes de capacités et aux contribuables en termes de deniers publics, c’est-à-dire de ressources privées prélevées par l’Etat à chacun d’entre nous.

CC(r) François Romain, CJA, Conseiller aux Armées du Conseil dans l’Espérance du Roi

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :