BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (27 septembre 2016)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.

27 Sep

I. Coucou ! Le revoilà

Certains d’entre-vous se souviennent peut-être du rapport d’un certain Thierry Tuot, Conseiller d’Etat de son métier, consacré à l’immigration et aux moyens d’intégration des hordes barbares qui déferlent depuis trop longtemps sur notre pays. Nous en avions présenté les grandes lignes dans un article de notre blogue, en mars 2013, intitulé « On en parle peu » ( https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2013/03/20/bulletin-climatique-quotidien-20-mars-2013-de-la-republique-francaise/). Cet illustre personnage immigrationniste patenté et islamophile distingué a toujours oeuvré en faveur de l’islam et de son extension au sein de notre patrie. Plus dhimmi que lui, tu meurs !

tuot-2

Thierry Tuot

Voici, pour le démontrer, quelques extraits de son fameux rapport de 2013 :

Son constat

1) La question musulmane est une invention de ceux qui la posent et non une réalité. Elle ne cesse d’enfler et de soucier (sic) jusqu’à polluer le débat public.

2) Il existe des problèmes plus urgents que la délinquance des jeunes.

3) L’adhésion aux valeurs nationales est dépassée. Quel anachronisme que de vouloir absolument obtenir l’intégration des jeunes d’origine étrangère par l’apprentissage du patriotisme! « Droits et devoirs ! Citoyenneté ! Histoire ! Œuvre ! Civilisation française ! Patrie ! Identité ! France ! etc… Dans quel monde faut-il vivre pour croire un instant opérante la frénétique invocation du drapeau ? »

4) L’égalité homme-femme se réglera d’elle-même. « Aux pourfendeurs effarouchés du statut qu’il pense diminué de la femme en islam, rappelons que les églises avaient, il y a cinquante ans, une idée de la femme assez peu égalitaire. »

5) Concentrer tous les moyens financiers du ministère de la Culture sur les quartiers “défavorisés. «Interdire par la loi et pour une période donnée la création de toute nouvelle institution culturelle ailleurs que dans les quartiers de la politique de la ville, sauf pour les formes d’expression culturelles elles-mêmes issues de ces quartiers

Ses propositions

1) Naturalisation immédiate de tous les étrangers afin de mieux les intégrer. Avec pour seule condition d’avoir suivi une scolarité en France. Mais également de tous les parents d’étrangers nés en France à la seule condition que ces dits parents y soient installés depuis plus de vingt ans.

2) Régularisation automatique de tous les clandestins en mesure de prouver qu’ils vivent en France depuis plus de cinq ans.

3) Modifier le nom des rues afin de les renommer « en écho avec l’histoire des migrations ».

le-conseiller-d-etat-tuot-a-encore-frappe

C’était en 2013. Pensez-vous que Thierry Tuot se soit amendé ? Pas du tout. Pensez-vous qu’il ait été placé sur une voie de garage pour calmer ses ardeurs ? Pas du tout, il sévit toujours au Conseil d’Etat. Et en voici la preuve : pas plus tard que le 26 août 2016, acoquiné avec l’inénarrable Bernard Stirn (celui qui interdit un spectacle de Dieudonné en janvier 2014, pour satisfaire son ami Manuel Valls, malgré l’avis du tribunal administratif de Nantes*) et Jacques-Henri Stahl (un affidé de Bernard Stirn pour des raisons sans doute culturelles…) comme faire-valoir, Thierry Tuot a signé l’ordonnance annulant la décision du juge des référés du tribunal administratif de Nice qui validait l’arrêté du maire de Villeneuve-Loubet interdisant le port du  » burkini  » sur ses plages !

arret-conseil-d-etat-burkini

Ordonnance du Conseil d’Etat du 26 août 2016 sur le  » burkini « 

* Lire « La revanche tardive du capitaine Dreyfus » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2014/01/10/billet-dhumeur-du-sieur-du-plessis-la-revanche-tardive-du-capitaine-dreyfus/

II. Natacha Bouchart, la fausse ingénue

migrants-a-calais-valls-annonce-un-campement-humanitaire-pour-debut-2016

Natacha Bouchart et son ami Manuel Valls

La maire (LR) de Calais, a toujours été, depuis son élection en , l’alliée objective du gouvernement socialiste face au déferlement des hordes migrantes qui défigurent et meurtrissent sa commune et ses environs. Il le lui a d’ailleurs bien rendu puisqu’elle lui doit son élection au conseil régional des  » Hauts-de-France « , sur la liste de Xavier Bertrand. C’est elle, d’ailleurs, qui s’empressait de rédiger des arrêtés municipaux d’interdiction chaque fois que des Calaisiens ulcérés par les violences engendrés par ces prétendues «  Chances pour la France « , se risquaient à manifester leur colère…

Mais c’est elle aussi qui, lundi 26 septembre, applaudissait aux incantations de François Hollande venu, pour la première fois depuis bientôt cinq ans, rendre visite à cette cité-martyre et promettre (ce dont il a le secret) le prochain démantèlement définitif du monstrueux bidonville où s’entassent plus de 10 000 envahisseurs : « Je suis pleine d’espoir, car il répond à ma demande de démantèlement car sinon, dans 6 mois, il y aurait 20 000 migrants et ça, c’est insupportable », a-t-elle osé déclarer lors d’une conférence de presse à la mairie de Calais (Pas-de-Calais).

5455534lpw-5455740-article-horizontal-jpg_3801995_660x281

Natacha Bouchart, pleine d’espoir

Elle s’est même félicitée que l’État envisage « pour la première fois » et « de façon très déterminée » que « l’ensemble du périmètre de la Jungle, y compris le centre d’accueil provisoire [CAP, camp en dur de 1 500 places situé au centre du plus grand bidonville de France, où s’entassent ces milliers de migrants], soit démantelé d’ici la fin de l’année ». Et il paraît que le chef de l’État lui aurait également assuré que l’important dispositif policier mobilisé sur le Calaisis, quelque 2 100 hommes, un record, « restera en place » après le démantèlement puisque le gouvernement « n’acceptera pas qu’un seul campement puisse se réinstaller. Cela signifie que les forces de l’ordre vont chasser les migrants qui vont continuer à arriver ».

Et c’est là que nous les attendons !

Car s’il est une certitude c’est bien celle-ci : aussitôt évacués et non pas renvoyés d’où ils viennent mais répartis dans d’innombrables centres d’accueil sur le territoire national…ces migrants n’auront de cesse de regagner le Calaisis avec le fol espoir (et l’aide de réseaux efficaces de passeurs) de traverser la Manche pour rejoindre la Grande-Bretagne, leur but ultime. Sans compter le fait que les arrivées de migrants à Calais sont permanentes, en provenance d’Italie, de Suisse et même d’Allemagne (quand ce ne sont pas les policiers Belges qui les infiltrent !). Elles se sont clairement accrues ces derniers mois, depuis le renouveau des filières libyennes et égyptiennes d’immigration (Lire « Mais pendant ce temps-là » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/04/17/bulletin-climatique-du-week-end-1617-avril-2016-de-la-republique-francaise/).

images

Retour à Calais

D’ailleurs, Natacha Bouchart s’est montrée plus sceptique sur l’après-démantèlement et la « stratégie globale » de la politique migratoire française. « Je n’ai pas entendu de la part du président d’explications sur la manière dont on empêche les gens d’arriver sur Calais, ni comment on tarit le flux des gens dans les pays en guerre », a estimé l’élue LR, soutien désormais de Nicolas Sarkozy pour la primaire à droite !

Elle donne ainsi « rendez-vous en janvier » au gouvernement, François Hollande ayant annoncé dans l’après-midi qu’il reviendrait à Calais « une fois le démantèlement terminé », pour voir « quel dispositif sera mis en place pour faire en sorte que le territoire de Calais puisse être considéré à nouveau sur un plan économique ». Mais, comble de l’aveuglement ou de l’imposture, la maire de Calais a enfin demandé « avec détermination » au chef de l’État que la construction du mur « anti-intrusion » de migrants d’un kilomètre le long de la rocade portuaire, entamée mardi, soit suspendue. Elle estime que cet ouvrage n’a « plus lieu d’être » depuis que le démantèlement a été annoncé…

Jusqu’au prochain retour des migrants expulsés et l’arrivée des nouveaux ! Pauvre folle.

 

III. La crise politique en Espagne a peu d’impact sur l’économie

Mais il ne faudrait pas que cela dure trop longtemps…

L’Espagne est sans gouvernement depuis neuf mois. Depuis les élections de décembre 2015 puis celles de juin 2016, le Parlement est divisé par l’irruption en force de deux nouveaux partis, Podemos à gauche et Ciudadanos au centre, ce qui l’a rendu incapable de dégager une majorité pour renouveler l’exécutif.

unknown

Mariano Rajoy

Arrivé en tête, le Président du Conseil sortant, le conservateur Mariano Rajoy, a échoué le 2 septembre à obtenir la confiance de la Chambre basse. Et si aucun accord n’est scellé avant le 30 octobre, de nouvelles élections seront organisées à Noël. Les troisièmes en un an…

Depuis décembre, le gouvernement par intérim de Mariano Rajoy gère donc les affaires courantes. Cette situation insolite pourrait « paralyser le royaume » et « menacer la reprise économique », martèle le chef de l’exécutif en fonction. Pourtant, ce blocage semble lui réussir plutôt bien, à en croire les chiffres macroéconomiques.

Le produit intérieur brut (PIB) espagnol a encore affiché une croissance soutenue au deuxième trimestre (+ 0,8 %), pour la quatrième fois consécutive. Le nombre de chômeurs continue de baisser (− 220 000 au deuxième trimestre 2016) et la création d’emplois demeure vigoureuse (+ 270 000).

L’investissement direct étranger a augmenté de 13 % au premier semestre 2016 par rapport à la même période de 2015 – alors qu’il avait chuté en 2015 et 2014 – grâce aux investissements dans le secteur immobilier.

L’inflation négative dope la consommation et favorise la compétitivité. Les exportations augmentent. L’excédent des comptes courants devrait s’approcher des 2 % fin 2016. Autant de données qui font dire aux Espagnols, ironiques, que « les politiques ne servent pas à grand-chose. » C’est un peu ce que semble se dire aussi le roi Felipe VI ! D’ailleurs, « Les Belges se sont bien passés d’un gouvernement pendant presque deux ans et ça ne leur a pas fait de mal », entend-on dans la rue.

le-roi-felipe-vi-la-reine-letizia-d-espagne-et-leurs-filles-arrivent-au-parlement-pour-la-ceremonie-d-investiture-a-madrid-le-19-juin-2014_exact1024x768_p

Le roi et la reine d’Espagne

Et aujourd’hui aucun indice objectif ne signale encore un revirement économique. Aussi, le gouvernement de Mariano Rajoy peine à faire pression sur les autres partis pour obtenir leur vote, en invoquant les dangers de prolonger l’intérim. « Que l’économie ait bien surmonté la complexe situation politique domestique ne peut pas nous faire oublier les nombreux défis que nous devrons relever dans les prochains mois, a argumenté le ministre de l’économie, Luis de Guindos, en commission parlementaire, le 13 septembre. Ajoutant  que « L’inertie, grâce aux réformes que nous avons réalisées dans le passé, ne va pas durer toujours. Le contexte international est incertain. Le fait d’avoir une dette publique de 100 % du PIB nous rend extrêmement vulnérable. Et les marchés financiers internationaux sont mouvementés. » Alors, secouez-vous !

Le gouvernement n’est pas seul à alerter sur les effets négatifs d’une telle situation. Dans une note du 5 septembre, l’agence de notation Moody’s estime que « l’absence continue de gouvernement entrave la capacité de l’Espagne à respecter ses objectifs fiscaux et à faire face aux faiblesses structurelles de ses finances publiques. »
Le service d’études BBVA Research ne cache pas non plus son inquiétude. « Certes, l’économie va bien, mais elle pourrait très probablement aller encore mieux, » affirme Miguel Cardoso.  » Selon nous, la progression du PIB en 2016, qui devrait être de 3,1 %, aurait pu atteindre 3,5 % sans ce blocage politique. » Sachez quand même qu’un taux de croissance de 3,1%, ça fait rêver François Hollande et Manuel Valls.

usine_voiture_espagne_pays_reuters

Industrie automobile en Espagne

Pourtant, l’économiste Alfredo Pastor, professeur émérite à l’IESE Business School, fait une analyse plus nuancée des risques du blocage, « peu sérieux », selon lui. « S’il y a une facture à payer (…), ce sera en 2017 « , analyse-t-il. Et, d’ici là, un nouveau gouvernement a toute les chances d’avoir été formé…C’est en tout cas ce qui ressort des élections régionales de dimanche 25 septembre au Pays-Basque et en Navarre où le parti populaire, de Mariano Rajoy, a fait de très bons scores au détriment du parti socialiste. Ce qui laisse envisager un déblocage de la situation au Parlement.

En adoptant le budget 2016 avant les élections de décembre, une décision à l’époque très controversée, M. Rajoy a assuré un fonctionnement normal de l’économie espagnole cette année. Mais si aucun gouvernement n’est formé avant la fin 2016, le gouvernement par intérim sera contraint de reconduire le budget 2016, ce qui pourrait entraver les investissements publics.

« Le principal coût du blocage politique, ce sont les réformes qui ne sont pas engagées durant tout ce temps, ajoute M. Cardoso. Le taux de chômage structurel est de 16 % à 18 % en Espagne du fait de la rigidité du marché de l’emploi et du manque de formation des chômeurs de longue durée. L’augmentation de la productivité est faible. Les entreprises sont de petite taille. Il existe des carences graves », observe l’économiste.

l_espagne-tourisme-depenses-janvier-juillet-ministere-hausse

Tourisme en Espagne

Une chose est sûre cependant. L’Espagne bénéficie actuellement d’un contexte économique favorable : une augmentation du nombre de touristes étrangers liée à l’insécurité en Turquie et en Afrique du Nord, des prix du pétrole bas, une politique monétaire favorable, sans oublier la politique fiscale expansive de 2015 avec une baisse des impôts. Mais le royaume a encore besoin de réformes pour réduire son déficit public (5 % du PIB) et sa dette (100 %) et lutter contre un chômage encore important (20 % des actifs). Le 13 septembre, Luis de Guindos a conclu son intervention aux Cortes (le Parlement) en rappelant une évidence : « Quand il est mû par l’inertie, un corps avance en perdant de la vitesse. »

Souhaitons que les opposants de Mariano Rajoy retrouvent rapidement la raison.

 

IV. Mais « La France ne peut pas mourir, car le Christ aime encore les Francs » (Henri, comte de Chambord)

1 200ème anniversaire du premier sacre royal à Reims

Louis le Pieux

Samedi 8 octobre 2016 à Reims
Sous la présidence d’honneur et en présence de Monseigneur le Prince Louis de Bourbon, duc d’Anjou

ludwik_i_pobozny

Louis le Pieux, miniature contemporaine

Le président et les administrateurs de l’Institut de la Maison de Bourbon ont le plaisir de vous inviter à l’occasion du
1 200ème anniversaire du premier sacre à Reims et de la pose de la plaque commémorative.*

charlemagne_louis_i_le_pieux

Charlemagne associant son fils Louis le Pieux au gouvernement de l’empire

Programme :

– 08h15 : Départ en autocar Paris Ecole Militaire 13, place Joffre 75007
– 10h45 : Rendez-vous sur le parvis de la cathédrale de Reims
– 11h00 : Dévoilement de la plaque commémorant le sacre des trente et un rois de France
– 11h30 : Cocktail au Palais du Tau, offert par l’association « Les Amis de la Cathédrale », avec la participation de la maison de champagne MUMM
– 12h30 : Déjeuner au restaurant Cru Chanzy 12, rue Chanzy à Reims
14h30 : Colloque au Palais du Tau, sous la direction dun professeur Patrick Demouy « Autour du sacre de Louis le Pieux : 5 octobre 816 »

Conférences

* « Le sacre de Louis le Pieux à Reims et la bénédiction de sa femme Ermengarde », par Dane Janet Nelson (King’s College, Londres)
* « Louis le Pieux, empereur », par Mayke de Jong (Université d’Utrecht)
* « Le pape et l’empereur : le sacre de Louis le Pieux en 816 vu de Rome »,
par Annette Grabowsky (Université de Tübingen)
– 18h30 : Concert dans la cathédrale : « Les chants du sacre carolingien »
– 19h30 : Fin de la journée

* En ce qui concerne la plaque commémorative des sacres des rois de France à Reims, vous pouvez vous reporter au Bulletin climatique de la République française du 15 septembre 2016 : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/09/15/bulletin-climatique-quotidien-15-septembre-2016-de-la-republique-francaise/

Le 27 septembre 2016.

Jean-Yves Pons, CJA.

 

Publicités

3 Réponses to “BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (27 septembre 2016)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.”

  1. Hervé J. VOLTO septembre 27, 2016 à 12:26 #

    1. Pour la jungle de Calais, ratonner, c’est pas Chrétien. Ce qui le serait en revanche, ce serait de dératiser définitivement. Dieu le veut !

    2. Louis II le Pieux : fruit des amours entre Charlemagne et Hildegarde…

Trackbacks/Pingbacks

  1. BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (27 janvier 2017)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE: I. Une autre bonne nouvelle du Parlement européen-et varia – Titre du site - janvier 27, 2017

    […] ce qui c’est passé (Lire « Natacha Bouchart, la fausse ingénue » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/09/27/bulletin-climatique-quotidien-27-septembr…). C’est ce que nous n’hésitons pas à appeler, comme dans bien d’autres domaines […]

  2. Avec Xavier Bertrand une chose est sûr : » c’est pas lui, c’est les autres « -un FM gros,gras et bien nourri-conseil dans l’espérance du roi | actualitserlande - juin 26, 2017

    […] Hélas, Xavier Bertrand ne se souvient plus qu’il fut l’un des élus LR (avec Christian Estrosi en PACA) qui ne réussit à emporter les élections régionales de 2015, face au Front national, que grâce au désistement en sa faveur des candidats de la gauche ni que cette élection ne fut acquise que par le travail de fourmi des militants de gauche (qui allèrent jusqu’à imprimer et distribuer sur les marchés et chez les électeurs les tracts de M. Bertrand) ! Un comportement honteux qui n’a pas manqué être porté au débit de son parti par les électeurs français, ajoutant ainsi à d’autres innombrables désillusions (Lire « La dernière imposture de l’UMPS » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2015/12/16/bulletin-climatique-quotidien-16-decembre-2015-de-la-republique-francaise/ ou encore -car ce sont les mêmes- « Natacha Bouchart, la fausse ingénue » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/09/27/bulletin-climatique-quotidien-27-septembr…). […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :