BULLETIN CLIMATIQUE DU WEEK-END (1er/2 octobre 2016)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.

1 Oct

unknown

Il y a deux ans déjà il était le candidat de la gauche

I. Juppé veut refaire le coup de Bertrand et d’Estrosi,

Etre élu grâce aux voix socialistes

En commençant…dès la  » primaire de la droite et du centre  » ! C’est en tout cas se qui ressort des bruits qui courent  dans les milieux de gauche, y compris les médias officiels tels France Inter ou France info, frappés de Juppémania.

Et il est vrai qu’une partie des électeurs de gauche songent de plus en plus ouvertement à participer à la primaire de la droite et du centre pour donner un coup de main à Alain Juppé contre Nicolas Sarkozy. Comme ils le firent lors des élections régionales en permettant la victoire de Xavier Bertrand dans la région Nord-Pas-de-Calais contre Marine Le Pen et de Christian Estrosi en PACA contre Marion Maréchal-Le Pen.

Sur un corps électoral total de plus de 40 millions, la primaire de la droite et du centre pourrait réunir, 2, 3, voire 4 millions d’électeurs. Il serait facile de  » glisser  » quelques dizaines de milliers de socialistes ou apparentés au sein du collège électoral. Cela suffirait pour déplacer suffisamment les lignes et favoriser Alain Juppé par rapport à Nicolas Sarkozy ou un autre candidat.

3576422217

Il faudra certes signer une sorte de charte pour voter mais celle-ci ne rebutera les électeurs de gauche. Elle a été rédigée sous l’influence de Juppéistes qui ont été, au sein du comité d’organisation de la primaire, les plus malins. Il y est dit ceci : « Je partage les valeurs républicaine de la droite et du centre ». Il n’y est pas dit je partage « les valeurs de la droite et du centre »… les valeurs REPUBLICAINES, qui, par définition, sont les mêmes entre la droite et la gauche et constituent le socle commun d’à peu près tous les acteurs de l’oligarchie française. Un électeur de gauche peut donc sans regret signer cette charte

Depuis qu’il a compris cela, Alain Juppé dose son discours en conséquence…Il s’efforce de rester ferme et à droite pour ne pas s’aliéner le cœur électoral de LR, tout en jouant du contraste avec un Nicolas Sarkozy survolté, sur certains sujets clefs. Alain Juppé s’efforce donc d’ apparaître comme le républicain (mais pas au sens LR) le plus rassembleur. Son refus de remettre en cause la loi Hollande-Taubira, son discours favorable à l’accueil des migrants de Calais dans les régions, son ton pondéré, un peu raide, passablement rasoir mais calme, le fait apparaître, pour beaucoup, à gauche, comme un représentant acceptable de la droite… qui, en plus a promis de ne pas se représenter en 2022.

juppe-union-contre-nature

Un certain nombre d’électeurs de gauche sont désormais décidés à participer à ladite primaire afin de se choisir l’arôme le plus acceptable pour la potion qu’ils devront avaler si le second tour de la présidentielle devait opposer la droite parlementaire au Front national.

Juppé, c’est le bon temps de l’ UMPS. Sachez-le avant de voter !

chomage-baisse

II. Ubérisation de l’économie française : la gangrène s’étend

Le CER s’était dressé contre le développement de la société Uber Pop qui prétendait développer le transport des personnes en inondant la circulation automobile de faux taxis dont les chauffeurs, abusivement qualifiés d’autoentrepreneurs, étaient puisés dans la masse des « Chances pour la France« , sans culture et sans qualification, issues de nos banlieues les plus malfamées (Lire « L’Uberleaks » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2015/02/24/l-uberleaks/ mais aussi « On a ga-gné ! On a ga-gné ! » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2015/09/24/bulletin-climatique-quotidien-24-septembre-2015-de-la-republique-francaise/).

Mais c’était sans compter avec la généralisation du phénomène à d’autres domaines du tissu économique, à l’instigation d’acteurs Etats-Uniens n’ayant pour but que le racket et la destruction systématique de nos valeurs sociales.

Aujourd’hui, le phénomène d' »Ubérisation« , prend de l’ampleur et s’étend à tous les secteurs d’activités comme le transport, la santé, ou l’hôtellerie. En résumé, « l’Ubérisation » modifie un marché traditionnel via des outils du numérique (plateformes, applications, sites, Etc…) qui deviennent de nouveaux intermédiaires entre le consommateur et le prestataire de service. Au détriment bien sûr de nos artisans et de nos PME.

Et plus besoin de qualification ni même bientôt sans doute d’un permis de travail pour voler un emploi à un ouvrier natif, bien formé et travailleur !

En voici un exemple qui ne date que de deux mois.

790x301

Le 26 juillet 2016, les livreurs à vélo de la société  Take Eat Easy ont appris que cette dernière était placée en redressement judiciaire et qu’ils ne seraient pas payés pour leurs prestations du mois de juillet. L’entreprise les a invités à entamer une procédure de recouvrement d’impayés. Cette décision aurait été impossible s’ils avaient été salariés. Mais les sociétés de la «food tech» recrutent leurs livreurs à vélo sous le statut d’autoentrepreneurs, c’est-à-dire de simples prestataires de services, ne disposant pas d’un contrat de travail classique.

212967_1469558024_take-eat-easy-fondateurs

Les fondateurs Belgo-Marocains de Take Est Easy ou les méfaits durables de Molenbeek

Le statut d’autoentrepreneur permet en effet de contourner la plupart des dispositions du code du travail. Par exemple la durée légale du travail, qui ne vaut que pour les salariés. L’entreprise peut dépasser la durée maximale (quarante-huit heures par semaine sauf circonstances exceptionnelles), s’abstenir de payer les heures supplémentaires et s’asseoir sur les temps de pause. Les autoentrepreneurs n’ont pas non plus droit aux congés payés ni au droit individuel à la formation. L’achat et l’entretien du vélo sont à leurs frais. Leur rémunération horaire est amputée des cotisations patronales qu’ils doivent régler eux-mêmes. Bref, QUE DU BENEF…POUR L’EMPLOYEUR !

Enfin, si l’entreprise se retrouve en redressement judiciaire ou en faillite, comme Take Eat Easy, rien ne leur garantit d’être payés pour leurs dernières prestations. Fournisseurs et prestataires sont réglés en dernier dans ce genre de situation. Selon Jérôme Pimot, ancien livreur pour les sociétés Tok Tok Tok, Take Eat Easy et Deliveroo (vous apprécierez le caractère particulièrement choisi des appellations), « ce qui intéresse ces entreprises dans ce statut, c’est la flexibilité et l’absence de droit du travail. Les autoentrepreneurs ont donc les inconvénients des patrons et les inconvénients des salariés à la fois ».

En cas d’accident ou de maladie, les choses se compliquent. S’il est contraint de s’arrêter, l’autoentrepreneur ne peut prétendre à une indemnité journalière qu’à condition d’avoir cotisé pendant un an au RSI (régime social des indépendants) dont on connaît la générosité en la matière ! Or, pour un livreur en vélo, le risque de collision est réel.

maxresdefault

Un livreur de Take Eat Easy et son outil de travail

Enfin, si l’entreprise décide de faire cesser leur collaboration, il n’a pas droit à l’assurance-chômage, réservée aux salariés. Si cette décision est abusive, il estdifficile de se faire indemniser car il n’y a pas eu de licenciement. Ne reste alors qu’une action aux prud’hommes pour faire requalifier la collaboration en contrat de travail.
«On essaye de faire croire que les livreurs sont libres, qu’ils font du vélo, qu’ils sont payés pour ça et que c’est cool. Moi, je sais que ce n’est pas un boulot cool. Faire du vélo sept ou huit heures dans Paris, c’est une des choses les plus dangereuses que je connaisse», explique Jérôme Pimot.

C’est pourquoi les négriers qui pratiquent ces méthodes se tournent de préférence vers les jeunes issus de l’immigration, peu regardants sur les conditions de travail, habitués qu’ils sont aux trafics en tous genres.

Savez-vous comment se traite la gangrène ? Par la chirurgie.

III. Quand

logo_6819

 flirt avec l’islamisme

Le magazine du Monde (http://abonnes.lemonde.fr/m-le-mag/article/2016/09/30/mehdi-et-badrou-du-bondy-blog-le-grand-remplacement-c-est-nous_5006192_4500055.html) en a fait sa Une de samedi 1er octobre : les Kids sont de retour. Vous ne connaissez pas ? Ce sont Mehdi Meklat et Badroudine Saïd Abdallah, 24 ans chacun, dont la journaliste du Monde Marie France Etchegoin dresse un portrait  » tout en nuances  » où tout est dit, du parcours de Medhi et Badrou, ces  » Chances pour la France « , reporters du Bondy blog financé par l’Américain Georges Soros (https://fr.wikipedia.org/wiki/Bondy_Blog) et entendus pendant des années, sur les ondes de France Inter chez l’inénarrable Pascale Clark.

4796708_6_67dc_mehdi-meklat-et-badroudine-said-abdallah-a-la_32d94278d04e5ca3add6882e6849c4f9

Mehdi et Badrou…
 » Pourquoi pas nous « *, c’est leur nouveau slogan

Les Kids, venus de la cité des 4000 à la Courneuve ou des HLM de Saint-Ouen, qui revendiquent aujourd’hui d’être des  » Insiders… » Vip attablés dans les palaces de Los angeles, approchés par les institutions comme la Fondation Cartier (toujours prêtes à kollaborer) et qui sont les héraults d’un petit groupe qu’ils ont baptisé de façon explicite la Secte avec lequel ils revendiquent la place qu’ils disent être la leur.

« Le grand remplacement, c’est nous » se marrent ils. Mais, ils se marrent moins pour parler de leur nouveau combat, combat identitaire pour contrer le discours antimusulman d’aujourd’hui disent ils. Marie France Etchegoin raconte avec complaisance les outrances des tweets de Mehdi sous un pseudo, le défoulement contre ceux dont les prises de position sur l’islam n’ont pas l’heur de leur plaire, l’interrogatoire qu’ils ont fait subir à Laurence Rossignol lorsqu’elle a osé s’élever contre le port du voile.…On retiendra aussi la défense de leur grande sœur, la réalisatrice du film à la mode chez les dhimmis, Divines, Houda Benyamina qui fait partie de leur bande « En face ils ont bien Zemmour, ils nous faut nos Mohammed Ali, nos Malcom X dit elle».

ob_274a23_capture

On retiendra la chute de l’article du Monde : le fameux compte twitter sous pseudo de Mehdi, outrancier et parfois haineux qui disparait après le premier rendez-vous avec le magazine M. « les Kids n’en finissent pas de grandir », conclut avec sympathie Marie France Etchegoin.

Qu’attend-elle pour prendre le voile…islamique ?

* Faut-il leur dire qu’ils vont devoir retourner au bled vite fait quand nous nous occuperons d’eux ?

images15

IV. Mais « La France ne peut pas mourir, car le Christ aime encore les Francs » (Henri, comte de Chambord)

Dimanche 2 octobre 2016 sera commémoré le 445e anniversaire de la bataille de Lépante

bataille_de_lepante

Véronèse : La bataille de Lépante

Bref rappel des faits :

15 septembre 1571… Messine… le grand départ

Environ 200 galères chrétiennes, pontificales, espagnoles et vénitiennes lèvent l’ancre et quittent le port de Messine, en Sicile. Dix galères se détachent pour aller découvrir l’ennemi.

7 octobre 1571… dans le golfe de Lépante (Grèce)

Dès le matin, c’est le contact. Don Juan d’Autriche arbore l’étendard donné par le Saint Père. Les Turcs sont surpris. Ils ont 300 galères. Ils sont sûrs de gagner. Premiers boulets de canon. Fumée partout… Gigantesque mêlée !

Erreur de manœuvre pour une partie des galères turques qui se voient coincées par les galères vénitiennes. Le moral des Turcs commence à tomber.

A l’abordage !

john_of_austria_portrait

Don Juan d’Autriche, Infant d’Espagne et Amiral de la flotte

Don Juan a une idée géniale : il fait libérer les galériens enchaînés à leur poste de rameurs. Ivres de joie, ceux-ci se précipitent sur les galères ennemies pour aider les soldats à massacrer les Turcs.

A leur tour, les chefs turcs libèrent leurs rameurs.

Mais… beaucoup sont des chrétiens : ils ne vont pas se battre contre d’autres chrétiens ! Ils se retournent au contraire contre ceux qui les avaient faits prisonniers ! Trois heures après le début, il n’y a plus de doute : les chrétiens vont gagner. A la fin de la journée, 130 galères turques tombent au pouvoir des confédérés, 90 se brisent contre terre ou sont coulées.
30 000 turcs sont morts et seulement 8 000 chrétiens.
C’est la victoire complète.

8eaab335ea

Saint Pie V

En commémoration de cette bataille, Pie V ajouta aux Litanies de la très Sainte Vierge, une invocation supplémentaire : « Secours des chrétiens, priez pour nous », et il ordonna l’institution de la fête de Notre-Dame des Victoires que Grégoire XIII fera ensuite célébrer, sous le nom de fête du Rosaire, chaque premier dimanche d’octobre dans toutes les églises.

Au sein du peuple catholique la victoire de Lépante contribua ainsi au rapide essor de la dévotion du Rosaire et suscita la fondation d’un grand nombre de confréries. Elle est une date importante de l’histoire du culte marial.

Le 1er octobre 2016.

Jean-Yves Pons, CJA.

Publicités

2 Réponses to “BULLETIN CLIMATIQUE DU WEEK-END (1er/2 octobre 2016)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.”

  1. Hervé J. VOLTO octobre 7, 2016 à 1:10 #

    Marine Le Pen ne passera pas : la Gauche donnera ses voix à la Droite molle. Pourquoi ne pas voter directement pour M. de Prévoisin de l’Alliance Royale ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :