BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (21 octobre 2016)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.

21 Oct

I. Le feu couvait sous la cendre

A force de compromissions dans les banlieues malfamées et les quartiers interdits de la République, le gouvernement recueille enfin les fruits de sa lâcheté et de son impuissance à mater les racailles allogènes qui ridiculisent le pouvoir politique mais défient aussi la France. C’est pourquoi la jacquerie policière à laquelle nous assistons (et qui ne faiblira pas) n’est pas pour nous surprendre, stimulée d’ailleurs par le laxisme bien connu, et que nous dénonçons depuis si longtemps, de la justice.

5016762_6_aa81_bernard-cazeneuve-le-ministre-de_d41bba6a3f715fa1b9fe449cac622438

Pas très à l’aise, le ministre de l’Intérieur…

La mobilisation ne faiblit pas et malgré les promesses de concertation de Bernard Cazeneuve, des centaines de policiers manifestent désormais tous les jours pour exprimer leur « ras-le-bol ». « Les policiers en colère », « policiers dans la rue », crient les manifestants, en civil ou même en uniforme. Parfois avec leurs véhicules d’intervention…A Paris comme dans de nombreuses villes de province, criant leur colère mais entonnant aussi la Marseillaise.

« On souffre énormément, les dossiers s’accumulent, les primes qui n’évoluent pas », a dit à l’AFP un officier de police judiciaire (OPJ) qui assure avoir vu une « détérioration complète » sur les quinze dernières années. « On fait du rafistolage », poursuit-il, évoquant un « schisme » avec la hiérarchie policière et rejetant des syndicats « déconnectés » au niveau national.

Et alors que Bernard Cazeneuve a reçu les syndicats, mercredi soir, promettant l’ouverture d’une concertation à partir de lundi, Marine Le Pen, la présidente du Front national, a apporté son soutien aux policiers : « Si j’ai décidé de m’adresser directement à vous, c’est pour vous dire combien nous vous comprenons et vous soutenons dans les moments difficiles que vous traversez », déclare Marine Le Pen. « Votre mécontentement n’est pas seulement légitime, il est sain », poursuit-elle. « Il porte en lui une réaction salutaire devant une situation qui nous concerne tous, une situation dont on voit bien qu’elle met en jeu la liberté et même la vie de chacun d’entre nous ». « Ce n’est pas de menaces dont vous avez besoin mais de soutien et de décisions », ajoute la présidente du FN, en référence à une enquête de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), la « police des polices », qui a été ouverte car les fonctionnaires ont bravé leur devoir de réserve en manifestant !

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a toutefois assuré que cette enquête ne visait pas à « entrer dans un cycle de sanctions (mais) à rappeler des principes ». Pour la candidate du FN à la présidentielle : le gouvernement « discrédité et usé, est dépassé par les événements ». « C’est avec solennité que je veux vous dire mon soutien total et celui des Français attachés à nos valeurs, à nos libertés, à nos principes de vie », conclut Marine Le Pen.

De l’huile maladroitement répandue sur le feu ? Pas si sûr si l’on en croit l’intervention du député socialiste, issu de l’immigration, Malek Boutih, qui a prôné jeudi une « vraie offensive antiracaille dans les banlieues« , alors que les policiers manifestaient depuis trois jours après la très violente agression de quatre d’entre eux à Viry-Châtillon.

« Ce n’est pas qu’une question de moyens. Ce qui a changé, c’est le niveau de violence, le terrorisme, et cette frange de population qui veut tuer un policier« . Malek Boutih a évoqué un « nouveau gangstérisme né du trafic de drogue, de l’abandon des territoires, d’une décentralisation qui fait qu’on a des élus locaux parfois, soit qui parlementent avec les voyous, soit les laissent faire, soit qui disent ‘Il me faut de l’argent, de l’argent’« . Sa version de la « centaine de Molenbeek en France« , avouée par le ministre de la Ville, Patrick Kanner, ou de l’ouvrage de Joachim Véliocas, « Ces maires qui courtisent l’islamisme » :

1540-1

S’agissant des manifestions de policiers,Malek Boutih ajoute, avec ses mots : « c’est normal que les mecs aient les boules, qu’ils aient peur, on doit les protéger« . « Il y a toujours un peu d’organisation derrière, je suis un militant, je sais comment ça se passe« . « Il y a peut-être des gens d’extrême droite qui chauffent, il y en a toujours, mais je ne pense pas que ce soit le cœur des mécontentements« , a-t-il dit, jugeant « pas délicat(e) » la sortie du Premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis, accusant le Front national d’être à l’origine du mouvement des policiers.

Le député PS affirme par ailleurs qu’il a été « sincèrement effondré » à la lecture du livre Un président ne devrait pas dire ça (Stock). Il ne soutiendra pas François Hollande en 2017, et entend « pousser » Manuel Valls à se présenter à l’Élysée…

Entre le mou et le faux dur, autant garder le mou ! Au moins, on peut en rire, dans ce monde de brutes.

 

II. Mais, à l’Intérieur, ce n’est pas tout

Car, ne l’oubliez pas, Bernard Cazeneuve est aussi ministre des cultes. Peut-être est-ce ce qui motive son empressement à voler au secours de la victoire islamique ! Il n’empêche.

Invité à assister à la cérémonie de canonisation par le pape François de deux bienheureux Français, le dimanche 16 octobre 2016, Bernard Cazeneuve a refusé de faire le voyage à Rome au scandaleux motif que, parmi les deux nouveaux saints, figure, tenez-vous bien, un…. »contre-révolutionnaire« , le Frère Salomon Leclercq. C’est en effet une tranche de l’Histoire de France qui est rappelée au travers de la canonisation de Salomon Leclercq. Mais pas au sens où l’entend Bernard Cazeneuve.

salomon-leclercq-800x450

Frère des écoles chrétiennes, le religieux est arrêté à 47 ans, en 1792, en pleine Révolution française. Refusant le serment de la constitution civile du clergé, il est enfermé à la prison des Carmes, où il est assassiné avec 190 autres ecclésiastiques. Ces « Martyrs des Carmes » sont béatifiés en 1926 par Pie XI. La guérison miraculeuse, en 2007, d’une petite fille de la banlieue de Caracas – où les lasalliens sont très représentés – permet la canonisation de ce religieux français le 16 octobre place Saint-Pierre.

« C’est un peu une cérémonie contre la Révolution française » a jugé le laïcard ministre de l’Intérieur et des cultes. Mais il ne fut pas seul dans cette infamie. Son collègue des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a lui aussi décliné l’invitation du Saint-Siège, pour la même raison.

Il fallut le dévouement de Ségolène…Royal, ministre de l’Environnement, pour que la France soit représentée à Rome dimanche dernier.

cu4npk2weaeelgu

Ségolène Royal rencontrant une délégation de carmélites françaises au Vatican

Et voici donc l’ancienne compagne de François Hollande qualifiée de « contre-révolutionnaire Royal« . Ce gouvernement de la France nous aura décidément tout fait.

 

III. Corruption islamique au sommet de l’Etat français

Branle-bas de combat chez les élus du groupe parlementaire d’amitié France-Qatar, après la publication de Nos très chers émirs (éd. Michel Lafon), jeudi 20 octobre, écrit par Georges Malbrunot et Christian Chesnot. Les deux journalistes évoquent la générosité supposée de l’ancien ambassadeur du Qatar en France, Mohammed Al-Kuwari, dont auraient bénéficié plusieurs élus français. Mais il n’y aurait pas que les élus…Lire « Et les nouveaux mensonges de François Hollande » mais aussi « D’ailleurs… » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2015/05/05/bulletin-climatique-quotidien-5-mai-2015de-la-republique-francaise/).

w453-286787-chersemirs-1400px

En particulier, le nom de Nicolas Bays est notamment évoqué dans l’ouvrage. Le député PS du Pas-de-Calais aurait envoyé plusieurs textos – en vain – pour demander des avantages en liquide ou en nature, dont des billets d’avion pour le Qatar ou des chaussures de luxe. « L’ancien ambassadeur lui avait fait cadeau de chaussures de marque, affirmerait un proche de Meshaal Al-Tahini, cité dans le livre. Il pensait que Meshaal allait faire la même chose que son prédécesseur ! » Mis en cause, l’élu a publié un communiqué, dans lequel il nie ces accusations et évoque « deux cadeaux d’usage« . Encore faut-il s’entendre sur la notion d’ « usage« .

nicolas-bays_0

L’honnête Nicolas Bays

En 2016, l’insistance de Nicolas Bays aurait conduit le nouvel ambassadeur à l’éviter, poursuivent Georges Malbrunot et Christian Chesnot. Le député aurait essayé, malgré tout, d’être reçu par le ministre de la Défense du Qatar. « Au courant des pratiques de son collègue, le président du groupe d’amitié France-Qatar, le député du Loir-et-Cher, Maurice Leroy, a rapporté ces dérives à Claude Bartolone, le président de l’Assemblée nationale« , affirme les auteurs dans le livre. Nicolas Bays assure que Claude Bartolone n’a jamais été informé « de prétendues dérives le concernant« . Pourtant, Maurice Leroy juge de son côté « exact » ce passage de l’ouvrage.

Mais voici la suite. « Nicolas était très actif au démarrage du groupe, il avait de bonnes relations avec l’ancien ambassadeur, commente un autre député socialiste, Alexis Bachelay. Il faisait partie de la commission Défense, stratégique avec ce pays. Mais c’est tout. » Selon le livre, le même Alexis Bachelay aurait « cherché des financements pour sa campagne des législatives auprès de l’ambassade du Qatar« . Un passage auquel il répond, pour ce justifier : « Le maximum pour une campagne, c’est 40 000 euros, dont la moitié est remboursée par l’Etat ! En 2012, j’ai emprunté 20 000 euros, avec aussi 8 000 ou 9 000 d’apport personnel et de militants. Les dons de particuliers sont limités à 7 500 euros. Ces journalistes ne savent même pas comment fonctionne une élection !  » Ce qui revient à expliquer pourquoi il est nécessaire, pour être élu, de solliciter des « aides financières complémentaires » mais donne aussi une idée de la déontologie de ces hommes politiques. En d’autres temps on aurait pu répondre : « Dis moi qui tu fréquentes et je dirai qui tu es ! » 

cover-r4x3w1000-5808911ee296f-000_par8164618

François Hollande et l’émir du Qatar

A l’Assemblée nationale, les cadeaux dont la valeur est supérieure à 150 euros doivent être déclarés. « Mais à Noël, Mohammed Kuwari offrait aux membres du groupe d’amitié France-Qatar à l’Assemblée nationale des montres Rolex ou des bons d’achats dans des grands magasins« , affirment les deux journalistes, dont le montant serait allé « jusqu’à 5 000 ou 6 000 euros« .

Secrétaire du groupe, Gérard Bapt, ironise sur les sacs Vuitton dont il n’aurait jamais vu la couleur. Vice-président du groupe d’amitié, François Pupponi évoque aussi « deux corbeilles à Noël avec du foie gras, mais d’autres ambassades font ça« . Comme si cela était normal et ne s’appelait pas tout simplement de la corruption…

Alors que l’ouvrage ménage l’actuel ambassadeur, l’ancien, Mohammed Al-Kuwari, est décrit comme un homme dispendieux. Un membre du groupe d’amitié se souvient d’ailleurs d’une invitation adressée à l’ensemble de ses élus. Le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, avait mis le hola, et la mission avait été restreinte au bureau, comme il est d’usage.

Après la fin de l’année 2013, moment qui correspond au changement d’ambassadeur, ces pratiques auraient cessé. L’inénarrable Jean-Vincent Placé se serait plaint « dans le carré VIP du PSG que l’ambassadeur actuel ne l’invite plus à des week-ends« , écrivent les deux journalistes. Une accusation « lamentable« , répond l’actuel secrétaire d’Etat à la Réforme de l’État.

Mais, malgré le changement d’ambassadeur, certains élus ou responsables politiques auraient toujours le même appétit, écrivent Georges Malbrunot et Christian Chesnot. Ainsi, ils affirment que Jean-Marie Le Guen, actuel ministre des relations avec le Parlement, aurait proposé la signature d’un contrat entre l’actuel ambassadeur, Meshaal Al-Thani, et la société de communication ESL Networks, dirigée par l’un de ses proches. Grâce au concours du ministre, l’émirat aurait ainsi eu l’assurance d’être protégé à l’Assemblée et au Sénat, lors des questions dans l’hémicycle. « En tant que ministre en charge des Relations avec le Parlement, je tiens tous les députés et sénateurs de mon camp, via les questions au gouvernement. Je peux bloquer des questions hostiles au Qatar, ou au contraire les alimenter. Mais je n’ai pas à le faire gratuitement« , aurait affirmé le ministre ! Après la parution du livre, Jean-Marie Le Guen a annoncé qu’il portait plainte en diffamation contre les auteurs. Nous verrons bien.

jean-marie-le-guen-conseille-a-hollande-de-parler-moins-aux-journalistes-plus-aux-francais

L’honnête Jean-Marie Le Guen

Composé de 54 élus, le groupe d’amitié France-Qatar fait régulièrement l’objet de soupçons, eu égard aux relations parfois sulfureuses entre la France et l’émirat. Lassé, le député François Pupponi, va démissionner de la vice-présidence : « Ma lettre est prête ; je ne veux pas qu’on pense que je suis aux frais de la princesse. » Alexis Bachelay, lui non plus, ne compte pas rempiler en cas de réélection. « Je me suis posé plusieurs fois la question de démissionner à cause des rumeurs. Honnêtement, si c’était à refaire, je refuserais d’en prendre la vice-présidence. »

C’est peut-être parce que, comme le dit la rumeur publique, « Il n’y a pas de fumée sans feu« .

 

IV. Mais « La France ne peut pas mourir, car le Christ aime encore les Francs » (Henri, comte de Chambord)

Les temps mérovingiens

revivent au Musée de Cluny, à Paris

du 26 octobre 2016 au 13 février 2017

510_affiches-merovingiens-exe-jpg-pagespeed-ce-qm-mbe5ieb

Entre permanence de la romanité et mise en place de formes inédites de pouvoir, le début du Moyen Âge est marqué par le développement d’expressions originales souvent méconnues.

242-ab07a

Cette exposition sur les Temps mérovingiens offre un large panorama de l’activité artistique et intellectuelle de cette période de 3 siècles, entre la bataille des Champs catalauniques en 451 et la fin du règne des « rois fainéants » en 751, loin de l’image de « barbarie » qui lui était autrefois attachée.

 

Dans le cadre majestueux du Frigidarium des thermes de Lutèce, plus de 150 œuvres, sculptures, manuscrits enluminés, pièces d’orfèvrerie, monnaies, textiles ou encore documents d’archives, sont réunies grâce à un partenariat scientifique avec la Bibliothèque nationale de France.

3a7ee2eced669d657e6da7cd2efab8f616a37c4d_207x280_q75

Plusieurs chefs-d’œuvre du département des Monnaies, médailles et antiques de la BnF sont ainsi exposés, parmi lesquels les vestiges du trésor de Childéric, le trésor de Gourdon ou le fameux trône dit de Dagobert.

Des manuscrits des VIIe et VIIIe siècles appartenant aux collections nationales et régionales, mais aussi à celles du Vatican ou de Saint-Pétersbourg, sont mises en présence des pièces des collections du musée et de nombreux prêts prestigieux, notamment du musée d’Archéologie nationale (Saint-Germain-en-Laye).

cr400280-4d66fe

L’exposition révèle avec ces témoignages l’originalité des productions artistiques mérovingiennes, d’une richesse de matières et de couleurs qui surprennent encore aujourd’hui.

310-9-7e12c

Châsse-reliquaire : Vierge à l’Enfant, VIIe-VIIIe siècles, Europe © RMN-Grand Palais (musée de Cluny – musée national du Moyen Âge) / Michel Urtado

Les Temps mérovingiens, du 26 octobre 2016 au 13 février 2017 au Frigidarium du musée de Cluny / Musée national du Moyen Âge, 6 place Paul-Painlevé, 75005 Paris. 01 53 73 78 16

Le 21 octobre 2016.
Jean-Yves Pons, CJA.

 

Publicités

5 Réponses to “BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (21 octobre 2016)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.”

  1. Hervé J. VOLTO octobre 22, 2016 à 12:19 #

    la Royal qui sauve la figure de la France à Rome… est un signe que seuls les vrais Providentialistes comprendront…

  2. Hervé J. VOLTO octobre 23, 2016 à 8:45 #

    Pardon de la longueur de ce commentaire. Mais sans celà, personne ne comprendra le signe que représente la canonisation d’un Evêque Vendéen le jour anniversaire de la mort de Marie Antoinette…

    La papauté, une des plus anciennes institutions du monde, a toujours joué un double rôle : autorité spirituelle et religieuse, certes, mais aussi acteur incontournable de la scène politique internationale.

    Et c’est justement pour asseoir cette puissance politique qu’est fondé en 1566, sur l’ordre de Pie V, le service d’espionnage du Vatican : la Sainte Alliance -à laquelle vient s’ajouter en 1610 un département de contre-espionnage, le Sodalitium Pianum- composée à majoité de Jésuites. La repression anti-Catholique dans certains pays protestants, notemment dans les pays de l’Europe du Nord, a nécessité la creation d’une organisation proche d’un service secret (exfiltration, contre-espionnage, renseignement, transmission, etc…).

    Bien que le Saint-Siège ne reconnaisse toujours pas officiellement son existence, elle a œuvré dans l’ombre au cours des cinq derniers siècles, faisant assassiner des Rois protestants, soutenant infailliblement les Habsbourg, favoriant l’union de ces derniers avec les membres de la Maison Royale de France, créant nombre de sociétés secrètes chargées d’éliminer les opposants isus de la Révolution Française et de porter assistance au mouvement Conterrévolutionnaire, finançant des coups d’Etat, soutenant des dictatures, aidant à l’évasion de criminels nazis, provoquant des faillites financières et, à partir de Vatican II, nouant des relations occultes avec la franc-maçonnerie, la CIA, la mafia et les trafiquants d’armes…

    Immaginons que les analyste de la Sainte Alliance, qui surnomme leur service l’Entité -comme ceux de la DGSE la Pisicine, ceux de la CIA la Compagnie, ceux de l’ex-KGB le Centre, ceux du Mossad l’Institut, ou ceux du MI6 la Firme- avaient découvert un plan turc d’invasion de la Macédoine. Si la Macédoine tombe, c’est tous les Balkans qui tombent, comme des dominos. Menaçant par là une Grèce exengue et… l’Italie. Or la Saint Siège se trouve en plein Rome, capitale de l’Italie…

    Oui, la canonisation d’un Prêtre Vendéen le jour anniversaire de la monté au Ciel de Marie-Antoinette -avec la Royal qui sauve la face de la France à Rome- ne peut être vu par les vrais Providentialiste que tel qu’il est : un appel de détresse du Vatican à la France Eternelle ! Comme le Comissaire Gordon lançant le Bat-Signal parce qu’il n’a plus aucune autre ressource.

    C’est le moment de prier Jésus, Marie et Saint-Michel Archange, les 3 Lys du Blason Royal de France et les 3 vainqueurs de Satan : car ce dernier est prêt à se déchaîner…

  3. Hervé J. VOLTO octobre 23, 2016 à 8:46 #

    Quoi qu’on en pense, au Vatican « on » sait, sans connaître son identité, qu’ HENRI, Heinrich, Chiren, Cyrénéen, le Lys qui aide à porter le poid DE LA CROIX, est un Catholique d’une haute élévation de sentiments, tel un Chevalier de Malte au service des déshérités, incollable sur les Ordres de Chevalerie antiques ou encore existants comme sur les hauts lieux d’apparitions Mariales, suivant silencieusement les déplacements de la Jet Set, possédant un passeport de l’Ordre Souverain de Malte, ayant ses entrées à la cour Royale d’Angleterre et usufruitant d’un bolide de rêve -une corvette Stingray modèle 1965 de couleur noire- résultant enregistré au parc automobile de la Maison Blanche, où personne là-bas ne semble rien savoir…

    « On » sait encore que notre Roi caché connaitrait sa propre identité depuis JUILLET 1999 : selon Raspail, ce ROI incognito, Bourbon inconnu et masqué aux yeux du monde comme l’est Benoit XVI depuis sa démission, pourrait avoir commencé à régner dans l’ombre, ce qui créerait un sentiment DE GRANDE FRAYEUR parmi les ennemis de la France et de la Chrétienté, ayant déjà commencé à consulter, bâtir, organiser -et même conspirer!- à tisser sa toile, comme une Chouannerie moderne et, d’allégeance en allégeance, instituer un Royaume parallèle, invisible aux yeux d’Yves-Marie Adelyne mais pas à ceux de Jean Raspail, et dont la trame irriguerait silencieusement le corps encore sain de la Nation.
    En certaines circonstances, l’Eglise s’est revivifiée de cette manière là…
    Immaginons un Roi inconnu comme un nouveau pauvre bien né qui hante les pèlerinages mariaux, les cercles Royalistes, les salons Aristocratiques, les Ordres de Chevalerie, les permanances politiques, les chancelleries diplomatiques, tel Ulysse déguisé en mandiant ! Absolument pas un super-héros de cinéma holiwoodien. Tout juste un résistant. Un peu comme le Fantôme de l’opéra, qui fait parfois entendre sa voix mais sans qu‘on le voit. C’est une sentinelle Française, à la Franck Abed. Une présence invisible, qui veille sur la France. Un gardien silencieux. Un Chevalier Blanc dans l’obscurité…
    Quand la justice l’exigera, Dieu le révèlera. Il viendra alors sauver le pape et la France.

  4. Hervé J. VOLTO octobre 23, 2016 à 8:52 #

    La révolution Française a enfermé le Français dans un système de pensée extrêmemnt individualiste : le Français se contrefout de ce qui ne le touche pas directement ! Et d’oublier qu’Outre-Alpes, on attend beaucoups d’une France qui a oublié sa Mission Divine. Par exemple, la cité du Vatican, qui devrait habriter le Saint Siège, est devenu un vrai panier de crabe ! La mort d’un membre important de la Garde Suisse, de son épouse et de l’adjoint du premier, présenté comme un crime passionnel, serait en fait un assassinat qui dévoile une guerre sourde à l’intérieur de la cité du Vatican : si les Grades Suisses sont quasi-tous membre de l’Opus Deï, les membres de la Gendarmerie vaticanne semblent tous membres d’une loge néo-Templière à laquelle semble adhèrer nombres d’Evêques modernistes. Croisés contre Templiers…

    Et l’affaire Vatileaks de nous révéler, à travers les papiers secrets du pape dérobés par son majordhomme -appuyé en sous main par une organisation catho-Tradi appellée le Fils de Marie- une série de quatres scandales : ceux connus mondialement, commes les Légionnaires du Christ, l’évêque intégriste et négationiste Mrg Williamson -un infiltré des loges voulant nous faire tous passer pour des fachos- la banque du Vatican, le IOR; les affaires italo-italiennes: Dino Boffo, Communion et Libération à Milan,; les querelles internes au Vatican : la mort suspect de Jean Paul I°, celle manquée de Jean Paul II, l’éviction de Mrg Vigano, la cabale anti-Bertonne, le N° 2 du Saint-Siège et enfin le retour des Tradis au sein de l’Eglise; enfin les constantes vaticanno-italiennes : liens étroits entre Eglise et politique -cette dernière voudrait crééer un partit du centre modéré excluant tous les extrêmes, ce pour gouverner la péninsule à travers lui- surfacturation, dons en liquides pour obtenir une faveur.

    Le tout dans une culture de la discrétion qui fait la marque du Vatican, cité pontificale qui est aussi une structure administrative où la jalousie, l’ambition, les luttes de poyuvoir existentent comme partout, sans tout expliquer. On comprendra cependant les foudres célestes se matérialisant au-dessus de la coupole de la basilique Saint-Pierre lors de l’annonce de la démission de Sa Sainteté Benoit XVI…

    Le Roi, VITE !

  5. Hervé J. VOLTO octobre 23, 2016 à 8:54 #

    Oui, le Roi, VITE ! Pour les Français tout d’abord. Pour les autres Chrétiens vivant au-delà des Alpes, voire des mers, également…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :