Communiqué du Conseiller aux Armées du CER : Vers un déclassement de l’Armée de l’Air ?

12 Nov

Selon des sources bien informées, et l’avionneur lui-même (02/11), de 20 à 25 Pilatus PC-21 devraient être achetés par le gouvernement français pour assurer la formation des pilotes de chasse français, devant ainsi remplacer les vieillissants Alphajets. Pourtant, comme il est aisé de le voir sur la base de la photographie ci-dessous, les uns sont des turbopropulseurs à hélice alors que l’Alphajet, même ancien, demeure un avion à réaction…

Et pourtant, la DGA pourrait choisir un tout autre matériel comme le L-39 du tchèque Aero-Vocochody… ou mieux encore le M-345 voire le M-346 de l’italien Alenia Aermacchi (groupe Leonardo-Finmeccanica) qui semble devoir être retenu – et en tout cas concourre – pour remplacer le vénérable T38 Talon au sein de l’US Air Force… Ce qui devrait représenter, pour nos pseudo dirigeants ripoublicains pour qui le bien dans sa totalité ne vient pas d’en haut mais… de l’ouest, un gage de sécurité…

Osons espérer que, pour une fois, il sera possible de ne pas trop s’en tenir à la continuité (le prédécesseur de l’actuel CEMAA, le général Denis Mercier, n’ayant pas caché, lors d’une audition au Sénat en 2013, sa préférence pour un « avion d’entraînement turbopropulsé de dernière génération » (lire Pilatus NDR), dont l’avionique serait « proche de celle des appareils de combat moderne ». D’où, d’ailleurs, une demande d’enquête sur la validité de la procédure de la DGA déposée par Aero Vodochody l’an passé… NDR) et avoir le courage d’aller chercher en Europe et en Italie en particulier ce que les Etats-Unis eux-mêmes semblent nous envier (et comme vous le savez, il s’agirait, en cas de confirmation, du deuxième cas en quelques mois après la diatribe FTA/PPA dans le domaine naval). A moins de ne vouloir faire évoluer l’Armée de l’Air vers une option suisse, la Confédération helvétique entraînant ses pilotes sur Pilatus… Mais la France est-elle la Suisse ? Poser la question est, semble-t-il, y répondre.
Le 11/11/2016
CC(r) François Romain, CJA, Conseiller aux Armées du Conseil dans l’Espérance du Roi

c3873b36d7434b89e353b1b90a53c475_html_m28b0a890-jpg-html

Pilatus PC-21

Advertisements

2 Réponses to “Communiqué du Conseiller aux Armées du CER : Vers un déclassement de l’Armée de l’Air ?”

  1. Hervé J. VOLTO novembre 12, 2016 à 9:35 #

    Accroître les moyens opérationels de la force aérienne tactique ?

    Avec six escadrons nucléaires et une vingtaine d’escadrons polyvalants -chasseurs, bombardiers, transports de troupes- il est possible d’effectuer dignement les missions, à condition de posséder un parce modernisé d’au moins 400 avions de combat en ligne, disposer en permanance de deux groupes aéronavals en état de prendre la mer, donc posséder 3 porte-avions au minimum, et de doter nos forces de moyens aériens de projection à longue distance (possibilité de transporter une brigade à 5.000 kilomètres en 24 heures), puis d’assurer sa logistique : ces même avions devront posséder de capacité de ravitaillement en vol…

    Il faudrait chiffrer tout celà.

  2. Hervé J. VOLTO novembre 12, 2016 à 9:46 #

    La cadence de livraison d’avions neufs devrait être maintenue au rythme de 25 par ans…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :