Le scandaleux trafic de la déradicalisation en France.

12 Nov

Alors que nos élites politico-médiatiques commémorent ce week-end les attentats islamistes de l’an dernier, il nous paraît indispensable d’attirer votre attention sur un sujet qui reste trop souvent confidentiel : l’utopie déradicalisatrice du gouvernement de la République. Entendez qu’il s’agit des méthodes visant à transformer (pour un coût déjà estimé à 100 millions d’euros !) un islamiste radical en musulman bon teint ! Ce qui est absurde puisque…tous les islamistes sont des musulmans.

Commençons par l’organisme MESP (Middle East Strategic Perspectiv) qui laissait imaginer, l’été dernier, les désastreuses conséquences financières et la probable inefficacité des méthodes dites de  » déradicalisation  » prévues et subventionnées par le gouvernement français (http://www.mesp.me/2016/08/16/france-le-business-juteux-de-la-deradicalisation/). En voici la présentation :

«  L’Occident découvre les effets de la radicalisation islamique, à la manière de la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb.

L’islam, radical, offensif et conquérant, n’existait-il pas avant sa découverte par les Occidentaux, grâce à la mondialisation ? La réponse est si, bien évidemment.

Mais, ceux qui hésitent à répondre ne voyaient pas cela venir pour d’innombrables raisons plus ou moins acceptables. Ils ont tendance à penser que l’islam radical émerge, aujourd’hui, dans un contexte géopolitique et social particulier, et qu’il émerge de nulle part. Pourtant, tout cela était bien prévisible.

Désormais plus visible, cet islam, radical, bien ancré dans des communautés musulmanes traditionnalistes, devient, avec la démocratisation des moyens de communication, plus accessible et plus porteur. L’effet de contagion, et toujours cette mondialisation déréglée et dérégulée, viennent le jeter à la face des Occidentaux, et de manière violente.

Ceux qui philosophent sur un islam de France, ou islam à la française, ou islam de France, sont, généralement, les mêmes qui ne pouvaient voir venir cet islam radical, agressif, conquérant, qui a pour mission, ou effet, de barrer la voie à toute francisation de l’islam. Porté par la vague de la mondialisation, qu’elle soit de nature technologique (technologies de l’information) et/ou humaine (migrations toutes tendances confondues), l’islam conquérant qui puise ses sources dans un devoir sujet à diverses interprétations, le djihad, ne peut que desservir cette ambition franco-occidentale de vouloir soumettre les lois divines (aujourd’hui l’islam) à celles des Constitutions (seule une Constitution basée sur la Charia pourrait encadrer un islam en effervescence).

Pour les promoteurs d’une francisation de l’islam, pour se limiter à la seule société française, cette entreprise se retrouve donc obstruée par la vague de « radicalisation » qui déborde désormais sur communautés musulmanes du globe, y compris celles de France et d’Europe […].

Dans cette note de 4.467 mots, MESP tente (i) d’évaluer les programmes de DERADICALISATION, d’accompagnement, de réinsertion, etc., qui vont engloutir des budgets consistants, et qui vont ouvrir la voie à un BUSINESS juteux… Dans cette note réservée à ses clients, MESP (ii) s’aventure dans un parallèle entre les programmes imaginés en France, en Europe et maintenant au Canada, et ceux appliqués dans un pays comme…l’Arabie Saoudite…« 

Et voici maintenant le constat de la mission d’information parlementaire sur le sujet :

Ce «marché» de la prise en charge des apprentis djihadistes et de leurs familles a explosé. Au risque que s’y engouffrent des charlatans et des structures qui s’entre-déchirent dans l’espoir de décrocher une partie de la manne étatique. «Le désendoctrinement risque de devenir un business, où tout le monde court après les subsides de l’État», redoute la sénatrice (EELV) Esther Benbassa qui mène avec sa collègue Catherine Troendlé (LR) une mission d’information sur les méthodes de «désendoctrinement, désembrigadement et de réinsertion» des anciens djihadistes ou candidats au djihad mises en œuvre en France et en Europe. […]

Mais aussi ce qu’en disent les musulmans eux-mêmes, sur Hallalbook (http://www.halalbook.fr/actufiche-15-8200.html?Les-centres-de-“déradicalisation”%C2%A0-un-business-pour-escroquer-l’Etat):

 » Le malheur des uns fait le bonheur des autres‘, ce célèbre proverbe se vérifie depuis que l’Etat a décidé de faire de la “déradicalisation” son dada pour les années à venir. A l’image des centres de désintoxication, ceux-ci se sont multipliés au bonheur de ceux qui ont estimé à juste valeur qu’ils allaient s’en mettre plein les poches.

Car l’Etat, généreux donateur lorsqu’il s’agit de sa sécurité distribue sans compter du moins jusqu’au moment où les scandales ont commencé à défrayer la chronique.

Il paraît qu’une partie des terroristes est originaire des banlieues, il est donc normal que les centres de “déradicalisation” y prolifèrent grâce aux subventions accordées gracieusement par le gouvernement. Ces centres censés y accueillir les parents d’enfants partis combattre en Syrie afin de les soutenir dans l’épreuve ne seraient d’après Julien Revial qu’un “trompe l’œil” pour épater la galerie et surtout les médias.

Julien Revial auteur de “« Chronique d’une désillusion »”, aux éditions Michalon est l’ancien collaborateur de la militante Sonia Imloul qui a ouvert l’un des premiers centres de “déradicalisation” en Seine-Saint-Denis en 2014 dans le but de venir en aide aux familles des combattants français partis en Syrie mais aussi de prévenir toute tentative de radicalisation de nos jeunes.

Mais selon cet ancien employé le centre n’était qu’une façade destinée à soutirer les deniers publics et non réellement pour aider les familles en détresse. « Un mois après notre emménagement, nous avions déjà reçu cinq organes de presse et seulement deux familles », explique Julien Revial. Toujours selon lui, la dirigeante du centre alignait les mensonges notamment concernant le nombre des familles dont elle était en charge afin de justifier les subventions du Ministère de l’Intérieur.

Le centre fonctionnait soi-disant 24 h sur 24 h et suivait 30 familles, des informations démenties par l’employé qui rectifie « nous avons mené au total trois démarches de prévention de la radicalisation ».

Censé être « un laboratoire médiatique », le centre de prévention est bien loin des attentes du Ministère de l’Intérieur, il est aujourd’hui sous le coup d’une enquête judiciaire depuis que les réelles motivations de travail de Sonia Imloul ont été mises en doute. Elle devra répondre « d’étranges pratiques, comme cette sous-location à des étudiantes de deux-pièces du fameux appartement », nous apprend l’Express.

Malheureusement ce business florissant a connu d’autres bévues. Donia Bouzar s’est attirée la foudre des médias après qu’une enquête journalistique sur son CPDSI ait mis en évidence des magouilles sur les subventions obtenues qui se montaient à la coquette somme de 900.000 euros. Fidèle des plateaux télé, la célèbre anthropologue a préféré jouer la fille de l’air suite à la polémique.

La “déradicalisation” un business juteux qui risque de coûter bien cher au gouvernement sans qu’il en tire un bénéfice quelconque. »

Enfin, cerise sur le gâteau, voici que France Inter elle-même y va de ses critiques et de ses suspicions. C’est dire…Alors, ne manquez surtout pas le dossier de l’émission « Secret d’Info » du 11 novembre 2016. Il est édifiant :

https://www.franceinter.fr/emissions/l-enquete-de-secrets-d-info/l-enquete-de-secrets-d-info-11-novembre-2016

Pour nous, comme toujours, c’est plus simple : « La meilleure déradicalisation c’est…l’expulsion » (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/09/16/bulletin-climatique-quotidien-16-septembre-2016-de-la-republique-francaise/).

images1

Le 12 novembre 2016.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

Publicités

4 Réponses to “Le scandaleux trafic de la déradicalisation en France.”

  1. Hervé J. VOLTO novembre 12, 2016 à 9:23 #

    Il n’y a qu’une manière de déradicaliser un musulman : le convertir au Christianisme.

    -Si on ne eput les convertir, il faut les renverser (Léon XIII, parlant des Francs-macons : celà vaut aussi pour les muslmans) !

    Si on n’arrive pas à les convertir, l’expulsion sera la seule solution logique…

Trackbacks/Pingbacks

  1. actualitserlande - janvier 21, 2017

    […] https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/11/12/le-scandaleux-trafic-de-la-deradicalisati… IV. Mais « La France ne peut pas mourir, car le Christ aime encore les […]

  2. BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (13 février 2017)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE:I. La guerre civile qui vient-froide,tiède,chaude ou brûlante,la « démocratie  c’est la guerre de tous contre tous-et varia | «actualitserlande - février 13, 2017

    […] Peut-être vous souvenez-vous de Manuel Valls qui en avait des trémolos dans la voix lorsqu’il nous vantait les merveilles de ses centres de  » déradicalisation « , l’horizon indépassable de la conversion des terroristes islamistes potentiels en doux agneaux convaincus des bienfaits de la République française (Lire « La meilleure déradicalisation c’est…l’expulsion » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/09/16/bulletin-climatique-quotidien-16-septembre-2016-de-la-republique-francaise/  et aussi « Le scandaleux trafic de la déradicalisation » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/11/12/le-scandaleux-trafic-de-la-deradicalisati…). […]

  3. BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (14 mars 2017)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE-conseil dans l’espérance du roi:II. Le commerce juteux de la déradicalisation bidon-et varia | actualitserlande - mars 14, 2017

    […]  entre autres « Le scandaleux trafic de la déradicalisation » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/11/12/le-scandaleux-trafic-de-la-deradicalisati…). Nous n’en démordrons pas, pour nous la seule déradicalisation […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :