La couleur Bleue. Michel Pastoureau, historien médiéviste spécialiste de la symbolique des couleurs.

14 Nov

Attention. Michel Pastoureau ne nous parle pas ici d’héraldique … Mais il y aura ici quand même largement de quoi faire son miel.

Cours de cinéma de Michel Pastoureau, historien médiéviste spécialiste de la symbolique des couleurs.
Cycle « Bleu ».
Le 03/04/2015 au Forum des images, Paris.

Publicités

4 Réponses to “La couleur Bleue. Michel Pastoureau, historien médiéviste spécialiste de la symbolique des couleurs.”

  1. Vallier novembre 14, 2016 à 4:25 #

    J’aurai aime savoir s’il est vrai que Louis XX a declare a yann moix qu’il voulait une monarchie de droit divin c a dire absolu.Merci de me repondre.

    • alaintexier novembre 14, 2016 à 4:55 #

      Permettez nous de vous rappeler que les commentaires doivent ÊTRE EN RAPPORT avec l’article que vous prétendez commenter.

      Quant au fond de votre demande, vous pensez bien que ce qu’il a pu dire oú ne pas dire sera bien obsolète le jour où il sera remonté sur le trône.

  2. Hervé J. VOLTO novembre 15, 2016 à 12:33 #

    Le bleu en héraldique, c’est la Couleur des Rois -on dit bleu-Roi pour dire bleu marime- du mateau de Marie comme du mateau de Saint-Martin.

    Le 13 janvier 1188, lors d’une entrevue à Gisors, l’archevêque latin de Tyr exhorte le Roi de France, alors Philippe II Auguste, le Roi d’Angkleterre Henri II et le Comte Philippe I° de Flandre à secourir la Terre Sainte de nouveau envahie par les sarrasins. Une nouvelle Croisade est organisée. Il est convenu que les Français arboreront une Croix rouge sur fond blanc, dite Croix de Saint-Georges, les Anglais une Croix blanche sur fond rouge, dite Croix de Saint-Jean, et les Flamands une Croix verte sur fond blanc, dite Croix de Saint-Lazarre (R. de Hoveden, Chronica).

    Les Français arboreront cette Croix rouge sur fond blanc pendant les Croisades. Le drapeau sera confisqué en 1283 aux Gallois et arborée par les Anglais ensuite (J. Bengston, Saint George and the formation of English Nationalism, in Journal of medieval and early modern Studies, t. XXVII, p. 317-321, 1997). Pour se démarquer des Anglais, Saint-Louis fait ajouter des Lys d’Or dans la partie blanche du drapeau Français (R. de Hoveden, Chronica). Un petit baron, fidèle des Capétiens et courageux Croisé, récupère la Croix de Saint-Jean pour son compte: Amédèe I° de Savoie. Quand à la Croix de Saint Jean, elle deviendra l’emblème du Duché de Savoie et de la Maison honyme.

    Lors des Guerres de Cent Ans, le 1° décembre 1420, les Anglais s’emparent de Paris, de Saint-Denis et de son Oriflamme, le rouge de la Croix de Saint-Georges, que portaient les Français deux siècles et demi plus tôt, est fixé définitivement comme la couleur de l’ennemi des fidèles au Dauphin Charles, futur Charles VII. Repliés à Bourges, ceux ci choisissent alors d’arborer UNE CROIX BLANCHE SUR FOND BLEU, EN LANGUE HERALDIQUE, D’AZUR A LA CROIX D’OR, DITE CROIX DE SAINTE MARIE, et de se donner pour patron Saint-Michel (Cf. Colette Beaune, Naissance de la nation France, vol. II : La France et Dieu, Gallimard, coll. « Folio histoire », « VI – Saint Michel », p. 274. L’auteur précise que cette couleur est liée au culte de Saint Michel propre aux derniers capétiens). Henri IV refera du drapeau blanc le drapeau de la France, ce qui sera ainsi juqu’en 1789, puis de 1814 à 1830.

  3. Hervé J. VOLTO novembre 15, 2016 à 12:44 #

    Après, je laisserai la parole à quielqu’un d’autre…

    On lit, en d’aucunes écritures, qu’en ce temps il y avait un hermite, prudhomme et de Sainte vie qui habitait en un bois près d’une fontaine, au lieu qui de présent est appelé Joye-en-Val, en la chastellenie de Poissy, près Paris, auquel hermite la dite Clotilde, femme du dit Roi Clovis avait grande confiance et pour sa Sainteté le visitait souvent et lui administrait ses nécessité.

    Et il advint un jour que le dit hermite étant en oraison, un Ange lui apparut en lui disant qu’il fit raser les armes des croissans que le dit Clovis portait en son écu (d’aucuns disent que c’étoient des crapeaux) et au lieu de ceux-ci qu’il portat un écu dont le champ fut d’Azur, semé tout de fleurs de lis d’Or, et lui dit que Dieu avait ordonné que les Rois de France portâssent dorénavant de telles armes.

    Saint-Louis obligera tous les Princes du Sang à porter les Lys sur leur Armes. Les fleurs de lys du blason donné par Dieu à nos Rois ont d’autres significations plus belles encore que l’histoire, la science héraldique et les révélations nous enseignent : Charles V fixa définitivement à trois les fleurs de lys des armes de France qui souvent, étaient nombreuses et en semis; il prit cette décision en l’honneur et pour représenter les trois personnes de la Sainte Trinité (Cité par Zeller : Les Francs Mérovingiens : Clovis et ses fils, p. 34) .

    Elles représentent également la Sainte Famille et aussi le triangle symbolique manifesté à la vénérable Philomène de Sainte Colombe : le Christ, Sa Divine Mère et Saint Michel, les trois grands vainqueurs de Lucifer (Anast. II, ép. Il ad Clod. t. VI, Conc. Col. 1282, cité par Bossuet : Politique tirée de l’Ecriture Sainte, t. I, livre VII, p. 529, ed. Delestre; Boulage 1822, et par Zeller : op. cit. p. 38.) .

    Le bleu ou l’Azur symbolise la Royauté et la Vierge, comme le mateau de Saint-Martin. Le jeune ou l’Or représnet la richesse et la propérité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :