BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (21 novembre 2016)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.

21 Nov

I. Et les sondeurs mordent encore la poussière !

Peut-être avez-vous suivi ce Barnum prétendument démocratique qu’ils ont nommé  » La primaire de la droite et du centre  » et vous pouvez constater aujourd’hui combien beaucoup de Français sont facétieux. À moins, ce qui n’est pas une sotte hypothèse, qu’ils aient enfin compris à quel point ils furent, de génération en génération et depuis l’abolition de la monarchie, les jouets des mystificateurs de la République…Et c’est ainsi qu’ils se sont joués des pronostiqueurs patentés, payés pour  dicter la conduite qui aurait dû être la leur.

D’ailleurs, l’heureux  lauréat du premier tour de cette désignation, François Fillon, celui grâce auquel la manipulation leur fut révélée, n’est pas le fruit d’une campagne richement argumentée et conquérante. Il les a simplement convaincus que, face à l’effondrement de notre système politique actuel, deux vertus sont désormais nécessaires pour commencer à redresser notre pays : l’honnêteté et la dignité. Sera-ce suffisant ? Evidemment non. Mais cela a toute chance de favoriser enfin la mise au rancart de quelques chevaux de retour malhonnêtes et/ou malfaisants.

Car ne croyez pas un instant que le programme incolore, inodore et sans saveur de François Fillon a quelque chance de…renverser la table et de redonner à la France la moindre chance de se relever de l’abîme dans lequel ses comparses l’ont précipitée.

mor_2

Mais enfin ! Face à Alain Juppé, ce vieil apparatchik à la sauce chiraquienne, chouchou des sondeurs d’opinion officiels et candidat masqué de la gauche la plus ringarde (1) comme du centre le plus collabo avec les « Chances pour la France  » (2), il était important qu’il l’emportât. Montrant ainsi qu’une grande part des 28% des soutiens du maire de Bordeaux, étaient venue des rangs de la gauche (12 à 15% d’électeurs socialistes d’après les dernières estimations) mais aussi des territoires interdits de nos banlieues malfamées (Alain Juppé est en tête en Seine-Saint-Denis -93-, le seul département en dehors de la région Aquitaine)

73483696

Quant à l’ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, parangon de l’homme sans foi ni loi, au long parcours tortueux, depuis la forfaiture du traité constitutionnel européen jusqu’à l’absurde guerre de Libye en passant par les faux-semblants de l’identité nationale et même les intrigues financières les plus viles…tous avaient hâte de l’oublier.

Enfin, soyons économes de notre indifférence vis-à-vis des quatre autres candidats qui ont tenté de survivre dans ce tourbillon médiatique que nous qualifions de  » Barnum prétendument démocratique « et ayons au contraire une pensée bienveillante pour Jean-Frédéric Poisson, un homme de bien, mais qui ne pesait pas assez lourd pour espérer convaincre dans ce marigot.

unknown

Cela étant, François Fillon n’est pas encore élu président de la République française. Il se pourrait même qu’il rencontre quelques difficultés sur son parcours dont la moindre ne sera pas…Marine Le Pen.

(1) Lire « Billet d’humeur du sieur Du Plessis » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/10/14/billet-dhumeur-du-sieur-du-plessis-a-fond-les-manettes-pour-booster-le-candidat-du-systeme/

(2) Lire « Ah, dhimmitude quand tu les tiens » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/09/13/bulletin-climatique-quotidien-13-septembre-2016-de-la-republique-francaise/

II. Aux Etats-Unis, la Cinquième colonne est aussi à l’oeuvre

Il n’y a pas que chez nous que le lobby immigrationnistes s’active en faveur de la mixité ethno-cultrurelle car c’est aussi le cas aux Etats-Unis.

Même dans les universités d’élite de la Silicon Valley, en Californie, les enfants d’immigrants illégaux commencent à être inquiets depuis l’élection de Donald Trump. Ainsi, Marlene Cerritos-Rivas, 21 ans, qui est arrivée, enfant, du Salvador et n’a jamais eu de documents en règle.  » Qu’est-ce qui va nous arriver ?, s’alarme-t-elle. Trump n’a jamais caché qu’il veut nous déporter (NDCER: le mot n’est pas trop fort !) . » Les étudiants de Santa Clara ont ainsi manifesté jeudi 17 novembre sur leur campus en signe de solidarité avec leurs camarades sans documents d’identité. Des enseignants ont participé au rassemblement, qui avait le soutien des responsables de l’établissement. C’est comme chez nous où le gauchisme a rongé les cervelles des enseignants.

latinos-protest-in-favor-of-comprehensive-immigration-reform-on-west-side-of-capitol-hill-in-washington_2397038

Deux jours plus tôt, mardi 15, c’était à Stanford que près de 700 étudiants manifestaient pour demander à la direction de faire de leur campus un  » sanctuaire «  (NDCER: là non plus le mot n’est pas trop fort !) contre les expulsions d’immigrés annoncées pendant sa campagne par Donald Trump. La même mobilisation a été enregistrée dans les universités de la Côte est, à Harvard, Yale, à l’université Columbia, à la New York University – en tout, dans quelques dizaines de campus américains. Avec la même revendication : faire des universités des refuges pour les sans-papiers, à l’image des  » villes sanctuaires « , les quelque 300 localités américaines qui refusent de coopérer avec la police fédérale chargée des expulsions.

Depuis l’élection de Donald Trump, c’est un mouvement qui s’est propagé dans les villes démocrates et les milieux universitaires, un élan de solidarité avec tous ceux dont le sentiment d’impunité (que certains osent qualifier de sentiment de sécurité) s’est évanoui le 8 novembre. Dans sa première interview de président élu, le 13 novembre, Donald Trump a indiqué qu’il ne s’en prendrait pas immédiatement aux quelque 11 millions de sans-papiers qui vivent dans le pays, mais viserait d’abord les repris de justice, membres de gangs ou revendeurs de drogue. Il a estimé leur nombre à 2 ou 3 millions de personnes.

5033483_7_f4b1_devant-la-trump-tower-de-chicago-le-12_32060c75ec95a158a3f6e2fabbc9c740

Selon les experts, le plan de M. Trump, même réduit par rapport aux promesses de campagne électorale, requerra l’assistance des polices locales. Or, celles-ci ne sont pas censées se préoccuper d’immigration, un domaine qui est du ressort du gouvernement fédéral et il faudra donc revoir les prérogatives de chacun.

Le souhait de recourir aux polices locales pour faciliter le contrôle de l’immigration n’est pas l’apanage du président élu. Elle avait été identique dans les premières années de l’administration Obama. Le président démocrate, qui avait essayé de donner des gages de bonne volonté aux républicains dans l’espoir de parvenir à un compromis sur son projet de réforme de l’immigration, avait ordonné une intensification des expulsions (il y en a eu 2,5 millions entre 2009 et 2015 mais dont peu de gens parlent tant elles ne correspondent pas à l’image qu’ils veulent donner de leur idole afro-américaine). Une série de municipalités s’étaient alors déclarées  » villes sanctuaires  » : les maires avaient ordonné à leur police de ne pas servir d’auxiliaires aux forces de l’ordre en charge de l’immigration, sauf dans le cas d’affaires criminelles.

Depuis le 8 novembre, les maires de ces villes ont réaffirmé leur refus de prendre part aux  » déportations  » d’immigrants en situation irrégulière (image qui reflète bien le caractère toujours excessif de ce pays) prévues par M. Trump, laissant présager un affrontement frontal avec la nouvelle administration.  » A tous ceux qui sont remplis d’anxiété, je veux dire que vous êtes en sécurité ici, a assuré le maire de Chicago et ancien chef de cabinet de Barack Obama à la Maison Blanche, Rahm Emanuel. La ville restera une ville sanctuaire.  »

Les maires de San Francisco, Seattle, Boston, Santa Fe, Denver, Washington (DC) et d’une dizaine d’autres villes ont exprimé la même position.  » La dernière chose que nous voulons, c’est nous tourner contre nos voisins « , a déclaré le maire de Seattle, Ed Murray.

Le chef de la police de Los Angeles, Charlie Beck, a réaffirmé que ses agents n’entendaient pas participer à des raids qui leur aliéneraient la communauté hispanique et les priveraient des renseignements obtenus dans les quartiers.  » J’ai besoin qu’ils travaillent avec leur commissariat de quartier, qu’ils témoignent en cas de crimes violents. Jouer le rôle de police de l’immigration déchire ce tissu social.  »

Le maire de New York, Bill de Blasio, a même assuré…qu’il détruirait la banque de données où sont portés les noms des sans-papiers bénéficiant de cartes d’identité de la ville (qui leur permettent d’ouvrir des comptes bancaires) si l’administration Trump cherchait à s’en emparer.  » Nous n’allons pas sacrifier un demi-million de personnes qui vivent parmi nous, a-t-il dit. Nous ferons tout ce que nous pouvons pour résister.  » Il y a là un côté théâtral que seuls les Etats-Unis savent produire ! Mais, pourtant, ne vous y trompez pas, nous aurons les mêmes à la maison issus de ce que nous appelons  » la gauche américaine  » qui peuple quelques villes, de très nombreux médias et le monde dit  » de la culture  » (ceux qui par exemple on publié un manifeste en faveur de François Hollande dans le JDD d’hier *).

jh-copy

Pour les républicains, les villes sanctuaires sont un symbole du laxisme démocrate : rien n’oblige la police locale à notifier les agents fédéraux quand ils remettent en liberté un détenu en situation illégale, même s’il s’agit d’un délinquant. Lors d’un meeting de campagne, à Phœnix, Donald Trump a menacé les rebelles de leur couper les vivres.  » Plus de financements !, a-t-il lancé. Les villes qui refusent de coopérer avec les autorités fédérales ne recevront plus de subventions du contribuable.  » Les frapper au porte-monnaie, n’est-ce pas une bonne idée ?

La menace est sérieuse. Si elle était mise à exécution, San Francisco, qui abrite quelque 44 000 sans-papiers, pourrait perdre 1 milliard de dollars (900 millions d’euros) sur un budget de 9,6 milliards. Le métro, l’aide aux sans-abri, l’assurance-santé des plus pauvres pourraient être affectés. A New York, où le nombre de sans-papiers est estimé à 574 000 personnes, l’aide fédérale s’élève à 6 milliards de dollars, soit 9 % du budget.

En 2015, le Congrès avait déjà essayé de faire adopter une loi coupant les ressources des villes sanctuaires. Les démocrates avaient pu s’y opposer au Sénat. L’administration Trump sera, à partir de janvier 2017, dans une conjoncture législative bien plus favorable. Et le candidat a inscrit le dossier – hautement symbolique pour la droite – dans son programme des cent premiers jours.

À la guerre comme à la guerre ! Mais nous n’avons pas fini d’entendre les jérémiades des nôtres.

* Voir : http://www.lejdd.fr/Politique/Deneuve-Binoche-Biolay-Une-cinquantaine-de-personnalites-disent-stop-au-Hollande-bashing-825751

III. Campements des migrants sur les îles grecques : le retour

Depuis vendredi 18 novembre, après deux nuits de suite d’incidents, près d’une centaine de réfugiés ont fui le camp de Souda, sur île de Chios, à la suite de nombreux incidents et dorment sur les trottoirs avoisinants.

cs5pcrqxaaaydy1

Débarquement de migrants sur l’île de Chios

C’est pourquoi le gouvernement grec veut créer un nouveau camp sur l’île de Chios, a annoncé dimanche 20 novembre le secrétaire d’Etat chargé de l’immigration, Yannis Balafas. « Nous proposons de vider l’actuel camp de Souda », situé près du port et chef-lieu de l’île, où séjournent près de 700 migrants et de « créer un nouveau centre d’accueil », a-t-il expliqué.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, deux groupes de migrants avaient dévalisé deux commerces et des affrontements avec la police avaient eu lieu. Le lendemain, des engins incendiaires avaient été lancés sur le camp, des tentes avaient été détruites, et deux volontaires aidant les réfugiés ont été agressés par une trentaine de personnes et hospitalisés. Le jour suivant, un Syrien a été blessé à la tête après le lancement d’une pierre par un inconnu.

xvmafb7e9e6-adaa-11e6-99c1-670b6014df8c

Tentes incendiées dans le camp de Souda

Yannis Balafas, a déclaré qu’à l’origine de ces incidents il y avait « l’action de groupes minoritaires ». « Dans cette tourmente, c’est logique que les habitants de Chios se sentent inquiets », a-t-il ajouté.

Le projet de nouveau camp est pour l’instant bloqué par la mairie de Chios, qui refuse de créer un nouveau camp pour les réfugiés, qui sont actuellement 4 000 sur l’île, car elle craint l’augmentation de leur nombre. Mais le gouvernement espère un « accord », qui lui permettrait de « commencer les travaux d’une manière imminente ».

Les incidents sont récurrents dans les cinq îles de la mer Egée où sont entassés au total 16 000 migrants depuis plusieurs mois. Ils doivent être renvoyés en Turquie selon l’accord qui prévaut entre l’Union européenne et Ankara signé en mars, mais, pour éviter cette perspective qui à l’évidence ne les enchante pas, la majorité d’entre eux ont demandé l’asile en Grèce, une procédure très longue.

5034927_6_39d5_une-manifestation-antimigrants-sur-l-ile-de_126ba16ae23fd9fb6e0a34c791833095

Manifestation de la population contre les envahisseurs

Hélas, les Grecs n’ont pas encore compris qu’il faut simplement refuser l’asile à toute personne ayant pénétré illégalement sur leur territoire…

 

Le 21 novembre 2016.

Jean-Yves Pons, CJA.

Publicités

9 Réponses to “BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (21 novembre 2016)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.”

  1. Cril17 novembre 21, 2016 à 1:47 #

    Lu sur le Salon Beige :

    Trois remarques de Liberté Politique sur le premier tour
    De François Billot de Lochner, Président de la Fondation de Service politique, de Liberté politique et de France Audace :

     » …/… Le système politico-médiatique se fera un plaisir, dans les mois à venir, de rappeler le score catastrophique de Poisson, pour démontrer que le monde qui le soutient n’existe plus : pour la future campagne électorale et pour les élections de 2017, cela risque d’être problématique, pour le moins…./…  »

    ======

    S’il existait un royalisme politique organisé en France, M Billot de Lochner n’aurait peut-être pas oublié qu’un récent sondage a indiqué qu’un tiers des Français pourrait souhaiter avoir un Roi à la tête de la France … et sortir de ce système abject qui nous conduit à l’abîme …

    • conseilesperanceduroi novembre 21, 2016 à 3:18 #

       » (…) vous pouvez constater aujourd’hui combien beaucoup de Français sont facétieux. À moins, ce qui n’est pas une sotte hypothèse, qu’ils aient enfin compris à quel point ils furent, de génération en génération et depuis l’abolition de la monarchie, les jouets des mystificateurs de la République…Et c’est ainsi qu’ils se sont joués des pronostiqueurs patentés, payés pour dicter la conduite qui aurait dû être la leur.  » Ecrivions-nous en débutant notre article relatif à la primaire de la droite et du centre. Et ce n’était pas un hasard car nous imaginions que, dans cette perspective, il pourrait suffire que l’on présente à nos compatriotes à la fois les bienfaits potentiels d’un retour du roi, en remplacement du régime  » abject  » dont vous parlez, et pourquoi pas, le roi lui-même pour qu’ils ouvrent les yeux et jettent enfin la gueuse aux orties.

  2. conseilesperanceduroi novembre 21, 2016 à 5:52 #

    Ajoutons une dernière information intéressante sur les résultats du premier tour de la primaire de la droite et du centre : le seul département de France (en dehors de ceux de la région Aquitaine) dans lequel Alain Juppé arrive en tête devant François Fillon est…la Seine-Saint-Denis -93-, haut lieu du parti socialiste et, surtout, des « Chances pour la France » cornaquées par l’UDI de Jean-Christophe Lagarde (ainsi que nous l’affirmions dans plusieurs de nos billets précédents). La main dans le sac…

  3. Hervé J. VOLTO novembre 21, 2016 à 9:32 #

    1. Pour se démarquer des Républicains comme des solcialo-écolo-communistes, l’Alliance Royale devrait oser d’en finir avec le laïcisme : elle verrait peut-être CIVITAS la soutenir au lieu de soutenir un candidat bidon.

    2. Ce qui arrive aux USA pourraient arriver en France : les contestations anti-Donald Trump pourraient devenir des contestaions anti-Marine Le Pen. Cette dernière gagnerait à se préparer aussi sur ce terrain là.

    Si elle lit ce blog, je me permettrait quelques conseils. Madame, je suis un humble spécialiste en communication politique. Vous gagneriez à soigner votre élégance -portez du noir, celà doit aller avec votre chevelure blonde- car l’élégance sera un atout en Mai 2017. Faites poussez un peu vos cheveux, la beauté physique constitue un petit je ne sais quoi qui peux ramener des électeuirs masculins hésitants, et participe du prestige d’une personne physique. Etant encore jolie pour votre age, faites vous conseiller par des pros de la mode, du casting et du maquillage qui ne doivent pas manquer dans votre entourage.

    Tailleur-pantalon ou jupe, de couleur noir. talosn aiguilles. La jupe pas trops courte. un décolté, si, mais triops italien.

    Mon père, l’année de ses 20 ans, a fait parti de l’opération de Suez sous les ordres de votre père, alors jeune offiocier : il en garde dévotement une photo ensemble sur le Jean Bar.

    Bonne chance, Madame Le Pen.

    Hervé J. VOLTO, CJA, Présodebnt Honoariare de la Charte de Fontevrault (Président 1991-1994), membre du Chapitre Général et Délégué pour l’italie. Pour vous servir…

  4. Hervé J. VOLTO novembre 21, 2016 à 9:34 #

    Pardon pour les fautes d’orthographes : résidant à l’étranger, j’écris avec un ordinateur qui ne possède pas de correcteur de faute en langue Français…

  5. Hervé J. VOLTO novembre 21, 2016 à 9:37 #

    Conseils de présentation à monsieur de Prévoisin : chaussures noires, costume gris ou bleu-Roi, chemise blanche et cravate… à fleur de Lys ! Mais monsieur de Prévoisin appartent à un monde où en général, on sait comment s’habiller et se comporter.

    Bonne chance aussi à vous, Monsieur de Prévoisin !!!

  6. Hervé J. VOLTO novembre 21, 2016 à 9:40 #

    PS : un costume gris ferait mieux ressortir la cravate à fleur de Lys.

    Hervé Joseph VOLTO, des Comtes VOLTOLINI DE VALTELINA, pour vous servir, Monsieur de Prévoisin…

Trackbacks/Pingbacks

  1. documentation.erlande - novembre 22, 2016

    […] BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (21 novembre 2016)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE. […]

  2. documentation.erlande - novembre 22, 2016

    […] Commentaire […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :