Elections présidentielles françaises. Les « primaires » comme leur nom l’indique.

22 Nov

        Tout étant dit dans le titre de cette brève analyse, l’on pourrait se dispenser d’aller plus loin. Pour autant, voici quelques mots supplémentaires.
——-

La république qui s’y connaît en machins (référence à une expression du Président de la république Charles de Gaulle le 10 septembre 1960 à Nantes) vient encore d’en inventer un.

  • Les primaires allongent la durée des périodes mortifères que sont les campagnes électorales ajoutant une … (et même deux) campagnes à la campagne.
  • Les primaires divisent une fois de plus le peuple Français en surajoutant à la division mortifère une division interne à ces deux concepts. Pire, certains électeurs quittent leur camp « naturel » pour tenter de détourner le vote majoritaire attendu de leurs adversaires.
  • Quelque soit le nombre de ceux qui auront voté pour les primaires en cours et à venir, ce nombre sera nécéssairement inférieur à celui des votants qui s’exprimeront pour l’élection présidentielle. Le destin de notre pays reposera donc in fine sur un assez petit nombre de personnes.
  • Pour tout arranger le mécanisme des parrainages https://fr.wikipedia.org/wiki/Présentation_des_candidats_à_l’élection_présidentielle_française ajoute  de la  durée  et  de l’opacité  à raison de la nécessité de « remercier » les faiseurs de roi ».
  • Les primaires sont l’occasion d’ajouter quelques chapitres à la liste des promesses qui ne seront pas tenues et qui par conséquent n’engagent en effet que ceux qui y auront crus. Mais cette fois à l’intérieur de leur propre camp.
  • Cette sur division est d’autant plus condamnable que chaque candidat est politiquement conduit à dire à chaque segment ce qu’il voulait entendre. L’unité nationale en ressortira atomisée et innombrables seront les coc… qui en voudront à celui qui aura promis et qui n’aura pas tenu et ceci quel qu’il soit.
  • Les primaires de droite comme de gauche, ont exacerbé les différences et accentué les divisions.
  • Les primaires organisées par la  gauche, postérieuremen à la mise en ligne de  cette analyse , ont  aussi mis en lumière des approximations  au long  du processus. Et je dis « approximations  » pour ne  pas dire tricheries.
  • Pour tout arranger, le contrôle sur la régularité des primaires  est intégralement entre les mains du parti organisateur sans  aucun contrôle externe et   indépendant  comme le sera celui du Conseil constitutionnel sur l’élection présidentielle or les primaires  sont de facto le premier tour de l’élection présidentielle.
  • Et enfin et nous avons gardé le meilleur pour la fin ; les primaires réintègrent dans le choix du chef de l’Etat les partis politiques que le général De Gaulle qui avaient bien vu leur nocivité avaient entendu en exclure.

Pour le Conseil dans l’Espérance du Roi, Alain TEXIER, CJA, Docteur en Droit, Garde des Sceaux, Conseiller à la Justice, aux Libertés publiques, aux devoirs et aux droits des Citoyens et Conseiller aux réformes institutionnelles

Publicités

2 Réponses to “Elections présidentielles françaises. Les « primaires » comme leur nom l’indique.”

  1. Hervé J. VOLTO novembre 22, 2016 à 8:44 #

    -Les primaires divisent une fois de plus le peuple Français en surajoutant à la division mortifère une division interne à ces deux concepts. Pire, certains électeurs quittent leur camp « naturel » pour tenter de détourner le vote majoritaire attendu de leurs adversaires, a dit Alain Texier.

    Tout est dit dans cette phrase.

    Face à l’alternace Gauche/Droite devenue impossoble, il faut penser à l’alternative Royale.

    Danms l’attente, ‘Alliance Royale pour se démarcuqre de ces partis devrait afficher sa vocation Chrétienne : inscription des préceptes Chrétiens dans la constitution, respect de la vie de la conception à la mort, affirmation de la famille fondée sur le mariage d’un homme et d’une femme, responsabilité des parents pour l’éducation de leurs enfants , soutien politique des communautés Chrétiennes dans les pays où elles sont menacées, liberté religieuse dans les Etats musulmans, politique d’immigration : oui à l’immigration, mais une immigration européenne, de culture Chrétienne. Respecter le principe : « cujus regno, ejus religio »…

  2. hathoriti novembre 23, 2016 à 2:23 #

    Elections, campagne électorale, injures, coups bas et coups fourrés, suffrage universel, dépenses folles, renvois d’ascenseur, alternance gauche droite, et enfin…LE président !!! Le Roi, lui, ne doit rien à personne et surtout pas aux lobbies, le Roi EST ! Je pense, depuis la fatale année 2012, que l’élection de hollande était nécessaire. Elu, tous les pouvoirs, tous les médias et bobos et people de son côté,il fallait que les français voient et comprennent la nocivité de cet homme et de la république, aussi anti chrétiens l’un que l’autre. C’est fait ! Et la submersion migratoire , cette invasion que nous subissons ne va pas arranger les choses de la gueuse ! Le retour du Roi est-il pour bientôt ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :