BULLETIN CLIMATIQUE DU WEEK-END (17/18 décembre 2016)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE

17 Déc

 

 

440px-lernaean_hydra_louvre_ca7318

I. L’ hydre de Lerne, le retour

Nos responsables politiques sont des pitres ! Après le démantèlement des camps de migrants de Calais puis de Paris, ils n’ont cessé de répéter que la situation était réglée et que tous ces braves  » réfugiés « , comme ils persistent à les appeler, avaient trouvé…de quoi se loger (à nos frais bien sûr).

14711601_1431444266884077_4067231162256218338_o-1

Nous n’en avons jamais rien cru et avons prédit, dès les débuts de ces affaires, qu’il en serait du flux migratoire dans notre pays comme de l’hydre de Lerne, avant Héraclès, dans la mythologie grecque ( une tête coupée et deux repoussent ) :  un camp évacué = plusieurs reconstitués ! Vous en trouverez le résumé en lisant « Bientôt la trentième » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/11/05/bulletin-climatique-du-week-end-56-novembre-2016-de-la-republique-francaise/).

Et c’est ainsi qu’une trentième évacuation d’un nouveau campement de migrants a effectivement eu lieu vendredi 16 décembre à Saint-Denis, à quelques centaines de mètres à peine du centre d’accueil d’Anne Hidalgo, ouvert il y a un mois à Paris pour éviter la reconstitution de nouveaux campements !

104760667

Dès 9 h 30, Soudanais, Afghans, Erythréens et quelques autres ont commencé à rassembler leurs affaires alors que les forces de l’ordre démontaient leurs tentes. Au départ, entre 700 et 750 migrants étaient attendus, mais seulement 300 personnes étaient finalement présentes au moment de l’évacuation. Ce qui signifie que au moins 400 d’entre eux avaient déguerpi avant l’arrivée de la police, en direction d’autres lieux temporairement plus hospitaliers. L’hydre de Lerne, vous dis-je…

Cette évacuation a été décidée, comme d’habitude, pour « des raisons de salubrité et de sécurité », a expliqué à l’AFP la préfecture de Seine-Saint-Denis qui ne veut toujours pas admettre que la salubrité et la sécurité ne seront obtenues que par l’expulsion de ces parasites.

« J’ai risqué ma vie pour venir ici. J’ai traversé la Libye et la mer pour retrouver mes droits », racontait, paraît-il Khaled Abdallah, un Soudanais de 22 ans. Faut-il rappeler à Khaled que  SES DROITS sont au Soudan et non pas chez nous où il n’a que des devoirs ?

Les migrants ont été dirigés vers « des structures collectives », a précisé la préfecture. Deux gymnases ont notamment été réquisitionnés dans le département de petite couronne et un troisième à Paris. « L’objectif n’est pas de faire seulement de la mise à l’abri et de l’hébergement mais de réaliser un examen de l’ensemble des situations individuelles afin de les orienter », a-t-elle ajouté. Nous avons une petite idée à lui soumettre, à la préfecture, quant à l’orientation de ces hordes migrantes :

expulsion

Le retour

Il y a un peu plus d’un mois, un centre d’accueil pour migrants a ouvert ses portes à Paris, à l’initiative de la maire Anne Hidalgo, afin de mettre fin aux incessantes reconstitutions de campements à mesure qu’ils étaient démantelés, dans le nord de la capitale (Lire « Elle n’en a jamais fait autant pour les nôtres » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/11/11/bulletin-climatique-quotidien-11-novembre-2016-de-la-republique-francaise/). Cette ouverture avait été conditionnée par l’évacuation du plus grand camp de migrants parisien installé place Stalingrad, dans le nord-est de la ville. Dans la foulée du démantèlement de la « jungle » de Calais, le campement, qui comptait alors plus de 3 800 personnes, avait été évacué le 4 novembre. Au départ doté de 400 lits, le centre parisien, qui accueille les migrants quelques jours avant de les répartir en centre d’accueil et d’orientation (CAO), devrait étendre sa capacité, la préfecture d’Ile-de-France évoquant 150 places supplémentaires. Une goutte d’eau dans l’océan de la migration…

A Saint-Denis, aux portes de la capitale, les premiers migrants sont arrivés dès le 24 novembre, selon des bénévoles d’Emmaüs, en provenance principalement (et comme nous l’avions déjà annoncé dans « Et la Cinquième colonne n’en finit pas de trahir » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/11/28/bulletin-climatique-quotidien-28-novembre-2016-de-la-republique-francaise/) d’Italie via Vintimille et la vallée de la Roya. Mais savez-vous comment le quotidien officiel du soir, Le Monde, relate l’affaire du campement de Saint-Denis ? Tenez-vous bien :

 » A Saint-Denis, évacuation d’un camp de fortune.

Faute de places dans le camp parisien de La Chapelle, 700 personnes avaient franchi le périphérique. »

Et il ajoute ceci, sans vergogne :  » Le dispositif mis en place après l’évacuation de Calais atteint ses limites. Le camp humanitaire ouvert à Paris en novembre refoule chaque jour entre 20 et 30 migrants «  !

En vérité, depuis l’évacuation (apparente) de la « jungle » de Calais, les médias sont muets sur la poursuite de la migration-invasion. La voici pourtant :

des-migrants-dans-un-camp-de-fortune-le-16-decembre-2016-a-saint-denis_5765487

Saint-Denis le 16 décembre 2016

II. Manuel Valls : l’imposture tranquille

Dimanche 11 décembre, dans Le Parisien, Manuel Valls a clamé que sa candidature à la primaire organisée en janvier 2017 par le Parti socialiste (PS) était  » une révolte « . Le lendemain, lors d’un déplacement dans l’Aude, il s’est posé au contraire en candidat de «  la force tranquille « , reprenant à son compte le slogan de campagne de François Mitterrand en 1981.

Au-delà des formules, ce simple exemple illustre à lui seul le positionnement délicat de M. Valls, désormais candidat, et disons-le carrément : son imposture.

Jeudi 15 décembre, invité de France Inter, il a encore surpris en proposant la suppression de l’article 49.3 de la Constitution – qui permet à un gouvernement de faire adopter un texte sans vote de l’Assemblée nationale, en engageant sa responsabilité. Premier ministre, M. Valls l’a pourtant utilisé à six reprises pour imposer la loi Macron et la loi travail !

 » Je connais parfaitement les effets pervers du 49.3. Dans la société de la participation dans laquelle nous vivons, son utilisation est -devenue dépassée et apparaît comme brutale. Je proposerai, hors texte budgétaire (…) de supprimer purement et simplement le 49.3 « , explique M. Valls. Le candidat annonce une réforme institutionnelle plus globale, incluant notamment le non-cumul des mandats dans le temps et la réduction du nombre de parlementaires. Encore une vieille lune qui ne convaincra personne tant elle est éculée.

L’ancien chef de la majorité assume ce qui ressemble pourtant à une volte-face taxée d’opportunisme électoral par ses adversaires.  » Je tire les leçons, je regarde comment j’ai gouverné, explique-t-il, jeudi, à la presse dans le TGV qui le mène en Charente. Je ne suis pas candidat pour être Premier ministre, mais à la présidence de la République. J’ai donc forcément une autre vision.  » Ou quand le candidat Manuel Valls essaie de faire oublier en partie le Premier ministre Valls Manuel. Nous serions morts de rire si ce n’était pas à pleurer.

unknown

Ne vous fiez pas à ses ronds de jambe

Il a choisi de faire une campagne de  » rassemblement  » et de  » réconciliation  » à gauche, après avoir mené à la tête de l’exécutif, avec François Hollande, une politique qui a fortement divisé cette même gauche, socialistes compris.  » Valls veut être central alors qu’il incarne à lui seul la fracture des gauches durant le quinquennat. C’est une mission absolument impossible « , estime-t-on dans l’entourage de ses concurrents à la primaire.

L’ancien premier ministre est conscient du casse-tête politique qui est devant lui.  » Est-ce que quelqu’un d’autre rassemble plus que moi dans la primaire ? Les seuls qui peuvent le dire, ce sont les électeurs. Le débat sur les étiquettes ne sera pas essentiel « , se persuade-t-il. Mais Manuel Valls n’est pas Pierre ni François Hollande le Christ : « Avant que le coq chante, tu m’auras renié trois fois ».

520px-caravaggio_denial

Caravage, Le reniement de Pierre

D’ailleurs, pour éviter la chute, l’équilibriste Valls tente de faire partager la responsabilité du divorce des gauches au chef de l’Etat. Pas question pour lui d’endosser seul le costume du diviseur.  » Quand je suis devenu Premier ministre, en avril 2014, la fracturation avait déjà eu lieu en 2012 sur l’Europe avec l’adoption du TSCG – traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance – , puis sur l’économie avec le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi « , explique-t-il. En somme, ce n’est pas lui qui a créé les frondeurs, mais François Hollande et son prédécesseur à Matignon, Jean-Marc Ayrault, qui ont impulsé le tournant de la politique de l’offre avant même son arrivée à Matignon.

Quant à la déchéance de nationalité, qui a ravivé les tensions dans la majorité au début de l’année, «  c’est le président de la République qui l’a présentée devant le Congrès le 16 novembre 2015 « , rappelle-t-il. Idem pour l’usage du 49.3 pour faire voter la loi travail :  » Le 49.3, je ne l’ai pas engagé seul, c’était un débat avec le président.  » Avant que le coq chante…il l’a renié trois fois !

manu131

Ne vous fiez pas non plus à son air martial

Mais, signe que la confiance ne règne pas totalement malgré tout, son entourage reste particulièrement sensible aux moindres réserves émises contre son champion.  » On a bien compris que Valls va devoir faire campagne contre la presse nationale « , s’agace un de ses proches après un article qu’il juge peu amène. Une remarque qui fait écho à celle de M. Valls, reprochant mardi soir aux médias de «  représenter le système, ce dont les Français ne veulent plus « , un vocabulaire jusqu’à présent employé par Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy ou Jean-Luc Mélenchon…

Pour s’imposer à la primaire, M. Valls sait qu’il doit creuser l’écart avec ses concurrents dès le premier tour, le 22 janvier.  » Il faut qu’il fasse un score très haut au premier tour, sinon il aura un problème au second « , s’inquiète une ministre qui le soutient. La candidature surprise de Vincent Peillon, sur un créneau progouvernemental comme lui, a tous les attributs pour l’affaiblir. C’est d’ailleurs l’objectif de François Hollande pour qui Vincent Peillon est un brûlot anti-Valls (Lire « Il n’est pas beau le marigot socialiste ? » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/12/07/il-nest-pas-beau-le-marigot-socialiste/).

manuel-valls-gouvernement-combat

Fiez-vous plutôt à son air…mauvais

Mais, au fond, n’avions-nous pas raison lorsque nous posions cette pertinente question :  » Mais à quoi sert Manuel Valls ? « *

* Lire « De Nicolas Sarkozy à Manuel Valls » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2012/12/31/de-nicolas-sarkozy-a-manuel-valls/ et encore « D’une courbe à l’autre » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2014/01/24/bulletin-climatique-quotidien-24-janvier-2014-de-la-republique-francaise/ et pourquoi pas « Deux ans bientôt après l’affaire Merah… » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2013/12/16/bulletin-climatique-quotidien-16-decembre-2013-de-la-republique-francaise/

III. Uber et consorts…

Se vantent d’embaucher sans discrimination dans les villes du 93 (Seine-Saint-Denis). «On peut obtenir sa reconversion professionnelle en deux semaines si on réussit l’examen », prêche Jean-Cédric Pedinotti, jeune cofondateur de Cab-formation, le nouvel eldorado de l’emploi en Seine-Saint-Denis. À Montreuil, on se bouscule de tout le « 9-3 » pour y tenter sa chance comme chauffeur de VTC (véhicule de tourisme avec chauffeur). Le leader national dans le secteur a tout juste un an et affiche à son compteur un millier de conducteurs professionnels formés. Uniquement, ou presque…des  » Chances pour la France  » sans aucun bagage mais avec beaucoup de bagout (Lire « Uber, l’ami des ‘ quartiers ‘  » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2015/02/24/bulletin-climatique-quotidien-24-fevrier-2015de-la-republique-francaise/ ).

uber_drivermusic_image

Uber et ses imbéciles heureux de clients

En 2015, le VTC représentait le deuxième secteur de création d’entreprises en Île-de-France. Mais principalement dans les zones de non droit que l’on appelle encore des banlieues. Et c’est d’ailleurs en Seine-Saint-Denis que les patrons chauffeurs fleurissent le plus. Le secteur constituerait même un remède à la discrimination à l’embauche, selon Thibaud Simphal, le patron d’Uber France. Surfant sur cet opportun volet social, affirmant haut et fort œuvrer pour l’intégration et contre la relégation des banlieues, Uber a même ouvert le mois dernier un centre d’accueil à Aubervilliers. Et lancé en mai un salon du recrutement avec d’autres entreprises du secteur (Rent a car, Voitures noires…) dans le gymnase de Bagnolet, avec la bénédiction de la mairie PS. Avec la volonté évidente de redorer son blason, profondément terni depuis le lancement de son application UberPop – où le « partenaire » chauffeur était un particulier lambda non professionnel – interdite l’an dernier en France.

« J’ai besoin d’arrondir mes fins de mois pour manger (NDCER: les stup ne suffisent plus ?). Et pour ce deuxième boulot, je cherche un planning modulable. » À 35 ans, Samba (au prénom significatif) recherche un travail pour lequel on n’exige aucun diplôme qu’il serait bien incapable de fournir. « Il ne faut pas se voiler la face, ma motivation première, c’est l’argent « , déclare sans détour Nacer.  Et des projets, Nacer en a plein la tête, comme créer sa propre armada et quitter rapidement la conduite. Le statut d’autoentrepreneur ne peut être qu’un passage. Vanté par les plates-formes numériques pour offrir l’autonomie et la liberté au travail, ce statut n’attire pas vraiment les chauffeurs. Un mal nécessaire plus qu’un bien. Tout le monde est bien conscient qu’Uber, partenaire de la formation, tient moins à recruter pour intégrer les brebis égarées qu’à économiser sur les charges sociales en travaillant principalement avec des autoentrepreneurs. Une autre forme de la traite négrière très en vogue par ailleurs.

A French VTC ("voiture de tourisme avec chauffeur" or "vehicle hire with driver") driver stand near his car during a demonstration in Paris on July 21, 2014. Around one hundred drivers gathered to protest against an amendment, part of a bill proposed by Socialist deputy Thomas Thevenoud, requiring them to return to their company headquarters after the completion of each fare. According to Benjamin Cardoso, president of the French VTC federation, such an obligation presents a "high risk" of causing the VTCs, some 10,000 jobs, "to disappear." AFP PHOTO / MARTIN BUREAU

Chauffeur de chez Uber

« J’ai été salarié cariste pendant cinq ans, explique Kheireddine, 34 ans. Avec le VTC, c’est moi le taulier, c’est moi le patron. Et bosser pour Uber, c’est provisoire, je ne compte pas sur eux. Je veux juste apprendre le métier. » Abdehnour a été chef d’entreprise pendant cinq ans en Algérie. À 34 ans, sa situation  » régularisée  » en France depuis trois ans, il n’a pas réussi à trouver les capitaux ni quelqu’un pour financer son projet : créer sa propre affaire de plomberie. Il mise sur le VTC pour constituer son pactole en soirée, après avoir raccordé des lavabos toute la sainte journée. Mais que fait-il chez nous au lieu de réparer ses lavabos en Algérie ? C’est scandaleux alors que tant de nos jeunes sont au chômage.

Pourtant, tous ne sont pas aveugles et dans les couloirs du centre de formation, même leur professeur est conscient de « l’esclavage moderne » que constituent les platesformes, accordant une fausse autonomie et un vrai lien de subordination à celui qui fixe les rendez-vous et les tarifs. Ancien chauffeur salarié dans un palace, il a vu le secteur « se démocratiser » (entendez s’ouvrir aux racailles de banlieue), et les berlines pulluler en moins de dix ans. Tous sont conscients que le VTC est une niche, provisoirement source d’emplois, comme autrefois la téléphonie mobile ou l’informatique. Mais à une époque ou le provisoire a vocation à durer…« On part du principe que, dans cinq ans chez Uber, la voiture sera autonome », confie Alfred, conseiller financier et bientôt VTC en sus.

5010917_7_c01d_karim-ferchiou-president-de-voitures_e298c7259ac18f287e65c19adc683f0e

Karim Ferchiou, une « Chance pour la France » et patron de « Voitures noires« 

Comme en écho à ses paroles, la société californienne vient d’annoncer ses premiers essais de voiture sans conducteur à Pittsburgh, aux États-Unis. En Grande-Bretagne, l’entreprise Transport Systems Catapult a testé mardi des véhicules autonomes à deux places au nord de Londres. De quoi prendre l’intention « sociale » d’Uber et consorts un peu moins au sérieux. Et pourtant, l’air de rien, invité pour la première fois au Mondial de l’automobile, le loueur Voitures noires, « ambassadeur de la mobilité », y a assuré « créer 1 000 emplois pendant la durée du salon », proposant au chaland « de rejoindre l’aventure du VTC » (Lire  « Voitures noires, c’est le choléra après la peste » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/10/11/bulletin-climatique-quotidien-11-octobre-2016-de-la-republique-francaise/).

droit-dans-le-mur

Droit dans le mur

Quand la communication est bien rodée, difficile de freiner. Quitte à rentrer dans le mur !

 

IV. Mais « La France ne peut pas mourir, car le Christ aime encore les Francs » (Henri, comte de Chambord) 

Vous avez un peu moins de trois mois pour organiser votre déplacement mais l’enjeu en vaut la peine :

gay-lu

 

Le 17 décembre 2016.

Jean-Yves Pons, CJA.

Advertisements

5 Réponses to “BULLETIN CLIMATIQUE DU WEEK-END (17/18 décembre 2016)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE”

Trackbacks/Pingbacks

  1. actualitserlande - décembre 17, 2016

    […] BULLETIN CLIMATIQUE DU WEEK-END (17/18 décembre 2016)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE […]

  2. actualitserlande - janvier 11, 2017

    […] Ce devait être la der des der ! La trentième évacuation de migrants qui squattaient en lisière du 18e arrondissement de Paris, le 16 décembre dernier, devait être la dernière puisque la maire de Paris, Anne Hidalgo venait d’ouvrir son fameux camp humanitaire qui devait mettre fin aux campements sauvages. Nous n’en avions bien sûr pas cru un mot et vous saurez pourquoi en lisant « L’hydre de Lerne, le retour » (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/12/17/bulletin-climatique-du-week-end-1718-dece…). […]

  3. BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (19 janvier 2017)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE-I. Immigration : la main dans le sac Ou le   Grand Remplacement   en action-et varia | «actualitserlande - janvier 19, 2017

    […] Mais, toutes les bonnes choses ayant une fin, les migrants eux-mêmes, sans formation ni éducation, sont aujourd’hui les proies et les victimes de leurs nouveaux maîtres économiques parmi lesquels Uber est l’un des plus caricatural (Lire « Uber et consorts… » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/12/17/bulletin-climatique-du-week-end-1718-dece…). […]

  4. BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (24 janvier 2017)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE. par conseilesperanceduroi I. Comme Manuel Valls, le parti socialiste ne sert à rien Mais qui en doutait ?-le pédmo a sombré avec son équipage qui s’est mutiné-et var - janvier 24, 2017

    […] Lire « Manuel Valls : l’imposture tranquille » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/12/17/bulletin-climatique-du-week-end-1718-dece… II. La nature libyenne a horreur du […]

  5. BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (22 février 2017)…DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE-conseil dans l’espérance du roi:I. Combien de temps leur faudra-t-il pour comprendre ?-et varia | actualitserlande - février 22, 2017

    […] Alors que, depuis son ouverture, en novembre 2016, les services de l’Etat sortaient chaque semaine 300 personnes pour les installer en CAO, seuls 60 en ont été extraites la semaine écoulée. Et pendant que le centre de Paris affiche complet, les nouveaux venus, eux, continuent d’arriver dans la capitale à hauteur de 70 à 100 par jour, reconstituant d’innombrables petits campements dans les rues, ce que la municipalité voudrait éviter à tout prix (Lire « L’hydre de Lerne, le retour » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/12/17/bulletin-climatique-du-week-end-1718-dece…). […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :