BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (12 janvier 2017)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.

12 Jan

I. L’islamisation de l’état-civil avance à grands pas

L’Insee vient de publier une enquête sur les prénoms les plus attribués en France, rapportée par l’excellent site http://www.fdesouche.com. Parmis ceux-ci, il apparaît que le nombre de prénoms manifestement musulmans est en constante et surtout importante progression, démontrant ce que les pouvoirs publics refusent d’entendre et même de laisser dire : l’islamisation de la France et le « Grand Remplacement » de sa population de souche sont bien des réalités. Voici la référence statistique : https://www.insee.fr/fr/statistiques/2540004#consulter

L’étude qui suit présente la popularité spécifique des prénoms musulmans comparée aux autres prénoms aux niveaux national et départemental. Certains prénoms, bien que très populaires dans la communauté musulmane, peuvent parfois être attribués à des enfants non musulmans. Il a été pris la décision de ne qualifier de prénom musulman que les prénoms qui n’induisent AUCUNE AMBIGUÏTE sur la question. Les chiffres présentés par la suite sont donc nettement modérés au regard de la réalité.

Exemples de prénoms de filles non catégorisés musulmans : Sarah, Ines, Lina, Sofia, Sabrina, Lydia, Selma, Camelia, Célia, Lisa, Myriam et autres Lilia, exemples chez les garçons : Adam, Aaron, Abel, Eden, Adem, Ismael, Elyes, Liam et de nombreux prénoms à origine hébraïque.

Cette ambigüité plus importante sur les prénoms de fille est vérifiée sur le fait que les garçons portant un « prénom musulman » représentent plus de 55% de l’échantillon, contre 51% pour les prénoms « non musulmans ».

Jusqu’à la fin de la seconde guerre, c’est le calme plat… Moins de 1 naissance sur 1000 en France est concernée par l’attribution de prénoms musulmans…(l’Algérie, alors département français, n’est pas comptabilisée, idem pour les autres colonies). Ensuite…ça change !

ee

Phase 1 : Les choses commencent à changer à partir de 1946, première année ou plus de 1000 enfants nés en France porteront un prénom musulman. En 1958, De Gaulle obtient les pleins pouvoirs constitutionnels, c’est également cette année-là que le taux de prénoms musulmans donnés aux enfants français dépasse pour la première fois les 1%. Ce taux augmente de façon faible mais régulière pendant les 30 glorieuses, avec une croissance moyenne de 0,1 points chaque année.

Phase 2 : 1973, le « baby-boom » est déjà loin, la crise pétrolière éclate, le taux chômage bondit et Giscard arrive au pouvoir. Il décide de faciliter le regroupement familial. La loi Veil sur l’IVG est votée (pour rappel, l’Islam bannit plus que toute autre religion l’avortement). On constate une accélération sensible du taux de prénoms musulmans qui augmente de 0,3 points chaque année.

Phase 3 : Les années Mitterrand… Contrairement aux idées reçues, ces 14 années ne vont pas montrer une accélération du taux d’octroi de prénoms musulmans. Celui-ci, qui est de 6,5%, en 1983 décroit même légèrement jusqu’à la fin du second mandat. Ce taux ne sera ré-atteint qu’en 1998, la fameuse année « Black Blanc Beur ».

Phase 4 : De 1995 à aujourd’hui. La 2ème génération issue du regroupement familial des 70’s est en âge de procréer. Une nouvelle immigration, issue notamment d’Afrique sub-saharienne se développe. Cette communauté, culturellement fertile, conserve souvent un mode de vie traditionnel.

Ces 20 années présentent une croissance impressionnante du taux de prénoms musulmans donnés aux enfants nés en France, aussi bien par son importance que par sa régularité avec 0,65 points chaque année.

Voyons à présent ce qu’il en est au niveau départemental :

gg

2 départements n’ont pas eu de naissances avec des prénoms musulmans en 2015 : Creuse et Lozère, ils étaient 7 en 1995 : Creuse et Lozère, mais aussi Manche, Nièvre, Gers, Cantal et Meuse…

Sur les 37 départements ayant enregistré plus de 5000 naissances en 2015, 9 présentent un taux de prénom musulman inférieur à 10% :

56 Morbihan : 4,4%, 29 Finistère : 5,4%, 14 Calvados : 6,0%, 64 Pyrénées Orientales : 6,2%, 62 Pas de Calais : 6,8%, 51 Marne : 7,2%, 49 Maine-et-Loire : 8,0%, 35 Ile et Vilaine : 8,0%, 44 Loire Atlantique : 8,3%

Sur les 16 départements dont le taux de prénoms musulmans dépassait les 5% en 1995, 2 voient une croissance du taux sur 20 ans inférieure à 10 points:

Paris, qui passe de 9,4% à 17,1% (+7,7 pts)
Les 2 départements corses, passant de 8,5% à 10,8% (+2,3 pts)

hh

Résultats de cette étude :

1/ L’Ile-de-France (qui perdra sans doute prochainement son si beau nom pour s’appeler Terre-d’-Islam ou البطولات الاربع الأرض) connaît une augmentation spectaculaire avec 23,2% de prénoms musulmans en moyenne,

2/ Sur la France entière, le nombre est de 18% de la population, c’est-à-dire très au-dessus de ce que les pouvoirs publics admettent comme présence d’immigrés d’origine arabo-musulmane et que nous appelons le mythe des 10%,

3/ Il ne reste plus que quelques villages gaulois sans musulman, en Creuse et en Lozère. Vous savez par conséquent où vous installer désormais…

le-grand-remplacement-21

Annexe :

Exemples de prénoms musulmans retenus pour l’étude (principaux effectifs en nombre de naissances 2015):

MOHAMED, YOUNES, IMRAN, RAYAN, ASSIA, INAYA, MANEL, AYA, MEHDI, YASMINE, IBRAHIM, ISSA, YOUSSEF, NAEL, AMINE, AYOUB, NOUR, NAHIL, AMIR, SOAN, WASSIM, BILAL, SOHAN, ASMA, TESSA, MARYAM, ALI, NASSIM, KENZA, ANAS, FARES, HAMZA, YASSINE, ZAKARIA, SANA, AYDEN, AYMEN, AHMED, AMINA, LEILA, MELLINA, NORA, IZIA, SAFA, MERYEM, HANNA, YUNA, KAIS, MOHAMMED, IMRANE, WAEL, IDRISS, NEYLA, RAYANE, FATIMA, SOFIANE, TASNIM, NAHEL, AMIRA, TESS, ANIS, MARWA, DJIBRIL, NAWEL, MOUSSA, YACINE, KHADIJA, MERIEM, SAMI, ISMAIL, HANAE, MARIAM, ALIYAH, SOUMAYA, CHAHINE, ISRA, SHANA, HIND, OMAR, NORAH, HAROUN, MAISSA, SOULEYMANE, ABDALLAH, HAYDEN, MALAK, ELIF, ISSAM, WALID, NAYLA, HANA, SANAA, ANISSA, HAFSA, FATOUMATA, EMNA, AISHA, ISHAQ

II. Business sans frontière !

Ou « Qui veut gagner des migrants ? »*

C’est le titre donné à une partie de l’émission d’Elise Lucet « ENVOYÉ SPECIAL » de ce soir sur France 2.

FILE - In this June 29, 2014 file photo released by the Italian Navy a motor boat from the Italian frigate Grecale approaches a boat overcrowded with migrants in the Mediterranean Sea. The bodies of some 30 would-be migrants were found in in the hold of a packed smugglers' boat that was carrying nearly 600 people making its way to Italy. (AP Photo/Italian Navy, ho)/FOS501/229486371721/AP PROVIDES ACCESS TO THIS PUBLICLY DISTRIBUTED HANDOUT PHOTO PROVIDED BY THE ITALIAN NAVY - JUNE 29, 2014 FILE PHOTO/1503260513

Imaginez un monde où les flux de réfugiés représenteraient un marché, avec des centaines de millions d’euros à la clé. Imaginez un homme d’affaire italien soupçonné d’activité mafieuse se vanter de gagner plus d’argent avec les migrants qu’avec la drogue. Ce monde existe. Il résulte de la nouvelle traite négrière organisée par la ploutocratie cosmopolite qui gouverne nos Etats pour le plus grand profit du capitalisme mondialiste et pour assoir le « Grand Remplacement » voulu par les ennemis de la nation.

Et comme s’ils ne parvenaient pas assez vite à traverser la Méditerranée pour envahir nos pays, la marine italienne aidée de quelques ONG immigrationnistes va les chercher dès leur sortie des eaux territoriales libyennes ! Sans parler de nos propres passeurs entre l’Italie et la France qui sont désormais blanchis par les tribunaux : « C’est une grande victoire pour les gens qui aident et aussi pour tous les gens qui ont besoin d’être aidés« , a même osé déclarer la semaine dernière la présidente du tribunal correctionnel de Nice !

En Europe (et la France n’est pas en reste), des entrepreneurs ont flairé le bon filon. Ils proposent des solutions d’accueil et d’hébergement clé en main aux États dépassés par l’arrivée de plus d’un million de personnes en 2015. Le flux migratoire le plus important depuis la Seconde Guerre mondiale mais aussi la plus grande tragédie culturelle et sociale que l’Europe ait connue depuis les Grandes Invasions barbares de la fin de l’Empire romain.

at-guillaume-destomes-recbill

Mais une tragédie que certains n’ont pas hésité à exploiter afin de gagner de l’argent. Encore de l’argent. Toujours plus d’argent. Du vendeur de containers français aux fonds d’investissement en passant par les mafieux italiens et les affairistes suédois : gros plan sur le grand business des migrants, où tous les coups sont permis…

Ne manquez pas cette émission, vous serez édifiés.

* Clin d’oeil à une autre émission bien connue :

qui_veut_gagner_des_millions

III. Mais les turpitudes volent en escadrille

Il aura fallu que l’affaire soit révélée par le quotidien britannique Daily Mail puis reprise par la presse de la droite française pour que la chape de plomb imposée par les médias officiels soit enfin un peu soulevée : Christophe Bejach, membre fondateur du think tank Terra Nova et ancien conseiller d’ Arnaud Montebourg au ministère du Redressement productif vient d’être condamné pour pédopornographie en Grande-Bretagne.

proxy

Pas fier, Christophe Bejach

L’homme d’affaires français a été condamné à neuf mois de prison avec sursis pour tentative d’abus sexuels sur mineurs et détention d’images pédopornographiques. Il s’est fait arrêter à Londres alors qu’il tentait d’organiser des séances photo avec trois fillettes de 8, 10 et 12 ans. Christophe Bejach s’est fait démasquer par une policière qui s’était fait passer pour la mère des trois jeunes filles, et à qui il avait décrit « ses fantasmes sexuels ». Selon le site Court News UK, des centaines d’images pédophiles auraient été retrouvées dans son ordinateur.

Le tribunal londonien lui a également infligé 100 jours de traitement médical et 117 210 euros d’amende. Son nom a également été inscrit pour dix ans au fichier des délinquants sexuels.

Ce ne sont pas tant les turpitudes sexuelles de M. Bejach qui nous intéressent. Elle n’appartiennent qu’à la partie visible de l’iceberg des perversions de plus en plus répandues dans les milieux politiques, culturels ou médiatiques de nos pays et touchent toutes les cases de l’échiquier politique.

Non, ce qui nous intéresse est de montrer combien ces malades qui nous gouvernent sont aussi ceux qui ne cessent d’oeuvrer à la destruction de notre civilisation. Ils le font de mille et une manières, depuis leur volonté de « régénérer » la France à la façon des révolutionnaires de 1790(1) jusqu’au « Grand Remplacement » de sa population dont nous parlions plus haut, en passant par le viol permanent des consciences dénoncé par Jean-Claude Michéa(2). Ce que nous appelons, après Philippe Muray,  » la pensée conforme et obligatoire  » de tous ceux qui veulent à tout prix faire notre bonheur malgré nous.

Christophe Bejach est l’archétype de ces malades. Sa participation à la fondation du trop fameux think tank socialiste Terra Nova(3) en est la démonstration. Ses accointances avec la finance cosmopolite et apatride (comme la Financière St Honoré, du groupe Rothschild, ou Monument Capital Group – fondé par Douglas B Baker, ancien conseiller de George Bush, et Robert J. Dunn, ancien dirigeant du Carlyle group -), qui l’ont d’ailleurs amené à résider récemment à Londres, en disent plus long encore.

Et ce sont ces gens-là qui, sans l’ombre d’un scrupule et avec un culot sans limite, persistent à vouloir donner des leçons à la Terre entière ! Nous en avons des nausées.

(1) « Nous ferons un cimetière de la France plutôt que de ne pas la régénérer à notre manière et de manquer le but que nous nous sommes proposé », disait déjà Jean-Baptiste Carrier devant la Convention.

(2) Pour Michéa, le libéralisme est animé par une  » double pensée « . L’économie de marché est solidaire de la libération des mœurs, le libéralisme économique est indissociable du libéralisme politique. Car pour s’imposer, une économie de droite a besoin d’une culture de gauche comme alliée.

(3) Terra Nova est actuellement la tête pensante de toutes nos élites gouvernementales de gauche, dont on peut mesurer chaque jour la pertinence, mais aussi le creuset de tout ce qui s’efforce de promouvoir l’immigration et son action néfaste sur notre société (le droit de vote aux étrangers non communautaires par exemple).

Le 12 janvier 2017.

Jean-Yves Pons, CJA.

Publicités

2 Réponses to “BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (12 janvier 2017)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.”

  1. cril17 janvier 12, 2017 à 1:41 #

    Si vous en avez la nausée il y a peut-être quelque chose à faire dès le 22 janvier 2017 !

    Contribution à la réussite de la Marche pour la Vie du 22 Janvier 2017 (2)

    http://cril17.org/

Trackbacks/Pingbacks

  1. Cconseil dans l’espérance du roi-Chronique d’une imposture annoncée : après « Tintin au pays des soviets » voici « Macron au Bénin ». | actualitserlande - juin 29, 2017

    […] détails croustillants, « Mais les turpitudes volent en escadrilles » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2017/01/12/bulletin-climatique-quotidien-12-janvier-…). Pour le think tank, le choix de Lionel Zinsou revêt aussi une dimension symbolique. Avec cet […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :