Guerres tribales en plein Paris.

31 Jan

Une  » Chance pour la France « , d’origine africaine (Madiara qu’ils l’appelaient), élève du lycée professionnel Charles-de-Gaulle dans le XXe arrondissement de Paris, a été agressé lundi 30 janvier, à proximité de son établissement rue Ligner, par  » un groupe de jeunes  » vers 12h30. Ce groupe de jeune était constitué d’une dizaine d’autres  » Chances pour la France  » de même origine. La victime a reçu des coups de couteau et est décédée sur place. «Il y a eu une bagarre devant le lycée, un contre un, avec coups de casque, coups de poing et puis y a eu un coup de couteau là», a expliqué à l’AFP un lycéen en désignant le thorax. Un coup de couteau qui blesse mortellement le jeune homme. « Il s’est effondré et les jeunes l’ont laissé là », a précisé une source policière. Le Samu et les sapeurs-pompiers arrivés rapidement sur place n’ont rien pu faire et le lycéen est décédé.

Il semble, à ce stade de l’enquête, qu’il s’agirait d’un règlement de compte entre bandes rivales du quartier dont l’origine peut être aisément imaginée…

Le recteur de l’académie de Paris, Gilles Pécout, s’est immédiatement rendu sur place, a indiqué le rectorat tandis que la ministre responsable, Najat Belkacem, exprimait dans un communiqué sa «tristesse» et adressait «ses sincères condoléances à la famille et aux proches du lycéen». Ajoutant : «Une cellule médico-psychologique a été mobilisée auprès des élèves et de l’ensemble de la communauté éducative et le restera aussi longtemps que nécessaire».

Mais ce n’est pas tout. Le même jour, une vingtaine de jeunes extérieurs à l’établissement ont tenté de pénétrer vers 15H45 dans le lycée Ravel, un autre lycée du XXe arrondissement, avant d’en être repoussés par le personnel enseignant, notamment le proviseur et son adjoint. «Ils ont reçu quelques coups», selon le rectorat qui ajoute «qu’ils sont rentrés visiblement pour en découdre».

Une précédente rixe avait eu lieu dans l’après-midi devant le Lycée Paul-Valéry dans le XIIe arrondissement de Paris. «Il y a souvent des rivalités entre lycéens du XXe et du XIIe qui peuvent aller jusqu’au rixe», a expliqué une source policière. Cependant cette fois, ces évènements sont intervenus deux heures après le décès du lycéen devant l’établissement professionnel Charles-de-Gaulle du XXe arrondissement, ce qui pose question.

En vérité, avec ces gens-là, ça commence par des trafics, ça continue par des razzias et des rixes et ça finit par des règlements de compte. Elle n’est pas belle la vie dans notre République ?

Alors, DEHORS !

Le 31 janvier 2017.

Publicités

Une Réponse to “Guerres tribales en plein Paris.”

  1. hathoriti février 1, 2017 à 10:48 #

    Pas belle, la vie dans « notre » (parlez pour vous !) république ? Eh ben ! Attendez de voir ce qui va se produire pour les « chances pour la France ».. quand le Roi arrivera…!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :