Attachez vos ceintures, la révolution…selon Attali est en marche !

5 Fév

Dans une tribune publiée par le quotidien de référence (paraît-il) Le Monde de ce week-end (http://abonnes.lemonde.fr/idees/article/2017/02/04/les-douze-reformes-du-futur-president_5074587_3232.html), l’incontournable Jacques Attali nous livre le programme qu’il propose pour le futur président de la République qui sera élu en…2022. Le voici, brut de décoffrage :

5074586_6_b572_jacques-attali_74736407e045f5deaccf4edb0573fa36

Jacques Attali*

 » Il nous faut (…) un président à la hauteur de nos talents. A la hauteur des talents de la France.

Ce président n’aura pas, et c’est une bonne chose, autant de pouvoir que ses prédécesseurs. Il sera largement dépendant de ce qui se passera dans le monde. Il aura cependant encore un rôle majeur : il devra fixer au pays une orientation, donner un sens à son avenir, lancer les réformes nécessaires, avec une majorité parlementaire et le soutien le plus large possible du pays.

Plusieurs dizaines de milliers de Français, rassemblés sous le nom de  » France 2022 « , ont élaboré, avec moi, pendant un an, un programme complet et cohérent, regroupant des réformes essentielles et urgentes que ni la droite ni la gauche n’ont osé jusqu’ici mettre en œuvre ou annoncer. Des réformes qui peuvent sauver la France et rendre à ses habitants emploi et prospérité.

Ce programme est réaliste. Sans entrer dans ses détails, ni exiger de chaque candidat en lice qu’il s’engage sur chacune des mesures qu’il contient, je jugerai, nous jugerons, les candidats sur leur capacité à vouloir proposer et mettre en œuvre douze propositions de ce programme, parmi celles qui influeraient le plus sur l’avenir du pays, et dont nous les invitons à venir débattre ouvertement devant tous les Français, pour que chacun se les approprie et, si nécessaire, les améliore.

Les voici :

1. Augmenter massivement les taux d’encadrement dans les écoles maternelles et primaires des quartiers, pour réussir l’intégration dans la République laïque et fraternelle.

2. Créer un revenu universel de formationpour ne laisser aucun chômeur sans formation de haut niveau et rémunérée, aucun jeune sans apprentissage concret et payé, aucun SDF sans offre de réinsertion ; et, pour que, en conséquence, chacun puisse se loger décemment.

3. Faire de la prévention en matière de santé et de respect de soi une priorité absolue, tant dans les régimes de Sécurité sociale qu’à l’école et au travail.

4. Egaliser les conditions de fin de carrière de tous ; en fusionnant les régimes de retraite et en faisant en sorte que le départ à la retraite soit le début d’une deuxième vie active, au service des siens et des autres.

5. Donner à l’armée, à la justice et à la police les moyens d’assurer la sécurité de tous. Le budget total de ces trois fonctions de souveraineté devra atteindre les 3 % du PIB en 2022.

6. Faire basculer vers le carbone l’assiette d’une partie de la fiscalité pesant aujourd’hui sur le travail ; pour faire de la protection des sols, des mers, des sous-sols, un enjeu national prioritaire.

7. Promouvoir fiscalement la création d’entreprises et d’entreprenants, et faire revenir en France les talents partis à l’étranger.

8. Réaffirmer les termes stricts de la laïcité, et l’appliquer à toutes les cultures qui font la France.

9. Ne pas laisser la dette publique dépasser 100 % du PIB et la faire décroître avant 2022.

10. En Europe, promouvoir la mise en place d’une police commune des frontières et d’une défense commune.

11. Faire de la francophonie une institution forte, capable en particulier de participer au développement et au maintien d’un Etat de droit dans les pays du Sahel.

12. Redonner du sens au long terme, en s’engageant à faire en sorte que le président de la République suivant, élu en 2022, le soit pour sept ans non renouvelables, en réduisant de moitié le nombre de parlementaires et en remplaçant le Conseil économique et social par une  » Chambre des générations futures  » chargée de faire entendre la voix des générations suivantes, composée de membres âgés de moins de 30 ans.

Tout cela peut paraître hors de portée. C’est en tout cas très loin des préoccupations de la plupart des acteurs du jeu politique français, et des comédies dérisoires jouées dans une démocratie moribonde. C’est pourtant l’essentiel, pour sortir le pays de la spirale du déclin où il est engagé.  »

Enfin une voix forte pour un projet aussi original que porteur d’espoirs. Nous sommes sauvé.

Le 5 février 2017.

* Jacques Attali naît avec son jumeau Bernard Attali à Alger dans une famille juive d’Algérie. Son père, Simon Attali, est un autodidacte qui réussit dans le commerce de parfumerie à Alger où il se marie le 27 janvier 1943 avec Fernande Abécassis qui donne naissance le 1er novembre 1943 à Bernard et Jacques2, puis le 11 février 1954 à Fabienne.

En 1956, deux ans après le début de la guerre d’Algérie (1954 à 1962), son père décide de venir s’installer avec sa famille à Paris, rue de la Pompe, et y développe la distribution de parfums. Les jumeaux Jacques et Bernard suivent des études au lycée Janson-de-Sailly, dans le 16e arrondissement de Paris, où ils rencontrent, entre autres, Jean-Louis Bianco, Laurent Fabius, Charles de Croisset.

Mais, hélas, Jacques a bien réussi à Polytechnique ce qui l’a empêché de reprendre, comme d’autres l’auraient fait, le commerce de parfums de papa…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :