BULLETIN CLIMATIQUE DU WEEK-END (11/12 février 2017)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.

12 Fév

I. Va-t-on accepter encore longtemps que les vers rongent nos fruit ?

Nous savions tous, hélas, que les vers issus de l’immigration sont depuis longtemps dans le fruit de notre nation grâce à la complicité et même la volonté de nos dirigeants politiques. Mais leurs dégâts commencent à se manifester dangereusement. Non seulement dans les innombrables expressions de la violence dont ils sont de redoutables experts et que nous payons au prix fort mais, pire encore pour notre avenir, dans leur capacité à se mélanger à la population de notre pays à laquelle ils font perdre ses racines et sa civilisation

029e017005161910-c1-photo-oytoxontzoje6incio2k6njcwo30-ver

Une population plus jeune que la moyenne, diverse, qui se mélange peu à peu à la population majoritaire, avec des variations selon la zone d’origine : l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a publié, mercredi 8 février, un portrait en chiffres des descendants d’immigrés. Mais des résultats à prendre avec toutes les précautions d’usage venant de l’Insee !…Ainsi, nous dit-on qu’en 2015, 7,3 millions de personnes nées en France ont au moins un parent immigré, soit 11 % de la population. Les immigrés, c’est-à-dire les personnes nées à l’étranger de parents étrangers qui sont arrivées par la suite en France, représentent eux 9 % de la population. Ce qui revient à annoncer tout de go que, en 2015, 20% DE LA POPULATION FRANÇAISE ETAIT D’ORIGINE ÉTRANGÈRE. À ce rythme-là, le  » Grand Remplacement  » est en meilleure voie que prévu.

Parmi les descendants, 45 % sont d’origine européenne (la plupart sont enfants de personnes arrivées en France en provenance d’Espagne ou d’Italie dans les années 1930, ou du Portugal dans les années 1970), 31 % sont issus de l’immigration maghrébine, 11 % ont au moins un parent originaire d’Afrique subsaharienne, et 9 % ont au moins un parent né en Asie. Ils sont plus jeunes que le reste de la population : 47 % sont âgés de moins de 25 ans, contre 30 % de la population n’ayant pas de parents immigrés. Parmi ces jeunes, 42 % sont originaires du Maghreb et 19 % de l’Afrique subsaharienne.

arton4771

Signe du brassage des populations, la moitié de ces descendants d’immigrés sont issus d’un couple mixte. Le mélange des origines dépend des conditions d’arrivée en France : il est plus élevé pour les descendants d’immigrés européens (65 % sont issus d’un couple mixte).  » Les hommes espagnols ou italiens, arrivés en général jeunes et seuls, ont fréquemment fondé une famille avec une Française et ont eu des enfants en France, écrit l’Insee. En revanche, 44 % des descendants d’immigrés d’origine maghrébine ont un seul parent immigré. Cette moindre mixité peut s’expliquer en partie par le regroupement familial qui a suivi l’immigration de personnes dont la famille était déjà constituée avant la migration.  »

Les descendants eux-mêmes perpétuent ce brassage, puisque les deux tiers (parmi ceux âgés de plus de 25 ans) vivent en couple avec un conjoint qui n’est ni immigré ni descendant d’immigré.  » Le chiffre est élevé, relève Marie Reynaud, responsable des études démographiques et sociales de l’Insee. Mais la proportion est bien plus forte quand l’origine est européenne plutôt qu’africaine.  » Le chiffre monte à 78 % pour les enfants d’immigrés venus d’Europe, contre 46 % de ceux venus d’Afrique. Encore heureux…

Plusieurs raisons l’expliquent. D’abord des facteurs démographiques.  » L’immigration européenne est plus ancienne, analyse Patrick Simon, sociodémographe à l’Institut national d’études démographiques, spécialiste de l’immigration. Les enfants de parents arrivés très jeunes d’Italie ou d’Espagne dans l’entre-deux-guerres ont grandi dans un contexte où leurs parents étaient déjà distants par rapport à l’histoire de l’immigration. Statistiquement, ils sont considérés comme la “deuxième génération”, alors qu’ils sont en fait plus proches de la troisième. « 

Les mécanismes bien connus de l’homogamie, c’est-à-dire la propension à se mettre en couple avec des personnes issues du même milieu social, qui ont le même niveau d’études et le même niveau de revenus que soi, jouent également. Ils peuvent être renforcés par la ségrégation spatiale.

 » Si on vit dans un milieu marqué par une concentration très forte de personnes de même origine, les chances sont plus grandes de se mettre en couple avec ces personnes, explique M. Simon. A cela peuvent s’ajouter des choix affinitaires renforcés par la question religieuse. On va chercher quelqu’un qui a la même religion que soi.  » Sauf qu’aujourd’hui, beaucoup de ceux qui se mettent en couple avec des immigrés ou descendants d’immigrés afro-maghrébins sont fermement invités à se convertir à l’islam. Au point de constituer une part croissante au sein du djihadisme.

6ptkozb-eu1uae_rjguyrtutcctb3nsq8fsap-its58c9m5ubfc1rzjr-qbd9bqkf0chxr8lqgeqfjwkaecnwmpudgpi

Les attentes des parents peuvent en outre être fortes.  » C’est le cas par exemple chez les Turcs, où il y a peu de mixité, poursuit le chercheur. Mais les enfants ne se conforment pas toujours à l’attente de leurs parents…  » Et même de moins en moins.

Quoi qu’on nous raconte, ce métissage est déjà catastrophique. Pour s’en convaincre, il suffit d’observer le nombre de jeunes dindes qui osent s’afficher à nos regards comme à ceux de nos enfants au bras d’un maghrébin ou d’un sub-saharien (Lire « Les nouvelles bourgeoises de Calais » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2015/05/04/bulletin-climatique-quotidien-4-mai-2015de-la-republique-francaise/).

images

Se rendent-elles seulement compte de ce qu’elles font, ces pauvres folles, et de ce qui va en résulter ?

II. Quand les juges rouges réécrivent les lois

Poursuivi pour aide au séjour d’étrangers en situation irrégulière dans la vallée franco-italienne de la Roya, Cédric Herrou a été condamné à 3 000 euros d’amende avec sursis par le tribunal correctionnel de Nice, vendredi 10 février. La justice reprochait à cet agriculteur d’avoir pris en charge des migrants illégaux sub-sahariens sur le sol italien et de les avoir transférés puis hébergés sur le territoire national français ! (Lire « Cédric Herrou, membre assumé de la Cinquième colonne immigrationniste » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2017/01/06/bulletin-climatique-quotidien-6-janvier-2017-de-la-republique-francaise/).

unknown

Cédric Herrou dans son propre rôle

Il a, en revanche, été relaxé des autres faits qui lui étaient reprochés : l’installation, en octobre 2016, sans autorisation d’une cinquantaine d’Erythréens dans un centre de vacances de la SNCF désaffecté, à Saint-Dalmas-de-Tende (Alpes-Maritimes), ainsi que l’aide au séjour et à la circulation de migrants en situation illégale. Il est vrai que, même si elle faisait fi des dispositions de la loi de 2012 punissant ces faits, la présidente du tribunal correctionnel pouvait difficilement se montrer plus sévère que le pouvoir politique l’est à l’égard des ONG prétendument humanitaires qui participent en réalité à la traite négrière trans-méditerranéenne !

Satisfait de la décision du tribunal correctionnel de Nice, Cédric Herrou a annoncé vendredi qu’il « continuera[it] à agir », ajoutant : « Et ce n’est pas sous la menace d’un préfet ni les insultes d’un ou deux politiques que nous arrêterons. Nous continuerons car c’est nécessaire de continuer. » Qu’il nous pardonne de nous demander si de tels propos provocateurs ne tombent pas sous le coup de la loi…

Durant l’audience, qui s’était tenue le 4 janvier à Nice, où 300 personnes étaient venues le soutenir, M. Herrou avait déjà assumé les faits qui lui étaient reprochés : « Je le fais parce qu’il faut le faire. » « Je le fais parce qu’il y a des gens qui ont un problème. Il y a des gens qui sont morts sur l’autoroute, il y a des familles qui souffrent, il y a un Etat qui a mis des frontières en place et qui n’en gère absolument pas les conséquences. » Avouons-le,  ce côté  » Robin des Bois  » est passablement agaçant même si nous avons de bonnes raisons d’espérer qu’il mange, en ce moment, son pain blanc (Lire « Il faut dénoncer et punir sévèrement les collabos » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2017/01/21/bulletin-climatique-du-week-end-2122-janvier-2017-de-la-republique-francaise/).

1029271293

Cédric Herrou dans le rôle de Robin des Bois

Il était ensuite aussi revenu sur la manière dont il a commencé à venir en aide aux migrants, il y a un an et demi : « Au départ, je voyais des gens marcher sur la route, des Noirs, alors je les emmenais à la gare de Breil-sur-Roya. Et petit à petit, je me suis intéressé au problème. »
Mais le procureur, Jean-Michel Prêtre, avait pour sa part dénoncé l’usage de ce procès comme d’une « tribune politique » et requis à l’encontre de l’agriculteur huit mois de prison avec sursis, la confiscation de son véhicule, ainsi qu’un usage limité de son permis de conduire aux besoins de sa profession. Le parquet reproche à M. Herrou un détournement de la loi de 2012 accordant l’immunité pénale à ceux qui apportent une aide humanitaire aux migrants. La présidente du tribunal s’est elle-même chargée de ce détournement !

Que feront tous ces bons juges lors de la prochaine récidive, d’ores et déjà annoncée ? Et que devrons-nous faire lorsque nous serons aux affaires ?

images

Le 12 février 2017.

Jean-Yves Pons, CJA……drapeau-croix-rouge-jpg

Publicités

3 Réponses to “BULLETIN CLIMATIQUE DU WEEK-END (11/12 février 2017)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.”

  1. Sophie Drouin février 12, 2017 à 8:28 #

    Ces « jeunes dindes » qui osent s’afficher avec un subsaharien ou un maghrébin, que ce soit à Calais ou ailleurs, cherchent un mari pour fonder une famille…ou une aventure sexuel pour une minorité de jeunes dindes. Avez-vous essayer de marier un Français?? C’est arrogant comme un paon, ça a la constance du coucou et à entendre le mot mariage ou famille ça s’effraie comme un chevreuil qui a aperçu le chasseur. Merde, si un subsaharien catholique qui a sa citoyenneté de plastique m’invite à souper et qu’il parle de projets à long terme, je resterais pas sur le bord du chemin à attendre mon prince charmant blanc qui sera pas en jello et en peut-être et en plus tard pour protéger la traditionnelle blancheur française! Je suis déjà assez vieille fille à vouloir un catholique!! Et vous pouvez bien me dire que mon nègre sera un menteur, mais les menteurs chez les moins de 30 ans, ‘y en a pas mal de blancs aussi Monsieur!!!

    • alaintexier février 13, 2017 à 7:22 #

      Le style est aussi éblouissant que la thèse soutenue. Merci, Madame, pour ce moment si j’ose ainsi m’exprimer.

Trackbacks/Pingbacks

  1. BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (28 février 2017)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE:I. Les petites magouilles du PNF-« Les chats-fourrés d’hermine »-Henri IV-veulent prendre le pouvoir,notamment avec leurs pétasses – actuali - février 28, 2017

    […] Les critiques que l’on peut adresser au pouvoir des juges qui, certes disent le droit, mais ont aussi de plus en plus souvent une fâcheuse tendance à vouloir LE FAIRE, sont légions et déjà anciennes. Ceux qui nous lisent régulièrement le savent (Lire en particulier « Quand les juges rouges réécrivent les lois » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2017/02/12/bulletin-climatique-du-week-end-1112-fevr…). […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :