Naissance d’une heureuse et précieuse collaboration par dessus les Pyrénées.

16 Fév

unknown31114

CER

Souvenir d’un après midi de rencontre et d’échange en vue d’une prochaine collaboration entre le Conseil dans l’Espérance du Roi et la Hermandad Nacional Monarquica de España (HNME) :

2047d1bdc99e299c3884ff00613c5f73

Sur ce cliché : Madame la comtesse Flor-Maria Gambirasio d’Asseux, représentante en France de la HNME avec Mathieu Aguilar Rodrigues, l’un de ses proches collaborateurs, ainsi qu’Alain Texier et Jean-Yves Pons pour le CER.

unknown

HNME

Le 15 février 2017.

Advertisements

5 Réponses to “Naissance d’une heureuse et précieuse collaboration par dessus les Pyrénées.”

  1. Jerry février 16, 2017 à 8:35 #

    Pouvez vous nous expliquer ce qu est la HNME
    Merci

    • conseilesperanceduroi février 17, 2017 à 11:18 #

      La HNME est la Confrérie (en vérité Fraternité) nationale, monarchique d’Espagne. C’est la plus ancienne et la plus importante association monarchique espagnole dont la raison d’être est de promouvoir les principes monarchiques en Espagnes certes mais également dans tous les pays qui veulent bien s’associer à la démarche. C’est la raison pour laquelle il existe des délégations dans plusieurs pays d’Europe et d’Amérique latine.

  2. alaintexier février 17, 2017 à 10:37 #

    Si vous êtes familier de la langue de Cervantes, ce sera un bon début.

    Hermandad nacional monarquica de Espana ( NDLRB . En vous priant de bien vouloir excuser les accents que mon clavier français ne permet pas de mettre sur Monarquica et Espana.)
    http://www.hnme.org/index.php.

  3. Hervé J. VOLTO février 17, 2017 à 4:48 #

    Le Carlisme est un courant traditionaliste, attaché à la défense de la religion Catholique, donc, et au maintien des fors (fueros), les anciens privilèges juridiques locaux. Il défend à ses débuts le rétablissement de l’Ancien Régime et s’oppose alors aux cercles politiques plus libéraux et centralistes, dominants dans l’entourage des Monarques. Le Carlisme, c’est l’application du Légitimisme en Espagne.

    Montejurra ou Mnteruja (Jurramendi en basque ), est une montagne de 1 042 m d’altitude situé en Navarre espagnole, près de la localité d’Ayegui. Elle se trouve entre les vallées de La Solana, San Esteban de La Solana et le Comté de Lerìn, près d’Estella (prononcer Esteilla). Son sommet offre une excellente vue sur Merindad de Estalla et les montagnes adjacentes d’Urbasa, Andia et Lòquiz. Chaque année, les Carlsites se retrouve à Montejura, comme les Vendéems se retrouvent au Monrt des Alouettes. Qui n’a pas crapahuté à Monteruja n’est pas un vrai Carliste…

    Au contraire des Monarchistes Alphonsins ou Alphonsistes, les Carlistes ont une forte composante populaire et leur cohésion vient d’un très fort sentiment religieux, quelquefois mystique, accompagné d’un attachement aux formes traditionnelles de la vie pré-industrielle. Leurs cris de rassemblement sont : « Dio, patria, furos y Re Legitimas/Dieu, Patrie, fors et Roi Légitime ! » et « Viva Cristos-Rey/Vive Christ Roi ! ».

    Enfin peu avant son rêve mexicain, l’Empereur français Napoléon III caressa l’idée de fonder un Royaume Equatorien sous protectorat français mais le Parlement et le Sénat refusa d’allouer tout budget à cette idée (1859). L’initiateur de ce projet qui souhaitait voir un Bourbon monter sur le trône, Gabriel García Moreno, sera finalement élu Président de son pays en 1861 et il consacrera l’Equateur au Sacré-Coeur.

    Crée en Argentine le 25 Juillet 1996, la Hermandad Tradicionalista Carlos VII (Fraternité Traditionnelle Charles VII) regroupe des partisans des la restauration de la Monarchie en Argentine essentiellement d’origine basque et catalane établis entre l’Uruguay et l’Argentine.

    Le Carlisme se propage à toutes les Vices–Royautés Latino-Américaines (sauf le Mexique qui songe à installer Ferdinand VII comme Souverain ou plus tard l’Equateur le Prince María Agustín Fernando Muñoz y de Bourbon) mais les mouvements indépendantistes vont bientôt prendre le dessus militairement en dépit de l’aide des anglais aux Royalistes espagnols.

    Pour le Prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme, le Carlisme en Espagne, c’est avant tout une attitude culturelle Catholique, celle de la Tradition. En politique, il incarne le principe d’expension-évangélisation dont Léon XIII rependra l’idée : tout le contraire de l’actuel euro-mondialisme islamisant ! C’est aussi un nationalisme espagnol et Chrétien : mourir pour la Patrie, c’est mourir pour la société espagnole destabilisée par les idées révolutionnaires. C’est, enfin, face à la masse l’affirmation de la personne.

    Si la Communion Traditionaliste du Prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme soutient en premier lieu le Carlisme espagnol, elle soutient également ces autres nobles causes que sont le Miguélisme portugais, le Néo-Bourbonnisme napolitaine, le Jacobitisme écossais et irlandais, le Magyarisme hongrois, le Monarchisme polonnais et le Hirosolymitisme ou Royalisme de Terre Sainte…

  4. Hervé J. VOLTO février 17, 2017 à 4:50 #

    Aujourd’hui, le mouvement Carliste est très actif en Colombie, en aergentine et au Vénézuella, pays Latino-Américains dégoutés de leur corruption embiante…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :