Lorsqu’un pied noir explique à Macron la colonisation de l’Algérie

25 Fév

Macron et la colonisation de l’Algérie

Louis Baylé. 20 février 2017

Pied-noir de la 5ème génération, j’ai été atterré et indigné par les propos de Monsieur Macron qualifiant la colonisation de l’Algérie de crime contre l’humanité. Je n’ai plus que dégoût envers le personnage et ses propos abjects. En les entendant, j’ai pensé à mon père, à mes aïeux qui reposent à Saïda, dans cette terre qu’ils ont sortie de la misère et qu’ils aimaient tant.

Oui, Monsieur Macron, vous êtes indigne d’être français lorsque vous comparez l’œuvre française en Algérie aux fours crématoires nazis, aux goulags staliniens et j’en passe.

Votre culture d’énarque est bien sélective. Aussi, permettez-moi de remettre votre pendule à l’heure, concernant l’histoire de l’Algérie et la détermination des divers gouvernements de gauche sous la III e République pour développer l’œuvre française en Algérie. Les Gambetta, Jaurès, Ferry, Grévy et autres Carnot doivent-ils être jugés pour crime contre l’humanité ?

Et Victor Hugo, alors sénateur, défenseur du droit et des miséreux, qui prononçait le 18 mai 1879 ce discours, à l’occasion de la commémoration de l’abolition de l’esclavage :

« Dieu offre l’Afrique à l’Europe. Prenez-la. Prenez-la, non pour le canon, mais pour la charrue ; non pour le sabre, mais pour le commerce ; non pour la bataille, mais pour l’industrie ; non pour la conquête, mais pour la fraternité. Versez votre trop-plein dans cette Afrique, et, du même coup, résolvez vos questions sociales, changez vos prolétaires en propriétaires. Allez, faites ! Faites des routes, faites des ports, faites des villes ; croissez, cultivez, colonisez, multipliez. »

C’est ce que nos ancêtres ont fait, Monsieur Macron. Comme crime contre l’humanité, il y mieux, non ? Et encore, pour preuve, que dire au sujet de la population autochtone (arabes, berbères, juifs..), qui comptait environ un million et demi à deux millions d’habitants au xiie siècle, et qui en était toujours au même nombre en 1830 ? Les guerres tribales, le manque de nourriture et, surtout les épidémies ont fait qu’en six siècles, la population n’avait pas progressé. En 1962, elle était recensée à neuf millions. Drôle de génocide, Monsieur Macron ! Comment alors, en 132 ans seulement de présence française, en est-on arrivé à ce résultat ? Sinon par nos hôpitaux dans les villes et les médecins de colonisation dans les villages, fonctionnaires payés pour soigner gratuitement dans les dispensaires. Et pour ajouter une dose de « mauvais esprit », je vous dirai qu’il ne reste aujourd’hui qu’environ deux millions d’Indiens en Amérique du Nord alors qu’ils étaient plusieurs dizaines de millions – des historiens avancent le chiffre de cinquante et plus – avant d’être exterminés puis, pour les survivants, parqués dans des réserves. Alors ?

Il est encore un fait qui nous sépare : aux États-Unis, on ne perd aucune occasion de magnifier cette colonisation à travers des films à grand spectacle, romans et autres et d’en faire une sorte d’épopée nationale ; en France, on préfère l’ignorer, la taire, parfois en rougir, souvent se repentir, comme vous venez de le faire en allant pécher des voix en Algérie.

Oui, Monsieur Macron, à notre départ, nous avons laissé un pays en parfait état de marche, le plus en avance de toute l’Afrique, fruit du travail commun de tous ses habitants : autochtones, européens (pieds-noirs), fonctionnaires venus de métropole ; pays livré « clefs en mains » au seul fln, parti unique, dont les chefs successifs l’ont mis sous coupe réglée, à leur seul profit.

Où est le crime contre l’humanité ?

Louis Baylé

8 Réponses to “Lorsqu’un pied noir explique à Macron la colonisation de l’Algérie”

  1. Hervé J. VOLTO juillet 19, 2017 à 10:12 #

    Plus que l’exibition permanante des gembes maigrelettes de notre bonne Première Dame, si gentille, c’est le manque de culture générale de son singulier mari et les grossses c… hoses qu’il dit à la télé sur les Pieds Noirs et sur les Ultra-Marins qui scandalise.

    On ne vous lachera pas sur ce point, Monsieur le Président !

    Relisez votre histoire : si construire des routes, des ponts, des écoles, des hopitaux et, installer l’esu potable au robinet est un crime de guerre, oui, nous sommes de grands criminel !

    Madme, reprenez-le, s’il vous plait…

  2. Hervé J. VOLTO juillet 19, 2017 à 10:25 #

    Faisons-nous l’avocat du diable : et si Monsieur le Président Macron était un homme de bonne fois n’ayant eu que le tort de lire un texte préparé par de très mauvais conseillers ?

    Ce serait alors notre devoir de rappeller à notre Régent Présidentiel que l’Algérie fut, et le domaine Outre-Mer Français est encore, la tete de pointe du rôle planétaire de la France.

    C’est un atout économique, un atout stratégique, un atout en matière de défense militaire, l’atout de la puissance planétaire de la France dont il a reçut la charge.

    Les Pieds Noirs attendent un geste de votre part, Monsieur le Président. Une petite déclaration à la télévision. Ceux qui vous méprisent aujourd’hui vous louerons demain.

    Pour les lecteurs de ce blog, et… pourquoi pas, pour les conseillers présidentiels, voici ce qu pourrait faire le Roi à venir en matière d’affaires regadant l’Outre-Mer :

    LE ROI ET L’OUTRE-MER

    Pour le rayonnement de la France dans le monde, il faut :

    1. Arrimer l’Outre-Mer à la Métropole.
    2. Assurer l’avenir de l’Outre-Mer Français.
    3. Rétablir les Rapatriès dans leurs droits légitimes.

    1. Arrimer l’Outre-Mer à la Métropole.

    Moderniser le cadre administratif et institutionnel, protéger notre Souveraineté dans l’Outre-Mer Français, valoriser les spécificités de l’Outre-Mer Français.

    2. Assurer l’avenir de l’Outre-Mer Français.

    Développer l’évangélisation, l’économie et l’agriculture, désanclaver les provinces Française d’Outre-Mer, assurer l’égalité des devoirs et des droits entre Français de Métropole et Français d’Outre-Mer.

    3. Rétablir les Rapatriés dans leurs droits légitimes.

    Assurer la juste et définitive indemnisation des rapatriés, défendre les doits moraux des rapatriés. Et leur mémoire…

    • gilbert thizy mai 24, 2019 à 7:54 #

      tres bien ,,, tout est dit

      bravo

      cordialement

  3. Hervé J. VOLTO juillet 19, 2017 à 10:52 #

    Les Pieds-Noirs vous attendent le 19 Mars 2018, Monsieur le Président. Ce sera l’occasion pour le geste que votre serviteur vous demande humblement.

    Un seul petit discourt télévisé…

  4. Margaux Gallique février 7, 2018 à 10:44 #

    Que c’est beau… Tant d’hypocrisie en un article. Il suffit de regarder le nombre de scandal et de crime que les Africains ont subit durant cette douce période de progrès et d’instruction qui leur a été généreusement offert par les Français. Les viols ou les pillages, c’est vrai, c’est laisser un continent intact de tuer des gens pour le plaisir, de les exiber comme des animaux durant les expositions coloniales. L’histoire est quelque chose de complexe certe, mais les faits sont les fait et je veux bien que les pieds noirs ont souffert lors de leur départ de l’Algérie, mais il faut pas non plus exagérer. La colonisation a été, peut être, bénéfique pour la France, elle a apportée, peut être, quelques éléments technologiques à quelques pays.. Mais le bilan final est que l’on a laissé un pays qui fonctionnait très bien avant notre arrivé dans une pauvreté totale.

    • conseilesperanceduroi février 8, 2018 à 8:38 #

      « Mais le bilan final est que l’on a laissé un pays qui fonctionnait très bien avant notre arrivé dans une pauvreté totale« , dites-vous…Hélas, il faudrait vous plonger dans de bons ouvrages d’histoire.
      Avant 1830, date de l’arrivée de la France, ce pays qui n’était pas l’Algérie (qui n’existait pas) mais seulement une régence ottomane ne survivait économiquement que grâce à la dure férule de quelques potentats locaux davantage occupés à organiser la course barbaresque en mer Méditerranée (et donc à piller les navires et les côtes étrangères) qu’à promouvoir le bien être de leurs populations.

      Celles-ci n’était constituées, dans sa partie nord, la plus fertile, que d’un ramassis de pauvres fellahs, paresseux et analphabètes, tout juste capables de cultiver quelques champs de céréales et d’agrumes ou de servir de soudards aux barbaresques tandis que sa partie sud, désertique, n’abritait que quelques tribus de chameliers, vivant chichement de leurs rapines ou de razzias. C’était La Régence d’Alger !

      Et, depuis 1962, le capital résultant des investissements et des efforts des populations européenne s’y étant implantées, a fondu comme neige au soleil dans les mains de nouveaux potentats issus de l’indépendance, qui ont cru que les richesses en hydrocarbures découvertes et mises en exploitation par la France les mettraient à l’abris de toute difficulté financière et , en tout cas, dureraient….aussi longtemps qu’eux ! Hélas, ce n’est pas le cas.

      La misère dont vous parlez, c’est ça.

      • gilbert thizy mai 24, 2019 à 7:55 #

        tres bien

        cordialement

Trackbacks/Pingbacks

  1. Billets d’humeur du Sieur La BOUTIERE . Le chemin de Croix du Président Macron.. | conseil dans l'espérance du roi - mai 24, 2019

    […] l’humanité !!! Lorsqu’un pied noir explique à Macron la colonisation de l’Algérie https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2017/02/25/lorsquun-pied-noir-explique-a-macron-la-c… II eme  Station. 23 avril – 7 mai 2017. Emmanuel Macron croit  qu’il a été élu […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :