Communiqué du Conseiller aux Armées du CER.

13 Mar

Perplexités…
Le 28/02, le GEAOM Jeanne d’Arc, composé du BPC Mistral et de la FLF Courbet ont quitté Toulon pour quatre mois et demi de campagne de formation centrés sur le Pacifique et l’Asie d’où il reviendra à la mi-juillet.

Les deux navires du GEAOM Jeanne d’Arc

Des nouveautés intéressantes sont à noter : « pour la première fois, des unités de la Royal Navy et de l’US Marine Corps sont à bord du BPC français, en plus des détachements de l’armée de Terre. Une soixantaine de militaires britanniques embarquent ainsi pour toute la durée de la mission avec deux hélicoptères Merlin Mk3 de l’escadron 845 NAS ». Par ailleurs, seront présents, des Marines américains, à hauteur de « près de 125 soldats américains pendant le premier mois puis dans le Pacifique »…

Cependant, on ne peut que déplorer le niveau de la participation en termes d’hélicoptères embarqués. En effet, les appareils en question se limiteront à deux Gazelle de l’aviation légère de l’armée de Terre (ALAT) – débarquées par ailleurs à Djibouti (voir cartographie ci-dessous) – et à un Dauphin de l’Aéronavale – soit un appareil SAR/SP et non pas d’assaut…

Ce qui réduit non seulement les possibilités du GEAOM en termes de déploiement de la mini force amphibie dont il dispose – 150 hommes et comprend différents moyens matériels, issus principalement du 21ème régiment d’infanterie de marine (21ème RIMa). Il y a là 18 véhicules à haute mobilité (VHM), un camion lourd de dépannage, 8 poids lourds du type GBC 180, une remorque citerne RQ1500L et un engin du génie d’aménagement (EGAM). S’y ajoutent deux véhicules de l’avant blindé (VAB), deux camions, deux véhicules légers de reconnaissance et d’appui (VLRA) et deux P4 du 3ème Régiment d’artillerie de marine (3ème RAMa) ainsi que 8 véhicules blindés légers (VBL), dont deux Milan, appartenant au Régiment d’infanterie chars de marine (RICM) – mais aussi la capacité pour les officiers élèves de se rendre compte de l’importance des hélicoptères à bord d’un bâtiment qui, malgré son nom, n’est autre qu’un PH, ce qui a amplement été prouvé dans le cadre de la malheureuse campagne contre le régime libyen du feu Col. Kadhafi.

Il faudra compter sur les deux seuls Mk3 britanniques – par ailleurs différents des matériels en dotation dans les armées françaises – pour faire découvrir aux mimi et assimilés les joies de l’usage de l’hélicoptère… Mais est-ce là une bonne idée ? J’en doute, mais l’heure est à ce genre de choses… Gageons que le GEAOM n’est pas non plus doté d’un Aumônier (catholique) à temps plein… En ce début de Carême, n’oublions pas l’avenir de notre Marine et prions pour ceux qui le représente.

Vivement le Roi !

Le 01/03/2017
CC(r) François Romain, CJA, Conseiller aux Armées du Conseil dans l’Espérance du Roi

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :