Communiqué du Conseiller aux Armées du CER.

24 Mar

Nous le disions, maintenant c’est fait… mais jusqu’à quand ???

Voila. C’est fait. Le 22/03, en catimini et à quelques 30 jours des élections présidentielles le Ministre de la Défense ripoublicain à mi-service a signé, comme ultime acte ou peu s’en faut d’un gouvernement désormais privé de toute légitimité le dossier de lancement et de réalisation (DLR) du programme des nouvelles frégates de taille intermédiaire (FTI) de la Marine nationale…

Cinq unités prévues pour un coût évalué à 3.8 milliards d’euros… Faites vous-mêmes le calcul : le même coût à quelques 10 M€ près par unité que les PPA italiens dont Fincantieri a récemment mis sur calle le premier exemplaire. Oui mais voila, les PPA ne sont pas français, ils ne répondent pas aux pré-requis tricolores (trop gourmands en personnels) et… ne font pas manger les bureaux d’études de DCNS pas plus que l’export de cet industriel. Hors cette jolie prose manque l’objectif principal, qui serait de disposer de plus d’unités à un moindre coût dans le cadre d’une coopération européenne déjà amplement rodée, sachant que les industriels italiens savent très bien réaliser des variantes sur la base de leur projet initial….

L’entêtement socialiste et ripoublicain concernant ce programme risque, comme toujours, de conduire à la réalisation d’un produit impossible à exporter – le marché disposant de versions exports du PPA italien quatre à cinq ans avant celles de la FTI – et dont la ligne pourrait même s’arrêter avant d’atteindre les cinq unités promises à la Royale (notamment dans le cas où… le nouveau Résident devait décider de changer son fusil d’épaule en matière de format de notre Marine…).

Dans l’attente de voir ou non se profiler ces nouveaux bâtiments à l’horizon … 2023 pour la tête de série, gageons que ces « vues d’artiste » de ladite FTI pourront toujours réjouir les plus naïfs d’entre nous.

Seul le retour de S.M.T.C Louis XX permettra de bâtir une Marine à la taille des devoirs et des droits de la France dans le cadre d’une politique qui, faite sur le long terme, pourra contribuer à rendre à notre pays sa place sur la scène internationale et aux autres Etats le respect pour un pays debout et rassemblé.

Le 24/03/17
CC(r) François Romain, CJA, Conseiller aux Armées du Conseil dans l’Espérance du Roi

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :