Bernard Cazeneuve est devenu une honte pour la France.

21 Avr

Bernard Cazeneuve et les ministres de l’intérieur et de la justice le 21 avril 2017

À la suite de l’attentat perpétré à Paris, sur les Champs Elysées, hier jeudi 20 avril dans la soirée, et qui a entrainé la mort par arme à feu d’un policier et de graves blessures chez deux autres de ses collègues le Premier ministre, Bernard Cazeneuve, a tenu ce matin des propos scandaleux à l’encontre de la candidate du Front national, Marine Le Pen, et de celui des Républicains, François Fillon.

« Alors que l’heure est à la dignité et à la responsabilités, certains candidats à l’élection présidentielle ont fait ce matin le choix de l’outrance et de la division« , a fustigé en préambule le chef du gouvernement, à peine quelques heures après les allocutions des candidats LR et FN.

Poursuivant ainsi :

 » Mesdames et messieurs, ces propos plus que tout autre révèlent son véritable objectif : la candidate du Front national cherche, comme après chaque drame, à profiter et à instrumentaliser pour diviser, elle cherche à exploiter sans vergogne la peur et l’émotion à des fins exclusivement politiciennes. Rien, aucun élément d’enquête, aucun renseignement ne permet de faire quelque lien que ce soit entre l’immigration, l’asile et ce qui s’est passé hier soir à Paris. Pour l’ensemble de nos concitoyens, pour notre pays entier, cette attaque est un drame. Madame Le Pen cherche à en faire une opportunité, une occasion médiocrement électorale au mépris de la vérité. « 

Voilà pour Marine Le Pen.

Bernard Cazeneuve s’attaqua ensuite à François Fillon. Selon le Premier ministre, le programme présidentiel du candidat LR est décrédibilisé par son action en tant que chef du gouvernement entre 2007 et 2012. Il détaille :

 » Quant à François Fillon, il appelle à la révision des accords de Schengen. Cette révision a été engagée au cours de ce quinquennat, alors que constamment évoquée entre 2007 et 2012, elle n’avait fait l’objet d’aucune initiative, ni avait abouti à aucun résultat. C’est sous l’impulsion de ce gouvernement que la France a obtenu la modification de l’article 7-2 du Code frontière Schengen qui a permis d’instaurer un contrôle aux frontières extérieures de l’Union européenne pour les ressortissants de l’Union. C’est grâce à cette réforme également que l’agence Frontex s’est vue dotée de moyens nouveaux et qu’elle agit désormais pour l’efficacité de ce contrôle. « 

(En ce qui concerne la tragédie de Schengen et le fiasco de Frontex, lire 

https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/10/07/bulletin-climatique-quotidien-7-octobre-2016-de-la-republique-francaise/ et aussi 

https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2016/05/17/bulletin-climatique-quotidien-17-mai-2016-de-la-republique-francaise/).

Et voilà donc pour François Fillon. Bernard Cazeneuve, qui soutient le candidat socialiste Benoît Hamon, conclut par un appel « solennel » aux électeurs avant le premier tour, ciblant particulièrement le Front national :

 » Je m’adresse aujourd’hui aux Français avec gravité et le seul souci de la vérité en n’étant guidé que par le souci de la nécessaire unité du pays face à une menace qui implique qu’on soit collectivement à la hauteur. Nous sommes à deux jours d’une échéance démocratique fondamentale pour notre pays. Et je veux appeler ce jour solennellement une fois de plus à la responsabilité.

J’appelle au refus des postures, de la facilité, de l’exclusion et de la haine. J’appelle à porter haut les valeurs de la République, à l’aimer, à la protéger, à s’en montrer collectivement digne. J’appelle à respecter à chaque instant une exigence de vérité. Notre avenir ne peut pas être à l’image de celui que nous propose les attiseurs de haine du Front national.

Notre meilleure réponse, c’est de faire bloc, de rester unis, d’être toujours soudés par delà les opinions, les convictions et les choix politiques que nous pouvons faire en conscience.  » A-t-il osé conclure.

Est-il légitime d’être «  toujours soudés par delà les opinions  » face à tant d’échecs en cinq ans et quand la France a eu à déplorer 239 victimes par le seul fait du terrorisme islamique ? S’il n’y avait pas eu l’appel du 18 juin 1940 et la volonté du général De Gaulle de mettre un terme à la honte installée par les modèles historiques de Bernard Cazeneuve, la France serait définitivement sortie de l’histoire au cours de la dernière guerre mondiale.

Le 21 avril 2017.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA, Conseiller aux affaires intérieures, à l’ordre public et à l’organisation du territoire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :