Immigration. Sans doute ne le saviez-vous pas…

23 Avr

Le nombre de migrants illégaux qui perdent la vie par noyade (car ni leurs passeurs ni les négriers qui organisent et bénéficient de la traite ne se donnent la peine de leur apprendre à nager ! -1-), au cours de leur traversée de la Méditerranée ou de la mer Egée, ne cesse de croître au fur et à mesure qu’augmente le nombre des tentatives de passage vers l’Europe. Ce sont bien sûr les  » risque du métier  » ou plutôt ceux qui sont inéluctablement liés à la pratique des migrations. Ils ne les ignorent pas et seul le lobby immigrationniste s’en émeut…avec, il est vrai, des larmes de crocodile.

Mais vous ne savez peut-être pas, car les pouvoirs publics se gardent bien de le révéler, que le nombre de migrants non moins illégaux qui envahissent le Pas-de-Calais et qui au cours de cette nouvelle  » Grande Invasion barbare  » perdent aussi la vie ou sont gravement blessés en étant fauchés par des automobiles et surtout des poids lourds sur les routes et autoroutes du département est en constante augmentation (2). À la fois du fait de l’augmentation croissante de leur nombre (dissimulé par les autorités) sur les routes et de leur obstination à vouloir s’introduire dans les camions qui circulent pour parvenir au Royaume-Uni. Mais aussi pour une autre raison,  peu avouable mais facilement compréhensible : cette situation rend insupportable le travail des transporteurs et leur interdit de ralentir en cas de présence de migrants sur les chaussées. Et moins encore de s’arrêter en cas de choc car :

1/ toute déclaration d’un accident corporel avec ces migrants occasionne d’innombrables difficultés judiciaires, administratives et même professionnelles,

2/ tout arrêt sur la voie publique entraine immanquablement des risques d’agression et, à tout coup, une prise d’assaut de leur véhicule par des hordes de migrants, à l’affut dans les fourrés.

ALORS, ILS PASSENT ! De gré ou de force. Et tant pis, pensent-ils, pour les vies de ceux qui se mettent ainsi volontairement en danger.

Mais, comme pour les conséquences de la traité négrière, qui sont les véritables coupables et qui a du sang sur les mains ?

Poser la question ne serait-il pas y répondre ?

Et n’oubliez pas que nous votons aujourd’hui pour élire le prochain président de la République…

 

(1) Lire « Aux nageurs sans frontières » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2015/09/19/aux-nageurs-sans-frontiere/

(2) Sources: hôpitaux de la région des Hauts-de-France et témoignages de chauffeurs de poids lourds

 

Le 23 avril 2017.
Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :