Ils auront bonne mine d’ici à seulement quelques mois…

6 Mai

Ils n’ont aujourd’hui qu’une seule idée pour sauver la France : «  Faire barrage à Marine Le Pen « .

Comme ils n’eurent qu’une seule idée en 2002, après le cataclysme du 21 avril : le  » Front républicain  » pour porter Jacques Chirac à la présidence de la République. On en a vu les résultats.

Et comme ils n’eurent qu’une seule idée en 2012 pour nous infliger François Hollande et son catastrophique quinquennat dont nous aurons bien du mal à nous relever : (Leur) «  véritable adversaire, il n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti, il ne présentera jamais sa candidature, il ne sera jamais élu et pourtant il gouverne. Cet adversaire, c’est le monde de la finance. « 

Nous avons chaque fois pu apprécier la pertinence de ces propos et de ces actions…qui trouvent aujourd’hui leur point d’orgue dans le culte de la finance et des marchés mais aussi du métissage et de la mixité ethno-culturelle portés par le programme d’Emmanuel Macron !

Alors, toutes ces bonnes consciences républicaines et démocratiques s’offrent aujourd’hui une double page du Monde (http://abonnes.lemonde.fr) pour crier leurs convictions, avec cinq tribunes dont voici les titres et leur présentation :

Faire front au nom de la République

Un collectif de 100 chercheurs, intellectuels et artistes rappelle que, au-delà des divisions, un socle commun existe face au Front national : l’attachement aux libertés publiques, que menacerait le parti d’extrême droite s’il l’emportait.
 

Quand la liberté est en danger, on ne finasse pas

Jugeant que l’extrême droite fait régner la terreur, plusieurs écrivains lancent un appel à ne pas s’abstenir dimanche ni même à voter blanc, une démarche qualifiée d’hypocrite.
 

Stéphane Lissner  » Seules les défaites du FN seront belles « 

Le directeur de l’Opéra national de Paris met en garde contre la menace que le Front national représente pour la création. Il lance un appel à tous ceux qui, persuadés que l’issue du second tour est déjà scellée, sont tentés par l’abstention.
 

Christian Delorme  » Un silence historique des évêques de France « 

Le prêtre du diocèse de Lyon déplore notamment que les digues anti-FN soient tombées chez de nombreux pratiquants catholiques.
 

« Nous refusons les discours de la peur et du déclin »

Dans une tribune au « Monde », un collectif d’acteurs ou écrivains, historiens ou chanteurs, de personnalités issues de la société civile, parmi lesquels Jane Birkin, Boris Cyrulnik, Erik Orsenna et Annette Wieviorka, appelle les Français à voter dimanche pour le candidat d’En marche !.

______________________

Ils auront bonne mine tous ces naïfs, dans quelques semaines ou, au plus, quelques mois lorsqu’ils découvriront…qu’ils sont cocus !

Une fois encore.

Mais la France, elle ?

Elle en aura pris pour cinq ans de déclin supplémentaire. Cinq ans de trop qui la précipiteront dans l’abîme. Oui, ils auront bonne mine…

Pas nous.

Le 6 mai 2018.

Publicités

Une Réponse to “Ils auront bonne mine d’ici à seulement quelques mois…”

  1. hathoriti mai 6, 2017 à 4:41 #

    En effet, nous, nous pourrons nous regarder dans une glace en nous disant que nous avons fait ce que nous pouvions pour sauver la France ! Mais cela, seul, le Roi le pourra ! En attendant, Marine aurait pu amorcer la délivrance et commencer à soulever la chape de plomb qui pèse sur les français et que va accentuer l’individu froid comme un serpent, arrogant et orgueilleux qui va nous être imposé comme président de la raie publique ! Quelle déchéance ! Quelle horreur !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :