Il y sans aucun doute  » anguille sous roche  » !

9 Mai

Christian Estrosi est un trop vieux roublard pour que nous l’ayons cru un seul instant quand, à la surprise générale, le président LR de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (qu’il avait brigué avec tant de force au point de vendre son âme aux socialistes) a annoncé lundi 8 mai qu’il allait démissionner de ses fonctions à la région pour retrouver la mairie de Nice. Il avait passé la main à la tête de la ville à son adjoint Philippe Pradal en 2016, en raison des lois d’interdiction du cumul des mandats. Philippe Pradal a lui-même annoncé qu’il démissionnait de ses fonctions pour laisser la place à l’ancien maire à l’occasion d’un prochain conseil municipal programmé la semaine prochaine.

«Ma seule ambition c’est de servir ma ville et ma région, pas d’entrer au gouvernement», a précisé avec un culot qu’on lui connaît bien Christian Estrosi pour mettre un terme aux rumeurs qui l’annoncent comme l’une des personnalités qui pourrait rejoindre Emmanuel Macron. Ce même lundi, des proches ont expliqué à l’AFP qu’il avait refusé un poste de ministre proposé par le nouveau président, mais l’intéressé, contacté lundi soir, nie en bloc. Qui ment ? L’un et l’autre peut-être…

«J’ai mené le combat contre Marion Maréchal Le Pen en 2015 et j’ai sauvé la région, explique-t-il avec le même culot (quand on sait qu’il n’a gagné son combat que grâce au désistement en sa faveur de tous les candidats de gauche). J’ai apporté ma contribution, cette année, en me battant contre Marine Le Pen. Cela ne plait pas à tout le monde mais je suis ainsi fait et j’entends conserver ma liberté d’action et mon indépendance.» Christian Estrosi explique d’ailleurs qu’il se sentira «plus libre de poursuivre [son] travail en faveur de la recomposition politique dans les mois et années qui viennent à la tête de la ville de Nice qu’à celle de la région». Tout est dit dans cette phrase sans nuance des véritables ambitions du personnage. Aussi,  » Attendez-vous à savoir  » (pour reprendre la fameuse expression chère à l’irremplaçable Geneviève Tabouis) que Christian Estrosi va nous sortir un nouveau lapin de son chapeau !

Dans un discours à ses soutiens, prononcé devant sa permanence niçoise, Christian Estrosi a inscrit sa décision dans le contexte de l’élection présidentielle. «Emmanuel Macron est le nouveau président de la République française. Sa victoire nette et indiscutable est celle de toutes les forces démocratiques», a d’abord expliqué le président de la région Paca, qui avait activement fait campagne pour le leader d’En marche! dans l’entre-deux tours, face au FN.

«Dans la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, Emmanuel Macron a obtenu 55,5%. Tous les pronostics indiquaient que nous serions la seule région où Marine Le Pen serait en tête, elle a été battue», s’est-il réjoui en égrenant les résultats de la présidente du FN dans certains bastions où elle a été battue par le leader d’En marche! «A Nice, Emmanuel Macron fait 60%, soit 5 point de moins que son score national là où, en 2002, Jacques Chirac faisait 10 points de moins qu’au plan national», a-t-il expliqué en regrettant «l’ambiguïté de la position exprimée par certains élus».

Comté de Nice

Que nul n’en doute, Christian Estrosi saura monnayer son emprise sur le comté de Nice. Bien mieux que s’il était resté à la tête de la région où les crocs-en-jambe du Front national comme de l’UMPS ne pouvaient qu’entraver ses ambitions.

Ce pannier de crabes sent la vase.

Le 9 mai 2017.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :