Les faits sont têtus.

9 Mai

À peine éteints les feux de la fête et oubliés les quarante siècles qui le contemplaient, dimanche soir, du haut de la pyramide du Louvre (!), le premier défi majeur du quinquennat d’Emmanuel Macron est là : les métastases de l’immigration sauvage et illégale au coeur de Paris !

Mais un défi dont aucune solution ne s’inscrit véritablement dans son programme électoral. Un défi dont personne, dans l’entourage du nouveau président de la République, n’a pris la mesure trop accaparés qu’ils sont par leurs obsessions économiques et aveuglés par leur vénération de la mixité ethno-culturelle.

Et pourtant, un défi capital. LE DEFI DU VINGT-ET-UNIEME SIECLE pour l’Europe en général et la France en particulier.

Que se passe-t-il donc aujourd’hui à Paris ? La énième évacuation, par les forces de l’ordre, de campements d’un millier de migrants installés depuis plusieurs semaines porte de La Chapelle, a débuté mardi 9 mai peu après 6 heures.

L’opération concerne essentiellement des Africains sub-sahariens (les plus nombreux) mais aussi des Afghans, qui s’entassaient en contrebas du périphérique ou sur les boulevards des Maréchaux du 18e arrondissement. Ils campaient depuis des semaines….devant le centre humanitaire de la Ville de Paris, tant réclamé puis tant vanté par la maire de la ville, Anne Hidalgo ! Mais hélas (et comme nous l’avions prévu) saturé depuis longtemps sans espoir de voir la situation s’améliorer. La raison en est simple : non seulement ce centre d’accueil a été sous-dimensionné mais, surtout, les arrivées des hordes migrantes en provenance d’Italie (à partir de la Libye) s’accélèrent ainsi que nous l’avions aussi annoncé. Sur ce dernier point, doivent en être remerciés :

1/ les esclavagistes qui organisent cette nouvelle traite négrière à leur seul profit et qui sont pour la plupart d’importants soutiens financiers d’Emmanuel Macron,

2/ les autorités européennes et, en particulier, italiennes qui sont leurs complices,

3/ les passeurs français du sud-est de notre pays (vallée de la Roya en particulier) qui permettent aux migrants de franchir la frontière franco-italienne et les accompagnent jusque dans les trains qui relient la Côte d’Azur à Paris,

4/ la SNCF de Guillaume Pepy qui ferme les yeux sur ce trafic d’êtres humains,

5/ et, bien sûr, l’Etat français qui ne bloque pas efficacement ses frontières et dont les juges innocentent les membres de la Cinquième colonne …(Vous trouverez les preuves de tout ce qui précède dans les pages de notre blogue et, en particulier, dans celles de feus nos Bulletins climatiques de la République française).

« Cette opération mobilise 350 fonctionnaires de police ainsi qu’une centaine de personnels de l’Etat et de ses partenaires », affirment la préfecture de police et la préfecture d’Ile-de-France dans un communiqué commun publié ce matin. Parmi eux, des personnels de la ville de Paris, d’Emmaüs Solidarités, de France Terre d’Asile ou encore de l’Office français d’immigration et d’intégration (OFII). Bref, que du beau monde…immigrationniste.

« Ces campements illicites, présentent des risques importants pour la sécurité et la santé de leurs occupants comme des riverains », assure le communiqué avec humour.

Le campement avait déjà été évacué le 9 mars, alors qu’il comptait 200 personnes environ. Les migrants avaient alors été provisoirement installés dans la bulle servant de sas d’accès au centre d’accueil d’Anne Hidalgo, mais dans un climat de tensions communautaires prévisibles. Plusieurs bagarres au couteau avaient éclaté, faisant évidemment des blessés soignés dans nos hôpitaux.

« Chacune des personnes concernées se verra proposer une solution d’hébergement provisoire en Ile-de-France et pourra bénéficier d’un diagnostic social et sanitaire, assurent les préfectures. Une fois mis à l’abri, les intéressés, qui relèvent dans leur immense majorité de la demande d’asile, pourront par ailleurs bénéficier d’une proposition d’orientation vers un dispositif d’accueil adapté à leur situation, sur l’ensemble du territoire national. »

Qui peut croire un instant qu’un tel raisonnement et de telles dispositions permettront de résoudre définitivement le problème vital que posent à notre pays ces nouvelles  » Grandes Invasions barbares  » ? 
Qui peut croire encore qu’Emmanuel Macron et ses équipes de dents longues, d’éclopés de la République ou de vieux chevaux de retour de l’UMPS lui donneront une réponse ?
 

Le 9 mai 2017.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA, Conseiller aux affaires intérieures, à l’ordre public et à l’organisation du territoire.

Publicités

Une Réponse to “Les faits sont têtus.”

  1. Hervé J. VOLTO mai 9, 2017 à 2:07 #

    La charte de Fontavrault, fondé par Alain TEXIER, CJA, conseiller aux affaires juridiques au CER, se propose de rassembler des Royalistes de toutes tendance patr le mot d’ordre FIDELITE/UNITE ROYALE : FIDELITE au Prince que l’on a chosi de servir (Orléans, Bourbons d’Espagne ou de parme, Survivance de Louis XVII, Grand Monarque encore inconnu à tous mais promis et annpncé par les prophéties) et UNITE autour du principe Royal qui est que LE ROI EST LA SEULE AUTORITE LEGITIME EMMANANT DE DIEU.

    C’est sur ce principe que repose le Royalisme Légitimiste,a mais les Royalismes Survivantistes, Parmistes, et Providentialistes. L’Union Royalite pour la Restauration Monarchique a été fondé par les princes Jean d’Orléans, Duc Vendàme, et Louis de Bourbon, Duc d’Anjou ENSEMBLE.

    Le CRIL 17, qui fait partie de la Flotte Providentialiste de la Charte, ne propose pas directement la restauration de la Royauté , mais l’instauration d’une REGENCE, ce qui laisse  entiere la possibilité de restaurer le Roi cher aux providentialistes lorsque Dieu  estimera  que les prières et la conversion paralléle de ses enfants  le permettent.

       Il propose  que cette régence  soit  confiée  à Louis de Bourbon, Duc d’Anjou, incontestable ainé  visible  des Bourbons. Cette régence n’est naturellement , comme toute régence, que temporaire . a) Si in fine la Providence nous fait  savoir , par les moyens  dont  elle nous a accoutumé dans l’histoire de France, que Louis doit être  couronné Roi, la régence cessera et la Restauration commencera. b) Si la Providence  révèle un aîné salique en la présence  de la descendance de Louis XVII, Louis de Bourbon, dans la soumission à la volonté  divine  qu’il affirme  journellement dans le Notre Père, pourra s’effacer sans déshonneur.

      S’agissant de la vocation de ce mouvement « régentialiste  » : opérer une synthèse aussi heureuse que possible entre providentialisme, survivantisme, légitimisme, orléanisme…Elle parait devoir s’inspirer de la doctrine sociale de l’Eglise. Ce cap étant  fixé, le seul fait de retirer, en plaçant le Régent à la tête de l’Etat, le pouvoir suprême des luttes d’influence des partis et des promesses deshonorantes qu’il convient de faire pour tenter  d’accéder aux palais nationaux et  aux « fromages »  qui vont avec entraînera nécessairement une forte  amélioration . C’est cette première  amélioration qui donnera envie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :