Attentat islamiste de Manchester. Pauvres imbéciles !

24 Mai

Au lendemain de l’attaque terroriste qui a tué 22 personnes à l’issue d’un concert de la chanteuse américaine pour ados, Ariana Grande, certains pointent déjà du doigt une absence de précautions  autour de la salle et un possible échec du renseignement britannique. Nous serons plus sévères encore en relevant la faute civilisationnelle de gouvernements britanniques successifs qui ont accueilli, pendant trop longtemps et au nom du mondialisme mercantile, d’innombrables ressortissants de pays islamiques.

Britannia

La police de Manchester a en effet identifié l’auteur de l’attentat suicide. Il s’agit d’un certain  Salman Abedi, 22 ans. Cet assassin, nourri au lait bienfaisant de la généreuse  » Britannia « , serait né à Manchester de parents Libyens, qui auraient fui le régime de Kadhafi, selon le Daily Telegraph (n’hésitez pas à lire l’article, vous y apprendrez beaucoup de choses). Rappelons-leur qu’à l’époque ne  » fuyaient le régime de Kadhafi  » que les islamistes radicaux ou les riches Libyens ayant trempé dans de louches affaires (le père de Salman était d’ailleurs officier de sécurité auprès du pouvoir).

Pire encore, il est avéré que le Salman en question avait récemment séjourné en Libye, auprès de milieux islamistes radicaux et que sa famille était retourné temporairement au pays, après la chute du dictateur. Pour quelle raison ? Et que faisait en liberté ce  » fiché S  » à la sauce britannique ?

Mais, concernant ce terrible attentat, l’hypothèse du loup solitaire semble peu plausible aux spécialistes de l’antiterrorisme. «Plusieurs éléments indiquent que l’attentat a été préparé minutieusement avec la participation probable de plusieurs individus. La position du kamikaze au moment de la détonation dans le foyer de la salle, pour faire le plus de victimes possible dans un lieu fermé tout en réussissant à déjouer les contrôles, suggère un certain degré de coordination. L’attaquant a aussi attendu la fin du concert pour viser la foule en train de quitter les lieux», relève Kit Nicholl, analyste de sécurité à IHS Markit.

C’est en tout cas une bombe dite «artisanale» qui a tué 22 personnes et en a blessé 59. Elle contenait, selon des témoins, des écrous et des boulons, ce qui serait confirmé par les blessures de certaines victimes. Soit un dispositif destiné à maximiser les dommages.

Les explosifs «maison» font partie de l’arsenal potentiel des terroristes au Royaume-Uni, tout comme les armes blanches ou le véhicule bélier, moyens utilisés lors de l’attaque de Westminster, en mars, en raison de la difficulté à se procurer des armes à feu dans le pays. Mais cette fois, la sophistication du projet, la reconnaissance nécessaire des lieux, la collecte des composants de la bombe, très surveillée, semblent pointer un échec du renseignement.

Par ailleurs, comment un terroriste a-t-il pu accéder avec son matériel funeste si près d’une foule dans un lieu public à très forte concentration ? Des failles apparaissent aussi dans la sécurisation du concert d’Ariana Grande. Alexandra Rayson, une spectatrice de 19 ans, dit n’avoir fait l’objet d’aucune fouille. «Il suffisait de montrer son ticket. J’avais un sac, on ne l’a pas vérifié. Ça m’a semblé bizarre», raconte-t-elle.

Un autre spectateur, Mark Harrison, 44 ans, a dû montrer son sac, mais n’est passé par aucun détecteur de métaux et n’a été ni fouillé ni palpé. Les agents de sécurité étaient surtout à la recherche de bouteilles d’eau. Selon d’autres habitués du lieu, bien qu’étant la plus grande salle couverte d’Europe, avec une capacité de 21.000 places, les contrôles sont souvent aléatoires à l’entrée de la Manchester Arena.

Après l’explosion, dans la panique générale, les gens sont sortis de la salle avec précipitation mais d’autres y entraient tout aussi facilement – des parents venus chercher leurs enfants. Aucun cordon sanitaire ne protégeait le lieu, comme cela se pratique en France. La première ministre Theresa May a assuré que la police allait «étudier la sécurité» sur les sites de spectacle.

Il est bien temps ! Comme il serait temps aussi de renvoyer chez eux tous ces islamistes.

Le 24 mai 2017.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA, Conseiller aux affaires intérieures, à l’ordre public et à l’organisation du territoire.

Publicités

3 Réponses to “Attentat islamiste de Manchester. Pauvres imbéciles !”

  1. Conseil dans l'Espérance du Roi mai 24, 2017 à 9:49 #

    D’ailleurs, en matière d’aveuglement, voici ce que déclarait aujourd’hui même l’éditorialiste de géopolitique de France Inter, l’ineffable Bernard Guetta (passé au long de sa vie du gauchisme le plus violent au mondialisme le plus béat) :

     » Trop lentement mais sûrement, Daesh perd ses places fortes et recule. C’est la débâcle d’un monstre et le seul véritable espoir restant à cette organisation est de détruire les Etats européens en y suscitant, à coups d’attentats, une telle peur et un tel rejet de l’islam qu’ils se retournent contre leurs propres musulmans et plongent ainsi dans le chaos.

    Cyniquement parlant, ce n’est pas mal vu, mais ça ne marche pas.

    Populations et gouvernements savent ne pas confondre musulmans et terroristes et refuser le piège qui leur est tendu. Avec une intelligence collective proprement admirable, l’Europe garde son sang-froid mais, mobilisation policière ou pas, nous n’en avons pas fini avec l’horreur. »

    Est-il besoin de rappeler que si l’on réduit drastiquement le nombre de musulmans dans nos pays on réduira d’autant le risque terroriste inscrit dans le coran ?…

  2. Hervé J. VOLTO mai 24, 2017 à 10:23 #

    LE ROI ET LE RENSEIGNEMENT

    Au cas où des conseilllers du Régnt Républicain ou le Règent lui-même lirait ce blog…

    Comment renforcer le Renseignement?

    1.Développer les moyens de renseignements.
    2. Réunir les conditions politiques du renseignement.
    3. Se donner les capacités d’intervention à l’extérieur.
    4. Organiser la sécurité nationale.

    1. Développer les moyens de renseignement.

    Développer les moyens concrets (trippler le budget de la DGSE et doubler le budget de la DGSI, effort consentit au profit des satélites de reconnaissance, et tous les systèmes d’information et de commendement, ainsi que des moyens d’écoute et d’analyse), crééer un organisme de défense des frontières et de contrôle des populations étrangères (regrouper certaines compétances aujourd’hui Police de l’Air et les Frontières, les RT, ex-RG, la DGSI et les Douannes), redonner aux RT leurs compétances en matière de contrôle politique, placer la lutte anti-terroriste sous le contrôle de la DGSI, renforcer la notion de Secret Défense, rétablir les Lettres de Cachet uniquement à usage Royal et uniquement pour les cas de crime de lèse-majesté, d’atteinte à la sureté de la nation, le terrorisme et de tout problème regardant la sécurité du territoire (le Roi s’engagera à n’utiliser en aucun cas les Lettres de cachet pour des affaires de droit commun).

    2. Réunir les conditions politiques du renseignement.

    Prendre en compte les nouvelles menaces (la présence à l’Est de stocks d’armes, la monté de l’islamisme, la migration planétaire de populations non-Chrétiennes), assurer le soutient financier de la politique du renseignement (passer des paroles aux faits, donner plus de moyens humains, technogiues et… financiers à nos services, revaloriser les Fonds Secrets), préserver l’indépendance du renseignement (Le SGDN doit relever directement du Chef de l’Etat et non plus du I° Ministre), honorer les hommes de l’ombre (Bond! James Bond!).

    3. Se donner les capacité d’intervenir à l’extérieur.

    Adapter nos résaux de renseignement à la nouvelle donne stratégique (Nos Services sont très bons au Levant, au Maghreb, et dans certaines parties de l’Afrique, il faut développer un regard vers l’Amérique Latine et l’Asie du Sud-Est), renforcer le service action de la DGSE (Nous possédons d’exellants Commendement d’Opérations Spéciales (COS), Commendos de Recherche et d’Action en Profondeur (CRAP), Régiment de Parachutistes d’Infanterie de Marine (RPIMA), commendos de de renseignement des Recherches Humaines et autres Dragons, qui valent bien les Delta Force américains: il faut leur donner plus de moyens, plus de budjet! ), créer une force d’action polyvalente (sur le modèle du Commendement des Opérations Spéciales, créer des Commendos d’Opérations Spéciales pouvant agir indiféremment sur terre, sous la mer et dans les airs, sélectionant les meilleurs marsoins, les meilleurs paras et les meilleurs fantômes des Recherches Humaines), créer une unité fantôme pour le travail « bagnato » si la lutte anti-terroriste sur le terrain recquiert une action directe en situation extrême, ce qui n’exclue pas en tenps ordinaire l’emploi des forces spèciales en uniforme de l’Armée Française.

    4. Organiser la sécurité nationale.

    Réunir le Conseil de la Sécurité Interieure et le Secrétariat Général de la Défense Nationale en un conseil unique dit Conseil de la Sécurité Nationale, CSN rattaché directement et exclusivement au Chef de l’Etat, modifier la directive « Télévision sans Frontière » afin d’y inclure une disposition relative à la lutte contre la propagande terroriste, cette exigence technologique s’appliquant tout particulièrement aux communication électroniques, certaines données techniques doivent pouvoir être transmises plus rapidement au services spécialisés.

    PS : merci à Jean Réno d’avoir rendu hommage à nos officiers traitants dans « Godzilla »…
     
    LE ROI ET LA POLITIQUE ETRANGERE

  3. Hervé J. VOLTO mai 24, 2017 à 10:27 #

    Et aussi…

    1. Créer un organisme de contrôle des frontière et de contrôle de populations étrangères (à l’image du service des douannes, à renforcer, regrouper certaines compétances aujourd’hui Police de l’Air et les Frontières, les Renseignements Teritoriaux (ex-Renseignements Généraux), la DGSI et les Douannes volantes, avec mission de rendre les fontières étanches à l’immigration clandestine et de controler les étrangers présents sur le territoire national),

    2. Réhabiliter la protection des populations civiles (lui donner les moyens de lutter contre les catastrophes naturelles, les risques industriels majeurs, chimiques, nucléaires, bactériologiques, les accidents divers -aériens, férovières, routiers et autoroutiers- les actions hostiles de terrorisme et d’espionage ),

    3. Supprimer constitutionnellement toute imposition directe aux membres des forces armées, de gendarmerie -et donc à nos officiers traitants de Renseignements, nos 007 ou nos OSS117 à nous !- et aux forces de protection civile qui paient déjà l’Impô du Sang….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :