Certains ont choisi Emmanuel Macron ? Ils ont donc voté pour la légalisation progressive de l’usage du cannabis.

25 Mai

Mais ils ne pourront pas dire qu’ils ne le savaient pas car c’était annoncé dans les pages du blogue du CER ! (Lire, après bien d’autres articles, « La « cannabisation » de la campagne présidentielle » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2017/04/06/bulletin-climatique-quotidien-6-avril-2017-de-la-republique-francaise/).

Eh bien sachez que le ministre de l’intérieur, Gérard Collomb, veut mettre en œuvre une promesse électorale du candidat Macron d’ici « trois ou quatre mois »: des contraventions pour réprimer l’usage de drogue !

Dans son programme pour la présidentielle et comme nous l’avions relevé à l’époque, Emmanuel Macron prévoyait d’instaurer une simple contravention pour l’usage et la détention de cannabis, au lieu d’une éventuelle peine de prison et un passage devant un tribunal. « Nous lançons sans attendre les mesures de réflexion et de concertation sur le sujet pour une mise en œuvre d’ici à la fin de l’année », a précisé l’entourage du ministre de l’intérieur.

Pourtant, dans la soirée, un syndicat de policiers, l’UNSA, s’est félicité de cette annonce… « Le ministre, en [faisant sienne] cette revendication syndicale de longue date, répond à une demande forte de simplification et d’allégement du travail, sans sacrifier à l’efficacité », a estimé Philippe Capon, secrétaire général de l’UNSA-Police, dans un communiqué. Retenez que l’argument principal des policiers est…L’ALLÈGEMENT DU TRAVAIL ! Quand le véritable problème est l’impact désastreux (et prouvé) du cannabis sur les principales fonctions cérébrales des plus jeunes.

Favorable à « une simplification des procédures pénales », le syndicat estime que « les procédures habituelles concernant les usagers se révélaient jusqu’à présent trop lourdes, au vu des sanctions pénales, et trop chronophages pour les services de police » et n’avaient de plus « jamais démontré la moindre efficacité en matière de lutte contre les trafics ». Ce qui signifie, en clair, que le laxisme de le justice en la matière rend caduc le travail de la police. Ça ne vous rappelle rien ? Nous, si. En matière de terrorisme islamique.

Le débat politique autour de la dépénalisation ou de la légalisation du cannabis est récurrent, les associations d’usagers (car charité bien ordonnée commence par soi-même) manifestant régulièrement pour demander une modification de la loi de 1970 pénalisant l’usage d’une peine d’un an de prison maximum et 3 750 euros d’amende. Dans la pratique, si l’emprisonnement pour usage est exceptionnel, les amendes perdurent.

Le ministre a pourtant souligné qu’« on voit de plus en plus qu’il y a une articulation très forte entre trafic de stupéfiants, trafics divers d’ailleurs et terrorisme ». Dans son discours lors de la passation des pouvoirs place Beauvau le 17 mai, il avait déclaré faire de la lutte contre « l’insécurité » et « l’incivilité » sa priorité, avec la lutte contre le terrorisme.

En 2014, 17 millions de personnes disaient avoir déjà pris du cannabis dans leur vie et 700 000 en consommeraient quotidiennement, selon l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies.

Ceux qui ont voté pour Emmanuel Macron savent désormais quelle est leur part de responsabilité dans la légalisation en cours de l’usage des stupéfiants dans notre pays. Car, ne vous faites aucune illusion, ceci est le début de cela et le QI de nos enfants, s’ils ne résistent pas à la manoeuvre en cours, va s’effondrer (Lire « Et ils veulent dépénaliser l’usage du cannabis » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2012/09/19/et-ils-veulent-depenaliser-lusage-du-cannabis/) et « Le QI de nos enfants fout le camp » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2017/01/05/bulletin-climatique-quotidien-5-janvier-2017-de-la-republique-francaise/). La France retournera à la préhistoire. Bravo et merci à tous ceux-là.

Le 25 mai 2017.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

 

Publicités

3 Réponses to “Certains ont choisi Emmanuel Macron ? Ils ont donc voté pour la légalisation progressive de l’usage du cannabis.”

  1. Hervé J. VOLTO mai 26, 2017 à 10:40 #

    Lorsque le Général Puga, Grand Chancellier de la Légion d’Honneur, remet le collier de Grand Maître du même Ordre au Président Macron, on comprend que c’est l’Armée Française, qui n’a jamais démérité -ni sous la Royauté, ni sous l’Empire, ni sous la République !- qui assure la continuité de l’Etat entre deux élection de Régents Républicains.

    Qui est Emmanuel Macron ?

    Nos observateurs le disent sincèrement Royaliste. Il possèderait l’oreille du Prince Jean d’Orléans et semble un habitué des cercles de Stephane Bern qui prétend compter le néo-Président parmi ses amis. Même l’entourage du Prince Louis-Alphonse de Bourbon ne jure que par lui !

    Français de souche -c’est déjà çà- fils d’un couple de Médecins de province discret, c’est un Peter pan cultivé habitué de théatre et d’art contemporain. Son épouse-mère poule est une femme aimable, brillante, intelligente, une enseignante de haut niveau, qui le conseille en tout, lui rédige ses discourts avant de les relire et lui saute dessus au moindre risque d’imper, comme elle le ferait -le faisait ?- avec un grand fils un peu distrait.

    Une vraie Française d’ajourd’hui. La beauté de sa fille Tiphiane Auzière ne peut que participer au prestige Légitime d’une famille Française comme il faut…

    Le Bémol : lorsque le Président Marcron lance qu’il n’existe pas de culture Française, il démontre qu’il fait parti de ces républicains convaincus pour qui l’Histoire de France ne commence qu’en 1789, oubliant que ce qui faisait la Grandeur de la France était que cette dernière est le Fille Aînée de l’Eglise et l’Educatrice des peuples, rôle que la Révolution dite Française a mis au placard. Oubliant aussi le Grand Siècle Français où un Jean de La Fontaine, un Lully, un Vauban, un Le Nôtre, un Nicolas Poussin donnaient leurs Lettres de Noblesse à cette civilisation Française qui est la notre, que le règne de Louis XV fut marqué par la prospérité, la liberté de pensée et le rayonnement exeptionnel d’une France où l’on parlait encore de Carème et non pas de ramadan. Que l’Ancien Régime demeure enfin l’époque du Messia de Hendel, de l’Ave Maria, de la Grande Musique, des arts baroques tous tournés vers Dieu et Sa Très Sainte Mère…

    Aujourd’hui, la bombe atomique fait de la France la IV° puissance de la planète, lui permet de parler plus fort que ses voisins européens, mais n’empèche pas à ce pays qui est le notre d’être ingouvernable car toujours en grève, de posséder un dette abyssale et d’avoir de grandes banlieues urbaines ingérables devenues parfois zone de non-droit. Un pays en guerre contre le terrorisme au nom de l’islam, contre la barbarie anti-sémite et anti-Chrétienne, contre l’aveuglement de nos élites ripoux-blicaines mécréantes et parvenues.
    Le temps de savoir si les Législatives donneront une solide majorité à un Régent Républicain qui entend rassembler -il devrait commencer par commencer à demender pardon d’avoir offensé même sans le vouloir Pieds-Noirs, Ultra-Marins et Vendéens !- que les membres du CAC 40 attendent de savoir à qelle sauce ils seront mangés, que le Régent fasse un audit de la situation réeelle que lui aura laissé son catastrophique prédécesseur, qu’il compte les sous qui manquent dans les caisses de l’Etatque, que les banques lui prettent les fonds propres nécessaires à faire partir le travail de gouvernance, et que l’Exécutif commence à travailler, il ne se passera rien avant un an.
    Il faut s’entendre à du chahut dans les rues au Printemps 2018. Les causes importeront peu.

    En attendant, LES FOUS DU ROI savent quand à eux que le Phantôme du Louvre est assis dans la pénombre sur un siège avec accoudoirs, regardant sur son écran les évènements avec le même détachement que s’il regardait un match de foot, fumant un bon Havanne dont la fumée s’acccummule au plafond, déborde par la fenêtre ouverte pour s’ajouter aux nuages menaçant qui s’ammoncellent dangereusement. Et qu’il n’a plus qu’à attendre. UNE ETINCELLE…

  2. Conseil dans l'Espérance du Roi mai 28, 2017 à 7:20 #

    Un jeune de 15 ans a été fauché par un automobiliste, sans permis de conduire et sous l’emprise du cannabis, ayant grillé un feu rouge alors qu’il traversait sur un passage piéton.
    L’amende préconisée par le ministre de l’Intérieur ne lui rendra pas la vie et la douleur des parents restera terrible. Ces gens sont des criminels.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :