Le Seigneur n’a pas interdit de sourire.

10 Juin

Une nouvelle race est née : Les BADUKUS  


Les
  anthropologues de la Seine-St-Denis ont pu identifier de nouveaux spécimens d’une variante de l’être humain connue sous le nom scientifique  » homos-erectus-cul-bas « .

Ces spécimens sont le résultat de la dérive génétique due à une position et des gestes saccadés des extrémités supérieures.

De nouvelles recherches ont montré un raccourcissement des jambes et un endurcissement du crâne ainsi qu’une diminution du système nerveux et du volume du cerveau (1/10 du volume en comparaison avec l’être humain normal).

Ceci explique pourquoi leurs casquettes sont trop grandes et reposent sur les oreilles. C’est aussi la raison pour laquelle ils portent la visière derrière, sinon ils ne verraient rien.

Avoir les jambes courtes et le corps à proximité du sol produit une hypertrophie des organes génitaux.  

Cela pourrait expliquer leurs difficultés à établir une communication verbale intelligente, déjà très pénalisée par le rétrécissement inéluctable du cerveau.

Au niveau social, on note un manque de langage verbal et les quelques expressions que les scientifiques ont observées sont inarticulées et inintelligibles.

Les premiers exemplaires ont été trouvés pour la première fois en Amérique mais ils ont rapidement colonisé les autres continents et notre pays. Ils sont actuellement très répandus dans la faune urbaine de nos villes (principalement dans les banlieues).

Un de leurs problèmes est qu’ils ne peuvent plus se gratter le derrière, car ils sont badukus.

Pour uriner c’est la même chose, leurs bras sont trop courts.

Comme ils sont fainéants, leurs bras commencent à s’atrophier et leurs pieds à se palmer, d’où une façon de marcher qui s’apparente à celle des pingouins. Mais pour des raisons que l’on ignore ils n’aiment pas l’eau …Auraient-ils eu des problèmes en traversant la Méditerranée ?

Ils ont d’énormes problèmes sexuels. Ils parlent sans cesse de vouloir “niquer” car ils n’y parviennent pas puisque leurs attributs traînent par terre et qu’ils ne peuvent s’aider manuellement.

Mathématiquement ils devraient donc être condamnés à disparaître à terme (enfin on espère !).

Le 10 juin 2017.

Publicités

3 Réponses to “Le Seigneur n’a pas interdit de sourire.”

  1. hathoriti juin 11, 2017 à 12:25 #

    si cela pouvait être vrai !

  2. Hervé J. VOLTO juin 11, 2017 à 1:55 #

    Il faudrait les empéher réellement de proliférer…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :