Anne-Lys s’interroge : Ne pas faire aveuglément confiance à tous les Musulmans, est-ce de l’islamophobie ?

15 Juin

Il est évident que parmi les millions de Musulmans qui résident en France et dans les pays de civilisation occidentale, la grande majorité est composée de braves gens qui n’aspirent qu’à vivre en paix et le plus confortablement possible là où ils se trouvent. Les vilipender parce que certains de leurs coreligionnaires nous ont déclaré la guerre et tuent impitoyablement des innocents, souvent des enfants, simplement parce qu’ils ne sont pas Musulmans, qu’ils ne sont pas d’assez bons Musulmans, voire qu’ils se sont trouvés au mauvais endroit au mauvais moment, serait une mauvaise action.

Pourtant, il est vrai qu’il nous est difficile de leur faire totalement confiance pour plusieurs raisons :

La première, et la plus importante, c’est que pour tout Musulman, si pacifique et dépourvu de mauvaises intentions qu’il soit, le saint Coran est la parole même de Dieu et doit être obéi sans discussion. Le saint Coran, ou plus précisément, sa partie la plus récente, dite « Coran de Médine » qui a expressément aboli les versets plus amènes d’une version précédente, dite « Coran de Médine ». Cette abolition, et la totale validité du « Coran de Médine » sont reconnues par tous les Musulmans. Or le Coran de Médine comprend des dizaines de versets analogues à ceux-ci : « Ne prenez donc pas d’amis parmi eux [les Mécréants], jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier de Dieu. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ».(S.4, v. 89 ) ou « Le paiement de ceux qui font la guerre contre Dieu et Son messager et qui s’efforcent au désordre sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que leur soit coupée la main et la jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés de la terre : voilà pour eux l’ignominie d’ici-bas ; et dans l’au-delà il y a pour eux un énorme châtiment – excepté pour ceux qui se repentent avant de tomber en votre pouvoir… » (S. 5, v. 33-34). Ces versets sont ceux qui motivent les terroristes islamistes, mais ils sont reconnus comme valables par tous les Musulmans. Et une proportion importante d’entre eux estime que leur autorité est supérieure à celle de la loi du pays où ils résident.

La seconde, c’est que, par conviction religieuse , par solidarité ou par peur, les Musulmans les plus paisibles se sentent souvent dans l’obligation de venir en aide à un coreligionnaire en difficulté, même si celui-ci est poursuivi pour des délits ou pour des crimes.

La troisième est la plus inquiétante : la charia, ou loi qui s’impose au Musulman dans tous les actes de la vie, n’interdit les actes que nous qualifions de crimes ou délits (coups et blessures, vol, viol, escroquerie, meurtre) que si la victime est musulmane. Dans le cas contraire, il n’y a ni crime ni délit possible. Et d’autre part, le Musulman a le droit, que ce soit pour préserver sa tranquillité dans des pays non musulmans, ou parce qu’il a l’intention de préparer des actions terroristes susceptibles d’accroître l’influence de l’islam, voire la conquête de territoires nouveaux, de pratiquer la « taqiya » (la dissimulation) : il lui est alors permis d’agir de façon interdite par la charia (fumer, boire de l’alcool, s’afficher avec des personnes de l’autre sexe, etc.) ou même de feindre l’abandon de sa religion. Dans divers pays, on a vu des Musulmans qui, depuis des années, considérés comme les gens les plus paisibles du monde, vivaient en bon voisinage avec de non Musulmans, partageant fêtes de famille et activités et qui se sont transformés, sur un ordre venu d’autorités musulmanes, en tueurs massacrant les familles avec lesquelles ils avaient parfois partagé le repas de la veille.

Aussi ce n’est pas être « islamophobe » que d’éprouver une certaine inquiétude quand, alors que des millions de Musulmans sont déjà installés dans nos pays (et tous ne sont pas de paisibles pères de famille), nos gouvernements veulent ouvrir nos frontières pour accueillir tous ceux qui voudront entrer dans notre pays.

Anne-Lys CJA

Publicités

Une Réponse to “Anne-Lys s’interroge : Ne pas faire aveuglément confiance à tous les Musulmans, est-ce de l’islamophobie ?”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Anne-Lys s’interroge : Ne pas faire aveuglément confiance à tous les Musulmans, est-ce de l’islamophobie ?-conseil dans l’espérance du roi – sourceserlande - juin 29, 2017

    […] Anne-Lys s’interroge : Ne pas faire aveuglément confiance à tous les Musulmans, est-ce de l’is… […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :