L’usage  » récréatif « , l’autre nom de la toxicomanie.

18 Juin

C’est en changeant le sens des mots que, insidieusement, on banalise l’inacceptable. Et ce phénomène est manifeste chez les acteurs comme chez les complices des toxicomanies et autres perversions. C’est ce que la République sait faire de mieux faute de courage et de rigueur.

Voici donc que, après l’usage dit « récréatif » du cannabis, ce même adjectif qualificatif est employé par les médias à propos de drogues de plus en plus dévastatrices démontrant ainsi qu’ils ne connaissent même pas le sens de ce mot ? En voici quelques synonymes : délassant, distrayant, divertissant, amusant, drolatique, hilarant ou, pour tout dire…ludique. Etonnant, non, pour des produits qui détruisent non seulement les corps mais aussi les cervelles ?

Il en est ainsi des produits à base de CODEINE qui peuvent avoir des effets terribles s’ils sont détournés de leur usage normal. Depuis 2013, de plus en plus d’adolescents français choisissent hélas cette voie.

Ses effets rappellent l’héroïne ou encore la morphine : elle procure une sensation apaisante et diminue le rythme cardiaque, mais elle peut aussi donner des convulsions et des états de délire, tout en rendant dépendant assez rapidement le consommateur, et dans le pire des cas, entraîner la mort par arrêt cardiaque.

Déjà contre-indiqués pour les enfants de moins de 12 ans, les médicaments codéinés sont pourtant toujours en vente sans ordonnance dans toutes les officines de France. Le 11 mai dernier, l’ANSM et la commission des stupéfiants avaient organisé une journée d’échange concernant la prise libre d’opiacés, afin de réfléchir à l’usage et au mésusage des antalgiques opioïdes. Pour l’heure, aucune information n’a encore été transmise. Mais selon un responsable de l’ANSM, des réflexions sont en cours concernant une restriction éventuelle (comme la mise sur ordonnance de ces médicaments)*, tout en rappelant que les patients en réel besoin ne doivent pas être entravés.

Si le phénomène lié à la codéine est récent sur le sol français, le détournement de ces médicaments fait déjà fureur aux Etats-Unis (d’où nous viennent la plupart de nos calamités), au point de constituer un véritable fléau chez les adolescents depuis une dizaine d’années. Tout comme elles l’avaient fait avec le purple drank (ce cocktail de sprite et de sirop contre la toux ingéré par les adolescents qui avait déjà fait l’objet d’une mise en garde diffusée sur le site de l’ANSM en mars 2016 – alors qu’il fait des ravages aux Etats-Unis depuis les années 1990 ! On se croirait dans une nouvelle affaire « Médiator »…), les autorités sanitaires diffusent les mêmes recommandations de vigilance pour  les professionnels de santé vis-à-vis de la codéine. Ils doivent ainsi « s’assurer que les patients n’ont pas d’antécédents d’abus, de dépendance ou de comportement qui pourrait supposer un usage détourné lors de la prescription ou de la délivrance de ces spécialités ».

Sur Change.org,  les parents d’une des victimes ont lancé une pétition qui demande une meilleure réglementation des médicaments contenant de la codéine. Elle a récolté plusieurs dizaines de millier de signatures et devrait être envoyée à la ministre de la santé Agnès Buzyn et à la directrice de l’ANSM Nathalie Richard.

NE LAISSEZ PAS LES MOTS CHANGER DE SENS. VOUS N’EN RÉCOLTEREZ QUE DES MAUX.

Le 18 juin 2017.

Pour le CER, Hippocrate, conseiller à la Santé publique.

 * Souvenez-vous que lorsqu’on veut enterrer un problème…on crée une commission. Combien de temps et de victimes leur faudra-t-il encore pour prendre une décision de bon sens ? Ils installent bien plus rapidement des radars sur le bord de nos routes au nom de la sécurité…mais le retour financier est bien plus important.
Publicités

Une Réponse to “L’usage  » récréatif « , l’autre nom de la toxicomanie.”

Trackbacks/Pingbacks

  1. conseil dans l’espérance du roi:L’usage » récréatif « , l’autre nom de la toxicomanie. | actualitserlande - juin 19, 2017

    […] L’usage  » récréatif « , l’autre nom de la toxicomanie. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :