» Puisque ces mystères me dépassent, feignons d’en être l’organisateur « 

19 Juin

C’est sans doute ce que s’est dit Emmanuel Macron lorsque, confronté à la fois à l’enquête préliminaire ouverte contre son ministre de la Cohésion des territoires, Richard Ferrand, et à l’élection de se dernier comme député du Finistère, ce qui témoignait de l’absence de rancune de ses électeurs.

Alors lui vint une idée de génie : le « démissionner  » sans en avoir l’air !

Emmanuel Macron a donc demandé à Richard Ferrand de quitter le gouvernement pour « briguer la présidence du groupe La République en Marche » à l’Assemblée, a précisé l’entourage du président de la République.

De son côté, l’entourage de Richard Ferrand a « confirmé » l’information, ajoutant que le ministre avait « accepté » cette proposition. « Le président voulait que Richard Ferrand prenne la tête du groupe car c’est un homme de confiance et d’efficacité« , a-t-on déclaré de même source, faisant valoir que le ministre démissionnaire était « la clé de voûte du mouvement » politique du chef de l’Etat. Nous sommes morts de rire !

À qui fera-t-on avaler cette couleuvre ? C’est surtout la meilleure façon de ne pas éclabousser le gouvernement lorsqu’il faudra discuter de la levée de l’immunité parlementaire du député. Ça porte un nom : une exfiltration nécessaire opérée en catimini.

« Logiquement, il voulait qu’il soit à la tête du groupe le plus large de la Ve République« , a ajouté l’entourage du ministre. Lors de leur entretien, Emmanuel Macron a affirmé que « Richard Ferrand était pour lui ce que Pierre Joxe (président du groupe PS à l’Assemblée de 1981 à 1984) était à François Mitterrand« , a-t-il poursuivi.

Rappelons que Richard Ferrand fait l’objet d’une enquête préliminaire, après la révélation fin mai par Le Canard enchaîné que les Mutuelles de Bretagne, lorsqu’il en était directeur général, avaient décidé en 2011 de louer des locaux commerciaux appartenant à sa compagne.

Le ministre a été réélu dimanche à son siège de député de la sixième circonscription du Finistère, bénéficiant comme partout ailleurs, et malgré ses ennuis avec la justice, de l’élan en faveur du parti présidentiel.

Mais…prudence est mère de sureté.

Le 19 mai 2017.

Publicités

2 Réponses to “ » Puisque ces mystères me dépassent, feignons d’en être l’organisateur « ”

  1. conseilesperanceduroi juin 20, 2017 à 12:27 #

    D’ailleurs, ça continue…Puisque dès mardi matin nous apprenions que, ministre des Armées pendant seulement un mois et trois jours, Sylvie Goulard (MoDem) a annoncé dans un communiqué qu’elle quitte le gouvernement pour assurer sa défense dans l’enquête préliminaire ouverte par le parquet de Paris sur de possibles emplois fictifs au Parlement européen.

    Après elle, sur la liste des « exfiltrables » d’Emmanuel Macron et Edouard Philippe, on s’interroge sur le cas de Marielle de Sarnèze (Modem aussi) et, pourquoi pas, de François Bayrou lui-même…

    La République exemplaire ne le serait-elle pas tant que cela ?

Trackbacks/Pingbacks

  1. Puisque ces mystères me dépassent, feignons d’en être l’organisateur-conseil dans l’espérance du roi | actualitserlande - juin 20, 2017

    […]  » Puisque ces mystères me dépassent, feignons d’en être l’organisateur «  […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :