Ethiopie. Le prince Ermias Sélassié prétendant au trône s’exprime.

24 Juin

Le prince Ermias Sélassié, actuel président du Conseil de la Couronne, a plaidé dans une interview pour l’établissement « d’une passerelle entre le monde africain et occidental« , notamment avec l’Australie considérée par le prince salomonide comme une réussite économique et à la veille du 50ème anniversaire de la visite du dernier négus dans cette monarchie (20000 éthiopiens résident sur l’île). Le prince Ermias Sélassié entend se placer dans les pas du dernier souverain d’Ethiopie et reste un infatigable promoteur de la restauration de la monarchie dans son pays. C’est aussi dans ce cadre que le prince impérial a dîné avec le ministre de l’industrie et de la défense australienne à Canberra.

Au début des années 1990, le mouvement Moa Anbessa avait tenté en vain de restaurer la monarchie en Ethiopie avant d’être écarté du pouvoir par l’actuel parti au pouvoir (EPRDF). Si le négus a été réhabilité et enterré dans la ferveur ( le gouvernement lui ayant toutefois refusé des obsèques nationales) après que son corps ait été découvert sous le bureau présidentiel même du dictateur Meriem Hailé Mengistu, le parti monarchiste éthiopien est quasiment interdit d’activités dans le pays avec un héritier au trône, Zera Yacob Amha Selassie, absent et reclus dans sa résidence d’Addis Abeba.
Lors de son interview, le prince Ermias (qui a aussi dénoncé l’omniprésence chinoise en Afrique) a reconnu que les chances actuelle de restauration de la monarchie étaient assez faibles à ce jour et qu’il ne croyait pas la voir de son vivant.

Le blason impérial a été adopté par l’empereur Haile Selassie. Il est composé d’un trône impérial, entouré de deux anges, l’un tenant une épée et une balance, l’autre tenant le sceptre impérial. Le trône est souvent représenté avec une croix chrétienne, une étoile de David et un croissant de lune qui représentent respectivement la tradition chrétienne, juive et islamique. Il est surmonté d’un manteau rouge et d’une couronne impériale, et devant le trône, figure le Lion de Juda qui apparaît au centre des trois couleurs du drapeau éthiopien sous la monarchie.

Les origines de la famille impériale des Salomonides remontent aux temps bibliques, issues du fruit des amours entre le roi Salomon et la Reine de Saba et qui aura pour nom Ménélik Ier, fondateur de la dynastie.

Page FB du 24 Juin 2017 de la Conférence monarchiste internationale (CMI) gérée par  Frédéric de Natal, CJA.

https://www.facebook.com/groups/monarchiste/?multi_permalinks=10155069085444902%2C10155069065519902%2C10155069049979902%2C10155065748904902%2C10155065739484902&notif_t=group_activity&notif_id=1498191128044482

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :