Communiqué du Conseiller aux Armées du CER.

2 Juil

Repartis pour un tour

Nouveau Résident… Nouvelle photo officielle du Chef de l’Etat… Nouveau Ministre (oups : Nouveaux Ministres, deux en l’espace d’un mois…) aux Armées (clin d’oeil involontaire au CER ??)… Tout nouveau donc ?

Non, bien au contraire : nous voila repartis pour une « revue stratégique » destinée à préparer la prochaine loi de programmation militaire, qui débutera en 2020 qui devra, selon un article de Mer et Marine (30/06) « porter l’effort de défense de la France à 2% de son PIB à l’horizon 2025 (contre 1.6 aujourd’hui), une revue stratégique de défense et de sécurité nationale va être menée par la ministre des Armées ». Et nous voilà repartis pour un nouveau tour de table de perspectives dont chacun sait qu’elles seront fortement conditionnées par la contrainte budgétaire et au terme desquelles… on « ne pourra pas se permettre » le deuxième porte-avions (pourtant indispensable à la permanence en mer du groupe aéronaval, seconde composante de la dissuasion nucléaire après les SNLE) ; que « il ne sera plus possible de compter sur une capacité aérienne logistique propre » et qu’il faudra donc à terme mutualiser nos A400M et autres appareils de transport, dont les encore et toujours verts Transal… avec d’autres Etats européens (de préférence…, l’Italie faisant figure d’allié préféré en la matière, mais un précédent résident l’avait aussi choisie pour mutualiser un porte-avions, version porte-hélicoptères, avant de se déjuger…) ; mais surtout que « nous ne sommes plus en mesure de prévoir ce que devront être les forces armées – qualitativement et quantitativement – au-delà d’un horizon temporaire aligné sur la législature… »

Nous sommes bien loin de ce que permettrait la présence sur son trône de S.M.T.C. Louis XX… sachant que la perspective à adopter dans ce cas pourrait être au moins d’un demi-siècle… Peu importe que cela soit la juste perspective… Nos forces armées sont au bord du gouffre. Tous le disent, tous le savent mais chacun fait semblant que l’autre puisse toujours faire autant – sinon plus et mieux – avec toujours moins. Ne nous leurrons pas : même en ayant recours à des personnels bénévoles – comme le sont ceux de la Réserve citoyenne, amplement mobilisée gratis dans le cadre de la lutte contre les menaces cybernétiques – il ne sera pas toujours possible de dire « armons-nous et partez », surtout dans la mesure où, toujours plus fréquemment les tenues et accessoires de nos militaires sont achetées au prix fort par lesdits personnels (il n’est que de voir la limitation des fournitures à trois polos, manches courtes ou longues, par an pour ce qui concerne les tenues de service courant de notre Marine pour s’en rendre compte…).

Le nouveau qui avance ne peut que faire peur. Il ne nous reste plus qu’à nous lever, de plus en plus résolument et de réclamer enfin le retour du Roi (dont un certain M. Macron, alors Ministre, reconnaissait la carence sur la scène politique française) : que le résident ait la décence de s’effacer… et de laisser la place à qui de droit.

Le 01/07/2017

CC(r) François Romain, CJA, Conseiller aux Armées du Conseil dans l’Espérance du Roi

Publicités

Une Réponse to “Communiqué du Conseiller aux Armées du CER.”

Trackbacks/Pingbacks

  1. conseil dans l’espérance du roi:on ne pourra pas se permettre le deuxième porte-avions | actualitserlande - juillet 2, 2017

    […] Communiqué du Conseiller aux Armées du CER. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :